AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Eugénie de Montvermeil

Aller en bas 
AuteurMessage
Eugénie de Montvermeil
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 3227
Age : 31
Année : 5ème année
Age du personnage : 15 ans

Feuille de personnage
Citation: Noblesse oblige
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Eugénie de Montvermeil   Sam 29 Mar - 11:28

Nom : De Montvermeil

Prénom : Eugénie (Angélique Florence Louise Marie).

Âge : 11 ans

Année : 1ère

Maison souhaitée : Au bon vouloir du Choixpeau. Avec une certaine réticence pour Serdaigle toutefois. Ceci étant, c’est vous qui voyez, hein !

Qualités :

Eugénie est une enfant plutôt franche et honnête qui refuse, selon des principes aristocratiques un tantinet éculés, de s'avilir au mensonge. Ce qui ne l'empêche toutefois pas de mentir par omission quand la situation d'y prête. Honnête, oui, suicidaire, non !

Plutôt optimiste de nature - sans doute parce qu'elle a toujours eu tout ce qu'elle voulait sans difficulté - la fillette ne manque définitivement pas de confiance en elle et voit toujours son avenir comme un glorieux avénement. Forte de cette conviction, elle n'a jamais été timide ou introvertie mais a, au contraire, tendance à chercher la compagnie d'autrui, du moment que le autrui en question soit prêt à l'écouter vanter les mérites de la dernière poupée Barbie. Ne nous y trompons pas : Eugénie n'est pas une enfant égocentrique ou égoïste, seulement, à onze ans, elle n'a pas encore bien compris que la conversation n'était pas nécessairement unilatérale. Dans l'ensemble, Eugénie est une fillette vive et spontanée qui ne connait pas, en amitié, la demi-mesure, ce qui peut conduire au pire comme au meilleur.

Définitivement curieuse, Eugénie ne rechigne pas face aux nouvelles expériences mais les aborde toutefois toujours avec une certaine prudence, estimant sans doute qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Elle est, d'ailleurs, réfléchie lorsqu'il s'agit de prendre une décision et pèse le pour et le contre avec une minutie parfois risible.

Enfant soigneuse et concentrée, Eugénie ne rend jamais un devoir en retard et ses cahiers sont toujours impeccablement tenus. Bonne élève dans son école moldue, elle se montre organisée dans le travail, préférant de loin commencer ses devoirs en avance plutôt que de tout faire la veille, sous le coup de la panique. Elle est, de toute façon, d'une nature sereine quoiqu'il arrive, et quand elle prend une décision, elle la tient jusqu'au bout, quelles qu'en soient les conséquences. Un état d'esprit qui la pousse à la loyauté, tant vis-à-vis d'elle même que des autres.


Défauts :

Plutôt obstinée, Eugénie n'est pas particulièrement docile. Fille unique habituée à être gâtée, elle a développé très tôt un côté capricieux voire boudeur qui n'est pas la meilleure part de sa personnalité. D'une manière générale, elle sait ce qu'elle veut et a l'habitude d'obtenir gain de cause. D'ailleurs, son ire est si terrible quand on ose s'opposer à sa volonté qu'il est souvent préférable de céder.
Ayant une haute opinion d'elle-même - certainement par déformation familiale - la fillette peut faire preuve d'une grande susceptibilité. Et si les convocations en duel n'ont jamais été de rigueur pour les Dames, elle sait toutefois se montrer très rancunière. Elle n'a, par ailleurs, absolument aucun humour lorsqu'il s'agit d'elle-même.

Persuadée de la supériorité de sa classe et, par voie de conséquence, de la sienne propre, Eugénie fait parfois preuve d'une certaine condescendance - bien inconsciente - vis-à-vis des autres. La faute à une éducation exclusivement basée sur la suprématie du sang. Si elle ignore, pour le moment, tout de la notion de "sang-de-bourbe", elle ne va pas tarder à éprouver une certaine honte à l'idée qu'elle en est une.

Dans cette même optique, Eugénie a souvent tendance à considérer que les réglements s'appliquent avant tout aux autres mais qu'elle, en tant que noble pur-sang, est au-dessus. Forêt interdite, réserve de la bibliothèque... Sa fierté et sa tranquille certitude d'appartenir à une classe dirigeante qui ne doit rien à personne la conduiront sûrement à braver plus d'un interdit avec une confiance dégagée en son bon droit, oubliant un peu vite que "Rien n'est jamais acquis, à l'homme ni sa force, ni ses faiblesses ni son coeur et quand il croit ouvrir les bras son ombre est celle d'une croix...".

Caractère :

Eugénie est un mélange décapant de tradition aristocratique et de valeurs anglaises. Son côté très XVIIIème la pousse à abhorrer avec vigueur la vulgarité pour rechercher sans cesse le bon mot. Un brin insolente et franchement entêtée, la fillette n’est pas timide pour deux sous et adore avoir le dernier mot. D'ailleurs très bavarde, la fillette l'a souvent, le dernier mot, puisqu'il est quasiment impossible de l'arrêter une fois qu'elle est partie sur sa lancée.

Leçon parentale aidant, elle a un code d'honneur très strict auquel elle se référe en toute circonstance et qui la conduit souvent à adopter une attitude légérement décalée par rapport à ce qu'on attendrait d'une fillette de onze ans lambda. Mais ces valeurs font tellement partie intégrante d'elle-même, qu'elle ne semble pas ridicule pour autant.
Elle n'en reste pas moins une fillette très fleur bleue, souvent jusqu'à la miévrerie, qui se voit parfaitement dans le rôle de Blanche-Neige, gambadant dans les bois même si la forêt est interdite entourée de petites bêtes poilues absolument a-do-ra-bles.

Loin d'être idiote, Eugénie sait ce qu'elle veut et où elle va. Elle déteste l'idée qu'on puisse la prendre pour une poire et se montrer, généralement, très fière voire très orgeuilleuse. Ce qui l'empêche cependant pas d'être tout à fait charmante dès lors qu'elle est certaine qu'on la respecte. Elle déteste l'idée qu'on puisse chercher à la manipuler tout comme elle se refuse à manipuler quiconque. Elle préfére - et de loin - faire les choses elle-même, la gloire n'en est alors que plus grande. Très peu influençable, elle conserve toutefois une certaine naïveté liée à son jeune âge.

Histoire :

Comme son nom ne l’indique pas, la petite Eugénie est anglaise. Anglaise, certes, mais aux origines françaises encore bien ancrées. Car si la bienheureuse (n’en doutons pas), Rosamonde de Montvermeil est un pur produit Londonien, du sang parisien (et même fort bleu) coule dans les veines de son époux, Louis-Auguste de Montvermeil.
La très riche, très snob et, malheureusement pour elle, très aristocratique, famille de Montvermeil avait toujours vécu dans le faste et la débauche. Particulièrement influent à la Cour, le vénérable aïeul Charles-Octave de Montvermeil était au sommet de sa gloire quand éclata, en 1789, le «Terrible événement» (oui, car parler de «Révolution» chez les De Montvermeil est, aujourd’hui, encore, considéré comme une trahison de la plus vile espèce).

Face à la débâcle aristocratique, Charles-Octave préféra passer, avec armes et bagages (ce qui incluait, en l’occurrence, femme et enfants) en Angleterre plutôt que de voir sa tête séparée de son tronc. La communauté aristocratique française étant, par ailleurs, nombreuse à suivre son exemple, les De Montvermeil ne furent pas dépaysés. Et lorsque la Restauration ramena l’ordre monarchique en France, Charles-Octave refusa catégoriquement de regagner Paris, arguant qu’il était bien trop révulsé par le lâche assassinat des monarques et la folie populaire pour jamais pardonner aux français. Non, l’Angleterre, terre de sagesse monarchique, était désormais sa seule patrie ! (Et d’oublier un peu vite que les Anglais avaient eu même exécuté leur monarque presque deux siècles plus tôt). Le reste de la famille s’inclina devant la volonté de Charles-Octave et plus personne ne songea à un retour en France. En réalité, pas un seul de Montvermeil n’a foulé le sol français depuis 1789. Les vieilles rancunes sont tenaces.

Six générations plus tard, naissait, dans une clinique londonienne, par une pluvieuse journée de mars, la petite Eugénie Angélique Florence Louise Marie, fierté de ses parents et dont les prénoms lui furent attribués plus par snobisme aristocratique que par attachement aux traditions nominales françaises.
Enfant unique, Eugénie a grandi dans la maison familiale de Londres, élevée dans les très stricts principes des De Montvermeil : scoutisme (pour muscler son petit corps et rencontrer des gens comme il faut), messe tous les dimanches (parce que ça "ne peut pas faire de mal"), danse classique (pour la grâce et la délicatesse), piano (pour briller en société), école privée très huppée dès six ans (pour éviter de se mélanger à la plèbe) et vacances à Darlington Hall, le vieux manoir écossais de la famille... Autant dire qu'Eugénie a très tôt compris qu'elle faisait partie de l'élite sociale de la nation.

Ce qui ne l'empêche toutefois pas de porter rapidement un vif intérêt à des occupations que ses illustres ancêtres auraient probablement qualifiées de dégradantes. Très fleur bleue, la fillette a développé une passion immodérée pour tout ce qui touche, de près ou de loin, au rose, depuis les Barbies (elle en a toute une collection, sa préférée étant certainement la Barbie aux cheveux qui changent de couleur pour passer du blond flaschi au rose bonbon le plus vulgaire) jusqu'au Bisounours, en passant par les petits poneys qui gambadent dans les champs et autres réjouissances de ce type. Inutile de préciser, par ailleurs, que ses étagères regorgent de livres de la Bibliothèque Rose.

L'enfance d'Eugénie, donc, ne fut guère différente de celle de dizaines de milliers de petits anglais : la noblesse a la vie dure, certes, mais elle ne peut enfermer ses enfants dans un monde feutré et rétrograde sans considérablement diminuer leur force sociale. Pour mieux rester en course, elle devait faire des concessions. Bisounours en était une. Eugénie n'aurait pas été moins à son aise dans une conversation de cour d'école populaire que dans celle de son groupe de Jeannettes.

Enfant parfaitement normale, donc, nonobstant son histoire familiale, Eugénie ne s'attendait pas réellement à ce qui lui tomba dessus, quelques jours après son huitième anniversaire. Elle venait de recevoir, de son cousin Alosyus une peluche Bisounours et regrettait vivement sa couleur verte alors qu'un beau rose aurait été autrement plus seyant quand, subitement, le Bisounours prit un teinte barbe-à-papa. Mais quand Eugénie tenta de renouveller l'expérience avec son uniforme scolaire, elle n'obtint aucun résultat... Persuadée qu'il s'agissait d'une plaisanterie de son cousin, elle en reste là et oublia bien vite l'incident.

Pour mieux se le remettre en mémoire quand arriva, par une chaude journée de juillet, alors que toute la famille s'apprêtait à quitter Londres pour l'Ecosse, une étrange lettre de Poudlard. Les - très catholiques - De Montvermeil crurent d'abord à une farce de mauvais goût et il ne leur fallut pas moins d'une semaine et vingt autres lettres pour qu'ils changent d'avis.

Flegmatique et résigné, Louis-Auguste fit annuler l'inscription de sa fille au Christ's College d'Oxford et esquissa un sourire en remarquant qu'il était de bon ton que l'Inquisition ait disparu. Plus dynamique, Rosamonde se renseigna sur les écoles de magie et déplora vivement qu'Eugénie ne parle pas français : à ses yeux, Beauxbâtons était une école autrement plus convenable que Poudlard. Quant à Eugénie, elle se révéla enchantée de la nouvelle et manqua de se pâmer de joie en découvrant le Chemin de Traverse.

Le 1er septembre suivant, elle grimpait d'un pas conquérant dans le Poudlard-Express, avec deux grosses valises roses et une quantité non négligeable de Fantômette en poche.

_________

Votre prénom/âge : Oh, pour ce que ça vous apprendrait ! Je peux faire un mélange de lettres et après vous retrouvez et... Non ? Pauline (Pauline-Jeanne, en fait, mais chut, Pauline tout court, c'est très bien).

Personnage préféré dans Harry Potter : Euh… Jocker ! Il y a bien trop de personnages intéressants pour en sélectionner un seul.

Comment avez-vous connu ce forum ? Si c'est par quelqu'un, qui ? Par hasard. Enfin, un peu aidé quand même, le hasard. *Threuthreu*

Donnez vous une note de 1 à 10 pour votre RP (Tiens, il n’y a pas de zéro ?) 8/10.

Avez-vous un parrain ? Si oui, quel est son pseudo ? Un parrain ? Comme dans la Mafia ? Non je n'ai pas de parrain. Mais j'ai quand même eu un gros coup de pouce de Gregory Eragon. Sans oublier ce cher NR dont les cours sont propices aux fiches de personnage.


Dernière édition par Eugénie de Montvermeil le Sam 29 Mar - 11:56, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugénie de Montvermeil
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 3227
Age : 31
Année : 5ème année
Age du personnage : 15 ans

Feuille de personnage
Citation: Noblesse oblige
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Eugénie de Montvermeil   Sam 29 Mar - 11:29

__________

Qu'est ce que votre personnage pense de :

Voldemort ?

En brave petite moldue, Eugénie n’a jamais Ô grand jamais entendu parler de Vous-Savez-Qui. Ceci étant, si tel avait été le cas, elle trouverait certainement cette manière de s’habiller tout en noir parfaitement ridicule et diablement peu aristocratique.

Dumbledore ?

En brave petite moldue (encore une fois), Eugénie n’a pas non plus entendu parler de Dumbledore dans son jeune temps. Elle estimera toutefois néanmoins très rapidement que la barbe et les cheveux longs, ce n’est pas du tout «in» et que très franchement, pour manger, c’est carrément répugnant !

Harry Potter ?

En brave petite moldue (ter), Eugénie ignore tout de ce euh… Comment, déjà ? Garry Jogger ? De toute façon, il n’a même pas de particule devant son nom, peuh !

Poudlard ?

Même en temps que moldue, Eugénie a entendu parler de Poudlard (logique, elle ne serait pas ici, sans cela !). Ce qu’elle en pense ? Qu’elle va enfin pouvoir vivre dans un Château toute l’année, à l’instar de ses respectables ancêtres (et elle oublie, du coup, un peu vite, que le Château ne lui appartient pas). Enfin, il ne pourrait de toute façon jamais arriver à la cheville de Darlington Hall.


Répondez sans réfléchir à ces questions :

1/Vous marchez dans le Parc de Poudlard et vous voyez un élève se faire agresser par 2 autres personnes, que faites vous ?

-Vous demandez pourquoi ils l'agressent. (c’est très bête de vouloir aider les gens au risque de se casser le nez sans savoir pourquoi).


2/Vous cassez un vase, que faites vous ?

Vous vous dénoncez (de toute façon, ça finira par se savoir...).

3/Vous trouvez un gâteau dans le frigo que faites vous ?


-Vous n'y touchez pas. (Des fois que le gâteau aurait été acheté chez un pâtissier au rabais ou pire, révolutionnaire !).


4/Si vous deviez être un point cardinal, lequel seriez-vous ?


-Est (Les Tsars, les Empereurs, les Archiducs…).

Exemple de RP :

Eugénie Angélique Florence Louise Marie de Montvermeil n’était pas enfant à baguenauder. Non ! Eugénie Angélique Florence Louise Marie de Montvermeil ne baguenaudait pas, baguenauder était d’une popularité sans nom. Dans le jargon aristocratique qui était le sien, elle aurait probablement dit qu’elle «faisait l’insigne honneur à ce misérable couloir de le traverser d’un pas nonchalant». Ce qui était tout de même nettement plus classe.

Eugénie, donc, ne baguenaudait pas, merci pour elle. Avançant dans le couloir d’un pas grave dans lequel on pouvait lire sans peine tout le poids de la tradition ancestrale, la fillette rajusta sur son épaule la lanière de son sac de cours, sur lequel s’étalait largement la figure rondelette et franchement hilare d’un gros Bisounours au teint rose et au museau en forme de cœur. D’aucuns avaient osé pointer le petit personnage du doigt en ricanant, lors de ses premiers jours de cours. Mais Eugénie les avait ignorés avec un superbe digne de Marie-Antoinette elle-même : le commun des mortels ne pourrait jamais comprendre toute la force du Bisounours.


*Par tous les Saints* songea-t-elle brusquement avec une condescendance scandalisée *quand je pense que les pauvres petits n’ont probablement jamais eu l’occasion de suivre un seul épisode des Bisounours ou de Princesse Sarah ! Il faut absolument que je suggère à l’administration de mettre la cassette au programme des cours d’étude des moldus !* conclut-elle en son for intérieur, avec une conviction digne d’une Jeanne d’Arc des temps modernes («Eugénie, c’est moi, Dieu, il faut que tu ailles bouter l’ignorance du Bisounours hors de ce Château !»).

Forte de cette idée, la toute jeune fille rajusta sa barrette en forme de rose dans ses cheveux et esquissa un pas de valse d'un air enchanté, songeant déjà à demander à son père, dans une prochaine lettre, de lui faire parvenir des tracts vantant les mérites de Bisnounours. Elle pourrait ainsi les distribuer à toute l'école, aux heures des repas. Mais pour l'heure... Pour l'heure, il était grand temps qu'elle regagne sa salle commune où l'attendait son devoir de potion.

*Est-ce que j'ai le droit d'utiliser de l'encre rose, pour les devoirs ?*se demanda-t-elle, perplexe, en ralentissant un peu le pas. Elle n'était pas certaine que Severus Rogue soit homme à apprécier le rose, mais l'un dans l'autre, il était un défi vraiment intéressant, pour elle qui voulait à tout prix prouver la supériorité du rose au monde. Elle pouvait toujours essayer... Et advienne que pourra !

"En arrivant à Poudlard, Eugénie de Montvermeil avait été plus que surprise par la grandeur du château." Même si ça reste moins bien que Darlington Hall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1551
Age : 38

MessageSujet: Re: Eugénie de Montvermeil   Sam 29 Mar - 11:50

Bienvenue Eugénie !

Ta fiche est tout à fait correcte mais ton avatar n'a pourtant pas les bonnes dimensions qui sont de 175*300 pixels. Je te laisse modifier ça avant de te répartir Wink

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 29
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Eugénie de Montvermeil   Sam 29 Mar - 11:52

Je m'occuperai moi-même de son avatar Minerva, je connais bien Eugénie...

Sinon Eugénie justement, tu peux modifier les parties "nom/prénom" et "comment avez vous découvert le forum ?" Je t'ai découverte... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1551
Age : 38

MessageSujet: Re: Eugénie de Montvermeil   Sam 29 Mar - 11:54

[D'accord ^^]

Alors tu iras à ...
SERPENTARD !!

Bon Jeu Eugénie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eugénie de Montvermeil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eugénie de Montvermeil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eugénisme et agenda mondial de dépopulation
» Société Eugénics
» [RP] Baptême d'Eugénie de Varenne
» Milena de Cortès, une monté Cristo avant l'heure !
» Eugénie ••

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 5 :: Répartitions terminées :: Serpentard-
Sauter vers: