AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Jones
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 1062
Age : 32
Age du personnage : 18 ans

MessageSujet: Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]   Dim 9 Nov - 16:45

Depuis sa grande scène du lac, son premier raté depuis des années, Megan Jones avait disparu entièrement de la circulation Poudlardienne. Quand elle réapparu trois jours plus tard, sortant enfin de son dortoir où elle était restée prostrée et fiévreuse tout ce temps… Elle semblait égale à elle même. Sa mini jupe était aussi courte que le reste du temps, son chemisier d’uniforme était ouvert sur un décolleté charmant, ses chaussures à talons claquait joyeusement sur le sol et ses yeux fardés de noirs regardaient la grande salle avec le même étonnement naïf qu’on pouvait y lire d’habitude. Peut-être qu’elle avait perdu un peu de poids, mais elle le reprendrait vite !

Un jeune homme vient par ailleurs lui parler quelques minutes dès son entrée. Il s’agissait de Tomy, un type de son année à Serpentard qui la draguait ouvertement depuis plusieurs semaines. Elle n’était jusque là pas très intéressé mais finalement… Elle avait peut-être changer d’avis. Elle verrait ça le lendemain, là, elle avait quelque chose à faire. Elle promis donc un rendez vous au jeune homme et s’éclipsa en direction de la table des Serdaigles. Par une chance heureuse, la place à côté de Carter était absolument vide, il n’y avait même plus d’assiette ou de verre à cet endroit. Elle monta donc sur le banc et s’assit sur la table, les pieds sur le bois du siège. Assise ainsi, Carter lui faisait presque face ce qui était beaucoup plus facile pour communiquer.

Son meilleur ami n’avait pas cherché à prendre de ses nouvelles mais elle reconnaissait qu’elle y avait été un peu fort. C’était pour son bien… Mais elle ne pouvait pas lui expliquer non plus. Ceci dit, Amanda était là elle à rôder près de sa chambre. Megan ne doutait pas que la préfète devait sûrement aller faire son rapport à Carter. C’est là que Meg’ priait que dans sa fièvre elle n’ait pas trop délirer. Ses amies lui avait dit qu’elle avait plus d’une fois hurler contre un ennemi invisible, qu’elle avait vu du sang, qu’elle avait pleuré en appelant Carter… Bref, que des choses joyeuses, mais rien de compromettant à signaler à sa connaissance.

« C’est bon Carter, je suis désolé pour la dernière fois mais j’étais pas moi-même. » Elle avait pensé à enrobé ses excuses sous un tas de douceurs mais finalement, ce serait trop bizarre. Il savait maintenant ce qu’elle cachait derrière son sourire, il ne goberait plus son petit jeu de fille naïve. Ses minauderies ne fonctionneraient plus… Mais il ne comprenait pas ce qu’il lui en coûtait à elle.

« Je veux bien faire ce que tu veux pour me faire pardonner mais s’il te plaît ne m’en veut pas, j’étais vraiment pas bien… » Ce n’était pas la raison exacte de son comportement mais en temps normal elle pouvait supporter de jouer la meilleure amie, pas ce jour là, elle n’avait pas pu. Mais elle était guérie physiquement et moralement elle avait fini d’encaisser le choc… La suite se ferait toute seule. Elle sortirait avec Tomy, elle changerait de jeu mais non de rôle… Ce serait sa plus belle composition ! Mais avant ça, il fallait qu’elle se réconcilie avec Carter qu’elle avait blessé dans son orgueil de mâle dominant. C’était au fond assez amusant… Enfin quand on a l’esprit aussi torturé que celui de la jolie blonde. Notons quand même qu’elle ne savait pas ce qu’Amanda avait pu dire à Carter sur les trois derniers jours ni, par exemple, si le Serdaigle savait que sa meilleure amie avait passé toute une nuit dans le hall après qu’il l’eut laissé… La fierté ne faisant pas tout, elle ne l’avait pas porté jusqu’à sa salle commune… Mais elle n’avait aucun regret, s’il était resté avec elle, elle aurait fini par dire des choses qui auraient été irrattrapables.

[638]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]   Dim 9 Nov - 23:59

Carter était actuellement dans la Grande salle en train de prendre son petit déjeuner. Quoi de plus normal me direz-vous ? Pas grand chose, hormis peut être la forme de ce croissant qui ne changeait pas d'années en années. Enfin le croissant changeait hein, Carter ne le ressortait pas tous les matins pour le contempler chaque jour un peu plus, mais ils avaient toujours tous été identiques ces croissants là. Le Serdaigle le trempa doucement dans son lait, et le monta à sa bouche. Il la referma et avala tranquillement son morceau de croissant. Quelques secondes plus tard, il s'essuya le coin des lèvres avec sa serviette en papier pour retenir une goutte de lait qui chutait. (Dans quelques instants, le fabuleux périple de la goutte de lait).

Quand Carter reposa sa serviette sur la table (Carter ou comment faire tenir en un paragraphe un truc complètement innintéressant), et eut le malheur de porter son regard vers la porte de la grande salle. Megan arrivait mais elle n'était pas seule. Un – Serpentard – (oui oui vous avez bien lu) semblait la draguer. Il voulait quoi lui, un autographe ? Carter le fusilla du regard, non pas parce qu'il s'approchait de Megan, mais parce qu'il s'approchait de Megan ET qu'il était à Serpentard. Le Serdaigle fit tout de même bien attention à ne pas se faire voir de sa meilleure amie, elle allait encore lui pondre qu'il la couvait trop. Carter maman-poule, très crédible hein ?

La Poufsouffle arriva enfin à la table de Carter (il était évident qu'elle allait venir le voir, 3 jours sans parler, elle le devait bien). S'asseyant sur la table à côté de Carter, les jambes sur le banc, elle salua son meilleur ami en commençant par s'excuser. C'était un bon début (C'est ça rampe Megan, rampe !) tout ça, elle faisait des progrès la petite blondinette! Carter ne lui préta aucun regard genre “je te fais encore la gueule” et continua de manger son croissant. La jeune fille poursuivit tout de même (oui elle s'accroche la petite). Commençant bien à connaitre sa meilleure amie, Carter restait bien la tête froide et ne comptait pas entrer dans un des jeu de Megan, hors de question, il contrôlait la situation et saurait le fin mot de l'histoire.

« Je veux bien que tu me passes le jus d'orange... » Carter ne regardait toujours pas Megan mais comptait bien la faire bouillir encore quelques instants pour finir par un “Tiens, Megan ! Tu es là, je ne t'avais pas vue!” plein d'humour. Non mais sérieusement, Carter était rancunier et malgré tout ce qu'il avait appris par sa petite amie sur sa meilleure amie, il n'en oubliait pas pour autant l'évènement du hall. Très rancunier même le Carter, faut pas croire ! Ainsi le jeune homme regarda les élèves quitter la grande salle pour leur cours sans dire un mot.

Le jeune homme se décida tout de même à lancer un regard à la jupe de Megan -outrageusement courte comme à son habitude – et haussa grandement les sourcils. « J'avais oublié que l'été approchait... » Réfléchissant sur ses paroles, Carter se repris immédiatement en se décidant enfin à regarder Megan. « Mais ne va surtout pas croire que je remet en cause tes capacités à te débrouiller toute seule hein ! Ciel non ! Megan, quand même, tu sais bien que je ne suis pas comme ça ! » L'humour plein la voix, Carter resta sérieux, affichant une mine interrogative. Oui, il était un très bon acteur lui aussi.


[ 576 ]

-FAIT-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Jones
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 1062
Age : 32
Age du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]   Lun 17 Nov - 10:01

Fort heureusement pour eux, Carter comme Megan, la Poufsouffle était toute prête à encaisser les commentaires sarcastiques de son meilleur ami avec le sourire. Peut-être, et nous insistons sur le terme, était-elle un peu blessée mais elle n'en montrait rien. Elle était une gentille et mignonne petite Poufsouffle. Demandez donc à Tomy, il vous le dira. Bref, puisque sa seule demande était d'avoir le jus d'orange, elle prit le pichet et le posa devant son meilleur ami, non sans avoir fait un sourire charmeur au garçon auquel elle piquait le dit pichet. Allons mon grand, ses yeux sont plus haut tu sais ? Quoi que, elle se désinteressa assez vite de ce Serdaigle pour revenir au sien. Carter ne lui épargnait rien, et pourtant, qui souffrait le plus d'eux deux ? Lui, il n'avait que son orgueil de blessé, mais elle ? Enfin, les hommes sont incapables de se mettre à la place d'une jeune fille violée et mise au banc de la société. Que croyez vous qu'il se disait dans le quartier de la jolie blonde ? Qu'elle l'avait bien cherché, évidemment. De toute façon, c'est toujours la faute de la fille... Heureusement, ses parents ne pensaient pas comme ça, sinon, peut-être que Megan aurait avalé sa boîte d'antidépresseur depuis longtemps. Comment ? Vous ne saviez pas que Meg' se dopait ?! En même temps, elle ne s'en vante pas. Rester toujours souriante c'est tout un art mais parfois, il faut un peu plus que de la volonté pour y arriver.

"Hum ? Oui, l'été approche."

Répondit-elle en faisant mine de ne pas entendre le côté moqueur de la répartie. Qu'avait-elle à perdre à porter des mini-jupes ? Ce n'était pas comme si elle croyait encore en l'amour. Au final, peut-être qu'en même temps que son masque de bonne humeur, elle avait perdu tout espoir de voir sa vie devenir ce à quoi elle aspirait. Elle n'avait pas envie de rentrer chez elle cet été, elle n'avait pas non plus vraiment envie d'aller squatter ailleurs... Que voulait-elle ? Peut-être s'endormir pour toujours... Mais elle ne le ferait pas, pas du tout. Elle attendrait bien sagement qu'un soleil nouveau se lève sur la nuit de son coeur... et ferait de son mieux pour garder bonne figure d'ici là. Dans cette optique, elle répondit d'une voix calme et posée mais légèrement lointaine. Elle ne regardait plus Carter mais un point invisible à l'horizon.

"Non, c'est vrai. Je me débrouille très bien toute seule. Du moins quand je ne finis pas ma nuit dans le hall de l'école. Cela étant, tu ne penses pas que j'ai le droit de faillir de temps en temps ? Ce n'est pas vraiment comme si ma vie ressemblait à un conte de fée."

Elle parlait suffisament bas pour être sûr de n'être entendu que de Carter. Lorsque son visage se tourna enfin vers le Serdaigle, elle souriait, comme d'habitude. Au fond, il lui fallait peut-être juste du temps pour assimiler le fait que Megan n'était qu'une comédienne de talent. Il pouvait connaître son secret, mais il ne pouvait pas la forcer à être naturelle. Elle avait besoin de mentir pour être bien, sinon, son calvaire serait visible pour tous, elle inspirerait le mépris ou la pitié et surtout, aucun garçon ne s'intéresserait à une fille souillée comme elle. Non, c'était bien plus simple de continuer à sourire et à être heureuse en apparence. D'ailleurs, quand on y croyait suffisament, ça devenait une habitude, un réflexe, et elle arrivait alors à vraiment oublier ce qui s'était passé ce jour là...

"Tu m'as sauvé la dernière fois parce que j'étais vraiment prête à me jeter dans le lac - alors que je ne sais pas nager - et je t'en suis reconnaissante... Mais le fait est que ce soir là, ça faisait beaucoup trop pour moi, pour nous deux, et je n'ai pas envie de te perdre aussi à cause de cette histoire. Sinon, ça ne fera que prouver qu'au final, je suis toujours perdante pas vrai ?"

Elle parlait d'un ton léger et avec le sourire parce que vu du dehors, elle ne voulait pas qu'on voit la vraie Megan. Elle n'était pas si différente que ça de celle que chacun connaissait, elle était juste... un peu moins naïve et probablement beaucoup plus sérieuse. Mais si Carter était près à accepter sa dualité (et ses excuses) alors finalement, les deux Megan pourraient ne faire qu'une... au moins avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]   Sam 6 Déc - 17:42

Carter était bien décidé à laisser parler son amie. Non pas qu'il se fiche de son amie mais parce qu'il savait qu'il ne servait à rien de lui parler tant qu'elle était dans un de ses petits jeu. Elle était dans son élément et vous menait là où bon lui semblait. Carter savait pertinemment que ce n'était pas en répondant à ses questions – qui n'avaient qu'un but – qu'il l'emporterait. Non, à la limite il pouvait pousser Megan à boût, pour qu'elle pleure un bon coup et qu'elle lui dise enfin la vérité. Ou bien à l'usure, voyant qu'il ne se tracassait pas le moins du monde d'elle, elle lui pondrait une petit colère sencée le remettre à sa place. En attendant, le chemin était long, et le jeune homme comptait bien donner le meilleur de lui-même pour être bien avec Megan, sans plus, le reste il s'en fichait, même si elle feignait d'être heureuse avec lui, elle était toujours au moins mieux que si elle pleurait.

Le jeune homme se servit un verre de jus d'orange et termina celui ci ainsi que son bol de lait. Il s'essuya une dernière fois la bouche et se leva, pour se mettre devant sa meilleure amie. Il jeta un bref coup d'oeil au Serpentard qui avait dragué Megan et posa ses mains sur les cuisses de la jeune fille. Dans l'art de la provocation, Carter était passé maitre, malgré Amanda, de plus elle n'était pas là donc bon. Il planta ses yeux dans ceux de sa meilleure amie et s'approcha doucement d'elle, sans ciller. Le jeune homme plaça sa bouche au niveau de l'oreille droite de Megan et dans un souffle, murmura : « Tant que je suis là tu es toujours gagnante... » Ou pas, mais le principal, c'était qu'il le croyait. Le jeune homme voulait surtout que ce crétin de Serpentard fiche la paix à Megan. Elle n'avait certainement pas besoin d'un creux dans son genre et elle méritait largement mieux.

Puis bon Carter était un chouillat possessif et voir cette saleté de crotale approcher sa meilleure amie avait tendance à le rendre légèrement jaloux. Tout en gardant un petit sourire accroché à ses lèvres, Carter tourna la tête vers le Serpentard qui – comme par hasard saleté de pervers – regardait Megan, et lui adressa un magnifique sourire narquois qui signifiait clairement “Le jour où tu l'auras, Rogue ressucitera”. Megan ne le vit pas et Carter se replaça face à elle et laissa sa main droite glisser – bien sensuellement (“Coucou Tomy ! Coucou!”) - jusqu'à la main de la jeune fille. Il la tira ensuite doucement de sur son assise pour l'entrainer hors de la grande salle, toujours très calmement. A partir de ça, 10000 rumeurs auraient pu circuler, mais on avait laissé Carter vivre pour bien pire que ça, notamment une ambrassade plus que passionée avec Charline due à un philtre d'amour. Et le Serdaigle était en vie ! Pourtant Amanda n'était pas facile à vivre des fois, qu'on se le dise !

Alors que Megan était à présent levée et marchait à côté de Carter, le bleu et bronze ajouta une dernière touche finale en attrapant sa petite amie meilleure amie par la taille. Si avec ça le Serpentard croyait encore avoir une chance, il était persévérant. Assez content de son coup, Carter entraina Megan en dehors de la grande salle, dans un couloir parallèlle, et lacha enfin la jeune fille. Non pas qu'il ne soit pas particulièrement tactile, non tous ses amis savaient qu'il l'était, même envers ceux qui n'entraient pas dans la catégorie “petite amie”, mais bon, il ne comptait pas la tenir toute la matinée. Jugeant qu'il pouvait enfin parler de ce qu'il voulait à sa meilleure amie, le jeune homme la regarda, un sourire aux lèvres et lui parla.

« Cet été je fais une petite fête, tu viendras un peu avant pour m'aider à préparer hein ? Prends ton maillot surtout, on va bien s'éclater à la piscine. Puis tu pourras voir combien Mélinda est moins adorable que tu le crois à la maison. Une vraie teigne, elle passe son temps à me faire tourner en bourrique. Bref, tu viendras comment ? Parce que t'as intérêt de venir, je fais pas la fête sans toi... » Et tout en souriant à sa meilleure amie, le jeune homme plaque un baiser dans le cou de la jeune fille, lui faisant bien comprendre qu'une fête sans elle n'était pas une fête. Il comptait bien lui trouver des amies fidèles à Megan, et le jeune homme sentait qu'avec Charline, et pourquoi pas Lyra (qu'il connaissait via Trystan) ça collerait bien. Elle ne devait pas avoir que Carter dans sa vie (encore moins une crèpe Serpentardesque), et Carter était prêt à parier qu'en se faisant de nouveaux amis, elle serait beaucoup mieux intérieurement...


[ 794 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Jones
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 1062
Age : 32
Age du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]   Dim 7 Déc - 0:04

Carter était un crétin fini. Si, si, même Megan le savait et pourtant, c’était pas son fort ce genre de révélation. Elle faisait de son mieux pour l’oublier, pour préserver leur relation en l’état, mais il n’y mettait clairement pas du sien. Pourtant, au fond, c’était pour lui qu’elle faisait tout ça, elle, elle avait pas grand chose à perdre si on y réfléchissait bien ! Elle voulait seulement que tout le monde soit à l’aise, qu’Amanda et elle restent bonnes amies, que Carter soit heureux [point fondamentale, n’est pas Poufsouffle qui veut]… Plein de pensées on ne peut plus positive pour un vernis qui, une fois gratté, laissait apparaître des idées bien moins brillantes mais qui restaient de l’ordre de la rêverie sentimentale ou du fantasme. Bref, l’esprit de la jolie blonde [non, ce n’est pas une formulation antithétique] vagabonda joyeusement de nuage rose en nuage rose avant de se souvenir à quel point Carter pouvait être bête parfois malgré sa grande intelligence. Elle chassa donc les petites étoiles brillantes et les cœurs roses qui peuplaient son cerveau pour s’occuper du concret. Elle aurait pu lui signaler que son comportement était tout à fait déplacé en public mais elle n’en eu pas le courage. Il n’aurait encore pas compris, ils se seraient encore disputés, ça aurait été bête, Carter semblait prêt à se réconcilier, l’était même carrément super câlin [carrément Carter au top de sa forme quoi]. Elle se laissa emmener sans rien dire (le temps que les neurones chassent les parasites précités de son esprit romantique) et écouta tout ce que Carter avait envie de lui raconter/demander. Toutefois lorsqu’il déposa un baiser dans son cou, elle frissonna. C’était le moment où il fallait prétexter qu’elle avait froid là ? Non, Megan était plus intelligente que ça [quoi que…], elle se composa un sourire et fit comme si ce frisson n’était rien. Il pouvait être le fait d’un courant d’air ou de n’importe quoi d’autre, de toute façon, Carter l’avait-il sentit ? Elle n’en était même pas sûre. De fait, elle enchaîna.

« Je viendrais en bus et à pied je pense, le transplanage c’est bien mais par chez moi c’est pas super discret, enfin je trouve. »
C’était ça de vivre au milieu des moldus. « Je ne sais pas vraiment nager à vrai dire, mais j’ai un nouveau maillot super chou. » Avec super pas de tissu aussi, vous croyez que Carter avait des amis célibataires à lui présenter pour l’oublier lui ? Non mais tu rêves cocotte si tu crois que Carter a vraiment envie que tu te cases… sinon, il y avait toujours Tomy. Ouai, Megan avait bien compris que Carter lui faisait des câlineries purement amicales, mais elle avait pas vraiment capish que c’était à cause de Tomy, donc elle restait sur son idée qu’elle allait sortir avec lui un peu pour retrouver sa réputation de cœur d’artichaut. Rester seule trop longtemps pourrait attirer l’attention… et elle ne voulait sous aucun prétexte qu’on devine ce qu’elle ressentait pour Carter. Toujours à cause de ce foutu équilibre à maintenir, évidemment. « Bref je viendrais ne t’inquiète pas. » Et maintenant, l’artiste s’éclipse avec art. Un regard rapide sur sa montre, un sourire contrit et désolé. « Je dois te laisser, j’ai rendez vous avec une fille de ma classe pour un devoir commun de divination. » Et se mit sur la pointe des pieds et déposa une bise légère sur la joue de son meilleure amie. Elle sourit à nouveau gentiment, son regard s’attardant peut-être une ou deux secondes de trop sur son visage, puis, elle reprit son air habituel très vite. « J’t’adore beau gosse, on se voit tout à l’heure ! » Tout à fait superficiel comme déclaration, tout à fait Megan. Ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu’elle terminait une conversation avec Carter comme ça, sauf qu’il ne savait pas tout ce que cela pouvait contenir de sentiments sincères…


[Terminé pour Megan]
[663]

$$$
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudia.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne t'aime pas, je t'adore [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» BLUE ? je déteste te voir partir mais j'adore te regarder t'en aller.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 3-
Sauter vers: