AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Panique à Poudlard [OUVERT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Filius Flitwick
Corps enseignant
Corps enseignant
avatar

Messages : 292
Age : 28
Année : Cela fait bien longtemps que j'ai passé mes ASPIC!

MessageSujet: Panique à Poudlard [OUVERT]   Jeu 14 Aoû - 21:31

Un cri retentit dans le grand hall, puis un silence complet. Une masse d'élèves accourut vers l'endroit de l'incident, très rapidemment. C'était une petite fille qui avait crié, une Poufsouffle, qui, voyant l'un de ses professeurs tomber à terre n'avait pu retenir un cri de surprise. Une masse de personnes se formait à présent autour de Sibylle Trelawney, la professeur de Divination de Poudlard. Filius était le dernier professeur à être resté à la grande table des professeurs, ainsi, il était le seul qui pouvait calmer la situation autour de ce chahut.

Il accourut donc de son pas claudiquant pour se retrouver face à un mur d'élèves qui l'empêchait de passer. De son habituelle voix fluette il demanda. « Excusez moi les enfants. » Les élèves laissèrent un couloir pour laisser passer le vieux professeur qui arriva auprès de sa collègue, visiblement pas effrayé. Il avait déjà vu Sybille avoir une vision un peu violente. Alors que tous les élèves murmuraient tous à voix basse en affichant des mines terrifiés, Filius lui, paraissait aussi serein que d'habitude. Il savait que les vision n'étaient que passagères et qu'elle n'engendraient en aucun cas de soucis chez le devin en question. La seule chose qui aurait pu le tracasser était de savoir si oui ou non Sibylle s'était fait mal quelque part dans sa chute.

Il arriva auprès de la jeune femme (tout est relatif, pour lui, tous les professeurs de Poudlard sont jeunes, il en même le doyen, sauf si on compte Binns) et s'agenouilla auprès d'elle, ce qui ne fit pas une grande différence. Elle avait les yeux exorbités et à l'envers, on ne pouvait voir que leur blancs qui s'agitaient sans cesse. Elle parlait à toute allure et répétait sans cesse la même chose. ¤¤ A l'aube du 5ème mois, Poudlard sera attaqué. Ils seront là, Détraqueurs, Mangemorts et Inferis, prêts à se battre pour leur maitre. Jusqu'au dernier de nous ils décimeront, pour la gloire du Seigneur des Ténèbres. A l'aube du 5ème mois, Poudlard... sera... attaqué.. ¤¤

Tous les élèves semblaient scandalisés, et il y avait de quoi. Si la prophétie de Sibylle – car oui, il s'agissait bien d'une prophétie – se révélait exacte, tous les élèves de Poudlard allait être attaqué ainsi qu'avec, le chateau dans plus de 7 mois. Filius ne pouvait rien dire aux élèves, sinon ce serait nécessairement un mensonge, hors il ne mentait jamais. Il ne pouvait nier qu'il s'agissait d'une prophétie et il ne pouvait pas non plus nier de la véracité des propos de Sibylle, pour la simple raison qu'il ne voyait pas l'avenir. Il se contenta de regarder la jeune femme qui sortit de sa torpeur pour retrouver une couleur d'oeils normale. Elle revenait enfin à elle.

Alors que le professeur de Divination revenait à elle et se relevait, les élèves se respiraient presque plus. Ils étaient nombreux, très nombreux, trop nombreux pour une femme qui vient de sortir d'une telle prophétie. « Reculez vous les enfants s'il vous plait, laissez respirer votre professeur... » Alors que Filius aidait Sibylle à se relever, les élèves s'écarter pour les laisser passer. Il était évident qu'elle avait besoin de repos, et de calme. Les élèves murmuraient à présent entre eux, ne sachant quoi penser. Poudlard allait il réellement de se faire attaquer ? Les parents allaient être mis au courant bien rapidemment et bon nombre d'élèves allaient surement quitter l'école par peur. C'était évident. Cette prophétie allait certainement mettre beaucoup de bazar dans la vie calme de l'école de Poudlard...

Alors que le vieux professeur d'enchantements, tenait Sibylle du mieux qu'il pouvait (c'est à dire très maladroitement), ils grimpaient les marches des escaliers mouvants pour se rendre dans ses appartements. Elle devait être epprouvée par ce qu'elle venait de faire et Filius devait en plus de ça avertir urgemment tous les professeurs. Une pareille prophétie (même quand on sait que le professeur en a réussi 2 dans sa longue carrière) ne pouvait être ignorée, bien entendu. Ainsi les deux professeurs s'éclipsèrent lentement pendant que le tas d'élèves restant discutaient bruyamment. Il y avait fort à parier qu'ils n'allaient pas rester muets, dans quelques heures, toute l'école serait certainement au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Sage et réfléchi
Sage et réfléchi
avatar

Messages : 268
Age : 23
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Panique à Poudlard [OUVERT]   Sam 16 Aoû - 13:18

Quand l'événement se produit, Simon était encore dans la Grande salle, assis à la table des Serdaigles avec ses amis. Ils déjeunaient et parlaient de choses diverses. C'était une journée des plus ordinaires (enfin, jusque la), en plein milieu de la semaine, juste avant les cours. Soudain, un cri perçant résonna dans le château, venant du hall cassant toutes les actions qu'il se produisait à cet instant. Tout de suite, la plupart des élèves de la Grande Salle coururent vers l'endroit, comme le professeur Flitwick, le seul enseignant à être encore présent ici, on ne savait pas ou étaient passé les autres enseignants, sûrement à préparer leurs cours ou autres choses diverses...

Simon et ses amis, surpris quittèrent à leur tour calmement la table de leur maison et se retrouvèrent dans le hall (la Grande Salle étant maintenant presque vide). Là, une scène assez étrange et peu habituel se présentait sous leurs yeux. Une foule d'élèves étaient présents et murmuraient des paroles incompréhensibles. Mais, le plus surprenant, était le professeur Flitwick au coté du professeur Trelawney, celle-ci allongé au sol au centre de la foule et Simon ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait.
Le bleu et bronze n'avait jamais vraiment aimé la professeur de Divination. Trop étrange à ses yeux et de plus, il détestait la Divination et donc cela faisait importance au jugement de cette personne.

Bref, tous les évènements ne sont pas encore décrits et produits... Car, en effet, le professeur Trelawney était d'un comportement encore plus inquiétant que d'habitude et annonçait en parlant sans s'arrêter à toute allure, en répétant et répétant: ¤¤ A l'aube du 5ème mois, Poudlard sera attaqué. Ils seront là, Détraqueurs, Mangemorts et Inferis, prêts à se battre pour leur maître. Jusqu'au dernier de nous ils décimeront, pour la gloire du Seigneur des Ténèbres. A l'aube du 5ème mois, Poudlard... sera... attaqué.. ¤¤
Là dessus, tous les élèves sans exception, dont Simon se figèrent et restèrent en silence, avant de recommencer à bavarder de ce qu'ils venaient d'entendrent. Le préfet des Serdaigles regarda ses amis, et par le regard, ils se firent passer le même sentiment.

Pendant ce temps, le directeur des Serdaigles prenait sa collègue qui était dans un état un peu plus normal (elle avait retrouvé ses esprits), et ils montaient ensemble les escaliers, sûrement pour monter aux immeubles de l'enseignante.
Là, le préfet décida de prendre son rôle qu'on lui avait confier à coeur, et il quitta la foule pour aider le professeur Flitwick. En silence, ils montèrent les marches jusqu'a ce que la foule des élèves ne soit plus visible et que le bruit se fasse de moins en moins fort.
Pour la première fois, Simon croisa le regard de son professeur préféré et de son directeur de maison et demanda, d'une voix très calme et posé mais un peu inquiète:


Professeur... Est- ce vrai?
Est-ce ce qu'on appel une prophétie comme avec Harry Potter?


Un silence se remit en place et Simon attendit une réponse, il réfléchissait. Grâce aux livres et à beaucoup de renseignements et d'informations, le bleu et bronze savait pas mal de choses mais pas tout, loin de la...

[528]

COUNT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durmstrang.forumpro.fr/
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 26
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Panique à Poudlard [OUVERT]   Jeu 21 Aoû - 18:41

* Ah... Pourquoi je suis toujours en retard... *

Lyra sortait tout juste de son dernier cours de la matinée. Elle avait eu deux heures de potions en compagnie du professeur Rogue et ça n'avait pas été une partie de plaisir. Durant le cours, comme d'habitude, Rogue n'avait pas oublié de la ridiculiser et de la rabaisser comme toujours. Et bien évidemment, la Gryffondor n'avait pas su se taire. Il faut croire qu'elle avait du répondant. Elle haïssait Rogue, elle le haïssait au plus haut point. Et ce dernier n'avait pas manqué de lui retirer des points et de lui coller quatre heures de retenue le samedi soir à vingt heures. Lyra, de mauvaise humeur, sentait son estomac se contracter douloureusement sous l'effet de la faim. Elle prit alors le chemin de la Grand Salle là où elle devait déjeuner avec quelques amis. Si elle était en retard, c'était à cause du professeur Rogue qui l'avait retenue dix minutes après le cours pour lui fixer les dates de ses prochaines retenues. Il fallait dire que même si Lyra était préfète de sa maison, elle n'échappait pas aux injustices de certains professeurs comme Rogue ou Ombrage.

Le moral à zéro, elle s'empressa de presser le pas afin de rejoindre ses amis l'attendant pour déjeuner. Elle remonta les escaliers des cachots et des sous-sols pour enfin se retrouver au Rez-de-chaussé. Tout à coup, alors qu'elle entamait de se diriger vers le Grand Hall, elle entendit de cris perçant en émaner. Elle se figea littéralement de stupeur. Puis, avec hésitation, elle entreprit de remarcher jusqu'au centre du Hall qui était extrêmement agité. Beaucoup de personnes s'y trouvaient déjà et d'autres accouraient vers le lieu bondé. Lyra remarqua que pas mal de personnes étaient rassemblées vers un coin du Hall où ils semblaient tous entourés sur quelque chose ou quelqu'un. Lyra, plus curieuse que jamais (l'un de ses plus grand défauts), se dirigea vers le coin surpeuplé. Lorsqu'elle y arriva, elle découvrit tout d'abord des gens au visage défiguré par la peur et la panique. Elle ne comprit pas grand chose à ce qu'il se passait d'autant plus qu'il lui était impossible de discerner l'objet de tout ce vacarme. Elle dû alors pousser les gens autour d'elle pour comprendre. Lorsqu'elle y fut enfin arrivé, ce qu'elle vit la glaça de stupeur.

La personne qui provoquait ce gigantesque raffut n'était autre que le professeur Trelawney. Elle était tombée par terre et semblait être entrée dans une sorte de transe, d'état second. On ne discernait plus ses iris, mais uniquement le blanc de ses yeux. Lyra semblait à la fois effrayé et intrigué par l'étrange comportement du professeur de divination. Cette dernière se mit ensuite à prononcer des paroles qui n'avaient, à première vue, aucun sens. Elle semblait apparemment toujours répéter la même chose. Lorsque les élèves autour de la préfète des Gryffondor s'en rendirent compte eux aussi, ils cessèrent immédiatement tout bavardage et tendirent attentivement l'oreille afin d'écouter les paroles à présent distinctes de Trelawney. Un lourd silence s'installa pendant un certain temps où seule une personne vint le briser:

- A l'aube du cinquième mois, Poudlard sera attaqué. Ils seront là, Détraqueurs, Mangemorts et Inferis, prêts à se battre pour leur maître. Jusqu'au dernier de nous ils décimeront, pour la gloire du Seigneur des Ténèbres...

Ces paroles continuèrent à se répéter d'une voix jusque là inconnue de Trelawney. Les élèves parurent plus effrayés que jamais. Des voix scandalisées s'élevèrent dans tout le Grand Hall qui se transformèrent en panique générale. Lyra restait tétanisée. Elle ne comprenait pas ce que racontait Trelawney. Puis, le professeur Flitwick apparut devant tout le monde, ce qui fit sortir Lyra de ses profondes réflexions. Il semblait tout de même présent depuis que le professeur Trelawney avait annoncé cette prophétie. Oui, c'était sûr, une prophétie. D'ailleurs, toutes les personnes autour de Lyra semblaient utiliser le même terme dans leurs chuchotements. Alors que le professeur de divination semblait revenir peu à peu à elle, le professeur Flitwick se releva et aida sa collègue à se relever également. Le directeur des Serdaigles obligea tous les élèves à se reculer pour le laisser passer, ainsi que Trelawney. Tous les élèves, y comprit Lyra, les regardèrent passer devant eux, puis disparaître à l'angle des escaliers montant aux étages supérieurs. Un vacarme colossale prit place dans le Hall et la Grande Salle. Bientôt, toute l'école serait au courant à coup sûr vu comment les élèves en profitaient pour en parler.

Lyra, quant à elle, resta seule, pensive. Elle ne savait plus trop quoi penser. Cette situation était des plus inquiétante. N'ayant plus du tout faim et oubliant ses amis qui devaient – normalement – l'attendre dans la Grande Salle, la Gryffondor se dirigea vers sa salle commune. Normalement, en tant que préfète, elle se devait de calmer les esprits présents dans le Hall et de leur demander de regagner leurs occupations. Cependant, elle se trouvait aussi perdue qu'eux. Une prophétie...

* « A l'aube du cinquième moi... ». Cela veut dire que ça arrivera en mai prochain. Mais...est-ce vraiment vrai? L'annonce de Trelawney devrait-elle être prise en compte au même statut qu'une prophétie? Ou peut-être qu'elle se trompe... A vrai dire, j'ai plutôt tendance à la sous-estimer, vu ses compétences en tant que professeur de divination. Mais aujourd'hui, elle semblait différente. On aurait dit qu'elle était prise dans un état second. Hum... J'en parlerai à Grégory, c'est le seul qui puisse m'aider à comprendre. *

Sur ce, Lyra monta vers la tour des Gryffondors. Elle préférait rester au calme pour mieux réfléchir à cette sois-disant prophétie.

[Terminé pour Lyra]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Eldel
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 136
Age : 28
Age du personnage : Me serais-je fait piéger dans mon propre jeu? Je crainds que oui... Lyra, je t'aime!

MessageSujet: Re: Panique à Poudlard [OUVERT]   Jeu 21 Aoû - 19:24

Trystan avait lui aussi suivi le cours du professeur Rogue ce matin-là. Quand il avait entendu le professeur insulter Lyra devant tout le monde, le jeune homme avait commencé à bouillir de rage, mais il préféra se taire plutôt que de faire perdre des points à sa maison. Il quitta la classe en jetant un coup d'oeil derrière lui, car Lyra se trouvait maintenant seule dans cette pièce avec le pire professeur de toute l'école. Le poufsouffle aurait aimé s'en mêler, sauver la belle demoiselle de ce mauvais pas dans lequel elle s'était mise, mais il n'osa pas. Rogue lui faisait affreusement peur. De plus, il savait que Lyra lui en voudrait de s'en mêler, car elle était une Gryffondor, et par conséquent une personne fière et qui aime se débrouiller seul.

Il se dirigea donc vers la Grande Salle, où il trouva quelques uns de ses amis assis à la table des Poufsouffle. Il prit place avec eux et commença à manger, car ce cours l'avait affamé. Cependant, la discussion bien tranquille qu'il entretenait avec ses copains pendant le repas fut bien vite interrompue par un événement des plus étranges. Ils entendirent une jeune fille crier, comme si elle venait de trouver un cadavre. En tant que Préfêt, Trystan savait qu'il devait faire quelque chose, alors il se précipita vers la sortie et trouva madame Trelawney dans le Grand Hall, entourée de quelques élèves et du professeur Flitwick. Elle marmonnait quelques paroles à peine compréhensibles et les répétait sans cesse. Ses yeux étaient totalement blancs....

*Elle est en transe.*, comprit très vite le sorcier.

Il porta alors attention à ses paroles et son coeur se serra quand il put enfin les distinguer. Une attaque à Poudlard! Le Professeur Trelawney était en train de leur prédire une attaque à Poudlard pour le début du mois de Mai...

Trystan resta muet comme une tombe suite à cette révélation. Autour de lui, les élèves commençaient à chuchoter entre eux, et une vague de panique se faisait ressentir. Il se fit bousculer par une jeune femme curieuse, qui tentait de voir ce qui se passait. Cette personne n'était nulle autre que Lyra, mais Trystan était tellement préoccupé qu'il ne la remarqua même pas. Le Préfêt vit Filius et Simon partir avec madame Trelawney pour la porter vers ses appartement, alors que son amie Gryffondor partait en direction de sa salle commune. Le jeune sorcier analysa la situation et comprit qu'il devait agir, car les élèves autour de lui paniquaient.


''Ne vous inquiétez pas, tout est sous contrôle. Madame Trelawney est sous bonne garde. Nous éclaircirons ce mystère bientôt...'', commença-t-il à crier autour de lui, à l'intention des élèves.

''Veuillez vaquer à vos occupations, tout va bien aller.''

Malheureusement, il n'était pas des plus convainquants, car il était lui-même fort effrayé par ce qui venait de se produire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolores Ombrage
Corps enseignant
Corps enseignant
avatar

Messages : 265
Age : 27

MessageSujet: Re: Panique à Poudlard [OUVERT]   Jeu 21 Aoû - 19:38

Dolores Ombrage était dans son bureau en train de rédiger plusieurs papiers pour envoyer au Ministère. Et oui malgré le fait que Fudge n’était plus ministre depuis longtemps elle devait rendre des comptes au Ministre de la Magie actuel même si elle sentait bien son influence baisser. Le nouveau ministre lui avait même laissé entendre qu’elle serait sans doute plus utile au Ministère qu’à Poudlard. Une idée bien entendu que la Grande Inquisitrice depuis plus de deux ans ne pouvaient se résoudre ! Elle ne pouvait pas imaginer laissant sa place et surtout le sourire de Minerva McGonagall, ce sourire de victoire si insupportable !

Soudain la porte du bureau s’ouvrit à la volée et Argus Rusard, le concierge, fidèle toutou de Ombrage entra en trombe.

« Madame Ombrage, vous devriez venir de toute urgence dans le grand hall… Il s’agit du professeur Trelawney… Elle a eu un malaise. Je crois que ça peut être néfaste pour les élèves. »

« Je vois Rusard - partez devant j’arrive. »

Ca y est ! Elle avait enfin une raison pour montrer au monde des sorciers que Trelawney était incompétente et qu’elle était également nocive pour les jeunes élèves de l’école de magie. Elle avait réussi à la faire partir en cinquième année mais malheureusement Dumbledore avait réussi à la réintégrer dans ses fonctions qu’elle partageait avec un hybride du nom de Firenze.

Ombrage ferma alors son bureau et descendit aussi vite que pouvaient le supporter ses petites jambes grassouillettes. Avant de descendre dans le hall devant tous les élèves, elle s’arrêta sur le palier du premier étage, reprit son souffle et remit son joli nœud rose en place.

Elle s’élança alors dans la foule, son calepin et son crayon dans la main.
Flitwick était en train d’apporter son aide à ladite voyante et Ombrage se plaça devant lui et fit apparaître une chaise en faisant signe au minuscule professeur d’enchantements de la faire asseoir.

« Je pense qu’elle est trop lourde - ou trop grande pour vous monsieur Flitwick… Hihi… »

Heureusement Simon Lewis vint à la rescousse du minuscule professeur de sortilèges.

La Grande Inquisitrice eut bien entendu son sourire stupide qui s’étendit sur son visage de crapaud.

« Que tout le monde garde son calme. MOI la Grande Inquisitrice, Dolores Jane Ombrage j’ai la situation bien en main - qu’un témoin s’avance et me décrive les faits je vous pris. »

Ses yeux globuleux parcoururent l’assemblée et elle ne fit pas plus attention à Flitwick que s’il avait été une bouse de dragon sur le sol.

(Allez un des dernier topic de Dolores à Poudlard Crying or Very sad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panique à Poudlard [OUVERT]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panique à Poudlard [OUVERT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» Stressed Eric alias Eric la panique [Télé/Série animée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 3-
Sauter vers: