AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles après un bal [PV Trystan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 26
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Mar 15 Juil - 16:17

<<En espérant une réponse rapide, je te souhaite un bon rétablissement. De la part de ta cousine qui t'aime, Lyra.>>
Lyra était en train de terminer la lecture de sa lettre. Elle prenait toujours le temps de se relire, essayant d'éviter au maximum les fautes d'orthographe et de syntaxe. Il fallait dire que même si Lyra était loin d'être brillante dans ses études, cela ne l'empêchait nullement de s'appliquer quelques fois dans ses écrits. La jeune fille se leva du canapé dans lequel elle se trouvait et quitta la salle commune des Gryffondors en remontant à son dortoir. Elle entreprit d'ôter son pyjama et de s'habiller convenablement pour sortir à l'extérieur. Lyra n'avait pas jugé bon de s'habiller dès son réveille, elle était restée en pyjama et ne s'était même pas rendu à la Grande Salle afin de prendre le petit-déjeuné. Elle ne mangeait que très rarement le matin.

Après s'être changée et coiffée, la Gryffondor prit sa lettre en main et se précipita à la va-vite dans les escaliers. Elle sortit en trombe de la salle commune en faisant pivoter le portrait de la grosse dame et s'en alla en direction de la volière. La lettre que Lyra avait écrite était destinée à l'une de ses cousine qui habitait aux États-Unis. Lyra était de sang pur et par conséquent, toutes les personnes de sa famille étaient des sorciers. Mais Lyra et ses parents, considérés "traitres à leur sang" par plusieurs membres de leur famille, avaient perdus contact avec eux. Les seuls avec qui ils n'avaient pas rompu étaient la tante de Lyra (côté maternelle) et sa fille, Méryl. Méryl était la cousine en question à qui Lyra avait écrit. Elles s'adoraient toutes les deux et elles ne cessaient jamais de s'envoyer du courrier, essayant de garder contact le plus possible. Néanmoins, cela s'avérait assez difficile, Méryl habitant à San-Francisco et subissant un grand décalage horaire par rapport à Londres.

Cependant, si la Gryffondor prenait le temps d'écrire à sa cousine dès bon matin, c'était parce que celle-ci était malade. En effet, elle avait attrapé une mauvaise grippe contagieuse. Méryl avait un organisme fragile et vulnérable, ce qui faisait qu'elle tombait malade les trois quarts du temps. Cette fois ci, son cas avait été jugé sérieux par les médecins puisqu'elle avait été admise à l'hôpital. Lyra aurait bien aimée lui rendre visite, mais sachant la distance qu'il y avait à parcourir entre l'Angleterre et les États-Unis, cela s'avérait pratiquement impossible. D'ailleurs, c'était la mère de Méryl qui avait tenue à mettre au courant Lyra ainsi que ses parents. Méryl, étant très affaiblie et ayant le morale à zéro, avait donc besoin d'un soutien morale selon Lyra. Et d'après cette dernière, sa tante seule ne lui suffirait pas. C'est pourquoi, la rouge et or avait décidé qu'elle se devait d'écrire à sa cousine adorée trois pas semaine.

Dès qu'elle fut en dehors des murs du château, Lyra prit une grande bouffée d'air. Elle dû monter les escaliers menant à la volière, tour qui se trouvait à l'air libre. Lorsqu'elle y entra, elle aperçut des dizaines de hiboux et de chouettes qui volaient et s'agitaient dans tous les sens. La Gryffondor n'avait pas son propre hibou. Sa mère lui avait conseillé maintes et maintes fois de s'en acheter un. Mais la jeune fille refusait toujours, prétextant qu'un animal de compagnie était très dur à entretenir. Alors, pour combler ce problème, Lyra empruntait régulièrement la chouette de ses parents, Maya. Mais quelques fois, lorsque Maya ne se trouvait pas dans la volière, Lyra choisissait les différents hiboux mis à la disposition des élèves qui n'en avaient pas. En s'avançant un peu plus, Lyra pu distinguer Maya en compagnie de quelques hiboux. Lyra s'approcha de la chouette et lui tendit la main. Maya regarda l'enveloppe que tenait la jeune fille et la prit par son bec. Avant que la chouette ne prenne son envol, la Gryffondor entreprit de lui caresser le cou non sans un sourire.

Un petit moment plus tard, Lyra regarda Maya s'envoler avec la lettre dans son bec. La jeune fille se retourna et s'apprêta à s'en aller lorsqu'elle entendit des pas. Ils semblaient provenir des marches d'escaliers menant à la volière. La Gryffondor fronça des sourcils. Elle s'approcha alors de l'entrée de la volière pour s'apercevoir que la personne qu'elle avait entendue n'était autre que...


[731 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Eldel
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 136
Age : 28
Age du personnage : Me serais-je fait piéger dans mon propre jeu? Je crainds que oui... Lyra, je t'aime!

MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Mar 15 Juil - 16:50

Trystan!

En effet, le charmeur de service avait lui aussi du courrier à envoyer aujourd'hui. C'était l'anniversaire de sa grand-mère et il avait, en bon coeur, décidé de lui envoyer une carte d'anniversaire magique et personnalisée.

Ce jour-là, il s'était levé d'un très bon pied. L'école n'était recommencée que depuis très peu de temps et il était toujours content de revoir ses amis ainsi que de retrouver ce magnifique château qui avait enchanté son esprit d'enfant dans le passé. C'était avec tristesse que Trystan se rappelait qu'il s'agissait de sa dernière année ici. Il quitterait Poudlard et n'y reviendrait probablement plus, malgré le fait qu'il adorait cet endroit. Il avait même songé, quelques fois, à devenir professeur afin de passer le reste de ses jours dans ce château, mais il n'était pas encore certain de vouloir saisir cette opportunité. Il y pensait cependant de plus en plus...

Bref, le jeune homme, qui se trouvait maintenant en septième année, avait eu la joie d'apprendre, hier, qu'il avait également été nommé préfêt. Étrangement, il avait le sentiment que ce n'était pas parce qu'il avait de bonnes notes ou un bon comportement, mais plutôt parce qu'il avait réussi sans difficulté à charmer les dames de cette école, qu'elles soient jeunes ou âgées. Avoir un tel pouvoir sur les gens de par sa façon de leur parler et de les traiter l'avait toujours aidé grandement dans sa vie, et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait cesser ce mode de vie.

Alors qu'il grimpait donc les escaliers de la volière en direction de celle-ci, il vit une jolie chouette s'envoler, une lettre dans le bec. Automatiquement, Trystan se demanda à qui pouvait-elle bien appartenir. Il eut rapidement la réponse à cette question, car une silhouette se profila à l'entrée de la volière. Une silhouette qu'il aurait distinguée entre mille... celle de Lyra. En effet, cette jeune femme absolument magnifique et charmante avait accepté de l'accompagner au bal de fin d'année, lors de l'année précédente. Ils avaient passé une merveilleuse soirée et, curieusement, Trystan n'avait pas eu la même réaction qu'à son habitude, c'est-à-dire cette tendance à vouloir changer de partenaire le plus souvent possible... Cette fois, il était resté avec celle-ci et avait apprécié grandement sa soirée. Ils avaient appris à faire connaissance plus qu'il ne l'avait jamais fait avec une demoiselle et cela lui avait plu.

Quand il arriva près d'elle, Trystan ne put détacher son regard de Lyra. Il la regarda de la tête aux pieds, émerveillé de voir qu'elle était toujours aussi magnifique qu'auparavant. Elle avait changé un peu durant l'été, mais cela n'avait fait que la rendre encore plus jolie. Son regard s'attarda bien vite vers le magnifique visage de la gryffondor et il resta un moment silencieux, la regardant comme si elle était une apparition. Depuis quand demeurait-il ainsi muet devant une demoiselle? C'était honteux, il fallait lui dire quelque chose à tout prix!


''Lyra...'', murmura-t-il finalement, avec un sourire. ''Mais quelle joie de vous revoir, charmante demoiselle, après tout ce temps. L'été ne vous a pas fait perdre votre éclat, bien au contraire.''

Il s'approcha d'elle, prit doucement sa main dans la sienne et y déposa un baiser, sans cesser de la regarder dans les yeux.

(537 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 26
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Jeu 17 Juil - 20:25

Lyra vint se poster devant l'entrée de la volière, avide de curiosité. Avec surprise, elle s'aperçut que la personne qu'elle avait entendue arriver était Trystan Eldel. Il était très charmant (comme d'habitude) et montait les marches d'escaliers d'un pas élégant. La Gryffondor connaissait bien le jeune homme, surtout qu'il avait était son cavalier l'année précédente durant le bal de fin d'année. En s'en remémorant, ça avait été une très belle soirée autant pour l'un que l'autre. Lyra s'était bien amusée et avait apprit à connaître Trystan pendant la soirée (car elle ne savait rien de lui avant, seulement son nom et la maison à laquelle il appartenait). Après ce fructueux bal, la jeune fille n'avait plus du tout eu de nouvelles du jeune Poufsouffle et étrangement, elle le regrettait amèrement. Mais maintenant qu'il était là, elle allait pouvoir lui reparler.

D'ailleurs, ce dernier parut aussi surpris que Lyra lorsqu'il la vit. Il se positionna en face d'elle et la regarda de la tête aux pieds. Lyra sembla assez gênée par les yeux du jeune homme qui la scrutaient sans relâche. Celui-ci sembla s'attarder sur le visage de la jeune fille et la fixa un bon moment. Un long et pesant silence s'installa entre la Gryffondor et le Poufsouffle. Lyra cru remarquer des étincelles dans le regard de Trystan. Mais elle chassa bien vite cette idée de sa tête. Décidément, Lyra ne comprenait plus vraiment le jeune homme. A leur dernière rencontre (c'est-à-dire, au bal), Trystan paraissait si sûr de lui et avoir tous ses moyens. Mais en le voyant ainsi, il ne semblait plus être lui-même. La Gryffondor commençait sérieusement à être embarrassé par ce lourd silence. Mais heureusement, le Poufsouffle sembla reprendre l'état de ses esprits.


- Lyra... Mais quelle joie de vous revoir, charmante demoiselle, après ce temps. L'été ne vous a pas fait perdre votre éclat, bien au contraire.

Il avait dit ça dans un murmure qui fit trembler Lyra, le tout accompagné d'un beau sourire. Puis, il s'approcha d'elle, lui prit la main d'un geste lent et délicat et y déposa un doux baiser sans détacher ses yeux des siens. Lyra croyait rêver, elle était aux anges. Mais d'où est-ce que venait ce charmant jeune homme? Il semblait tomber tout droit du ciel! Il était tellement gentil, affectueux, tendre et charmant... Depuis le temps que Lyra recherchait désespérément un "gentleman", elle en avait enfin trouvé un. Lyra adorait la façon qu'il avait de la vouvoyer et de la côtoyer avec courtoisie. De plus, la façon qu'il avait de lui baiser la main était peu commune. La Gryffondor connaissait peu de garçons qui viendrait lui faire un baise-main. Depuis que Trystan s'était adressé à Lyra, celle-ci n'avait pas prononcé le moindre mot, un peu trop confuse. Mais se rendant brusquement compte qu'elle se rendait ridicule en restant muette, elle préféra parler à son tour à son bel interlocuteur, et cela même de manière maladroite:

- Euh... Trystan! Je suis heureuse de vous...revoir, après tout ce temps... Félicitation pour votre nouvel place en tant que préfet... Euh... moi aussi je suis devenue préfète... Quelle coïncidence! Ah ah!

Jamais la Gryffondor ne s'était sentie aussi mal à l'aise, en particulier devant un garçon de son âge. Depuis quand se mettait-elle à rire bêtement et sans aucune raison? Elle n'en savait rien, se sentant un peu perdue. Peut-être que c'était le Poufsouffle qui la mettait dans un tel état... Bref, Lyra trouvait que la réplique qu'elle venait de lancer était vraiment pitoyable. La seule chose "intéressante" qu'elle avait pu dire avait été de féliciter Trystan pour son rôle de préfet. D'ailleurs, elle trouvait vraiment que c'était bel et bien une coïncidence qu'elle et le Poufsouffle soient tous les deux promus au poste de préfets. Lyra avait su cette nouvelle car, hier soir, les noms des nouveaux préfets ainsi que ceux des préfets-en-chefs avaient été affiché sur les panneaux d'affichages des salles communes. Ainsi, Lyra n'avait pu retenir sa surprise lorsqu'elle avait vu son nom inscrit en tant que nouvelle préfète à côté de son ami Grégory Eragon. Elle avait ensuite jeté des coups d'œil sur les noms des préfets des autres maisons et avait été étonné de voir que le nom de Trystan Eldel figurait parmi les préfets des Poufsouffles.

Mais qui sait, peut-être que le fait qu'elle et Trystan soient tous deux préfets était plus qu'un hasard... Lyra regarda longuement le préfet des Poufsouffles. Il était vraiment beau. La chose qu'elle aimait le plus chez lui était ses yeux. Ces yeux à la fois pétillants et pleins de vie, de charme. Elle aimait également son sourire. Il avait des dents bien aligné, belles, parfaites. Après que Lyra l'ai bien contemplé, elle se posa une question. Maintenant qu'elle avait une chance de mieux connaitre Trystan, étaient-ils obligés de continuer à se vouvoyer? Elle ne savait comment faire. Alors, en toute dignité, elle demanda au jeune homme:


- Est-ce qu'on pourrait se...tutoyer?

[834 mots]

[810 sans les citations]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Eldel
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 136
Age : 28
Age du personnage : Me serais-je fait piéger dans mon propre jeu? Je crainds que oui... Lyra, je t'aime!

MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Ven 18 Juil - 8:16

Trystan ignorait pourquoi il avait si longtemps gardé le silence. Il était pourtant rare qu'il reste ainsi ébahi devant la beauté d'une femme, même s'il avait pour elles une grande estime et une grande curiosité. Étrangement, Lyra faisait partie des rares représentantes de la gente féminine qui puisse avoir un minimum de contrôle et de pouvoir sur lui. Pour une fois, Trystan ne faisait pas que charmer... il était charmé en retour.

La réponse de la damoiselle se fit également attendre. Entre chaque phrase prononcée par l'un ou l'autre se profilait un gigantesque silence, qui planait sur leurs têtes un bon moment avant que quelqu'un ne le brise. Tout cela devenait un peu embarassant et le jeune sorcier se promit qu'il ferait tout pour remédier à la situation.

Le fait que la jeune femme bégaie légèrement fit sourire Trystan. Il avait réussi à la charmer, comme presque toutes les demoiselles qu'il avait rencontrées, et cela lui apportait une certaine satisfaction que de le constater. Afin de continuer la conversation, le nouveau Préfêt décida donc de répondre aux remerciements de sa compagne de classe.


''Merci. J'ai appris également que vous aviez été promue. Quel choix judicieux de la part de nos professeurs! L'équipe préfectorale de Poudlard sera excellente, cette année.''

Trystan avait lui aussi vu le nom de Lyra Andrews sur le panneau d'affichage de la chambre commune de sa maison et en était resté bouche-bée... mais encore plus lorsqu'il avait vu son propre nom! Étrangement, le fait qu'il sache qu'il passerait un soir de temps en temps à patrouiller seul en la compagnie de la douce Lyra lui apportait une joie considérable. Était-ce là une occasion que le destin lui présentait afin qu'il puisse faire de plus ample connaissance avec elle? Trystan n'était pas du genre à croire à ce genre de choses, et pourtant il s'était posé la question quelques fois depuis qu'il avait appris cela.

Leurs regards se croisèrent ensuite longuement, laissant place à un autre silence. Celui-ci n'était cependant pas accompagné de malaise, bien au contraire. C'était comme si ce contact les rapprochait. Trystan avait toujours aimé être près des gens.

Cependant, la jolie voix de la Gryffondor vint percer le silence, lui demandant maladroitement s'il était possible qu'ils se tutoient. Cette question arracha un sourire amusé de la part de notre charmeur de service, qui s'empressa de répondre:


''Tes désirs sont des ordres, belle Lyra.''

Un silence vint encore les guetter, mais Trystan se souvint alors qu'il était venu ici dans un but bien précis: envoyer une lettre. Il réfléchit donc à toute allure, car il n'avait pas l'intention de mettre ainsi fin à leur rencontre.

''Je pourrais peut-être donner cette lettre à mon hibou, puis nous aurions d'avantage de temps pour discuter par la suite, bien au chaud dans le château?'', proposa-t-il à la Belle.

Une si belle occasion ne se présenterait pas deux fois. Maintenant qu’il avait la chance d’être face à elle, il comptait bien en profiter. Jamais il ne l’aurait avoué à qui que ce soit, mais il avait souvent pensé à Lyra durant l’été et s’était même surpris à penser qu’elle lui manquait. Plutôt étrange étant donné qu’il ne l’avait connue que l’espace d’une soirée… Pourtant, cette soirée –à la fois si simple et si agréable- avait été réellement mémorable.

[537 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 26
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Dim 20 Juil - 17:38

Lyra se sentait gêné de poser une question inattendue aussi brusquement. Mais si elle désirait tutoyer Trystan, c'était pour se sentir encore plus proche de lui. A la suite de sa question, Lyra fut surprise de voir un sourire amusé flotter sur le visage du Poufsouffle. Cela ne le rendait que plus beau et décuplait son charme. Tout à coup, La Gryffondor se sentit rougir fortement. Ses mains devinrent moites et elle se rendit compte que son coeur battait anormalement vite. Toutes ces sensations étaient irritantes, mais elles lui procuraient un bien fou. Lyra, se sentant de plus en plus embarrassée, évitait de croiser à nouveau le regard de Trystan. Or, si cela lui arrivait, qui sait si son coeur n'allait pas bondir hors de sa poitrine?

Lorsque Trystan lui répondit, Lyra esquissa un léger sourire. A vrai dire, elle ne s'attendait pas vraiment à une aussi belle et...charmante réponse. Néanmoins, cela ressemblait bien au Poufsouffle. Un bref silence vint encore les troubler, mais au grand soulagement de Lyra, Trystan le rompit bien vite. Il proposa à Lyra de continuer leur discussion, mais cette fois-ci dans le château, après qu'il aille donner sa lettre à son hibou. Effectivement, si Trystan se trouvait également à la volière, c'était sûrement pour qu'il envoie lui aussi du courrier. Lyra acquiesça en guise de réponse à Trystan et celui-ci s'exécuta en tendant sa lettre à son hibou. Ce dernier, portant la lettre de son maître, prit son envol et quitta la volière.

Lyra s'apprêtait à demander à Trytan s'ils devaient quitter la volière maintenant pour retourner au sein du château. Mais soudain, la Gryffondor se sentit défaillir et s'écroula piteusement sur place. Elle ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer, mais elle voulut se relever bien vite. Cependant, elle ne put bouger d'un centimètre. Elle sentait que son corps était lourd et tous ses membres engourdis. Elle avait une forte migraine et sa tête tournait affreusement en la faisant énormément souffrir. Lyra ne comprenait plus rien. Quelques instants plus tôt, elle croyait que c'était probablement Trystan qui lui faisait cette effet là. Seulement, maintenant elle se sentait vraiment très mal. Peut-être qu'elle était malade?

Lyra voyait trouble. Elle ne savait même pas si Trystan avait remarqué son malaise ou non. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'il n'allait pas être déçu vis à vis d'elle. Elle avait effectivement peur que le préfet des Poufsouffles la considère comme quelqu'un de faible. Peut-être allait-il se moquer d'elle ou tout simplement la rejeter? Mais Lyra envoya valser au loin ses pensées improbables. Pourquoi LUI allait-il se moquer d'elle? Lyra était certaine qu'un garçon aussi bon que Trystan n'allait pas hésiter à l'aider. Après mûres réflexions, la préfète des Gryffondor essaya tout de même de se relever à nouveau, mais toujours sans sucés. Elle ne comprenait vraiment pas ce qui la rendait aussi mal. Une fièvre? Une bronchite? Elle n'aurait su le dire.

Cependant, Lyra trouvait que le fait de se sentir au bord de l'évanouissement gâchait tout de même un si beau moment...


[514 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Eldel
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 136
Age : 28
Age du personnage : Me serais-je fait piéger dans mon propre jeu? Je crainds que oui... Lyra, je t'aime!

MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Dim 20 Juil - 18:21

(Beau revirement de situation ^^)

Trystan alla donc porter cette fameuse lettre dans les griffes de son hibou, qu'il avait depuis maintes années. Il l'avait baptisé Hermès, comme l'ancien Dieu Grec messager. En effet, notre cher Poufsouffle s'était longtemps intéressé à l'Histoire Antique, celle qui touchait les anciennes civilisations de Sorciers, mais aussi de Moldus. Tout ce qui s'était passé auparavant l'intéressait, mais cela ne l'empêchait pas de regarder toujours vers le futur dans sa vie.

Le nouveau Préfêt des Poufsouffle ignorait que Lyra se sentait mal. En fait, il ignorait surtout qu'il pouvait peut-être même être la cause du rythme effrenné de son coeur... Cependant, il savait une chose: Lyra était intimidée. Cela, il l'avait vu de nombreuses fois et avait dû affronter cette triste vérité: les femmes sont souvent intimidées devant quelqu'un qui leur plait. Habituellement, Eldel s'arrangeait pour que celles qui sont réellement intéressées par lui tombent amoureuses d'un autre garçon, de manière à les éloigner de lui sans trop les blesser. Parcontre, pour une fois, il n'avait pas envie d'employer cette technique. En fait, il n'avait simplement pas envie de l'éloigner de lui.


*Ressaisis-toi, Trystan. Une fille accroché à toi ne va que te nuire dans beaucoup d'aspects de ta vie.*, essaya-t-il de se convaincre.

Le jeune homme fut distrait dans ses pensées, car il vit très vite dans les yeux de la Gryffondor qu'elle n'allait tout à coup pas bien du tout. Comme pour confirmer cette hypothèse, la jeune femme s'écroula subitement sur le sol et fut apparemment incapable de se relever. Trystan regarda partout autour d'eux, par précautions, essayant de comprendre d'où pouvait lui venir ce malaise soudain. Mais il n'y avait personne dans les parages. C'est donc sans aucune hésitation que le Préfêt se pencha afin d'aider Lyra à se remettre sur pieds.

La sorcière semblait tellement faible que Trystan en avait le coeur brisé. La voir dans un tel état alors qu'il l'avait toujours vue belle et forte le déconcertait. Peut-être était-elle tombée malade? En tous cas, elle n'était pas en état de marcher, il le voyait par sa façon de bouger. Le jeune homme passa donc un bras derrière le dos de Lyra, puis l'autre sous ses jambes et la prit dans ses bras. Il se releva avec la belle dans ses bras et commença à descendre les escaliers de la volière le plus prudemment possible.


''Ça va aller. Je t'emmène à l'infirmerie.'', murmura Trystan à son amie, dans le but de la rassurer. Au fond de lui, il espérait aussi que tout irait bien. Il ne voulait pas la perdre maintenant qu'il l'avait retrouvée après deux mois de vacances très longs...

Le jeune homme arriva finalement au bas des escaliers. Il était essoufflé, mais n’en laissait rien paraître, car il voulait avoir l’air fort devant Lyra, il voulait l’impressionner… Il était, de plus, reconnu comme étant un jeune homme en forme et endurant.

Trystan, toujours avec sa jeune amie dans les bras, se dirigea ensuite vers le premier étage, dans le but de se rendre à l’infirmerie. Il espérait que madame Pomfresh s’y trouverait, sans quoi il aurait bien des difficultés à aider Lyra.


[520 mots]

[TOUT COMPTE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 26
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Mar 22 Juil - 22:01

Combien de temps Lyra allait-elle souffrir ansi? Plusieurs secondes? Quelques minutes? Ou bien des heures? A vrai dire, cela lui importait peu. Elle préférait s'évanouir plutôt que d'avoir à endurer cette insoutenable douleur. Elle ne comprenait vraiment plus rien. Un instant, elle était là, debout et en forme, discutant tranquillement avec Trystan. Et la seconde d'après, elle se retrouvait par terre, la respiration haletante, une horrible migraine et une forte nausée. A ce moment là, elle se sentait si faible et si vulnérable. Mais en même temps, elle avait tellement honte et se sentait terriblement gênée. Et comme si cela ne suffisait pas, la Gryffondor sentit une sueur froide s'immiscer sur sa nuque et tout le long de son dos. De plus, elle fut prise d'incontrôlables tremblements qui faisaient qu'elle n'arrivait plus du tout à maitriser son corps, du moins, comme elle le voulait.

Tremblotante et haletante, elle se demanda ce qu'il en était de Trystan. Elle trouva vite sa réponse lorsque celui-ci sembla remarquer son malaise et qu'il s'agenouilla à ses côtés. Lyra n'arrivait même plus à voir clairement. Il lui était donc impossible de savoir si les expressions du visage du Poufsouffle confirmaient son inquiétude pour elle. Elle pu sentir ensuite les mains du préfet venir s'agripper à ses bras pour l'aider à se relever. Après quelques petits efforts, elle pu enfin se lever en ayant prit appuie sur Trystan. C'était extrêmement difficile. Maintenant qu'elle était debout, elle sentait que sa nausée empirait et que sa tête était sur le point d'exploser. En vérité, si elle arrivait à tenir sur ses jambes, c'était uniquement parce qu'elle s'accrochait désespérément à Trystan. Lyra était accablé par les remords. Elle se sentait coupable d'avoir gâché de si fructueuses retrouvailles. Le remord. Trystan était bel et bien l'une des rares personnes à lui faire ressentir ce sentiment...

Lyra était incapable de faire le moindre mouvement, à part remuer la tête de manière à ce qu'elle vacille dangereusement. Trystan avait sans doute remarqué que la rouge et or était tellement mal en point qu'elle ne pouvait même pas marcher. Alors, il se décida à la porter en plaçant de façon délicate une main derrière son dos et une autre sous ses jambes. Lyra, qui était à moitié consciente à présent, sentit qu'on la surélevait. Elle comprit que c'était Trystan qui la prenait dans ses bras et, comme par réflexe, la préfète entoura de ses bras le cou du Poufsouffle: elle ne voulait en aucun cas tomber. Ils quittèrent tous les deux la volière et Trystan entreprit le plus difficile, c'est-à-dire, descendre les marches d'escaliers. Tout en les empruntant le plus prudemment possible, il s'adressa à la la jeune fille inconsciente dans ses bras de la manière la plus douce qui soit. Il la rassura en lui disant qu'il l'amenait à l'infirmerie.

Lyra, touchée par la gentillesse du jeune homme, afficha sur ses lèvres un petit sourire. Elle était reconnaissante et en même temps émerveillée de la bonté que pouvait avoir Trystan Eldel. Elle avait bien évidement remarqué sa voix aigre-douce lorsqu'il lui avait parlé. Lyra aimait beaucoup la façon dont le Poufsouffle s'adressait à elle dans d'aussi délicates conditions. Elle aimait la délicatesse et la tendresse que le préfet des Poufsouffles pouvait avoir envers elle. Une fois en bas des escaliers, Trystan se dirigea vers le premier étage pour amener la préfète des rouge et or à l'infirmerie. En chemin, Lyra voulait remercier Trystan pour tout ce qu'il faisait afin de l'aider, mais aucun son ne pouvait sortir de sa bouche. Lyra s'était tellement affaiblie qu'elle n'avait même plus assez de force ne serait ce que pour dire « merci »...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Eldel
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 136
Age : 28
Age du personnage : Me serais-je fait piéger dans mon propre jeu? Je crainds que oui... Lyra, je t'aime!

MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   Jeu 24 Juil - 19:26

(Suite à l'infirmerie.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles après un bal [PV Trystan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles après un bal [PV Trystan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles. Ai-je vraiment grandi ?
» Des retrouvailles après de longues années (Fineldor)
» Des retrouvailles après deux ans.
» [Val d'Arryn] Retrouvailles après tant d'années (PV : Ashara)
» You left, I died ? John -retrouvailles- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 3-
Sauter vers: