AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand l'amour s'infiltre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Lun 14 Juil - 18:01

Comme tous les élèves de Poudlard, Carter Lane s'alimentait. Oui ça parait dur à croire mais le Serdaigle est un être humain comme les autres qui a besoin de manger de temps à temps pour ne pas mourir. Le 6ème année était donc assis à la table des Bleus et Bronze avec tous ses camarades aigles. Il mangeait comme à son habitude en face de Charline Spencer, la copine de son cousin. Durant les grandes vacances, alors qu'il avait invité Amanda au manoir Lane, son préfet de cousin en avait fait de même avec Charline. Ainsi, ils avaient passés plusieurs journées tous les 4 à papoter. Il était donc devenu normal pour les deux Serdaigle d'arriver à présent à se parler, ayant un goût assez prononcé pour les études en commun. Alors que les copains de Carter tentaient de séduire les copines de Charline, les deux moitiés, eux casés, préféraient parler tranquillement du dernier devoir de Carter sur l'arithmancie. Charline ayant pris cette option et ayant un an de plus, elle pouvait aisement aider son cadet.

« Cette crèpe de Vector m'a foutu un Effort Exceptionnel au BUSE... Alors que je tournais à Optimal toute l'année! Je crois que je me suis vautré avec le chiffre nominal, c'est certain je me suis gourré en aditionnant. Purée la plaie, ça va faire tache sur mon dossier pour entrer au ministère! » Carter rageait tout seul. Il engouffra une fourchettée (oui ça se dit) de purée dans sa bouche pour reporter son regard haineux vers la table des Serpentard. Il savait que Charline le comprennait puisqu'étant excellente en Arithmancie, comme dans toutes les autres matières en fait, elle savait ce que faisait d'avoir une pareille note. Fort heureusement, Carter avait compensé en n'ayant que des Optimal sur les 9 autres. Brillant le petit ? Serdaigle, oui.

Pendant ce temps là, deux Serpentard, un male, l'autre femelle, fixaient avec insistance la table des Serdaigle. Ils semblaient inquiets. Cituons donc le contexte. Le garçon était fou amoureux d'une fille, Poufsouffle de 7ème qui était malheureusement pour lui, casée. La jeune fille, une charmante vipère, assez spéciale dans son genre, était tombé sous le charme fou du préfet des Gryffondor. Ne pouvant se résigner à voir durer les deux couples dans lesquels ils s'épanouissaient, les deux Serpentard avaient décidés de mettre un peu de piquant dans leur relation respectives. Ainsi, durant un cours de potions particulièrement interessant, ils avaient subtilisé un puissant philtre d'amour pour un usage privé. Comptant bien séparer le couple Eragon-Spencer et Lane-Herles, quelques gouttes avaient suffit pour rendre une simple carafe d'eau affreusement dérangeante.

Carter et Charline étaient bien entendus loin d'un pareil complot. Pour eux, une seule chose comptait, l'affreuse injustice dont avait fait preuve Vector. C'était inadmissible, un élève aussi brillant! Bon certes, ça c'était plutôt l'avis de Carter, Charline devait être plus mitigée, mais les faits étaient là. Finissant son assiete de purée et d'agneau, Carter attrapa la carafe d'eau pour se servir et reporter ensuite son regard sur Charline« Je te sers ? » Voyant que la douce blonde répondait par l'affirmative, Carter la servit à son tour. Il posa donc la carafe pour ensuite attraper son verre. Carter approcha l'eau de ses lèvres pour qu'elles entrent enfin en contact avec celle ci. Carter ne le savait pas encore, mais là, il venait d'aller au devant de bons nombres de problèmes.

( 561 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Mar 15 Juil - 21:25

Ce midi là, Charline conversait avec le cousin de son petit ami, qu’on pouvait à présent ranger dans la petite case toute propre et toute chaude : ‘ami’, puisque les deux sorciers avaient passé du temps cet été ensemble, avec leurs petits amis respectifs. Aussi, Charline écoutait attentivement le jeune Serdaigle qui était assis face à elle. Elle ouvrit grand les yeux lorsqu’il lui annonça que le professeur Vector avait donné à Carter un Effort Exceptionnel. Elle n’en croyait tout simplement pas ses oreilles. Fronçant les sourcils, elle répondit :

« Non ? Tu es sûr que c’est bien Vector ? Il me semblait que pour les BUSE, ce sont d’autres professeurs que ceux de Poudlard qui peuvent lire les copies… Sinon, je n’aurais sans doute jamais eu mon Optimal en potion, tu connais le professeur Rogue aussi bien que moi je pense… »

Elle écouta cependant l’explication que lui fournit par la suite son ami et comprit immédiatement :

« Carter, c’est pas vrai ! Tu avais la tête ailleurs ? C’est, personnellement, la première chose que je vérifie dans mes devoirs… »

La jeune sorcière savait cependant qu’elle était du genre maniaque assez prononcé, et vérifiait donc toujours (trop ?) ses devoirs avant de les rendre. Même si elle finissait deux heures à l’avance, elle restait jusqu’au dernier moment, pour être sûr à 99.99% (l’erreur restant envisageable dans ses pires cauchemars) que son devoir était correct. Aussi relisait-elle généralement tout trois fois (au moins).

La sorcière prit à son tour une fourchetée (puisque ça se dit XD) de petits pois (elle mangeait vert ^^). Elle réfléchit un moment au fameux dossier de son ami et lui exposa ensuite son point de vue :


« Ecoute, moi je pense que ça devrait quand même passer. Evidemment, ça fait tâche, mais à ce qui paraît, le ministre a eu un Piètre, le jour de ses ASPICs, tu te rends comptes ? Un Piètres ! Et en plus, c’est au niveau des ASPICs, alors pour les BUSEs, je pense que ça devrait aller… il y prêtent moins attention que pour les ASPICs. Ca sert juste pour choisir ses spécialités pour la 6ème année… »

La jeune fille finit son assiette puisqu’elle l’avait déjà bien entamée, et lorsque son cadet lui proposa de l’eau, elle accepta avec le sourire.

« Merci. »

Elle prit ensuite le verre et le porta elle aussi à ses lèvres avant d’en voire une gorgée. Faisant la grimace, elle reposa alors le fameux récipient :

« Pouah, ils ont changé d’eau ? Elle a un drôle de goût je trouve… »

Manque de chance, le filtre était bel et bien là et il fit très rapidement effet. La sorcière qui était face à Carter, le vit donc en premier et tomba rapidement sous son charme. Elle commençait à avoir chaud, mais petit à petit, la sensation de chaleur se dissipa pour qu’elle ne ressente qu’un léger bien être. Fixant le jeune homme de ses yeux bleus qui semblaient être (au passage) étonnement brillants, elle sourit d’une façon bien différente que peu de temps avant. Ceci étant, vu comme ça, les autres élèves à table ne pouvaient se rendre compte de rien. C’est alors avec un sourire amusé qu’elle glissa son pied vers les jambes de carter et que lentement, elle le remonta sans rien laisser voir au-dessus de la table… l’air un peu absent, elle murmura :

« Tu… disais quelque chose peut-être ? »

[578]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Jeu 17 Juil - 14:20

En effet, l'eau avait vraiment un gout horrible. Carter ne put réprimer une moue dégoutée en buvant le liquide et posa donc immédiatement son verre sur la table. C'était bizzare. Reportant son regard sur Charline pour comprendre ce que cette eau cachait, une sensation l'envahit immédiatement. Une chaleur qu'il ne connaissait pas, et qui n'avait pas lieu d'être puisqu'à l'extérieur, il pleuvait. Carter écarta soudainement sa cravale de son cou, sentant que la chaleur l'envahissait peu à peu. Il regardait toujours Charline, mais de manière différente. Elle avait... changé, pour lui, elle n'était pas comme avant. Puis d'un coup, la chaleur se dissipa de Carter et une nouvelle sensation prit possession de lui, plus forte, plus intense.

Immédiatement, Carter fut bouleversé par la beauté de Charline. Il ne l'avait jamais remarqué mais cette fille était vraiment à tomber. Enfin si, il l'avait remarqué, mais vu qu'elle était la chasse gardée de son cousin, il avait préféré l'ignorer. Non et puis là, elle n'était pas seulement canon, elle était parfaite! A présent la jeune Serdaigle dégageait un charme fou, et Carter ne pouvait en fait pas s'en dépétrer. Actuellement loin de lui était la notion d'Amanda, de Grégory et même de quiconque. Non là il était seul avec Charline, comme si la grande salle avait été vidée de ses occupants.

Carter sentit quelques secondes plus tard un pied remonter le long de sa jambe. Si à présent Charline lui faisait du pied, c'était qu'elle aussi s'était rendue à l'évidence. Elle ne pouvait vivre sans lui. Affichant lui aussi un léger sourire sur ses lèvres, Carter ne pouvait que savourer l'instant présent. Ce n'était pas tous les jours qu'une aussi belle déesse vous faisait des avances plus que claire, profitons en. Le jeune homme répondit donc instinctivement, comme si ses copains n'étaient pas présents à côté de lui. D'ailleurs, il n'avait même pas de copain, il n'y avait que Charline. « On t'a déjà dit que t'avais de beaux yeux Spencer ? Je m'y perdrais volontier dedans... » La phrase bateau que toutes les filles connaissaient et qui ne faisait aucun effet. Sauf que là, Carter la pensait réellement, elle était venue comme ça, toute naturellement, sans qu'il réfléchisse à son enjeu.

Réfléchir, réfléchir, voilà une notion que les deux Serdaigle auraient pu mettre en pratique. Ils étaient bêtement tout deux tombés dans le panneau en ne réalisant même pas qu'ils avaient bus un philtre d'amour. C'était vraiment idiot, quand on y pense, deux Serdaigle agissant aussi stupidement... Oui mais en même temps, Carter n'avait pas la tête à réfléchir. En fait, il se laissait plutôt guider par son instinct et par ses pulsions. D'ailleurs, s'il s'écoutait -ce qu'il allait faire- il sortirait de ce pas de la grande salle avec Charline. Espérant qu'elle serait elle aussi d'accord. « Tu ne veux pas... sortir... Spencer ? » Il prenait volontairement à faire durer chacun des mots qui sortaient de sa bouche, faisant ainsi bien comprendre à la superbe blonde qu'il avait vraiment envie d'elle.

La jeune fille continuait de faire du pied au jeune homme et il devait reconnaitre que son effet était plutôt positif. Comme dans un état d'exitation qu'il ne se connaissait pas, Carter avait envie plus que tout d'embrasser la jeune fille. Elle était vraiment super, il ne savait d'ailleurs pas pourquoi il sortait avec Herles. En fait non, il ne réalisait même pas qu'il sortait avec la préfète des Poufsouffle, il n'y pensait même pas. Pour lui, il n'y avait que Charline et rien d'autre, comme son regard était rivé sur elle tel un aimant sans pouvoir rien y faire. Ne pouvant se satisfaire de la distance qui séparait les deux adolescents, Carter se leva du banc pour se diriger vers la porte de la grande salle. Il était évident que Charline allait le suivre. S'il avait autant besoin d'elle qu'elle avait besoin de lui, elle ne pourrait pas résister. D'ailleurs cette notion de résistance lui paraissait totalement ridicule...

( 655 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Sam 19 Juil - 14:13

Cela faisait un moment à présent que Charline n’avait d’yeux que pour Carter. Pour elle, c’était plus qu’évident, il était terriblement séduisant, attirant, sensuel et surtout, il n’existait que lui sur terre. Personne d’autre que lui ne pouvait méritait qu’elle lui prêta attention, il était bien trop parfait pour qu’elle se permette de regarder un autre. Si quelqu’un lui avait parlé de Grégory à l’instant, elle aurait eu le regard vague, sans lâcher Carter des yeux et aurait murmurer toujours aussi vaguement : Grégory ? C’est quoi ça ? Une nouvelle variété de légume ? Bref, la réaction aurait été aussi pitoyable que le nouvel engouement qu’elle avait en cet instant à l’intention de Carter…

Le jeune homme lui fit un compliment du genre super bateau que tous les mecs en manque d’inspiration, et surtout de nanas, sortaient à la première venue qui leur semblait être à peu près potable. Il la complimenta sur ses yeux. D’ordinaire, Charline se contentait dans ces cas là d’arborer un léger sourire à la fois amusé et las, et répondait tout simplement : ah, tu aimes bien ? Moi aussi… salut ! Mais là c’était vraiment différent, elle fondait tout simplement (pas en transpiration non, plutôt au sens figuré ^^). Aussi, elle répondit d’une voix à la fois perdue et tendue :


« Je ne sais pas… Mais tu peux t’y perdre autant que tu le veux… »

Eurk, le stade pathétique était à présent franchi, on entrait dans une étape encore plus pitoyable… pauvre Charline va (le soucis, c’est que ce n’était pas garanti qu’une fois l’effet passé, elle oublie ce qu’elle avait fait et dit, et ça c’est vraiment pas de chance^^).

Carter eut la meilleure idée possible lorsqu’il proposa à Charline de sortir. La jeune fille n’eut pas besoin de le lui faire répéter, elle avait très très bien entendu et était partante à 200%. La jolie blonde se leva sans se faire prier, et suivi son cadet hors de la Grande salle. La jeune fille ne prit pas le temps de s’éloigner de la Grande salle, elle saisissait déjà la manche de carter, et l’attirait vers elle, le fixant avec une intensité telle que son regard semblait être capable de lancer des jets de flamme…

Elle s’approcha de carter, qui semblait toujours ne pas être assez près d’elle, puis doucement, laissa glisser sa main vers sa taille, le frôlant doucement, mais avec une passion qui était plus que palpable. Enfin, cédant à son désir qui se faisait de plus en plus ardent, elle plaqua son corps contre celui de Carter pour l’embrasser avec une passion qu’elle n’avait jamais eu encore. Même avec Grégory, elle s’était toujours plus ou moins retenue, mais là, elle se laissait totalement aller avec le jeune Serdaigle, oubliant tous ses principes, toute sa pseudo clarté d’esprit. Rien d’autre ne comptait qu’être avec Carter.

Charline resta un long moment contre carter, l’embrassant sans cesse (juste reprendre son souffle de temps en temps), et enfin, elle s’écarta un peu et sourit, très sûre d’elle :


« Tu es vraiment trop… »

Puis sans finir sa phrase, elle l’embrassa de nouveau… Charline, que fais-tu… tu as un copain, et lui aussi a une copine, Amanda, tu te rappelles ? Ton amie...

[542]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Dim 20 Juil - 10:25

Comme on aurait pu le prévoir, Charline suivit Carter hors de la grande salle. Le jeune homme tourna à droite, ne prétant même pas attention à ceux qui pouvaient les voir et soupçonner des choses. Par chance, Amanda et Grégory n'étaient pas présent dans la grande salle. Alors qu'il eut juste le temps de biffurquer vers la droite de la grande salle pour se plasser derrière un pilier, Carter pivota pour prendre immédiatement dans ses bras Charline qui venait d'arriver. Ils s'embrassèrent immédiatement, la main de Charline glissant sur la hanche de Carter.

Le jeune homme, lui aussi était pas mal dévergondé. Pour lui Charline lui appartenait et il pouvait en faire ce qu'il voulait parce que dans tous les cas, elle était d'accord. Il l'aimait et elle l'aimait, qu'espérer de plus ? Et à l'inverse des relations normales, les deux Serdaigle n'avaient aucune retenue, et pouvait donc faire ce qu'il leur plaisait. Machinalement, Carter glissa sa main sous la chemise de la jeune fille, pour poser sa main sur sa hanche nue. Il la rapprocha instinctivement de lui pour donner plus de force au baiser, qui -disons le nous- n'avait pas besoin de ça.

On avait rarement vu Charline et Carter embrasser quelqu'un comme ça. Même Carter avec Amanda n'était pas aussi torride, il avait toujours voulu garder une réserve comme pour réserver la jeune fille, mais là, non, pas de réserve. Le baiser était brulant et passionné, torride aurait été plus exact. Les rares élèves qui sortaient de la grande salle ne pouvaient s'empêcher de remarquer le couple qui s'embrassaient mais ne les reconnurent pas. En fait, il était difficile de reconnaitre Carter et Charline dans cet amas de baiser qui ne laissait pas franchement de place à l'observation.

Carter était dans un état second. Il aurait voulut continuer à l'embrasser aussi longtemps qu'il le pouvait (c'est à dire des heures durant, Carter était vraiment très performant) mais il préférait quand même un endroit plus intime. Pour l'heure, il se contentait pleinement de Charline et restait donc là avec elle. Mettant fin au baiser, Charline le regarda et lui dit d'une voix essouflée, qu'il était vraiment trop... trop... trop quoi ? Trop parfait ? Ca on le sait déjà merci! Ne pouvant se satisfaire de son regard perçant, Carter déposa un nouveau baiser sur les lèvres de Charline mais celui ci était incroyablement innoncent. Il renouvella l'opération 3 ou 4 fois toujours en fixant la jeune fille et en laissant rechauffer la jeune fille de son souffle chaud.

Le jeune homme pencha ensuite la tête pour aller déposer des doux baisers dans le cou de Charline en prennant bien évidemment beaucoup de plaisir à laisser perser son souffle chaud sur celle ci. Il n'y avait pour lui rien de plus sensuel que d'embrasser dans le cou. Mais il n'y avait aussi rien de plus sensuel que de s'isoler dans une salle tranquille, ou personne ne pourrait les déranger. Etait-ce vraiment une bonne idée ? Carter ne le savait pas... Il se sentait prêt à aller beaucoup plus loin c'était certains, mais avec Charline? C'était moins sur.... Ne pouvait néanmoins pas résister plus longtemps à la jeune fille, il se redressa face à elle, caressant doucement ses hanches sous son chemisier et lui dit. « Il me semble que la salle sur demande est libre... On y serait plus tranquille non ? ».

Apparement fidèle à sa maison, Carter trouvait la tournure des évènement louches. Charline et lui était tombé dans les bras l'un de l'autre comme ça, de manière très soudaine. Quand on y réfléchissait, c'était vraiment très étrange. Carter ne reniait pas pour autant ses sentiments envers Charline. Il l'aimait plus que tout et pouvait tout faire pour elle. Et là, il se sentait à faire quelque chose qu'il n'avait jamais fait, une chose qu'il était prêt à faire pour elle, pour lui prouver son amour. Oui là Carter était capable de tout...

( 650 )

[TOUT COMPTE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Lun 25 Aoû - 18:37

Le couple improvisé qui s’était formé au détriment de la logique qui les avait toujours habité s’était montré très entreprenant. Que ce soit Carter ou Charline, tous deux s’étaient très rapidement rapprochés et on pouvait même se demander pourquoi ils étaient toujours habillés… Charline avait passé ses mains sous la chemise de Carter, frôlant du bout des doigts son torse tout en l’embrassant avec (trop ?) de passion. Bien que la jeune fille ait un petit ami depuis plus longtemps que ce coup de foudre présent, elle n’avait jamais été aussi entreprenante avec Grégory. Elle l’avait bien sûr titillé, chatouillé, mais jamais elle ne s’était montrée aussi… prête.

Le souffle de Carter venant caresser son cou, l’aigle ferma les yeux puis, les rouvrant aux paroles du jeune homme, elle eut de nouveau cet air si particulier qu’elle avait parfois. A la fois sérieux et rieur. Se mordant doucement la lèvre, elle embrassa Carter dans le cou, à son tour, et vint souffler à son oreille son accord. Saisissant alors le jeune homme par le bras, elle l’entraîna vers la salle sur demande, où tous deux entrèrent rapidement, sans problème.

A peine la porte fut-elle refermée que déjà Charline embrassait de nouveau Carter avec une passion qui se faisait ardente. Bien que Charline sache qu’elle aimait Grégory, là en ce moment précis, elle ne ressentait de l’amour que pour le jeune homme qui se tenait devant elle. Elle en oubliait même le visage du Gryffondor tant celui du bleu et bronze la hantait. Elle ne regarda pas le décor qui s’était monté sous ses yeux. Elle se contentait d’embrasser Carter avec tout son amour (c’est-à-dire beaucoup^^).

Poussant doucement le jeune homme contre le mur, elle l’embrassait toujours passionnément, puis commença à lui hotter ses vêtements lorsque, sans savoir ni pourquoi ni comment, elle se rendit compte qu’elle faisait une bêtise. Toute la tension qui s’était rapidement accumulée entre les deux Serdaigle s’évapora d’un coup (du moins en ce qui concernait Charline) et elle s’écarta sans tarder de Carter. Là il y avait un problème…

Le jeune homme reprit bien vite ses esprits aussi et tous deux se regardèrent plus que surpris. L’indignation et la colère commencèrent à briller dans le regard bleuté de la jeune fille. Elle était loin d’être stupide et savait bien ce qui s’était passé.


« Filtre ? »

Se pinçant les lèvres de colère, elle arrangea ses habits que Carter avait commencé à enlever, et sans lâcher le jeune homme du regard, elle tentait de savoir ce qui s’était passé… intégralement… Une chose était certaine, la personne qui avait osé faire une telle… idiotie allait le payer très cher. La jeune fille songea presque aussitôt à son petit ami, celui qu’elle aimait vraiment, sans filtre ni rien…

« Greg… Tu l’as vu avant ce… souci technique ? »

Bien sûr, elle ne comptait pas lui cacher ce qui s’était produit, mais elle craignait qu’il l’ait vue agir et qu’il puisse croire qu’elle le trompait volontairement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   Ven 29 Aoû - 14:32

Les deux adolescents arrivèrent dans la salle sur demande. Ils recommencèrent à s'embrasser immédiatement. L'inconvénient du philtre d'amour (ou l'avantage, selon les points de vue) c'était que vous faisiez litteralement abstraction de la réalité. Non, vous étiez dans une bulle, une bulle composée de deux êtres et tout ce qui vous entourait était pur détail. Là par exemple, si Rusard était arrivé pour leur ordonner de déguerpir, il n'aurait même pas écouté ce qu'il disait. Bon certes Carter ne le faisait pas en temps normal mais quand même.

C'est donc toujours sous l'emprise de ce puissant philtre d'amour (enfin puissant, façon de parler, ils n'avaient vu que quelques gorgées d'eau) que Carter et Charline – tout naturellement dirai-je – se déshabillerent presque intégralement. Alors que Carter s'atelait à enlever le haut de Charline (elle avait quand même ses sous-vetêments, rassurez vous très cher lecteur sensible), celle ci lui avait fait retirer son pantalon et sa chemise on sent la pratique. C'est donc presque nu comme un vers (un vers comme ça, on en veut! Hein demoiselles!?) que Carter se retrouva le plus naturellement possible en caleçon.

Embrassant de plus belle la superbe blonde qui faisait battre son coeur plus que jamais, Carter avait ses mains posées sur ses hanches, qui dessendaient progressivement vers l'uniforme de la jeune fille. C'est ainsi que tout s'arrêta .Charline se recula brusquement de Carter comme pour mettre fin à tous ses désirs. Il avait envie de crier tellement il était deçu. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Pourquoi lui imposer pareille souffrance ? C'était vraiment trop horrible !

C'est quand Carter se redressa du mur sur lequel il était adossé pour s'approcher de Charline que tout pris fin pour lui aussi. Il se rendit compte que ce qui se passait là n'était pas normal, non... c'était même bizzare... Il n'aimait pas Charline, il aimait Amanda, alors que faisait il avec elle ? Tout ça était illogique, il ne voyait d'ailleurs qu'une seule solution à ça, une solution qui le mettait hors de lui. Charline fut la première à lancer l'hypothèse du Philtre d'amour, à croire qu'elle avait bu moins que lui puisqu'elle avait retrouvé ses esprits plusieurs secondes avant lui.

Ne pouvant pas se contenir plus longtemps, Carter explosa: « Ceux qui ont fait ça vont payer, et très cher même... » Oui ça c'était évident, surtout quand on connait Carter. Qui avait bien pu être assez stupide pour donner un philtre d'amour à Charline et Carter ? Etait – ce prémédité ? Un simple accident ? Surement pas, ce ne pouvait être que dans un but néfaste que quelqu'un avait fait ça, c'était certains. Carter n'avait dans tous les cas pas remarqué qu'il était fraichement vétu. Mais quand on est cool, on le reste dans toutes les circonstances même quand on est géné au possible.

« Euh c'est assez génant... en fait » Annonça t'il en se grattant l'arrière de la tête, le bras levé. Il venait de remarquer que Charline remettait son chemisier, ils n'avaient pas chomés dans leurs ébats, ce qui rendait la chose encore plus ennuyeuse et génante. Ce n'était pas que Charline était déplaisante à voir (Ciel non !) mais justement, une aussi belle vue, dans de pareilles circonstances pouvaient ne pas forcement mettre un garçon comme Carter particulièrement à l'aise. Il se contenta donc d'attraper à la volée son pantalon pour l'enfiler le plus rapidemment possible. Si elle comptait voir encore un peu plus ses gambettes, il faudrait repasser !

Charline posa une question à Carter et celui y répondit calmement (la gene l'avait apparement bien calmé) tout en remontant sa braguette (détail qui tue). « Il était dans la grande salle, tout comme Amanda. Je vais passer un sacré mauvais quart d'heure moi si elle m'a vu... » Et c'était peu dire ! Connaissant Amanda, il aurait nécesairement droit à une scène de ce nom ! Ceux qui avaient fait ça allaient vraiment le regretter, parole d'honneur ! Carter regrettait vraiment ce qui c'était passé. Ce n'était pas dans ses habitudes de tromper sa copine, en particulier sa copine dont il était amoureux. Surtout que là il n'y était vraiment pour rien ! Le destin fait mal les choses des fois...


---------------------------------------------
Terminé pour Carter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'amour s'infiltre [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'amour s'infiltre [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [flashback] Quand l'amour provoque la haine, même les âmes les plus pures noircissent. [Licinia]
» (f) jade thirlwall -> quand l'amour prend place
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» Quand l'amour nous Hante [Lumière Oplaine et Tempête Lunaire]
» Quand l'amour s'en mêle... [PV=Nuage Chimérique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 3-
Sauter vers: