AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tentations et passion [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Tentations et passion [ PV ]   Sam 7 Juin - 15:29

Début juillet, les vacances débutaient et pourtant, Grégory allait aujourd'hui voir sa petite amie. Charline Spencer, la plus magnifique fille de Poudlard (point de vue certes pas très objectif), venait passer plusieurs jours chez son petit ami, pour une durée encore indéterminée. Grégory avait insisté sur le “au moins une semaine” mais n'avait pas donné d'indications précises de temps. Tant mieux, elle serait obligée de rester un maximum de temps, ce qui n'était pour déplaire au jeune homme. Le préfet était allongé actuellement sur le canapé de son manoir, lisant patiemment la gazette du sorcier et attendant accesoirement sa petite amie qui devait arriver dans l'après-midi.

Comme à chaque vacances, Grégory profitait au maximum, et pour cela, il se prommettait de ne toucher aucun livre avant la fin d'août. C'est donc en conséquence qu'il ne -en therme jeun's- glandait rien. Si, des fois, il se rendait sur le chemin de traverse et léchait les vitrines, histoire de passer le temps. Mais rapellons que Grégory n'avait pas de frères et soeurs, les vacances étaient donc plutôt longues quand il restait chez lui. Ses parents travaillant aussi souvent. Lewis et Emilie Eragon étaient des aurors renommés et travaillaient donc beaucoup au ministère de la magie, pas mal corrompu ces temps ci. D'ailleurs le préfet des Gryffondor avait pas mal de nouvelles à annoncer à Charline sur ce point là, des nouvelles qui allaient surement influancer leur vie à Poudlard l'année prochaine.

Le préfet lisait justement un article de Rita Skeeter qui attaquait directement un auror influant du ministère de la magie, amis des Eragon. Celui ci clamait haut et fort le retour de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, et bien entendu, le ministère le faisait passer pour fou. Celui ci prouvant ses dires avec les diverses attaques de Mangemorts un peu partout dans le pays, mais rien à faire, la presse éttoufait l'affaire au mieux en décrédibilisant les membres influants. La gazette était déjà sous le contrôle du ministre. Inutile donc de se mettre à dos le ministere, les Eragon l'avaient bien compris, et continuaient de se battre au mieux tout en restant le plus muets possibles sur leurs points du vue.

Tout en lisant l'article, Grégory apperçu ses parents parler de la blessure de Lewis. Celui ci avait reçu un Sectusempra dans la cuisse et depuis cette blessure, il pénait à marcher. Le jeune garçon assistait donc à une nouvelle dispute de ses deux parents; Emily passant un savon à son mari, car l'auror avait jugé raisonnable de travailler une fois de plus dans la maison. Le médicomage avait insisté sur le repos obligatoire pendant plusieurs jours. “Toi tu es bien un Eragon! Plus tétu que ton père!” Furent les derniers mots d'Emily avant d'entendre la cloche sonner.

Grégory leva les yeux du journal et regarda ses parents. Pendant qu'il se précipitait tranquillement vers la porte, ses parents le suivirent. Il était de tradition chez les Eragon de recevoir tous en famille, question de politesse. Grégory ouvrit donc la grande porte et apperçu Charline, belle, rayonnante. C'était la première fois qu'elle voyait les parents de Grégory, et inversement. Grégory avait donné les consignes à Charline avant qu'elle n'arrive. Pas de baisers devant les parents, jamais, Grégory aurait bien trop été géné et il ignorait d'ailleurs la réaction de ses parents, leur rang dans la société étant bien particulier. Alors que les parents du jeune homme souriaient et souhaitaient la bienvenue à ceux de Charline, Grégory demeurait impassible et fixait intensement sa petite amie. Il était plus que content de la voir. Et sa précence avait sur lui un effet rassurant, bien qu'euphorisant. On le sait, il détestait montrer ses sentiments...


[ Topic Privé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Dim 8 Juin - 15:23

« Maman, tu peux arrêter de toucher mes affaires s’il te plait ? Je ne vais jamais m’en sortir sinon ! »

« Charline, depuis quand je ne peux plus m’occuper de toi ? »

« Je sais me débrouiller toute seule depuis un moment déjà… Dis toi que je vais à Poudlard, comme d’habitude. »

« Non mais là c’est très différent, c’est chez un garçon… Ah non, ne prends pas de jupes c’est beaucoup trop… »

« Maman ! A Poudlard aussi il y a des garçons tu sais ? Et l’uniforme de là bas fait que je porte des jupes bien plus courtes que celle-ci… »

Pendant que mère et fille débattait sur les vêtements que la jeune Charline Spencer tentait de ranger dans sa valise (avant que sa mère ne les en retire), Monsieur Spencer, le père vérifiait le niveau d’huile de sa voiture, évitant ainsi l’affrontement. Sa fille finit par soupirer et poussa sa mère hors de sa chambre lui expliquant que si elle n’était pas contente, elle aurait dû refuser la demande formulée par Grégory. La porte verrouillée, la jeune fille pu enfin boucler sa valise. Une fois cette dernière finie, la sorcière rouvrit sa chambre et rejoignit le garage. Son père avait fini la partie mécanique et se lavait les mains.

Peu après, la mère de Charline les rejoignit en soupirant et finit par monter à l’avant du véhicule alors que son mari aidait Charline à monter la valise dans le coffre. Puis, ils montèrent tous deux à bord du véhicule. L’homme démarra et quitta le parking de l’immeuble. La famille vivait en appartement depuis que Charline était née. C’était un immeuble imposant et bien gardé. L’appartement en lui-même était aussi plutôt grand, la famille étant d’origine bourgeoise, ils avaient les moyens de vivre en centre ville dans un quartier assez chic et plutôt tranquille. Le père de Charline était un homme d’affaire qui gagnait bien sa vie. C’était un moldu. La mère quant à elle était une sorcière et travaillait au ministère de la magie.

La voiture quittant la rue, Charline regarda le paysage défilait… Elle se sentait plus vielle… passer quelques temps chez son petit ami… C’était une bien étrange pensée qui était malgré tout plutôt euphorisante. La jeune fille avait attaché, comme toujours, ses longs cheveux blonds. Elle n’était pas maquillée, n’étant pas vraiment le genre de fille qui passait des heures devant un miroir. Elle portait en cette agréable journée d’été une robe bleue qui lui arrivait aux genoux. Un petit gilet recouvrait ses épaules.

La voiture s’éloigna du centre ville, gagnant peu à peu de la vitesse. Le manoir de Grégory était à Londres. La sorcière ferma les yeux et repensa aux moments passés… C’était étrange… Grégory et elle avaient toujours été opposés dans le travail, et finalement, un simple bal de Noël avait fait changer leur relation. Malgré tout, ils restaient toujours ‘ennemis’ dans leurs résultats scolaires, mais d’une façon différente qu’avant. Alors que la voiture ralentissait, Charline rouvrait les yeux, elle pouvait voir le manoir. Souriant, elle se redressa et attendit que la voiture s’arrête. Une fois le moteur coupé, la jeune fille quitta le véhicule et ouvrit le coffre pour prendre son sac (qui contenait essentiellement des livres). Son père, lui, prit la valise de sa fille et rejoignit sa femme. Tous trois gravirent les marches menant à la porte d’entrée, et Charline sonna.

La porte s’ouvrit sur Grégory, ses parents étant à ses côtés… première rencontre… la jeune fille, naturellement peu timide sourit poliment aux adultes, tandis qu’elle leur serrait la main, elle sentit le regard de Grégory la fixer. Elle ne le regarda pas tout de suite. Lorsque ses parents parlèrent avec ceux du jeune homme, elle se permit alors de regarder le jeune homme, esquissant un très léger sourire malicieux, elle conserva le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Lun 9 Juin - 13:15

Les parents de Charline furent invités à entrer dans le salon, et là, Grégory sut que c'était le bon moment pour s'éclipser. Après avoir chaleureusement serré les mains des parents Spencer et vice versa, les 4 adultes présents laissèrent les deux adolescents sur le pas de la porte pour se diriger vers la terrasse extérieur de l'autre côté de la maison. Ils comptaient faire connaissance apparement, tant mieux, ainsi, s'ils devenaient de bons amis, peut être bien que Charline passerait plus de temps chez Grégory et inversement. Les affaires de Charline étaient posées sur le pas de la porte et Grégory jugea bon de les laisser là pour les ranger plus tard.

Il regarda de nouveaux Charline, toujours sans sourire, les parents n'étaient pas encore totalement arrivés dehors, et lui annonça.
« Tu veux monter ? Je vais te faire visiter le haut... » La question était en fait rhétorique, Charline voulait bien évidemment monter, depuis le temps qu'elle n'avait pas vu son petit ami. Et puis de toute manière, elle était venue pour ça donc. Surtout qu'on ne pouvait décemment pas refuser une invitation à visiter une maison, nous étions bien tous d'accord sur ce point.

Charline et Grégory montèrent donc les marches qui donnaient dans le hall principal pour arriver à l'étage, plutôt vaste lui aussi. Tout en ouvrant successivement les pièces des chambres, le jeune homme énonçait à haute voix où se trouvaient les deux ados.
« Là c'est la chambre de mes parents, la salle de bain, ensuite la chambre d'amis -où tu dormiras- et enfin... ma chambre... » Grégory et Charline, pour le coup, entrèrent dans le nouveau lieu. Après qu'ils soient tous deux entrés, Grégory ferma doucement la porte derrière eux, ses parents et ceux de Charline venant à leur tour de monter (tiens, ils n'étaient pas dans le salon eux ?)

La matériaux dominant était sans aucun doute le bois, toute la chambre en était composé. Les couleurs étaient donc plutôt tirées vers le marron-rouge et le lit qui ornait le côté gauche de la pièce ne faisait pas exception. Drapé entièrement de rouge, il s'accordait parfaitement avec l'écharpe de la même couleur collée au mur juste derrière celui ci. Tout en laissant Charline observer les lieux quelques secondes, il s'avança doucement vers elle et lui murmura à l'oreille, son dos tourné.
« Enfin seul... »

La jeune fille se tourna ensuite vers lui et le jeune homme n'attendit pas plus longtemps. Il se colla à la jeune fille, histoire de la faire basculer sur son lit. Opération réussie. A présent l'un sur l'autre, Grégory essayait de ne pas écraser Charline de son poids (trop gallant ce petit je vous dit) et embrassa fougueusement sa petite amie. Il avait eu l'envie de l'embrasser dès son arrivée chez lui. On pouvait aisement voir dans son baiser qu'il avait plus envie que tout d'être avec Charline, et de rester ainsi des heures durant. Hélas, la science avait pourvu chacun des hommes de deux poumons qui avaient l'obligation de s'emplir d'air assez régulièrement. Le baiser ne put donc pas durer trois quart d'heure. Mais ne sous-estimez jamais la persévérance de Grégory Eragon, une fois qu'il eu repris son souffle et planté quelques instants ses yeux dans ceux de Charline, il l'embrassa à nouveau, avec la même fougue insatiable que précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Mar 10 Juin - 20:32

Les parents des deux adolescents ne tardèrent pas à discuter, puis ceux de Charline furent cordialement invités à entrer discuter dans le salon. Les deux jeunes furent donc ‘mis à part’ tandis que les adultes continuaient à parler de bien des choses. Le jeune homme qui se tenait toujours sur le pas de la porte n’accordait toujours pas un seul sourire à sa petite amie, cette dernière, sans se démonter, garder un air malicieux que lui seul pouvait voir. Il finit par inviter la sorcière à monter à l’étage. La blonde accepta en souriant, puis ils montèrent les escaliers et arrivèrent au premier étage.

Les portes s’enchaînaient tandis qu’il expliquait quelles pièces se dévoilaient devant la jeune fille. Elle le suivait sans rien dire, hochant doucement la tête par moment (histoire de lui montrer que oui, elle comprenait, et non, elle ne s’en moquait pas). La dernière pièce qui s’offrit à la jeune fille fut la chambre de Grégory. Ce dernier referma la porte tandis qu’ils entraient.

La sorcière observait le décor avec attention… Du rouge encore et toujours. C’était étrange, sans l’être vraiment. Elle savait très bien que Grégory était très fier de sa maison, mais quand même, elle aussi aimait sa maison (normal, c’était celle des gens les plus intelligents, et oui, et toc !), mais elle n’avait pas poussé le vice jusqu’à n’avoir que du bleu chez elle. Loin de là. Sa chambre était dans des tons pastels, le rose, le violet, le mauve… le tout se mariait avec élégance et sans touche de bleue.

La sorcière entendit les adultes passer devant la porte sans s’arrêter pour autant. Sa mère était très… douée pour douter de sa fille. C’était d’ailleurs le seul point de divergence entre les deux femmes. En effet, pour tout le reste, elles s’entendaient à merveille, mais quand il s’agissait de garçons, c’était toujours un drame. Ceci étant, Charline n’était pas à plaindre, ayant pu venir chez Grégory pour ‘au moins une semaine’.

Alors que la jeune fille observait le décor, le souffle de Grégory vint frôler son cou, se retournant alors pour lui faire face. Elle n’eut pas le temps de faire grand-chose (rappel : Charline est plutôt nulle côté réactivité) et se retrouva sur le lit du sorcier. La première pensée qui lui vint à l’esprit, fut que si sa mère entrait par le plus grand des hasards à ce moment là, elle enfermerait sans doute l’aigle pour le restant de ses jours. Ceci étant, ce ne fut pas le cas et le baiser de Grégory ne se fit pas attendre.

Le cœur battant la chamade, la jeune fille passa ses bras autour du cou du jeune homme tout en l’embrassant tout aussi passionnément qu’il le faisait. Elle était plus que ravie de le revoir, et elle ne comptait pas le lâcher de si tôt. Ils restèrent un moment, ainsi, puis finalement, elle se dégagea légèrement et souriante murmura :


« Et bien… je me savais indispensable, mais à ce point… »

Evidemment, c’était juste pour le taquiner, et il le savait très bien, d’ailleurs, elle l’embrassa immédiatement après, d’un baiser tendre qui signifiait très clairement ‘tu m’as manqué’. Le regard pétillant, la sorcière sourit au jeune homme. Elle serait bien rester comme ça pendant des heures, mais la présence des parents non loin d’eux l’angoissait légèrement (quand même). Puisque, comme dit précédemment, si jamais sa mère la voyait, elle était bonne pour devenir bonne sœur.

S’asseyant donc, elle sourit en regardant le décor et finit par se retourner vers Grégory :


« Ta chambre, elle a toujours été rouge, ou c’est l’influence des lions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Mer 11 Juin - 8:09

Si Grégory voulait transmettre la passion qu'il ressentait à ce moment là avec brio, c'était réussi. Jamais il n'avait embrassé Charline comme ça, et il était prêt à parier qu'elle lui en ferait la remarque. Dans leur couple, il n'y avait aucun tabou et les deux élèves pouvaient tout se dire, d'ailleurs, il ne manquait jamais une occasion de se taquiner, gentiment des fois, et des fois moins. N'oubliant pas que Charline et Grégory étaient deux anciens ennemis et qu'ils ont gardés plusieurs parts de leur affrontement, ce qui n'est pas plus mal d'ailleurs.

Grégory était donc toujours sur Charline et continuait de l'embrasser. Quand les deux se séparèrent temporairement, Charline lui annonça d'un taquin qu'elle se savait indispensable mais pas à ce point. Le préfet ne put s'empêcher de lui sourire et de confirmer ses dires, en l'embrassant de nouveaux avec fougue. Comme on le sait, il aurait pu passer des heures là, avec elle, mais hélas, les parents rodaient dans le couloir et ils pouvaient entrer à tout moment. Les deux jeunes préférèrent donc remettre à plus tard, sans se consulter, l'étape « calin » du séjour, après tout, ils aurait tout le temps pour ça.

Charline lui demanda si la chambre avait toujours été rouge, la réponse était bien évidemment non. Quand on connait l'amour de Grégory pour sa maison on connait immédiatement la réponse.
« Non elle n'a pas toujours été rouge. C'est depuis ma seconde année, je crois, qu'elle est changée. Je voulais me sentir proche de Poudlard quand j'étais chez moi... C'est mon père qui était fou... Il a toujours voulu me voir à Serdaigle... » Et c'était vrai. Tous les Eragon, depuis des générations et des générations, passaient par Serdaigle, sauf Grégory, qui avait eu une mère passant par Gryffondor, à croire que c'était dans les gènes.

Grégory se leva donc et fit un rapide tour de sa chambre. Il entendit les parents de Charline ainsi que les siens qui dessendait les escaliers, Grégory comprit donc que les Spencer avaient décidés de partir, il était donc temps de leur dire au revoir pour pouvoir entamer pleinement le séjour.
« On dessent ? Je crois bien que tes parents s'en vont... » Par là il voulait simplement dire « On va leur dire au revoir », ce qui semblait logique. Les deux jeunes se dirigèrent donc vers la porte et dessendirent les marches pour arriver une nouvelle fois dans le hall. Cette fois ci, ils pourraient monter les affaires de Charline. Après les au revoir des Spencer et quelques recommandations à Charline, Grégory sut enfin que tout pouvait commencer. Les Eragon n'étant pas souvent à la maison, le couple allait pouvoir en profiter, et Dieu savait que Grégory et Charline en avaient besoin.

[ HS: Tu es d'accord pour jouer des petites bribes du séjour de Charline ? Je ferai des flash dans le futur pour ne se consacrer qu'aux meilleurs moments, si tu es d'accord bien sur... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Dim 22 Juin - 11:31

[Erf désolée du retard je pouvais plus rp la semaine dernière]

Les deux sorciers parlaient à présent de décoration d’intérieure (comme quoi dans un couple, tous les sujets sont abordés XD). La chambre n’avait pas toujours été rouge… Charline sourit doucement. Elle pouvait comprendre ce désir de se rapprocher de Poudlard, mais pas à ce point… Enfin, elle, elle ne voyait pas les choses comme ça. Elle rêvait plutôt de vacances qui sachent l’éloigner du train train quotidien vécu au château. C’était démoralisant de se lever, faire la même chose, aux me^mes heures à peu près… et ce sans jamais s’arrêter. Toujours recommencer.

« Ton père raison, Serdaigle est de loin la meilleure maison… »

Evidemment, elle le taquiner. Prétendre qu’une maison avait une valeur supérieure à une autre était absolument irrecevable pour Charline. C’était comme prétendre qu’on valait mieux que les autres, juste parce qu’on était dans telle ou telle maison. C’était une pensée digne des Serpentards. C’était du racisme, tout simplement.

La sorcière se leva pour quitter la chambre du jeune homme et rejoindre le rez de chaussée. Elle dit au revoir à ses parents, sa mère lui faisant part de ses dernières recommandations : non, elle ne mettra pas le feu à la maison, oui elle sera sage. Sa mère alla jusqu’à la prendre de côté pour lui dire que la virginité était quelque chose de précieux et que surtout, elle ne devait pas faire de bêtises. Charline plus que surprise, ouvrit de grands yeux :


« Maman ! »

La sorcière n’en revenait pas, sa mère était vraiment trop… mère poule. C’était grave à ce point, et puis, Charline était assez grande maintenant, elle n’était pas stupide. Elle coupa court au discours de sa mère et rejoignit le groupe formé par son père, les parents de Gregory, et ce dernier. Elle sourit alors à ses parents :

« Bonne semaine… »

Son père sourit et lui souhaita un bon séjour, remerciant une dernière fois les parents de Gregory, sa mère faisant de même et enfin, ils partirent. La sorcière se tourna ensuite vers Gregory, les parents de ce dernier ayant rejoint le salon :

« Alors, tu as prévu quoi ? »

Elle lui adressa un sourire amusé et attendit qu’il lui exposa ses idées (le connaissant il en avait au moins cent). Il ne restait plus qu’à savoir de quoi elles retournaient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Jeu 26 Juin - 8:10

« Ma mère ne serait pas cet avis... Moi non plus d'ailleurs... » Dit il d'un air faucement vantard. Le préfet sourit ensuite et tenta de savoir ce que pensait Charline. Non, bien évidemment, elle n'était pas comme ça. Il savait qu'elle détestait la guerre entre maisons, elle ne rimait à rien selon elle. Alors que la guerre entres élèves, elle, elle était beaucoup plus excitante, ce n'était pas le couple qui dirait le contraire. Juste avant de dessendre, le préfet colla ses lèvres à celles de Charline pour un léger smack et il dessendirent ensuite les marches pour dire au revoir aux parents Spencers.

« Au revoir, ravi de vous avoir rencontrés... » Dit simplement le jeune homme. Les parents de Charline une fois bel et bien parti -la fête pouvait commencer!- Charline se tourna vers son petit ami pendant que les deux aurors se rendaient dans le salon. Elle lui demanda simplement ce qu'il comptait faire, comme si -de manière logique- Grégory avait prévu tout un programme pour son séjour (ce qui était en fait bien sur le cas). « Qui te dit que j'ai prévu quelques choses, Spencers ? En tout cas, tu n'as qu'une chose à faire. En profiter... »


---------------------------
F L A S H :: 1 jour plus tard
---------------------------


Grégory et Charline étaient étendus au près d'un arbre, faisant face au petit lac au doux reflets dorés. Le soleil frappait fort et il était donc plus que prudent de s'isoler -en maillot de bain bien sur, il faisait bien trop chauf- à l'ombre. Grégory était uniquement vétu d'un caleçon de bain et Charline d'un maillot deux pièces. Elle était allongée sur lui alors que celui ci était adossé au fameux arbre, ils n'avaient pas encore pris l'eau...

« Je resterai bien là toute la semaine.... » Annonça t-il d'un ton réveur. Il tenait sa copine dans ses bras et bien que cette position lui allait à ravir, il avait besoin de se bouger. Remuant légèrement pour faire comprendre à sa copine que oui elle l'étouffait et que oui elle devait bouger qu'il désirait se lever il dit: « On va se baigner ? J'en meurs d'envie... » Le lac était plutôt petit et assez méconnu du monde moldu. A croire qu'il était protégé par un charme magique. Ce n'était en fait pas impossible connaissant Mr. Eragon d'autant plus que le lac était assez proche du manoir. Dans tous les cas, ils avaient largement assez de place pour se baigner à deux et être tranquille. Ca c'était profitable. Carter avait gonflé tout le début des vacances son cousin avec sa “magnifique piscine” alors qu'il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat.

Le préfet des Gryffondor, reconverti en simple sorcier le moment des vacances, était dans un état des plus détentu. Il était en vacances, sa copine était chez lui, il faisait beau et ils avaient l'eau à proximité. Qu'espérer de plus ? Un peu de piment ? Oui mais faites confiance au couple pour vous en donner. De tout manière ils n'en manquaient jamais, c'était un fait. D'ailleurs, personne ne fut surpris de voir que le jeune homme venait d'attraper sa petite amie pour la soulever en se dirigeant vers le lac... Avec une force et une musculature pareille, comment ne pas résister...


Dernière édition par Grégory Eragon le Dim 13 Juil - 22:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Mer 9 Juil - 0:23

[Gomen, ma réponse est naze T_T]

Une fois les parents de Charline envolés (bon d’accord, le vol en question s’était passé à bord d’une voiture qui n’avait pas quitté le sol…), le temps sembla soudainement s’accélérer pour Charline. Après tout, elle était avec Grégory et là, toute forme d’ennuie était comme… proscrite. Le jeune homme avait la chance d’habiter non loin d’un joli lac, aussi le lendemain, le couple s’était retrouvé au bord du dit lac, et s’était mis à l’ombre d’un arbre. Charline était bien calée dans les bras de son petit ami. Grégory exprima alors tout haut ce que Charline pensait tout bas. Puis, bougeant un peu, il fit comprendre à la jeune fille qu’il souhaitait bouger. Soupirant, elle se poussa et il se leva.

Le sorcier proposa ensuite une baignade que Charline ne pouvait refuser. A peine la sorcière fut-elle debout que le jeune homme la souleva pour l’emmener jusqu’au lac… Sblaf (ndlr le sblaf est utilisé à place du plouf, pour donner une impression de plat, faut comprendre, que le plouf, c’est plutôt le bruit de la pierre qui tombe, le sblaf, c’est Charline qui se retrouve jetée à l’eau sans pouvoir faire grand-chose si ce n’est fermer les yeux, boucher son nez et attendre que l’air libre daigne caresser de nouveau ses narines…), à la flotte… Charline se redressa et s’exclama :


« Tu te rends compte ? Tu as bousillé mon brushing… »

Evidemment, c’était ironique, elle riait et regardait le jeune homme la rejoindre, l’éclaboussant au passage, histoire qu’il prenne lui aussi un peu d’eau froide à la figure avant d’y être vraiment habitué.

Une fois à l’eau, tous deux nagèrent un moment, tout en discutant. Charline s’arrêta vers le bord de l’eau et se tourna vers Grégory :


« Au fait… je ne t’ai jamais demandé… Tu comptes faire quoi après Poudlard ? »

Fixant intensément le jeune homme, elle attendait qu’il lui explique. Après tout, il avait les capacités de faire tout ce qu’il voulait (ou presque). La sorcière se rapprocha de lui et souriante, elle poursuivit :

« Bien sûr, tu n’as pas besoin de préciser que tu comptes être à mes ordres jusqu’à la mort, ça je le sais déjà… »

Elle laissa alors paraître un sourire amusé sur ses lippes qu’elle approcha de celles de Grégory pour l’embrasser délicatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Lun 14 Juil - 11:23

Une fois que Charline fut jetée à l'eau, celle ci se redressa dans le doux liquide bleuté, donnant une magnifique harmonie avec son maillot de bain de la même couleur. Elle regarda son petit ami, qui lui s'avançait vers elle en lui disant qu'il avait bousillé son brushing. « Oh! Pauvre petite chose ! Tu ne vas quand même pas te mettre à pleurer ? » Ceci avant de rigoler avec la superbe blonde et de déposer un baiser sur ses lèvres. Ils nagèrent ensuite dans le petit étang durant plusieurs minutes.

Le soleil était présent et il était plus qu'agréable. L'eau n'était pas spécialement brulante mais elle était tout à fait bonne. Le jeune homme nageait d'ailleurs depuis plusieurs minutes avec la jeune fille tentant d'aller le plus loin possible dans l'optique d'être le meilleur, une fois de plus. Une fois qu'ils furent tous deux revenus vers le bord du lac, où ils avaient pieds, Charline se mit à poser une question au rouge et or. Elle lui demanda ce qu'il comptait faire plus tard. En réalité, Grégory n'avait pas parlé l'an passé du Phénix Club à Charline. Elle aurait immédiatement compris qu'il voulait devenir auror mais là n'était pas le problème. Grégory voulait à tout prix éloigner Charline d'un éventuel danger. Il était donc hors de question pour elle de se battre, du moins du point de vue du préfet. C'était hors de question.

Alors que le jeune homme pensait à ce détail, ayant la ferme intention de ne rien lui dire l'année suivante aussi, il se décida néanmoins à répondre et à lui dire la vérité. « Je compte être auror, comme mes parents. » Il ne voulait pas entrer plus dans le sujet avec Charline. En fait il avait peur qu'elle lui dise qu'elle aussi voulait se battre contre la menace grandissante et ça, il était hors de question de l'entendre. Charline devait rester en dehors de ça, coute que coute. C'était pour cela qu'il ne voulait pas non plus qu'elle entre dans le Phénix Club, l'entrée équivalait à une promesse de combat contre les Forces du mal, tous ceux qui avaient intégrés le club le savait.

Charline ajouta ensuite qu'il était bien entendu inutile de dire qu'il serait à ses services jusqu'à sa mort. Le jeune homme ne put retenir un sourire tout en s'approchant de la jeune fille. Il répondit instinctivement « Inutile en effet...» et l'attrapa doucement, posant ses mains sur ses hanches et la tirant doucement vers lui. Celle ci déposa un léger baiser sur ses lèvres mais le jeune homme n'en fut pas satisfait. « C'est tout ? » Il se rapprocha donc doucement d'elle, un sourire malicieux accroché aux lèvres, et l'embrassa fougueusement. Elle croyait quoi là ? Qu'il allait se contenter d'un léger smack ? Pas question... Quand on était une aussi belle créature que Charline avec un si beau jeune homme que Grégory, on se devait de le montrer avec fierté. Les petits baisers étaient destinés aux petits couples, aux simples couples, pas à celui de Charline et Grégory donc.

Après tout, il était de notoriété publique que le Gryffondor et la Serdaigle formaient le couple le plus populaire de l'école. Bien que le préfet n'accordait pas beaucoup d'attention à ce genre de détails, on ne pouvait nier qu'ils l'étaient. Ainsi Grégory mit fin au baiser en plongeant de nouveaux ses yeux bleus dans ceux de Charline. Ses sentiments envers elle avaient changés mais il ne lui dirait pas. Non en effet, malgré le courage réputé des rouges et or, Grégory ne voulait pas prendre le risque d'exposer ainsi ses sentiments, d'un ça ne lui ressemblait pas et de deux, il ne voulait pas prendre le risque qu'ils soient à sens unique. Mieux vallait donc se taire.

Le préfet caressa doucement les cheveux mouilles de la jeune fille pour ensuite dessendre sa main sur son dos nu, histoire de lui faire des chatouilles. Elle le rendait fou et il était prêt à parier qu'elle le savait. En même temps, qui n'avait pas remarqué que Grégory Eragon était fou de Charline Spencer ? Certainement pas grand monde. Il était de notoriété presque publique qu'il la dévisageait dès qu'il le pouvait. Comme quoi, on avait beau constamment cacher ses sentiments, certains arrivaient toujours à persser. « Et toi ma chère ? Tu comptes briller au ministère de la magie ou plutôt devenir professeur à Poudlard ? Je suis sur que tu ferai fantasmer bon nombre d'élèves... » Le jeune homme sourit de nouveau pour déposer un nouveau baiser brulant sur les lèvres de sa petite amie. Cette fille était parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Mar 15 Juil - 21:05

Grégory se moquant du brushing de la jeune Charline (rappel : elle laissait toujours ses cheveux friser…), la jeune bleu et bronze fit mine de se renfrogner :

« Pleurer ? Tu veux rire ? Il n’y a qu’une solution dans des situations aussi catastrophiques… Le suicide ! Oui, je ne peux plus me montrer ainsi… »

Alors que Grégory venait l’embrassait délicatement, elle sourit, frôlant l’épaule nue du jeune homme du bout des doigts. Ensuite, le couple nagea un peu. Grégory souhaitant nager plus vite qu’elle, elle le laissa la doubler sans rien dire, un simple sourire amusé peint sur ses lippes. Ils savaient très bien tous les deux que Charline n’était pas une fille ‘de muscle’, alors à ce petit jeu là, le jeune lion était obligatoirement vainqueur, il fallait être réaliste.

Ils s’écartèrent du bord un moment, nageant dans l’eau qui était plus fraîche au fur et à mesure qu’ils allaient vers un milieu plus profond. Puis, les sorciers regagnèrent le rivage et Charline questionna son petit ami pour l’avenir. La réponse la fit frissonne, mais elle ne fut pas réellement surprise… Auror. C’était bien ce qui correspondait au caractère du jeune homme, mais cette idée lui déplaisait. C’était vraiment dangereux, et elle allait sans doute s’inquiéter (ben oui, parce que à ses yeux, elle était partie pour rester un bon moment avec lui, sauf si Monsieur décidait de couper les ponts… mais ça, elle se tenait prête à riposter en cas de danger :niark: ). La jeune fille se contenta de répondre doucement :


« Je te reconnais bien là… »

Après tout, que pouvait-elle y faire ? Il voulait faire ça et elle n’avait aucun droit sur ses choix, même s’ils étaient mariés, ce serait la même chose. Il vivait sa vie. Elle sourit doucement lorsqu’il riposta suite à son simple baiser. Elle le laissa l’embrasser plus passionnément, elle sourit mais ne réagit pas vraiment. Elle gardait en tête ce qu’il venait de lui dire. Elle-même aurait aimé aidé, mais elle savait très bien qu’elle était trop limitée et était plus un boulet qu’une aide quelconque. Si jamais elle se trouvait face à un Mangemort, ou qu’elle était dans une situation périlleuse, elle risquait tout simplement une crise d’angoisse. Et ça, elle savait que c’était un terrible handicape. La sorcière n’avait jamais parlé de ses crises à son petit ami, et pour le moment, elle préférait se taire. C’était vraiment gênant pour elle comme ‘maladie’, si on pouvait appeler ça comme ça.

Lorsque le jeune homme lui demanda ce qu’elle comptait faire, elle, la jolie blonde sourit avec amusement. La main du jeune homme étant à présent placée dans son dos la chatouillait… Elle était très sensible au toucher généralement, alors ce simple contact la faisait frissonner tout en la faisant rire. Elle écouta les suppositions du jeune homme en souriant, puis, lorsqu’il eut finit, elle s’approcha de lui pour le serrer dans ses bras, passant ses mains autour de son coup. Elle posa ensuite sa tête sur l’épaule du jeune homme et resta silencieuse un moment avant de souffler doucement :


« C’est dur… Je ne suis pas sûre de moi encore. Mais ce que je sais, c’est que j’aimerais être dans la recherche… l’anthropologie peut-être ? J’aime bien l’histoire, et il doit nous rester pas mal de choses à découvrir… A moins que je n’approfondisse les potions… »

Ici, en ce moment, elle avait envie de dire à Grégory qu’elle l’aimait et qu’elle avait peur de le voir aussi engagé, mais elle ne se sentait pas assez forte pour dévoiler ses sentiments de la sorte, et ne pouvait admettre l’égoïsme, aussi ne devait-elle pas dire ce qu’elle pensait vis-à-vis des souhaits du jeune homme, puisque, après tout, il était libre de faire ce que bon lui semblait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:
MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   Ven 18 Juil - 15:45

Les deux jeunes sortirent de l'eau quelques minutes après. Charline avait pris un malin plaisir à provoquer Grégory mais le jeune homme doutait qu'elle en ai pris réellement confiance. Dès qu'elle s'amusait à le caresser, le jeune homme était pris d'une envie irrésistible de l'embrasser et il doutait d'ailleurs qu'elle ai déjà repéré la manoeuvre. A force, elle allait comprendre qu'il était fou d'elle, c'était inevitable. Après tout, on lui avait déjà dit qu'il ne cessait de la dévorer des yeux constamment, et ça allait réellement finir par le trahir. Car encore loin de Grégory était l'idée de lui avouer ses sentiments, courageux le petit certes, mais pas suicidaire. Il était très bien comme ça et ne comptait pas brusquer les choses, ça n'avait aucun intérêt.

Ainsi le couple alla s'allonger côte à côte sur les serviettes posées au soleil. Tandis que Charline s'allongeait tranquillement dos au sol, le préfet préférait se placer de côté, la tête appuyée sur sa main, faisant face à la jeune fille. Il pouvait ainsi la voir tout en faisant dos au soleil, et donc ne pas être éblouit. Enfin si il était éblouit, mais plus par la beauté de Charline que par un quelconque astre céleste. La jeune fille avait manifestement envie de dormir puisqu'elle ferma les yeux. A croire qu'elle n'avait pas dormi de la nuit T'as fait quoi hier soir ?... Grégory n'était lui, pour le coup, pas vraiment décidé à se la couler douce, mais avait plutôt envie de passer du temps avec Charline, et pas du temps à dormir si vous voyez ce que je veux dire...

Grégory avait donc décidé d'embêter Charline et pour cela, il savait exactement quoi faire. Déplaçant doucement son bras vers la jeune fille, le préfet s'amusait à caresser doucement les côtés de la jeune fille, partant de ses côtes, pour arriver à ses hanches. Il savait que Charline détestait les chatouilles et prenait donc un malin plaisir à les lui infliger. En ce qui le concernait, c'était plutôt l'inverse, il adorait sentir les doigts de Charline sur sa peau, c'était tellement plaisant. Rigolant tout comme le jeune homme, la jeune fille changea de position pour se mettre comme Grégory mais face à lui. Ca n'allait surement pas empêcher le Gryffondor de continuer, ça c'était certains.

Il fit donc doucement glisser sa main dans le dos de la jeune fille pour continuer sa manoeuvre. Au bout de quelques secondes, il s'arrêta et posa simplement sa main sur la peau de la jeune fille, que le soleil venait de chauffer. Grégory plongea ensuite son regard dans celui de Charline... Avait elle réellement conscience de l'effet qu'elle lui faisait ? Apparement non... Parce qu'en voyant le regard que la jeune fille lui adressait, il était vraiment mais alors vraiment difficile d'y résister. Et c'est bien connu, Grégory n'avait une résistance à la tentation, surtout celle de Charline. Serrant donc plus fort sa main sur le côté de Charline, il la fit doucement basculer sur le dos pour tourner doucement sur elle.

Il rapprocha son visage du sien pour l'embrasser de nouveau. Sa main decenait de plus en plus baladeuse (Hey! Tu vas où toi ?!) puisqu'elle glissa de la hanche de Charline au côté de sa cuisse pour finalement remonter prendre la main de la belle blonde (une main indécise, il n'y a rien de pire). Le préfet serrait la main de sa petite amie qui se retrouva au niveau de leurs épaules et par conséquent, son bras se retrouva plié. Il embrassait de plus belle la superbe blonde sous le soleil qui les réchauffait tout deux. En fait, ils n'avaient pas vraiment besoin de ça, les deux corps quasiment collés entre eux les réchauffant suffisament. Grégory mit fin au doux baiser qu'il venait d'échanger avec sa petite amie pour lui remettre une mèche de cheveux en place. Il aurait aimé lui dire tellement de choses en cet instant là, qu'il était amoureux d'elle, qu'il voulait passer sa vie avec elle mais ça pour l'heure, il préférait le garder pour lui. Ce qu'on ignorait ne pouvait pas faire de mal...

Les deux adolescents passèrent plusieurs jours encore ensemble. Ils reçurent la visite à plusieurs reprise de Carter et d'Amanda, qu'il avait invité et les 4 jeunes gens passèrent du bon temps ensemble. Amanda et Charline durent partir chez elle une semaine plus tard et bien qu'il n'en montra rien, Grégory regrettait amèrement. Il aurait aimé passer beaucoup plus de temps avec elle, toutes les vacances en fait. Grégory ne se lassait pas de cette fille, ô ça non! Il la désirait, l'aimait et l'idilatrait plus que tout. Il allait bien sur de soit que jamais elle ne le saurait. Grégory voulait quand même préserver une certaine fierté et pour ça faites lui confiance, il est très doué...

[ Terminé pour moi ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentations et passion [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentations et passion [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma nouvelle passion : le patchwork
» Comment votre entourage vit-il votre passion?
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» [Arcani] Une passion qui coûte cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 3-
Sauter vers: