Poudlard Univers



Partagez | 
 

 LE BAL DE NOËL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: LE BAL DE NOËL   Dim 24 Fév - 13:58



{ Le Bal de Noël 1997 est ouvert!
Amusez-vous bien avec votre cavalier ou cavalière! }


La grande salle était splendide. L'ambiance glacée lui allait à merveille et tous les élèves qui y rentraient ne pouvaient retenir des “Oh!” d'exclamation. Les 4 grandes tables habituellement disposées parallèlement avaient disparu et avaient été remplacées par des petites tables individuelles de 12 personnes, rondes celles ci. Plusieurs sapins de Noël remplissaient la salle de part et d'autres et chacun était beau et plaisant, rapellant avec plaisir l'esprit de Noël que les élèves allaient retrouver, pour la plupart, chez eux le lendemain. Le tout nouveau système de commande vocale pour les menus avaient été gardé chaque Noël depuis le tournois des 3 sorciers, et les élèves ne se contentaient donc à présent que d'énoncer ce qu'ils voulaient manger pour le voir apparaitre devant eux.

Pour l'heure, la salle était quasiment vide, seuls quelques rares professeurs discutaient entre eux, mais les élèves semblaient porter aux abonnés absents. En réalité, le bal ne commençait officiellement que dans une heure et Dieu savait que les étudiants n'étaient pas pressés de s'y rendre, le regard de leur camarade bien trop important à leur yeux. Avec qui ira t-elle ? Comment sera sa robe ? Et de quelle couleur ? Vont ils sortir ensemble? Autant de questions existencielles particulièrement importantes que les élèves de Poudlard ruminaient actuellement dans leur salle commune, seul, désespérés, et parfois impatients.

Grégory ne faisait partie d'aucune des trois catégories. La première à la limite, si on excluait ses camarades de chambre. On pouvait plutôt le qualifier de nerveux, bien qu'il n'en donne pas l'air, ou même d'anxieux, pour ce bal ci. Le préfet ds Gryffondor était actuellement en train de s'habiller dans son dortoir. Sa tenue de soirée était essentiellement taillée dans du noir. Une chemise et un noeud papillon blancs offraient un joli contraste et le tout était plutôt ravissant à voir. Une fois coiffé et parfumé, Grégory plaça sa baguette à sa ceinture, par simple mesure de prudence, ou plutôt par simple réflexe, et annonça à ses 4 camarades qu'il dessendait, devant accompagner les premières années à la grande salle.

C'est donc en troupeau que les nouveaux élèves de premières années suivaient le préfet et c'est en troupea u qu'il les lacha dans la grande salle en leur donnant bien comme consigne l'heure du couvre-feu, inhabituel ce soir là certes, mais quand même situé plus tôt pour eux. Le bal n'allait pas tarder à commencer et Grégory voyait l'orchestre, car oui c'était un orchestre, car on ne pouvait pas avoir les Bizzars Sister chaque année non plus, commencer à se préparer. Plusieurs élèves arrivaient ensemble, bras dessus bras dessous, et Grégory constata avec regret que peu de maisons s'étaient mélangées dans leur choix de cavaliers. Celle qui faisait le plus honneur à la règle étant Serpentard, dont les couples étaient tous des verts et argents.

Après avoir laché le petite groupe de 1ère année à un table, Grégory alla se placer à l'entrée de la salle. Le jeune homme avait depuis sa deuxième année été accompagné au bal de Noël par une charmante Gryffondor, tous les ans différentes. L'an passé, ça avait été Ginny Weasley, son amie de toujours, il y avait deux ans, il y était allé avec Lyra, en toute amitié toujours, et ainsi de suite pour se retrouver chaque année avec une cavalière Rouge et Or, croyant ainsi, ne pas faire déshonneur à sa maison. Mais Grégory en grandissant, avait compris que la diversité était beaucoup plus sympathique à voir plutôt que le sectarisme. Les 4 maisons de Poudlard étaient assez confrontées en temps normal pour pouvoir sans peine faire un breck le temps d'un soir.

C'est donc cette en toute logique que Grégory invita ce soir là, une jeune fille de Serdaigle, de même année que lui. Elle s'apellait Charline, Spencer de son nom, et les deux compères se connaissaient de tous les cours en communs qu'ils avaient. L'invitation était partie d'un travail de groupe, en duo s'il vous plait, où Grégory se cessait de la comtempler et de se dire que pourquoi pas ? Pourquoi il ne l'inviterait pas ? Elle était plutôt mignonne et pour ne rien gacher, elle était intelligente, très intelligente même. En fait, elle était tellement intelligente, que le préfet des Gryffondor et elle, dans leur quête de pouvoir chacun, étaient en lutte permanente dans toutes les matières enseignées à Poudlard. Au début ce n'était qu'un petit jeu rival mais avec le temps, cette concurrence avait prit de l'ampleur et ils en étaient maintenant venus à se demander à chaque cours, qu'elle avait était leur note. Quand ils ne pouvaient ou ne voulaient pas se le demander, un intermédiaire faisait très bien l'affaire, mais tout ceci bien sur, dans la plus grande sportivité.

Grégory avait donc hate de la voir, histoire de voir comment elle se présenterait à lui, mais en même temps il était anxieux, anxieux que cette soirée ne se passe mal et que leur petite rivalité complice en prenne un coup. Il ferait bien entendu de son mieux pour que tout soit parfait, le conaissant c'était devenu limpide, et comptait bien quand même s'amuser. Grégory savait néanmoins par avance que cette soirée serait réellement amusante, s'il la passait en compagnie de Charline. Vous verrez...


Dernière édition par Grégory Eragon le Sam 24 Mai - 2:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy.
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 112
Age : 27
Age du personnage : Allez savoir !

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Dim 24 Fév - 19:28

Ça y est. L'heure était venue de se rendre au bal. Comme chaque année pour la veille de Noël, une soirée avait lieu dans la Grande Salle, splendidement décorée pour l'occasion. Drago se trouvait dans la salle de bain des préfets et finissait de se préparer. L'accès lui était de nouveau permis puisqu'il venait fraîchement de redevenir préfet. Cette année, le Serpentard avait pris une fâcheuse tendance à ne pas trop se presser. Il se contempla une dernière fois dans la glace. Ses cheveux blonds et soyeux étaient impeccablement bien peignés. Le jeune homme venait de passer un temps fou à les coiffer. Comme à l'ordinaire, ils formaient une frange se séparant des deux côtés, à partir d'une raie légèrement décalée vers la droite. Drago les examina attentivement, à la recherche d'un éventuel épi. Son inspection terminée, il baissa son regard vers ses yeux gris et froids. Ses sourcils relativement bas accentuaient ce côté glacial. Le Serpentard constata que son teint pâle ne s'améliorait pas. Bien au contraire. Il formait un contraste avec sa tenue de soirée, aussi noire que du jais.
Son père lui en avait envoyé une nouvelle quelques jours auparavant. Il en changeait chaque année, bien qu'elles restent toutes dans le même style. Celle-ci se constituait d'une veste ouverte recouvrant une chemise à col roulé. Le tout accompagné d'un pantalon cigarette serré par une ceinture de tissu. La nouveauté était des gants à crispin, qu'il n'avait jamais eu les fois précédentes. L'ensemble entièrement noir formait une sorte de continuité.
Satisfait de son apparence, Drago quitta la salle de bain des préfets, ses affaires sous le bras. Il descendit tranquillement les cinq étages et atteignit le rez-de-chaussée. Au lieu de prendre la direction du hall d'entrée, il continua de descendre les escaliers. Le jeune sorcier se retrouva dans les cachots. Il marcha jusqu'au portrait et prononça le mot de passe. Le tableau pivota, le laissant accéder à la salle commune des Serpentards. Il grimpa jusqu'aux dortoirs et posa ses affaires à côté de son lit. Les gants lui tenaient chaud et il sentait ses mains devenir moite. Drago les retira. Il remit à la place sa bague en forme de serpent. Il la portait toujours à l'annulaire droit. Après s'être assuré qu'il n'avait rien oublié, le jeune homme sorti du dortoir et traversa la salle commune puis les cachots. Il grimpa les escaliers, se demandant si sa cavalière n'allait pas lui poser un lapin.


*Elle a intérêt d'y être, sinon ça va mal aller pour elle ! J'ai pas envie de me prendre la honte devant tout le monde parce que je serai sans partenaire ! Bon, les gens comme Crabbe et Goyle je dis pas. À la limite c'est presque normal qu'ils n'aient pas de cavalières mais moi ! Ce serait vraiment insensé !*

Le voilà qu'il se mettait à penser comme Fleur Delacour. Jusqu'à présent, sa cavalière avait toujours été Pansy Parkinson. Mais pas cette fois-ci. En fait, il n'avait même pas demandé à une élève de Serpentard. Une première pour Drago, qui, jusqu'à présent ne fréquentait que les gens de sa propre maison. Cette nouvelle résultait que depuis quelque temps déjà, il s'intéressait à une jeune fille de Serdaigle. Elle était de la même année que lui. Leurs maisons avaient eu plus d'une fois quelques cours en commun depuis leur rentrée à Poudlard. Elle s'appelait Sally Ann Perks, mais c'est à peu près tout ce qu'il savait d'elle. Elégante, travailleuse et soucieuse de ses fréquentations : c'est comme cela que le Serpentard la percevait.
Sa grande beauté ne lui avait pas échappé et il la trouvait plutôt charmante, bien qu'il ne lui ait jamais vraiment parlé. Quelques jours avant le bal, Drago était allé la trouver à la fin du cours de Potions et lui avait d'abord parlé de la pluie et du beau temps, histoire de faire brièvement connaissance. Puis il lui avait demandé de l'accompagner au bal. Il était sûr de son coup, car il estimait lui faire un grand honneur. Effectivement elle avait accepté. Le jeune Malefoy se doutait bien que Sally Ann appréciait la compagnie des Sang-Pur.
Un brouhaha de plus en plus fort le ramena à la réalité. Il venait d'atteindre le hall d'entrée. C'est ici qu'il devait retrouver sa cavalière. Il scruta la foule, cherchant Sally Ann du regard.


*J'espère qu'elle va venir ! Elle n'oserait quand même pas me faire cette humiliation ?! Bah, elle doit être en retard. Avec le privilège que je lui fais ! D'ailleurs j'ai complètement oublié de lui demander si elle aussi était de Sang-Pur… Normalement oui si elle évite les autres impurs… Je lui demanderai quand elle sera là…*

Drago pénétra dans la Grande Salle remplie de monde. Il pivota avec grâce et alla se placer dans un coin près de la porte. Les mains dans les poches, Drago attendit sa cavalière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Sally Ann Perks
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 464
Age : 24

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Dim 24 Fév - 20:36

La tension était presque palpable dans les couloirs du château. Aujourd'hui avait lieu le bal de Noël de 1997, et quelques élèves se retrouvaient encore sans cavalier, ou cavalière. Même dans la Salle commune des Serdaigles, l'atmosphère paisible et calme, parfaitement adapté à un lieu d'étude, avait laissé place, ces derniers jours, à l'excitation des élèves. Entre l'arrivée du nouveau professeur de métamorphose et la préparation du Bal, les élèves ne savaient plus où donner de la tête. C'est pourquoi, depuis quelques jours, Sally fuyait presque sa Salle commune. Elle lui préférait le calme de la bibliothèque, lieu presque abandonné ces derniers temps, ne parlant qu'à quelques personnes afin d'éviter de se retrouver confrontée à l'une des converstions les plus prisées en ce moment.
Elle eut cependant la surprise de trouver Drago Malefoy, un Serpentard de 7ème année, devant sa table de travail à la fin d'un cours de potion, tandis qu'elle rangeait ses affaires. Ils discutèrent un moment de tout et de rien, jusqu'à ce qu'il finisse par lui proposer de l'accompagner au Bal.

Dire que Sally avait été étonnée serait un euphémisme. A sa connaissance, Parkinson avait toujours été l'éternelle compagne de Drago aux Bal, pendant les sept dernières années, ce dernier évitant au maximum de se mêler aux élèves de Sans "impur". Elle avait passé quelques minutes à le dévisager, avant de lui répondre que oui, elle acceptait d'être sa cavalière. Elle ne le connaissait pas vraiment, ne sachant de lui que ce qu'il voulait bien montrer, mais elle s'était dit que cette nouvelle plairait certainement à sa mère. Maura lui avait inculqué, dès son enfance, l'idée de la supériorité des Sangs Purs, et bien que Sally respecte les Sang mêlés, en étant elle-même une, elle avait prit l'habitude depuis cette époque de rechercher la compagnie de Sangs Purs en priorité. Pour faire plaisir à sa mère...

Encore installée à une table de la Bibliothèque, la jeune fille jeta un coup d'oeil à sa montre et se mordit la lèvre inférieure. Si elle ne se dépéchait pas, elle serait en retard. Et Malefoy risquait sans aucun doute de lui en vouloir pour ça. Elle soupira, rangea rapidement les livres qu'elle avait empruntés et prit la direction de sa Salle commune... Quelle plaie, tout de même de devoir remonter jusqu'au dernier étage!

Elle prit bien plus d'une heure pour se préparer... comme à son habitude, en fait. Elle avait enfilé la robe que lui avait envoyé sa mère en prévision du Bal, une semaine plutôt, accompagnée d'une longue lettre de Maura, ravie que sa fille soit accompagnée d'un Malefoy.
La Serdaigle n'avait fait que survoler les mots rédigée par sa mère, sachant déjà à quoi s'attendre.
Au moins, la robe était magnifique, parsemée de quelques desseins d'un côté, et d'un blanc immaculé de l'autre. Elle lui allait à merveille. Après avoir remonté ses cheveux en un lourd chignon élégant, elle fit signe aux filles de son dortoir et prit la direction de la Grande Salle, près de huit étages plus bas, avec à ses côtés deux de ses amies, qui ne cessaient de piailler, se questionnant sur la tenue de untel ou untel...
Evidemment, elles perdirent un temps fou dans les escliers, qui ne cessaient de changer de direction, et Sally finit par prendre part à la conversation. En fait, cette perte de temps ne la dérangeait pas le moins du monde. Si Drago n'était pas capable d'attendre, il n'aurait qu'à se trouver quelqu'un d'autre. Elle n'avait même pas vraiment envie de rester jusqu'à la fin du Bal, et elle ne se serait pas forcée s'il n'y avait pas eu le Serpentard, qui était censé l'attendre, et la robe qui avait du coûter une fortune, comme la plupart des vêtement choisis par Maura. Elle soupira. Elle y était presque. Plus que quelques marches...

Voila. Drago était en vue. Parfaitement coiffé, comme à son habitude, et vêtu tout de noir. Sa peau pâle ressortait d'autant plus à cause de la couleur sombre de ses vêtements. Il scrutait la foule d'un regard froid, les mains dans les poches, et Sally ne put s'empêcher de penser que, malgré son attitude détestable, il avait vraiment du charme. Abandonnant là ses amies, elle se dirigea tranquilement vers lui, tout sourire, s'attendant déjà à ce qu'il l'accueille avec un "Et bien, il était temps!".
S'il osait lui sortir un ânnerie pareil, nul doute qu'il danserait en solitaire ce soir..


Dernière édition par Sally Ann Perks le Dim 9 Mar - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 25
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Dim 24 Fév - 20:40



Le grand jour était arrivé et Lyra paraissait anxieuse et stressée. Elle se trouvait seule dans son dortoir, devant un grand mirroir et se préparait pour le bal. Elle avait enfilé la robe bleue marine que sa mère lui avait envoyé par colis une semaine auparavant. Il faut dire qu'Anna Andrews s'occupait convenablement du bien-être de sa fille. Lyra s'attaqua maintenant à ses cheuveux. Elle désirait se faire une coiffure assez simple et non trop compliquée. Après quelques minutes de réflexion, elle décida de se lacher les cheuveux. Après tout, ils étaient très bien comme ça et ils se marriaient parfaitement avec sa robe. La jeune Gryffondor remarqua qu'il ne lui manquait plus qu'un seul détail: la petite touche de maquillage.

Lorsqu'elle eut fini de se pomponer, elle mit des chaussures assorties à sa robe et après une brève et dernière comtemplation dans le mirroir, Lyra se rua au plus vite hors de sa salle commune. Elle marchait très vite dans les couloirs de l'école et elle n'arrettait pas de se mordre la lèvre inférieure. Lyra se disait dans sa tête qu'elle n'était pas vraiment jolie, mais en vérité, le résultat avait été irreprochable. Elle était très attirante avec ce bleu foncé qu'il lui allait à ravir et cette robe qui épousait ses contours à merveille. De plus, sa coiffure lui donnait un regard malicieux et plein de sensualité. Lyra pensait dorénavant à son cavalier pour la soirée. Elle espérait qu'il l'attendait dors et déjà devant la grande salle

En effet, Lyra avait put trouvé la veille du bal un garçon qui voudrait bien l'accompagner. Quelques jours auparavant, la Gryffondor n'avait toujours pas trouvé son cavalier et celle-ci avait pris peur à l'idée de devoir aller seule au bal. Elle avait donc décidé que chaque jour, elle parcourerait l'école en entière à la recherche d'un garçon au plus vite. Finnalement, elle avait réussit à trouver un accompagnateur à la veille de la grande soirée. Il s'appellait Jason Barrow et était plus agé que Lyra d'un an. Il était à Serdaigle et en dernière année d'étude. Lyra ne le connaissait pas très bien puisqu'elle ne l'avait rencontré pour la première fois qu'une journée avant la fête. Elle avait pris soin de lui parler pour faire mieux ample connaissance et elle apprit de lui qu'il était un garçon assez mûre et intelligent. Mais il n'était pas vraiment très bavard et se montrait quelque peu froid.

Lyra comprenait mieux pourquoi il n'avait toujours pas eu de cavalière et pourquoi il avait accepté de l'accompagner au bal sans broncher. Vu son caractère froid et distant, aucune fille ne voulait l'avoir comme cavalier. Mais avec l'urgence de la situation, Lyra se disait qu'il valait mieux ça que rien. Néanmoins, malgrès le comportement assez je-m'en-foutiste et parfois même arrogant du jeune homme, il était assez mignon. C'était un serdaigle grand, mince et élancé. Il était finnement musclé et se tenait toujours droit. Ses cheuveux avaient une couleur chatain foncé avec des mèches aux reflets blonds. Ses yeux en forme d'amandes et bleu clair donnait une fausse image de lui. Lorsqu'on le regardait simplement, on avait l'impression que c'était un garçon sociable et affectueux, mais c'était tout juste le contraire. Brèf, avec ce portrait, il donnait un aspect charmeur et un côté séducteur.

Peu après, Lyra arriva en haut des marches d'escaliers qui descendaient vers la grande salle. Elle ne put s'emêcher de remarquer toutes les personnes qui se trouvaient là. Tout le monde était bien habillé pour l'occasion et en particulier les filles, qui n'hésitaient pas à se rendre belles au mieux possible. Avec timidité, Lyra descendit les marches pour ensuite arriver à la hauteur de la foule d'élèves. Elle chercha désespérement son cavalier qui devait l'attendre devant les portes de la grande salle, mais elle ne put l'apperçevoir avec tous les élèves présents. Les portes de la grande salle étaient grandes ouvertes et la jeune Gryffondor resta émerveillée devant la beauté de la salle de fête! Elle était magnifique! Après quelques minutes de rechreche pour trouver son cavalier, Lyra décida d'entrer dans la Grande salle car, après tout, peut-être que Jason s'y trouvait déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Dim 24 Fév - 21:13

Tac, tac, tac… des pas se précipités dans les escaliers… La montée limitant la vitesse atteinte. Les pas étaient rapides, et on pouvait, en tendant l’oreille, entendre un souffle un peu saccadé tandis que l’ascension se poursuivait. Enfin, les pas cessèrent, tandis qu’une énigme se faisait entendre. Le souffle court, la réponse vint après deux profondes inspirations. Puis un bruit de glissement se fit entendre, et les pas reprirent leur course…

La salle commune des aigles laissait voir, en son centre, une statut représentant la si intelligente Rowena Serdaigle. Charly posa à peine un regard sur l’immense sculpture… Elle n’avait vraiment pas de temps à perdre… La jeune sorcière gravit alors les marches menant à son dortoir. Toutes ses collègues étaient déjà en train de se changer… Charly, secouant la tête, faisant voler ses longues boucles blondes, demanda à ses amies :


« Rassurez moi les filles… la salle de bain est libre ? »

Les jeune femme, qui étaient déjà presque toutes en robe, ou juste en sous vêtement hochèrent affirmativement la tête… regardant la sorcière qui venait de se pointer plus qu’en retard… Rooo, pourquoi diable avait-elle tenu à terminer ses trente pages de physique appliquée ? Vraiment, elle se désespérait elle-même parfois… la jeune fille sourit tout de même, contente de ne pas devoir, en plus, attendre la libération de la salle de bain. Prenant son nécessaire, elle s’y enferma à double tour… ok, elle avait en gros trente minutes avant le début du bal… Autant dire qu’elle allait devoir s’activer !

La jeune femme entra donc dans la douche et se lava aussi vite qu’elle le pu. Une fois toute propre, elle se sécha avec soin. Sortant sa baguette, elle sourit alors… Une chance qu’elle ne soit pas moldue ! Un coup de baguette, et hop, ses cheveux furent parfaitement secs. La sorcière mit ensuite ses sous vêtement, puis sortit de la salle de bain, qui donnait directement dans son dortoir. Elle prit ensuite sa robe. Cette dernière était plutôt basique. Charly n’était pas fan des froufrous, et pensait toujours pratique avant esthétique. Aussi la robe n’était pas gonflée au point de s’en demander où étaient ses jambes. Elle lui arrivait au-dessus des genoux, tombant délicatement sur ses fines cuisses légèrement musclées. La robe était avec des bretelles, et formait un léger décolletait… décolleté qui ne laissait, de toute façon, pas deviner grand-chose, puisqu’elle n’avait pas beaucoup de poitrine, étant plutôt filiforme. Si on lui coupait les cheveux, elle aurait immédiatement un physique plutôt androgyne.

Afin de ne pas prendre froid, la jeune sorcière avait aussi un gilet court s’arrêtant sous sa poitrine, de couleur bleu pâle. Sa robe étant dans les tons argentés, l’ensemble n’était pas désagréable au regard. La jeune femme avait, ensuite, attaché ses cheveux blonds. Puis, se rendant compte qu’elle les attachait déjà, pour tous les cours, préféra les laisser libres, avec de légères ondulations. La sorcière regarda son reflet dans la glace. Elle n’était pas spécialement basée sur les apparences, mais elle essayait, quand même, d’y faire attention un minimum. Aussi se trouvait-elle plutôt pas mal ce soir. Posant ensuite sa main sur son flcon d eparfum, elle en déposa quelques goûtes sur son coup, puis au creux de ses poignés. Restait encore le maquillage… Et ce serait bon.

Le sorcière regarda sa montre… Sept minutes… ok, il fallait faire vite, mais bien ! Elle prit sa trousse de maquillage et se mit à l’œuvre. Elle passa d’abord une ombre à paupière argentée, puis souligna la ligne de ses sourcils avec une ombre couleur peau, mettant son regard en avant. Ensuite, elle passa son crayon noir à l’intérieur de l’œil, sur la paupière supérieure. Agrandissant son regard, tout en l’intensifiant. S’il y avait une chose sur laquelle elle savait jouer, c’était son regard ! La sorcière sourit doucement à son reflet… oui, elle était convenable. Juste un peu de rouge à lèvre rose pale, à peine visible, et elle pourrait y aller !

La sorcière quitta son miroir… nouveau coup d’œil à sa montre… Oh, l’angoisse ! Deux minutes ! Bon ok, c’était raté, elle serait en retard… C’était vraiment pas cool ça >.<. Tout en enfilant ses escarpins argentés à talons, aiguille, elle réfléchissait à son excuse… Bon alors comment expliquer cinq minutes de retard ? Une fois les liens serrés à ses chevilles, elle se regarda rapidement. Oui, elle était sortable. Elle quitta alors le dortoir, pressant doucement le pas.

La blonde passa hors de la salle commune et pu descendre, assez vite, sans tomber quand même, les escaliers… pourquoi diable, la tour des Aigles était-elle si haut placée ? C’était injuste, ils devaient parcourir plus de chemin pour être à l’heure… bien que cela dépende de la destination… Mais pour se rendre à la Grande salle, ils étaient fortement désavantagés. La sorcière, tout en descendant les marches, continuait à réfléchir… Une minute… Elle avait une minute de retard ! Et voilà, ce n’était pas le moment d’angoisser non plus ! Flûte alors !

Mais ce fut bon, Charly parvint à la Grande salle sans trop d’embûches. Elle souffla alors un moment avant de se montrer… Si Grégory la voyait essoufflée, il n’allait certainement pas la rater ! Charly, une fois son souffle stabilisé se montra… trois minutes… Bon peut-être que Grégory ne dirait rien… Oh et puis zut d’abord ! Les filles pouvaient se faire… oui c’était parfait comme réplique ça ! Se faire attendre… c’était carrément un don pour la gente féminine. Souriante, la demoiselle vint donc vers son cavalier, qu’elle avait repéré sans trop de mal. Il était plutôt classe… de toute façon, par définition, Grégory était ce que les filles pouvaient désigner comme ‘un mec canon’. Donc, c’était positif côté allure. Et puis il avait beaucoup de qualités que Charline savait apprécier, autant qu’elle pouvait les détester…

Grégory était un sorcier intelligent… Très intelligent. Mais que faisait-il à Gryffondor hein ? Aussi, Charline avait toujours vu en lui la ‘tête à abattre’. Il était… trop intelligent et était, au fond, la seule personne qui soit, aux yeux de la blonde, un ennemi plausible dans le domaine des études. La jeune fille avait donc fait son possible pour le battre, mais parfois, il la dépassait… Et ça avait le don de l’agacer au plus haut point ! Cependant, ce soir, elle serait gentille, et essaierait de ne pas voir en lui, l’ennemi public numéro 1. Aussi, la Serdaigle s’approcha-t-elle de son cavalier, souriant doucement :


« Bonsoir Grégory. »

Puis elle acheva son observation… oui, sa tenue lui allait très bien. Peut-être devait-elle le lui dire ? Toujours souriante, elle lui dit alors :

« Ca te va bien… Le costume je veux dire. Il te met en valeur. »

Puis, en appuyant ses dires, elle donna un petit coup d’index sur le nœud de papillon blanc de son cavalier. Oh chance ! Même ses ongles étaient manucurés ! Quelle bonne idée elle avait eu de les faire la veille… Pour ce point là, elle était plutôt fière d’elle. Ses ongles, un peu longs, sans être trop longs, et donc sans être gênants, portaient un vernis argenté. Elle posa son regard dans celui de son cavalier et lui demanda alors :

« Bon ben j’espère que tu danses au moins aussi bien que tu peux réfléchir ! »

Un sourire amusé vint se poser sur son visage pâle, tendis qu’elle posait son regard sur la grande salle… Bon, ben… Ils allaient pouvoir y aller non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacharias Smith*
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 34
Age : 27

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 1:39

Le bal de Noel. Un evenement qui a l'air plus que banal et barbant pour n'importe quel garçon de Poudlard qui désire rester le plus discret. Surtout quand on est célibataire.
Cependant, Zacharias avait réussi à trouver une cavalière. La jolie Emi Bennet, préfète en chef de Poudlard, même age et même maison que lui. Une demoiselle que bon nombre de garçons auraient aimé avoir à ses cotés. Manque de chance pour eux, la jolie Poufsouffle avait choisi de se montrer au bras d'un ami plutot que d'un amant. En effet, les deux élèves étaient des amis de longue date et avaient même été confidents pendant un temps.
Pour cette occasion qu'il fallait tout de même considérer d'exceptionnelle, Zacharias avait mis une robe de soirée simple, ou plutot ce que les moldus appellent un costume classique. Sa mère lui avait toujours dit que le bleu lui allait à merveille et faisait ressortir ses cheveux blonds. Mais il n'en était pas vraiment convaincu et avait jeté un sort de coloris sur sa robe de soirée pour la rendre plus fonçée.

D'une galanterie sans pareille, le jeune homme avait décidé d'attendre patiemment son amie devant les portes de la grande salle plutot que de la presser dans la salle commune des Poufsouffle. Il avait conscience qu'elle devait raconter les derniers potins à ses amies sans prendre garde à l'heure. Et puis, Zacharias était patient.
Contrairement à de nombreux garçons qui attendaient au même point stratégique que lui, il n'était pas stressé. Il attendait simplement une "proche", lui. Une jeune fille déja célèbre dans toute l'école, et il savait que beaucoup de regards se tourneraient vers elle quand ils entreraient. Et c'était bien loin de le gener !
Zach jeta un rapide coup d'oeil à l'horloge et s'aperçu que sa cavalière n'était pas encore en retard. Pas de raison de s'inquièter.
Il vit quelques élèves passer devant lui mais n'y preta pas attention. Aucun Poufsouffle à l'horizon. Peut-être que leur réputation de timide-discret les avait tous rattrapé ? Pourtant, Zacharias était persuadé d'avoir entendu plusieurs élèves jurer qu'ils iraient pour le romantisme de la chose et surtout, pour faire connaissance. Il esquissa un leger sourire quand il vit enfin une silhouette familière. Une jeune élève de Poufsouffle s'était décidée à aller danser.


* Emi ne devrait plus tarder ... *

Le jeune Poufsouffle se mit sur la pointe des pieds pour voir par dessus la foule d'élèves de Gryffondor qui venait d'arriver. Toujours pas d'Emi en vue... Il fronça les sourcils et baissa la tête en essayant de garder son calme et de paraitre le plus serein possible. Chose particulièrment difficile avec une foule d'élèves en folie devant soi. Et il fallait avouer qu'il n'avait pas encore vu d'élève ridicule dont il pourrait rire un peu. Même pas un de ses amis n'avait fait le choix de venir déguisé en Ogre des cavernes et c'était désolant. Un peu d'ambiance n'aurait pas fait de mal.
Zacharias secoua la tête au moment ou il se demanda pourquoi lui, il n'avait pas pris la décision d'être le pitre de service pour une fois ?
Il sourit bêtement en imaginant l'expression de sa cavalière en voyant un Ogre l'attendre sagement. Non, elle méritait un peu mieux qu'une telle honte quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Bennett
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 194
Age : 28
Année : Assistante-infirmière de Poudlard
Age du personnage : Aucun, peut-être que ça viendra un jour...

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 3:56

(La robe:
Spoiler:
 
La coiffure:
Spoiler:
 
)

Le bal de Noel était l'un des événements les plus importants de l'année, si on mettait de côté les matchs de Quidditch et le repas d'Halloween. Pour Emi, c'était une occasion rêvée de s'amuser comme une folle et de voir tous les gens qu'elle appréciait en une seule soirée. Elle était donc complètement enjouée à l'idée de s'y rendre. De plus, l'un de ses bons amis, Zacharias, l'avait invitée à y aller avec lui. Cette demande lui avait vraiment fait plaisir, et elle avait accepté sans aucune hésitation.

Ce soir-là, Emi avait décidé de sortir de sa garde-robe l'un de ses plus beaux vêtements. Elle s'était vêtue d'une magifique robe blanche. Cette robe tombait jusqu'au sol et n'était retenue que par de petites bretelles. De petits motifs brodés accompagnaient la simplicité de cette robe magnifique. Après s'être ainsi vêtue, Emi s'était attardée à arranger ses cheveux. Elle les avait délicatement remontés, tout en laissant quelques mèches tomber libres. Elle passa ces mèches au fer, leur donnant une courbe simple mais très jolie. Après cela, elle s'était enfermée plusieurs heures dans la salle de bain afin de mettre au point son maquillage, brosser ses dents une bonne dizaine de fois, et finalement mettre ses boucles d'oreilles. Celles-ci étaient de petits diamants blancs qui brillaient de tous leurs feux.

Une fois sa beauté assurée, Emi était sortie de la salle de bain et rangea ses choses dans ses tirroirs. Puis, elle s'assit sur son lit quelques minutes afin de se remettre les pensées en place. Cette fête demanderait un gros effort de concentration, car elle devrait probablement saluer les quelques centaines d'élèves qu'elle connaissait. De plus, elle savait que tous les professeurs seraient présents, et elle devait continuer de faire bonne impression. Avec les projets en cours, elle devait se faire prudente en tout moment. Puis, réalisant l'heure qu'il était, la charmante jeune femme prit une grande inspiration, expira longuement, puis elle quitta sa chambre. Elle sortit du dortoir en saluant toutes les filles qui n'avaient pas fini de se préparer pour l'événement et en leur souhaitant bonne chance avce leurs cavaliers. Pour sa part, Emi n'était pas stressée. Zach était son ami de longue date et elle savait -ou croyait peut-être savoir- à quoi s'attendre avec lui... c'est-à-dire une soirée agréable et divertissante, sans trop de surprises. Elle avait toujours grandement apprécié sa compagnie, car il était un jeune homme simple et sincère, qui ne se gênait pas pour dire ce qu'il pensait.

La jeune femme descendit donc les grands escaliers avec une grâce presque divine. Dès qu'elle s'approcha de la foule d'élèves qui attendaient devant la porte, les regards se tournèrent vers elle, car elle était connue par presque tout le monde et elle s'était vraiment donnée à coeur d'être magnifique ce soir. Elle repéra très vite son ami et s'approcha de lui d'un pas assuré et calme. Une fois arrivée à sa hauteur, elle lui adressa un sourire ravis et déposa un bref baiser sur sa joue.


''Bonsoir Zach. Encore merci de m'avoir invitée.''

Son sourire était vraiment radieux et traduisait facilement la joie qu'elle avait à se trouver ici en cet instant. Elle regarda son ami de la tête aux pieds avant de lui dire:

''Beau costume, il te va très bien.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Zacharias Smith*
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 34
Age : 27

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 5:23

Après 10 bonnes minutes d'attente, Zacharias commencait à s'impatienter. Non pas qu'il doutait d'Emi, mais voir tous ces couples se sourire pour aller danser l'énervait. Enfin, danser ne l'enchantait pas tellement mais il savait se débrouiller suffisament pour ne pas écraser les pieds de sa cavalière ou pire : trébucher sur la robe d'une fille...
Pendant un bref instant, il se remémora ce qu'il avait osé faire la veille. Il s'était fait lamentablement plaquer par une jeune Serdaigle, après (à peine) 3 jours de relation et aurait été contraint de ne pas aller au bal de Noel. La chance lui avait pourtant sourit quand il eut surpris une conversation entre Emi et une de ses amie. Personne ne l'avait encore invité, a la surprise générale des élèves présents dans la salle commune. Zach s'était jetté sur l'occasion. Aller au bal avec une amie était la meilleure des solutions. Surtout qu'il était loin d'avoir le temps et l'envie de trouver une nouvelle petite amie...

La dure réalité le happa de ses pensées. Des cris de joies se faisaient entendre dans la grande salle. Les Bizarr' Sisters devaient surement s'occuper de l'ambiance une nouvelle fois. Avec un soupire, il releva la tête et aperçu enfin celle qu'il attendait. Emi était naturellement "gatée" avec son visage doux et souriant. Mais ce soir, elle était loin d'être la gentille Emi que tout le monde connaissait. Elle dégageait un charme sans égal (d'après le jeune Poufsouffle), il ne regrettait vraiment pas de l'avoir invitée pour être sa cavalière. Pendant quelques secondes, il était particulièrement fier d'être l'ami de la jeune femme. Et surtout fier qu'elle se soit approché de lui, et non pas de tous les autres sorciers qui restaient bouche-bée.
Zacharias esquissa un sourire gené à l'adresse d'Emi. Elle n'avait peut-être pas perçu à quel point son arrivée avait été remarquée dans la petite masse d'élèves impatients.
Le jeune Poufsouffle scrutta discretement sa camarade en essayant de ne pas paraitre trop admiratif. Il répondit doucement :

" Bonsoir Emi. C'est plutot à moi de te remercier... Tu es... " Il s'arreta un quart de seconde pour admettre : " ... Eblouissante "

Il hocha la tête pour appuyer ses mots et se frotta rapidement derrière l'oreille. Maintenant qu'elle était là, il en avait presque oublié qu'il se devait de l'emmener dans la grande salle. Mais ce n'était plus si évident de marcher droit quand une si jolie demoiselle vous tiens l'avant-bras. Et le fait qu'il l'a connaisse bien n'arrangeait pas les choses...
Se rappelant subitement de son rôle, il tendit son bras droit vers son amie et demanda :


" On y va ? "

Il n'attendit pas la réponse et saisit la main de la jeune fille. Zacharias avançait d'un pas assuré et ne fit pas attention aux quelques murmures qui fusaient. Il s'arreta un instant pour saisir le bras d'Emi avant de penetrer dans la grande salle, le sourire aux lèvres.
Les bougies étaient plus nombreuses que d'habitude et une lumière bleutée éclairait les élèves déja sur la piste. Avec un petit pincement à l'estomac, Zach lança un regard neutre aux gens personnes qui faisaient signe à sa cavalière. Il n'avait pas envie de passer sa soirée à écouter des potins sur les robes des autres élèves et préférait aller boire un verre ou même danser un peu. Les slows étaient surement ce qu'il maitrisait le moins bien mais la musique d'ambiance ne poussait pas encore les élèves à se coller les uns contre les autres.
Se rangeant vers le coté droit de la grande salle, le jeune Poufsouffle se tourna vers Emi et dit d'une voix suffisament forte pour couvrir la musique :


" Tu veux danser maintenant ou tu préfère aller saluer tes amies ? "

Il esperait bien sur qu'elle resterait avec lui. Mais il comprenait que la jeune fille veuille parler avec ses camarades ou même danser avec un autre. Zacharias fronça de nouveau les sourcils mais continuait de sourire. Il se redressa pour essayer de voir la chanteuse mais ne vit qu'une coupe de cheveux déjantée et préféra rapporter son attention sur le visage d'Emi. Cette fois, il attendait une réponse claire qui permettrait de savoir s'il allait passer la soirée près du bar avec quelques autres élèves qui y avait déja trouvé refuge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Bennett
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 194
Age : 28
Année : Assistante-infirmière de Poudlard
Age du personnage : Aucun, peut-être que ça viendra un jour...

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 6:14

Emi, heureusement, n'était pas aveugle. Elle avait biensûr remarqué tous les regards qui se tournaient vers elle, mais elle y était tellement habituée qu'elle n'y porta pas attention. Elle se contenta plutôt de sourire à ceux qu'elle connaissait avant d'aller rejoindre son partenaire. Elle ne manqua pas de remarquer que celui-ci avait des yeux gros comme des balles de tennis et qu'il avait pris une légère teinte rosée suite à son baiser amical. Cela la fit sourire de plus belle et ses yeux semblaient briller tellement elle était heureuse. Cette soirée serait magnifique, elle le sentait.

La jeune femme resta à une distance respectable de son ami, alors qu'il la regardait de la tête au pied et la complimentait. Il semblait complètement abasourdi par son charme. La sorcière se félicita d'avoir aussi bien réussi à s'arranger. Elle aimait se sentir appréciée... Le regard admiratif de Zacharias en cet instant lui semblait suffisant pour la combler pendant des jours... Quand il prononça le mot 'éboulissante', le sourire d'Emi s'agrandit encore plus -si cela était possible-. C'est d'ailleurs avec joie que, le coeur battant, elle saisit la main que le jeune homme lui tendait. Elle resserra doucement ses doigts autour des siens et lui adressa un sourire ravis. Elle entendait les murmures autour d'eux, mais elle n'y fit encore une fois pas attention. Elle savait que de se présenter au bal avec Zacharias allait probablement faire courrir des rumeurs, car tous savaient qu'ils étaient des amis de longue date, et puis ils étaient tous deux assez populaires.

La jeune femme se pencha brièvement vers l'oreille de son ami et lui murmura, en réponse à ses paroles précédentes:

''Tu n'as pas à me remercier, je suis sincèrement heureuse d'être là avec toi.''

Emi prit ensuite le bras que Zacharias lui tendait, puis ils pénétrèrent ensemble dans la Grande Salle. Presque tous les regards se tournèrent vers eux et la demoiselle salua de la main tous ses ami(e)s et remercia ceux et celles qui la complimentaient. Emi remarqua l'ambiance chaleureuse et l'éclairage tamisé. Le décor avait été merveilleusement bien réussi. Tout semblait encore plus magique dans cette pièce, en cet instant. Elle remarqua que la majorité de la foule s'était pressée autour de l'estrade, où un groupe de musique très connu dans le monde des sorciers jouait. Malheureusement, elle était trop petite pour arriver à voir le groupe en question. Elle essaya autant que possible, se dressant sur le bout de ses orteilles, mais rien n'y faisait. Elle abandonna finalement et se dirigea vers un coin sombre de la salle, là où son ami l'emmenait en la tenant toujours par le bras. De cette façon, ils pouvaient parler sans se faire bousculer par la foule de danseur qui se pressaient pour aller danser la première valse de la soirée. Cette danse était une tradition dans les bals de Noel.

Emi entendit la question de son ami et devina, à son regard, qu'il se demandait si elle était vraiment là pour être avec lui ou si elle le laisserait tomber. Elle lui adressa donc un sourire radieux, rassurant, avant de lui répondre de sa voix habituellement douce et satinée:

''Allons, je ne suis pas venue ici pour bavarder! On est ici pour danser et s'amuser, non?! Aller, viens...''

Elle lui sourit encore plus en le regardant dans les yeux et s'empara de sa main pour le traîner jusqu'à la piste de danse. La valse commençait à jouer et quelques couples seulement dansaient, les autres se tenant en cercle autour d'eux afin d'observer la beauté des pas et des robes qui volaient dans les airs. Emi atteignit sans trop de difficultés la piste de danse, traînant Zach par la main. Puis, elle s'arrêta et se tourna vers lui. Elle lui sourit une fois de plus alors qu'elle se plaçait convenablement pour danser. Elle garda une main dans la sienne et posa l'autre sur le bras du jeune homme. D'un signe de tête, elle lui fit comprendre qu'elle était prête à entreprendre cette danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Amanda Herlès
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 825
Age : 24
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 14:18

Amanda avait attendu ce jour avec impatience, elle avait toujours beaucoup aimé les fêtes et ce soir devait se dérouler le bal de Noël. Elle espérait beaucoup s’y amuser, danser et bien manger aussi. La jeune fille aimait beaucoup Noël car s’était une fête féérique, elle aimait beaucoup regarder les vitrines décorées et elle savait que la grande salle le serait pour cette occasion. Amanda est une fille très coquette et elle voulait donc se faire ravissante pour ce bal, comme pratiquement toutes les jeunes filles me direz-vous. Elle était donc en train de se préparer avec ses nombreuses amies de Poufssoufle. Elle prit d’abord une bonne douche et elle se surprit à contempler une fois de plus la magnifique robe que sa mère lui avait offerte. Elle avait fort bon goût car la robe était tout bonnement sublime, s’est une robe à balconnet, de couleur un peu rose, avec pleins de plis. Amanda s’empressa de l’enfiler, un petit sourire aux lèvres, la robe descendait jusqu’à ses pieds, cachant ses petits escarpins qui étaient assortis avec elle. Amanda était tout simplement sublime dans cette robe et elle reçut de nombreux compliments venant de ses amies.

Spoiler:
 

La jeune Poufssoufle était maintenant habillée, elle ne put s’empêcher de se regarder dans le miroir car cette robe l’a mettait vraiment en valeur. Elle s’occupa ensuite de sa coiffure, ce fut une des ses amies qui s’en chargea. S’était une amie moldue qui voulait devenir coiffeuse, elle avait donc eut l’idée de se charger de toutes les coiffures de ses amies. Amanda se laissa donc faire et elle put contempler le résultat final qui était vraiment réussit. S’était une coiffure un peu spéciale, relevée et qui dégageait le doux visage de la jeune fille. Amanda était contente du résultat et elle ne put s’empêcher de féliciter son amie qui avait fait du bon travail. Ensuite, Amanda se maquilla légèrement, mettant en valeur ses petits yeux noisette.

Spoiler:
 

Elle décida ensuite qu’elle était enfin prête pour descendre dans la grande salle, et en plus il ne fallait pas qu’elle tarde trop sinon elle finirait par arriver légèrement en retard. Et elle ne se permettrait pas de faire attendre son cavalier, surtout que quelques jours plus tôt elle n’en avait toujours pas et elle était vraiment désespérée. Elle aurait pu tout faire pour s’en trouver un, dire oui à tout le monde même peut-être bien à un Serpentard. Et s’est ce qu’elle avait fait, elle avait dit oui au premier qui le lui avait proposé, mais maintenant elle se demandait si Carter Lane ne le lui avait pas proposé juste pour rire ou bien se moquer d’elle. Pourtant il avait eut l’air désespéré lui aussi de ne pas avoir de cavalière mais le problème était résolu vu que maintenant il était obligé d’y aller avec Amanda.

Amanda marchait dans les couloirs du château en réfléchissant, elle se demandait si elle avait bien fait d’accepter la proposition de Carter. Après tout il était réputé pour être un sacré râleur et il n’avait pas beaucoup d’amis. Amanda voulait s’amuser pendant cette fête et non supporter les railleries du jeune Serdaigle. Mais elle savait quand même au plus profond d’elle que le jeune homme n’était pas comme ça. Après tout il était des fois, même la plus part du temps gentil et agréable avec elle. Et elle ne cessait de se questionner sur le pourquoi de son caractère, qui était souvent très changeant mais apparemment il l’appréciait et donc la jeune fille avait une très forte chance de passer une agréable soirée. En plus, elle ne pouvait pas se plaindre de Carter, car c’est un jeune homme galant (quand il veut) et très beau, même si elle ne se l’avouerait jamais.

Tout en pensant, Amanda était enfin arrivée devant la porte de la grande salle. Elle était maintenant anxieuse et excitée à la fois. Anxieuse car elle se posait toujours toute sorte de questions, comme « et s’il ne vient pas ? » ou « et si il me laisse tomber et va voir ailleurs ? » mais excitée car c’était un bal fait avant tout pour s’amuser et elle avait hâte de voir qui était le cavalier de qui et de voir les différents couples qui se formeraient à la fin du bal car il y en avait toujours… Ah l’amour ça la faisait tant rêver parfois… Amanda prit son courage à deux mains et poussa la porte de la grande salle. Un sourire apparut sur ses lèvres, décidément elle était sûre de bien s’amuser, rien que le décor de Noël était magnifique. Il y avait une estrade, spécialement pour l’occasion, avec un orchestre qui était en train de répéter. Il y avait aussi des guirlandes, des boules, du gui et surtout des sapins de Noël. Ainsi que de la neige artificielle à certains endroits, mais elle ne servait à rien car dehors s’était bel et bien tout blanc. Ah ce qu’elle aimait ces décorations et cet esprit de convivialité. Entendre tout le monde parler, rire avec bonne humeur, ça faisait beaucoup de bien.

Amanda s’installa dans un coin, et regarda la salle. Il y avait déjà pas mal de monde, Amanda sourit de nouveau quand elle vit son meilleur ami Greg accompagné d’une très charmante jeune fille dont Amanda avait fait la connaissance quelques jours auparavant. Cette jeune Serdaigle était très sympathique et Amanda était contente de la voir en compagnie de Greg. Il y avait d’autres couples et Amanda pu voir que cette année, les maisons s’étaient un peu mélangées et elle en était très contente. Emi Bennet était avec un Poufssoufle qu’Amanda connaissait un peu, Zacharias Smith. Et Amanda fut même surprise en voyant un Serpentard accompagné d’une Serdaigle mais très contente. Elle observa une dernière fois la salle et fut bien obligée de constater qu’il n’y avait aucune trace de son cavalier. Elle fut un peu déçut et s’inquiéta un instant, et s’il ne venait pas… mais non il ne fallait pas s’inquiéter pour si peu… qui manquerait le bal ? Personne à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 18:00

Charline pointa le boût de son nez quelques minutes plus tard. Enfin quelques, "plusieurs" autait été plus exact vu le retard de la jeune fille. Grégory, de manière très ponctuel et détestant tout retard, ne s'en focalisa pas et préfera ne faire aucun commentaire. De toute manière, il avait oublié ce qu'il allait dire en voyant la Serdaigle, literalement époustoufflante. Sa robe était sublime et le modèle qui la portait l'était encore plus. Bien entendu, il se garderait bien de lui dire, bien trop fier de nature et en particulier avec elle, pour lui faire un compliment.

Il ponctua son arrivée d'un léger sourire et l'écouta parler, voyant si elle allait chercher une excuse à son retard. Apparement non. C'est ce qu'aimait Grégory chez les Serdaigle, leur applont. Ils étaient en tort et trouvaient quand même le moyen de prouver qu'ils avaient raison. Une manie des plus courantes chez les Aigles, Grégory l'avait remarqué de par son cousin, qui excellait dans ce domaine. Charline adaptait donc la tradition à la situation et faisait comme si de rien n'était, à savoir qu'elle n'était pas arrivée en retard. Souriant à moitié de par son aplont, Grégory la comptempla et fut satisfait de constater qu'elle le trouvait "bien mis en valeur par son costume" selon ses dires.


- Tu n'es pas mal non plus Spencer...

Il la regarda avec insistance comme il adorait faire pour déstabiliser les gens. Il savait que Charline ne se laisserait pas impressionner mais il tentait quand même l'affaire, histoire de s'amuser un peu. Lui adressant un léger sourire avec son regard pénétrant, il regarda ensuite dans la grande salle et retourna son visage à la remarquer de Charline. Elle espérait qu'il danse aussi bien qu'il réfléchisse, ça avait au moins le mérite de prouver qu'elle le trouvait intelligent, bien qu'il le sache déjà, qu'il était intelligent. Oh mon Dieu! Carter déteignait de plus en plus sur lui, quelle horreur!

- Ce sera à toi d'en juger ma chère...

Voyant que beaucoup de monde entraient dans la salle, Grégory se décida à faire entrer sa cavalière pour éventuellement la faire danser. Après tout, ils étaient là pour ça non ? Il n'avait pas invité sa plus grande rivalle au bal de Noël pour jouer aux billes! Oui car pour lui, Charline était une fille qu'il devait battre et ce, dans toutes les matières. Etant tous les deux incontestablement les meilleurs de la classe, une lutte acharnée avait lieu à tous les devoirs, les deux élèves voulant plus que tout la première phrase. C'était tout Grégory ça, à quoi bon participer si ce n'était pour gagner. Vouloir être le meilleur en tout pouvait être une qualité car synonyme d'acharnement dans le travail mais elle pouvait aussi révéler un très fort caractère d'entêtement, ce qu'était justement Grégory, un garçon enteté.

La jeune fille attrapa donc le bras de Grégory et les deux cavaliers entrèrent dans la grande salle, sous le regard appuyé de quelques jaloux(se). La charge de devoir ouvrir revenait hélas aux préfets, ce qui n'arrangeait en réalité pas trop Grégory, mais bon, ils n'avaient pas le choix. Le préfet se dirigea donc vers la piste de danse et les autres préfets suivirent. Il n'avait en réalité pas encore dit que les préfets ouvraient le bal de Noël, mais elle devait certainement le savoir. Quoique, quand on y réfléchissait, il aurait fallu qu'elle se rappelle d'un détail assez insignifiant de l'année dernière et avec un peu de chance, elle l'aurait oublié. Grégory voulait bien l'enquiquiner un peu et il comptait commencer la soirée en beauté. Il lui dit donc en souriant.


- Ah au fait! J'ai oublié de le dire: Les préfets et leurs cavaliers ouvrent le bal. J'espère que tu n'as pas trop le trac.

Il n'avait pu réprimer un sourire de satisfaction. Grégory n'avait pas peur de s'éxiber et il n'avait pas peur de ce que pensait les autres. En réalité, il s'en balançait complètement. Au contraire, il adorait qu'on croit des choses sur lui et il prennait d'ailleurs un malin plaisir à créer ses propres rumeurs, histoire de devenir encore plus cassant quand il s'agissait de réprimander un élève. Cherchez pas, c'est typiquement Eragon comme caractère. Vous avez le même en cousin si vous voulez, mais celui là, c'est Amanda qui se le coltinait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Andrews
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 254
Age : 25
Age du personnage : 18

Feuille de personnage
Citation: Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver le grand amour. Et pour rien au monde, je ne le délaisserais...
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 19:25

Ce ne fut pas une mince affaire d'accéder à la grande salle. Il y avait énormement d'élèves qui bloquaient l'entrée et la foule de personnes déstinée au bal était immense. Mais ce n'est qu'après s'être frayé un minuscule chemin entre les assaillants de la fête et plusieurs << excusez-moi >>, que la jeune Gryffondor réussit enfin à pénétrer la grande salle. Sa beauté était à en couper le souffle. Les quatre tables de chaque maison -qui parcouraient habituellement la longueur de la salle- avaient été retiré pour l'occasion. A la place, on avait disposé plusieurs tables rondes, (pour environ une douzaine de personnes) fraichement décorés avec des tissus blancs et des services à vaisselles en porcelaine. Le ciel magique, qui était toujours parsemé d'étoiles la nuit, était brillant et faisait tomber de la neige. Plusieurs sapins de noël entouraient la salle et au bout de celle-ci, une longue estrade faisait office de scène.

Lyra était resté pendant plusieurs minutes bouche-bée devant la beauté et la luminosité intense qui s'offrait à elle. Après avoir parcouru de ses yeux chaque détail et recoin de la salle, elle se décida à reprendre ses recherches. Il fallait bien qu'elle trouve Jason avant toute chose. Mais étonnement, elle se sentait moins stréssée et plus décontractée qu'avant. Elle remarqua que toutes les personnes autour d'elle riaient et s'amusaient. Lyra en fut enchantée car, après tout, si tout le monde s'amusait, pourquoi pas elle? Pourquoi continuer à être anxieuse alors qu'il fallait profiter au maximum de cette soirée? La Gryffondor arriva devant un énorme sapin et s'apperçu que son cavalier, Jason Barrow, y était appuyé.

Avec soulagement, elle s'approcha du jeune homme et se mit tout juste devant lui. Celui-ci, qui ne semblait pas l'avoir remarquée plus tôt, détourna son regard du sol et le posa sur Lyra. Il la regarda tout d'abord dans les yeux avec indifférence, puis il reporta son intention sur les vêtements de la jeune fille. Un petit sourire lui étira les lèvres et il se redressa. Apparemment, il était satisfait du résultat de sa cavalière. Quant à Lyra, elle n'en croyait pas ses yeux. Il ne l'avait pas attendu comme convenu dans le hall d'entrée, mais alors, pourquoi était-il entré dans la grande salle avant même que celle-ci n'arrive?

* Non, mais je rêve? Mais qu'est-ce qu'il faisait ici sans moi? Pourquoi ne m'a-t-il pas attendu? Et en plus, il sourit! Non, mais quel... Ahhh! Je devrais plutôt me calmer! Je n'ai pas envie de me retrouver seule au bal ce soir, alors je ne vais rien dire... *

Lyra était désapointée face au caractère de Jason. Mais lorsque celui-ci se redressa, elle ne put s'empêcher de constater à quel point il était élégant. Il portait un costume noir très tendance et une cravate blanche et argentée. Il était classe et très charmant. Toute la collère de Lyra s'était évaporée et elle ne put s'empêcher d'arborer à son tour un grand sourire face à son beau cavalier. Au moins, il s'était mis en valeur et ne s'était pas négligé comme son caractère! Dorénavant, elle hésitait à lui demander pourquoi il ne l'avait pas attendu comme promis devant la porte de la grande salle, mais les seuls mots qui purent sortir de sa bouche furent:

- Bonsoir Jason. Tu es très élégant! J'éspère que cette soirée sera d'enfer et inoubliable!

Elle lui lâcha cette dernière phrase avec un regard plein de malice et de complicité. Mais elle fut pratiquement véxée d'entendre son cavalier ne répondre que les quelques mots qui étaient << oui, moi aussi >>. Celui-ci ne semblait pas très exité et il le faisait bien savoir à sa cavalière. Lyra, qui fit l'effort d'oublier ces paroles, lui proposa de se mettre au plus vite sur la piste de danse. Elle était très impatiente de danser et elle vit d'ailleurs que plusieurs couples étaient déjà en train de le faire. Jason, qui n'était pas très emballé par cette idée, finit tout de même par accepter et ils se dirrigèrent tout deux sur la piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carter Lane
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3112
Age : 28
Année : +1
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 21:03

Carter était, bien entendu, en retard. Le stress ne faisait pas parti de ses priorités et comme on le sait, ce sont ses devoirs qui passent avant tout. Ce soir là ne faisait pas abstraction à la règle, puisqu'il avait planché pendant toute l'après-midi sur un devoir d'Histoire de la magie, et à en juger par son retard, pendant aussi le début de soirée. Ses camarades de chambres, visiblement plus affolés que lui, lui avaient serriné de se dépêcher pour ne pas faire attendre sa cavalière, l'excuse officielle étant qu'elle était préfète. Carter ne voyait pas bien en quoi le fait qu'elle soit préfète changeait quelque chose au fait d'arriver à l'heure ou non, mais il dépêcha néanmoins.

Le jeune homme se jeta donc dans sa douche, qui était libre (en même temps vu l'heure ses camarades s'étaient douchés il y avait belle lurette!), et se lava le plus rapidemment possible. Il s'habilla en tout hate et enfila son costume qu'il ne mettait que durant les très grande occasion, même si pour lui, celle là n'en était pas une. Un joli costard noir avec chemise blanche légèrement ouverte, sans cravate, ni noeud papillon, là, ça aurait fait vraiment trop. Une fois qu'il se fut légèrement parfumé, il dessendit de la tour de Serdaigle, non pas en toute hate comme on aurait pu le croire, mais tranquillement. Il ne voulait pas qu'on croit qu'il était pressé de rejoindre Herles. Non mais!

Amanda Herles était une Poufsouffle de 6ème année qu'il parvennait à supporter et qui, surtout en fait, parvenait, elle, à le supporter. Il avait lancé l'invitation à la volée sachant pertinament qu'elle craquait pour lui. En même temps, il était si parfait, qui ne pouvait pas vouloir de lui ? Personne sans aucun doute... Il lui avait donc lancé à la fin d'un cours qu'elle venait de finir « Dit Herles, tu es seule au bal, tu ne veux pas m'accompagner ? » Et paf, elle avait dit oui. Plus rassuré que content d'avoir trouvé une cavalière, Carter avait été légèrement surpris des remarques de ses camarades qui ne cessaient de lui seriner "qu'elle était préfète" à longueur de temps, comme si ça avait la moindre importance.

Il arriva enfin dans la grande salle et apperçut Amanda qui était devant la porte, en train de l'attendre. Carter se mordit les lèvres pour ne pas l'admettre, mais elle était sacrement canon. Bien trop fier, tout comme son cousin, pour le reconnaître, il ne lui en dirait rien et resterait aussi froid qu'un glaçon. Bien que ne voulant pas danser plus que ça, il avait l'intention de lui offrir quelque danses quand il y aurait du monde, histoire de ne pas se faire remarquer, et de se précipiter au buffet. Après tout, le bal de Noël était aussi réputé pour son incroyable buffet. Il convenait de faire honneur aux elfes de maison comme il se devait.


- Pas mal Herles. Ta tenue te vas plutôt bien...

Manière Carterienne de dire « Oh mon Dieu tu es un canon de beauté! ». Il s'approcha d'elle et jeta un coup d'oeil à la grande salle. Plusieurs personnes se mettaient au centre de la salle, à la piste de danse en fait et Carter se demandait pourquoi ils étaient si peu nombreux. En y regardant de plus prêt, il constata qu'il y avait son cousin avec Charline Spencer, une Serdaigle plus agée que lui, ainsi que Malefoy et Bennet. Pourquoi tout les préfets étaient réunis au centre de la pièce et pourquoi Amanda n'y était pas? Loin de Carter l'idée que pour l'instant, il doive se joindre à eux pour ouvrir le bal. Non, cette idée là, ce serait à Amanda d'avoir la joie de le lui annoncer.

- Pourquoi mon cousin est il au milieu de la salle avec Spencer et les autres préfets ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline Spencer
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 689
Age : 26

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 21:38

La blonde eut un léger sourire en écoutant son cavalier lui faire un très léger compliment… Ah ce Grégory ! On pourrait croire qu’il ne savait pas y faire avec les femmes… Elles voulaient des compliments ! Mais aux yeux de Charly… Elle le trouvait plutôt habile… Toujours à se montrer meilleur, supérieur… Toujours à vouloir entrer en compétition… il n’y avait que ça de vrai ! La compétition… Et là, il pouvait compter sur la demoiselle en question… Elle s’y connaissait dans le domaine, et la victoire serait loin d’être aisée… Charline ne répondit pas, se contentant d’un sourire entendu. Forcément qu’elle était pas mal ! Vu le temps (pas si exorbitant que ça en fait, mais bon si on comparait avec d’habitude… c’était carrément incroyable) qu’elle avait passé à se préparer… Y’avait un peu intérêt à ce qu’elle ait au moins, un semblant d’allure !

Le regard du Gryffondor vint ensuite se poser sur elle la fixant avec insistance. Interloquée, elle se mit à le fixer à son tour, l’air légèrement interrogatif… ben quoi ? C’était quoi son problème ? Puis un sourire vint naître sur le visage du jeune homme… Quoi, était-ce encore un défi ? Charline, pas compliquée, l’avait fixé elle aussi, souriant doucement. Puis le jeune homme avait détourné le regard pour lancer un coup d’œil dans la salle et s’était retourné vers la Serdaigle, lorsqu’elle lui avait parlé de nouveau. Il eut un sourire malin et lui répondit qu’elle s’en rendrait compte d’elle-même… satisfaite par cette réponse, elle hocha doucement la tête… très bien.

La sorcière, voyant certains de ses collègues passer les portes prit le bras de son cavalier. Et que la partie commence ! Là encore, elle se sentait en compétition avec lui… c’était insoutenable. Quoiqu’il fasse, elle ne pouvait le voir autrement que comme l’ennemi qu’il fallait garder à l’œil… La jeune fille d’ailleurs vit que son cavalier allait carrément sur la piste de danse, d’emblée, comme ça. Surprise, elle le regarda, attendant une explication qui ne tarda pas… Il avait ‘oublier’ ?? Non mais là… Ce n’était vraiment pas cool… Enfin bon, de toute façon, elle aurait dû s’en rappeler… Que faisait-elle l’an passé pour ne pas remarqué ? Ah oui, elle devait embrasser Michael… Um um… Oui bon ok, tant pis pour elle, elle aurait dû se renseigner >.<. La sorcière, tenant toujours le bras de son cavalier, fit comme si de rien n’était. Souriant au jeune homme, elle parla très calmement :


« Le trac ? Je ne connais pas. »

Bouh la menteuse ! Elle et ses crises d’angoisse ! Le trac était son quotidien, mais elle le cachait si bien… Et puis ce n’était pas l’idée de danser devant les gens qui l’angoissait – elle savait danser – et puis elle s’en moquait bien de la danse, ce qui l’angoissait elle, c’était les résultats. Apprendre… les erreurs… se tromper… Brrr… Non, ça elle ne supportait vraiment pas ! La jeune fille suivit donc le lion sur la piste, regardant les autres préfets faire de même avec leurs cavaliers et cavalières respectifs.

La blonde se plaça face au jeune homme lorsqu’ils furent à leur place, sur la piste, et sourit doucement…


« Alors… Voyons voir un peu comment tu te débrouilles… Eragon. »

Boum, voilà, un petit nom de famille de temps en temps… en fait, Charline fonctionnait ainsi. Lorsqu’elle était amicale, gentille ou attentionnée, elle parlait en utilisant le prénom. Aussi, avait-elle complimenté son cavalier en l’appelant par son prénom. Mais là, une nouvelle compétition commençait, et l’usage du nom de famille s’imposait ! La blonde posa ensuite son bras sur l’épaule du gryffondor, tout en passant l’autre main dans la main du dit lion. Ok, c’était parti. On inspire à fond… on ne tremble pas, on est cool…

La musique débuta alors, et les deux jeunes élèves commencèrent à danser… le temps de trouver le mécanisme, de bien fonctionner ensemble… La sorcière regarda rapidement les autres élèves à côté qui dansaient aussi… Elle avait bien maîtrisé son stress pour l’instant. Elle posa son regard dans celui de Grégory et laissa partir les restant d’angoisse qui auraient pu rester… Elle était relaxée… voilà, cool et elle enchaînait les pas sans faire d’erreur encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zacharias Smith*
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 34
Age : 27

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 23:03

Les élèves commencaient à s'entasser dans la grande salle mais hésitaient toujours à faire un pas vers la piste de danse. Essayant de garder son calme, Zacharias regardait les quelques couples qui s'étaient avancés. Il ne les connaissait pas tous personnellement mais avait reconnu tous les... Préfets !
Il tourna rapidement la tête vers sa cavalière. Il avait complètement oublié que les préfèts étaient censés montrer l'exemple et ce, même lors d'un bal. Zach n'était pas préfèt mais Emi elle, était même préfète en chef. Et elle venait d'avouer qu'elle était ici pour s'amuser et danser avec lui...
Il lui lança un regard qu'il voulait calme et la suivit pour se placer derrière un préfet de Gryffondor et une élève de Serdaigle qu'il connaissait principalement de vue.
Il fallait avouer que le jeune Poufsouffle ne se sentait plus aussi à l'aise qu'il l'esperait. Il pensait danser au milieu d'une foule d'élèves qui ne feraient pas attention à ses faux pas mais au final... Il se retrouvait avec quelques couples de prefets. Et le duo qui était entré en piste avant lui se débrouillait assez bien de son point de vue...

Zacharias sentit les mains d'Emi qui n'était visiblement absolument pas genée de se retrouver autant sous les projecteurs -ou plutot, sous les bougies-. Il se montra docile et sourit légèrement en essayant de ne pas trahir son petit malaise passager. Zach lança un regard au préfet des Gryffondor qui se trouvait à coté de lui et fit quelques pas vers le coté. Danser avec une préfète en chef, ne pas bousculer les autres et ne pas regarder ses pied. Il se demandait de quoi il avait l'air. Heureusement qu'il n'avait pas eut l'idée farfelue de vouloir draguer son amie et encore moins l'impressioner. S'il ne tombait pas, c'était surement parcequ'un de ses amis lui avait jeter un sort !
Enfin pour le moment, il avait fait un parcours sans fautes. Il avait juste failli écraser les orteils de sa cavalière à deux reprises. Emi avait surement prévu qu'il n'avait jamais pris de cours de danse, puisqu'elle arrivait à esquiver quelques pieds lourdeaux et maladroits. Ce n'est qu'après quelques minutes que d'autres couples se lancèrent enfin, rejoingnant les préfets. Avec tout ce monde, se bousculer était déja bien plus naturel. Zach se rapprocha doucement d'Emi en lui souriant. La première chanson touchait à sa fin et il avait prévu d'aller boire une coupe de jus de citrouille avant de la faire danser une nouvelle fois.
Il lui murmura en lachant la main de sa camarade :

" Désolé, j'avais oublié que tu étais censée ouvrir la danse avec les autres préfets. Je suis pas danseur professionel mais on a pas été hués... Je me suis débrouillé non ? "

Zacharias haussa les épaules et lança un regard noir à un élève de troisième année qui semblait vouloir demander à Emi de lui accorder une danse. Instinctivement, il reprit la main de son amie et la tira légèrement en dehors de la piste de danse. Elle avait réussi a le mettre plus en confiance mais ce n'était pas une raison pour le laisser en plan pour aller danser avec un gamin. Il salua brievement Amanda Herlès, la préfète de Poufsouffle qu'il avait eut du mal à reconnaitre au début. Le jeune homme rapporta ensuite son attention sur sa cavalière et lui demanda avec un petit sourire en coin :

" Tu veux boire quelque chose ? "

Il pointa rapidement le buffet du menton pour accompagner ses paroles. Zacharias esperait qu'Emi ne se vexerait pas de ne pas retourner immédiatement sur la piste de danse et qu'elle comprendrait que pour lui, un bal ne consistait pas qu'a danser. D'ailleurs, il avait l'intention d'aller présenter la jolie jeune fille à quelques amis qui ne la connaissaient pas encore et qui la ferait surement rire un peu. Il percevait déja un Alex Miller qui lui faisait de grands signes, surement parcequ'il avait réussi à trouver des pétards de chez Zonko en fouillant dans les affaires d'autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanda Herlès
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 825
Age : 24
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Lun 25 Fév - 23:49

Amanda était impatiente, elle attendait toujours son cavalier qui ne se décidait pas à montrer le bout de son nez. Elle se demandait encore si elle avait bien fait d’accepter la demande de Carter, après tout elle le connaissait et elle devait savoir qu’il n’aimait pas beaucoup les fêtes et qu’il ne devait pas être un très bon danseur. Elle qui voulait simplement passer une agréable soirée en compagnie d’un garçon, elle aurait peut-être mieux fait d’y aller seule ou de ne pas y aller du tout… En tout cas Carter se devait de lui faire passer une agréable soirée et s’il la gâchait d’une quelconque façon, il le regretterait amèrement. En plus pour couronner le tout, les préfets devaient inaugurer le bal en dansant la première danse avec leur cavalier et cavalière, et Amanda n’avait pas prévenu Carter ! Tant pis ça lui vaudrait son retard !

Amanda commençait à désespérer quand Carter fit enfin son apparition, elle se mit à sourire n’y pouvant rien car des fois Carter avait le don de la mettre de bonne humeur, pourtant il était désespérant la plupart du temps. La jeune Poufssoufle se mordit les lèvres, il était tellement craquant dans son costume, plus que d’habitude. Ce garçon émanait un charme incontestable qui ne rendait pas Amanda indifférente mais il fallait qu’il soit prétentieux et râleur à un tel point que ça l' énervait parfois. Pourtant cette jeune fille ne s’énerve pas souvent pour un rien. Son cavalier ne l’a salua même pas et ne s’excusa pas non plus de son retard, évidemment pour lui ce n’était pas la peine car il aimait se faire désiré, ça c’est sûr ! Heureusement pour rattraper le coup, il dit à Amanda qu’elle était sublime mais bien sûr il le lui dit sans délicatesse mais plutôt très maladroitement, décidément il ressemblait assez à son cousin Grégory !


- Tu es plutôt bien aussi... enfin ton costume te va à ravir…

Amanda ne put s’empêcher de sourire, la situation était très comique. Elle non plus n’avouerait jamais que Carter était vraiment très beau et qu’elle était assez fière d’être sa cavalière, qui sait ? Peut-être qu’elle ferait des jalouses… En tout cas elle était ici pour avant tout danser et quoi qu’il arrive, elle entrainerait – de force s’il le fallait - Carter sur la piste. Elle ne s’était pas aussi longuement préparée pour rien. Elle espérait aussi pouvoir parler avec le jeune homme, pour qu’ils fassent encore plus connaissance et qu’elle puisse mieux percevoir son bon côté, celui qu’il laissait enfouit dans son cœur. Elle espérait tellement qu’avec elle il serait un tout autre Carter mais elle rêvait un peu trop là…

Carter lui demanda ensuite pourquoi tous les préfets étaient en train de danser, sauf elle. Ce garçon était vraiment ignorant. Peut-être que la raison était tout simplement qu’elle attendait impatiemment son cavalier, pendant que les autres préfets inauguraient le bal… En tout cas il serait obligé de la suivre pour danser, il n’avait pas le choix.
Amanda l’attrapa donc par le bras, avide de voir sa tête quand ils se retrouveraient tout les deux sur la piste de danse et qu’ils devraient danser devant tout le monde. Elle n’accepterait pas un faux pas venant de sa part. Voilà Carter et sa cavalière franchirent la porte de la grande salle et allèrent rejoindre les autres préfets sur la piste de danse. Avant de se mettre à danser, Amanda décida de faire part de quelques renseignements à son partenaire pour qu’il ne soit pas trop surpris et sache ce qu’il convenait de faire maintenant, à savoir danser.


- Et bien j’ai dû oublier de te dire que les préfets devaient danser la première danse du bal pour l’inaugurer. Et qu’aucune excuse ne serait accepté, donc tu es obligé de danser. J’espère que tu ne m’en voudras pas trop…

Voilà qu’Amanda devenait un peu comme Carter, prétentieuse et sadique ? Mais non ça ne lui ressemblait pas alors pourquoi s’obstinait telle à lui montrer qu’il ne pourrait pas lui gâcher cette soirée et qu’elle pouvait se montrer aussi désagréable et puérile que lui. Peut-être parce ce qu’au fond elle savait qu’il l’aimait bien ? En tout cas Amanda ne cessait de sourire, elle avait déjà réussit à faire danser Carter. Et oui s’était ce qu’ils étaient en train de faire à l’instant même, Amanda appréciait fort bien cette danse, ils n’étaient plus obligés de se parler et de se taquiner. Seulement ils se regardaient dans les yeux et pensaient. Oui Amanda était en train de penser que Carter avait de magnifiques yeux, et elle se perdait à les contempler. Elle ne se rendit même pas compte que la première danse était finie, tellement elle se sentait envoutée. Elle savait déjà qu’elle aurait droit à un commentaire de Carter mais étrangement elle s’en fichait. Tout ce qu’elle percevait, c’est que quelqu’un l’entrainait vers le bar et que ce quelqu’un n’était autre que son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Bennett
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 194
Age : 28
Année : Assistante-infirmière de Poudlard
Age du personnage : Aucun, peut-être que ça viendra un jour...

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mar 26 Fév - 0:23

Emi croyait que Zach était au courant qu'ils devaient ouvrir la danse, et c'est pourquoi elle avait totalement oublié de lui en parler. C'est donc avec un sourire gêné qu'elle avait regardé son ami après avoir constaté que seuls les préfêts se trouvaient sur la piste de danse. Elle savait très bien que Zacharias ne savait pas danser et elle se sentait ridicule de ne pas l'avoir averti... Au moins, de cette façon, il aurait pu se préparer mentalement. La jeune femme, cependant, entreprit de contrôler la situation. En effet, contrairement aux habitudes, c'est elle qui mena la danse, Zach suivant ses pas du mieux qu'il pouvait, et elle réussit-non sans difficultés- à éviter les pieds du jeune homme, qui avaient plusieurs fois failli lui écraser les orteilles. Étant donné qu'elle portait de petits souliers à talons haut, cela lui aurait fait mal de se faire écraser ainsi les orteilles.

La foule semblait émerveillée par la danse des Préfêts et Emi, elle, se sentait comme si elle était sur un petit nuage. Elle était tellement habituée d'être sous les 'projecteurs' qu'elle n'y portait plus vraiment attention... Elle avait toujours adoré danser et elle se sentait très bien ainsi dans les bras de son ami, avec le plancher de danse tout à eux -ou presque-. Elle profita même de cette occasion pour lancer un sourire ravis à Gregory et à Amanda, de qui elle s'était pas mal rapprochée dernièrement. Elle avait eu la chance de faire de nombreuses rondes avec ces deux-là et les appréciait beaucoup.

Une fois la valse terminée, Emi sentit que la foule se pressait de plus en plus autour d'eux et l'espace sur la piste de danse se faisait de plus en plus rare. Zacharias s'arrêta de danser et lui lâcha la main, avant de lui demander comment il s'était débrouillé.

''Tu étais vraiment pas mal pour quelqu'un qui ne sait pas danser. Je suis certaine que les autres n'y ont vu que du feu!'', répondit-elle, avec un regard complice et un sourire charmant.

À ce moment, elle vit un jeune homme de troisième année s'avancer vers elle, probablement dans l'intention de lui demander une danse. Elle sentit les doigts de Zach se glisser entre les siens et il la tira vers le buffet. Emi sourit en reposant son regard devant elle. Tout ce qu'elle arrivait à voir dans cette foule, c'était une tonne de coupes de cheveux différentes qui défilaient à côté d'elle, et le dos de son ami, qui la tirait doucement vers un coin moins occupé de la salle. L'idée que son ami puisse être jaloux -et que c'était donc pourquoi il la tirait ainsi loin de ses potentiels partenaires de danse- ne vint à l'esprit d'Emi que lorsqu'elle se tourna à nouveau pour voir le pauvre garçon de troisième rebrousser chemin. Cela la fit rire intérieurement, car elle n'avait jamais vu Zacharias se montrer possessif ou jaloux. C'était une drôle de perspective...

Ils arrivèrent donc enfin tous deux à côté du buffet, où un autre garçon de septième année semblait les attendre, un énorme sourire aux lèvres. Alors que celui-ci se précipitait vers eux -car il se trouvait à l'autre bout de la table où se trouvaient les breuvages-, Zach demanda à sa compagne si elle désirait boire quelque chose. La jeune sorcière lui offrit un sourire ravis avant de répondre:

''Oui, biensûr, je prendrais bien un jus de citrouille.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Zacharias Smith*
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 34
Age : 27

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mar 26 Fév - 1:33

Zacharias fut soulagé d'apprendre qu'il n'avait pas été si mauvais. Mais il comptait bien retrouver ses capacités après avoir ingurgité un demi litre de jus de citrouille ! Il répondit au sourire de sa camarade et hocha la tête. Après un petit instant d'hésitation, le jeune Poufsouffle se dirigea seul, vers le buffet en se fauffilant entre la masse d'élèves. Il reçu plusieurs coups de coudes mais fit semblant de ne pas y faire attention. Il s'arrangeait pour les rendre discrètement ou ne se genait pas pour bousculer sans ménagement les personnes sur son chemin.

Arrivé devant le buffet, il prit une carafe de jus et versa le liquide orangé dans 2 verres à pied. Le chemin du retour se devait d'être moins agitée que l'allé pour éviter de renverser la boisson. Zach essayait d'être délicat et d'éviter le plus possible les mouvements de ses camarades. Il était prèt à les maudire si l'un deux venait à le bousculer.
Tellement occupé a prendre soin de ses verres et à surveiller de loin si sa cavalière se faisait aborder par un autre que lui, Zacharias ne vit pas Alex qui semblait avoir quelque chose de pressant à lui dire. Impossible de snober ce jeune Poufsouffle qui était semblable à une tête chercheuse. Zach se laissa donc approcher par son ami mais lui accorda simplement un air agacé. Il n'avait aps le temps de parler de Zonko ou autre. Le dit Alex lui annonça qu'il avait trouvé un moyen de faire marcher la table du buffet. Zacharias lui lança un sourire moqueur et répondit d'un ton hautain :


" Super, mais ce soir j'ai pas le temps de faire l'idiot. Tu vois la demoiselle la-bas ? Elle m'attend, si tu vois ce que je veux dire... "

Miller resta quelques secondes bouche-bée et hocha à son tour la tête. Il était déçu d'être le seul élève enthousismé à l'idée de faire marcher une table et était repartie vers le buffet la tête basse après avoir fait un petit clin d'oeil à Zacharias.
Après un soupire inaudible, le jeune Poufsouffle repris sa course vers sa cavalière. Il ne voulait pas la faire attendre plus longtemps, au risque de la voir avec un autre élève... Zach avait la facheuse tendance à être possessif envers ses amis et ne supportait pas l'idée qu'il puisse les ennuyer.
Arrivé à hauteur d'Emi, il lui tendit son verre avec un leger sourire et scruta la piste de danse. Il retourna la tête vers son amie et lui sourit de nouveau. Elle avait l'air heureuse d'être ici et c'était le principal. Il but quelques gorgée de sa boisson et plaisantat :


" J'ai été retenu par un élève qui veut faire marcher la table qui sert de buffet... Je te déconseille fortement d'adresser la parole à Alex Miller, il risquerait de te transformer en licorne au lieu de lancer un sortilège d'attraction ! "

A ses paroles, il rigola en imaginant l'étrange scène. Ca ne plairait surement pas aux professeurs qui étaient restés dans leur coin au fond de la grande salle. E tau lieu de mettre une bonne ambiance, ça pourrait surtout semer la panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Bennett
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 194
Age : 28
Année : Assistante-infirmière de Poudlard
Age du personnage : Aucun, peut-être que ça viendra un jour...

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mar 26 Fév - 7:13

Emi n'eut pas le temps de regarder très très longtemps son cher ami qui se dirigeait seul vers les breuvages. En effet, un jeune homme qu'elle connaissait plutôt bien vint la saluer, un grand sourire aux lèvres. Emi lui sourit également et salua la partenaire du jeune Poufsouffle, qu'elle ne connaissait pas vraiment mais qui, à ce qu'elle se rappelait, était une Gryffondor. C'était très agréable de voir ainsi les différentes maisons se mélanger, cela prouvait que malgré Ombrage l'école se montrait solidaire... mis à part les serpentards, biensûr... Quoi que c'était difficile à dire étant donné que certains serpentards étaient venus accompagnés par des gens d'autres maisons. Il semblait que toutes les querelles inter-maison s'étaient apaisées pour cette magnifique soirée de Noel.

Les deux jeunes gens retournèrent ensuite sur la piste de danse et Emi se retrouva seule à nouveau. Bon, elle se faisait saluer par à peu près tout le monde qui croisait son regard, mais elle n'entâmait aucune conversation, car tout le monde semblait très occupé à s'amuser, et puis elle attendait Zacharias. Pensant tout à coup à lui, elle porta son regard vers l'endroit où il était parti et le vit, non loin de là, qui parlait avec un autre Poufsouffle, ce cher Alex. Elle savait que celui-ci était reconnu -mais pas autant que les jumeaux Weasley, qui, malheureusement, avaient quitté l'école à la fin de leurs études l'année précédente- pour faire des blagues et effrayer les gens, pour rire. Elle n'était pas sans ignorer, d'ailleurs, que Zacharias prenait un malin plaisir à se mêler à tout cela. Mais à en voir la façon dont Miller sourit, avant de repartir en sens opposé, la tête basse, Emi conclut que son partenaire avait refusé de faire le bouffon ce soir. C'est d'ailleurs avec un sourire radieux qu'il vint la rejoindre quelques secondes plus tard, deux verres à la main. Elle prit celui qu'il lui tendait et en prit une petite gorgée, heureuse de sentir le délicieux jus de citrouille caresser sa langue avant de glisser dans sa gorge.

C'est avec amusement qu'elle écouta l'histoire de la scène à laquelle elle avait assisté de loin. Apparemment, Alex avait annoncé à Zach qu'il voulait faire marcher la table de buffet. Emi s'évada aussitôt dans ses pensées, imaginant la table marchant et les boissons dégoulinant partout sur le sol, alors que les élèves s'enfuiraient en courant. Cela aurait sans doute pour effet de faire enrager Ombrage, ce qui, en soit, était très réjouissant. Parcontre, Emi eut pitié des pauvres Elfes de Maison qui devraient ramasser tout le grabuge par la suite... En effet, la Préfête-en-chef avait toujours aimé ces petites créatures au service des sorciers. Étant d'origine moldue, elle ne comprenait pas que l'esclavage soit encore permis dans le monde des sorciers. Si elle avait été au courant du mouvement anti-esclavage des elfes de maison qu'Hermione avait fondé, elle s'y serait probablement joint...
Enfin bref, revenons à nos moutons... ou plutôt à nos licornes. En effet, Zacharias venait d'évoquer l'idée que Alex pourrait transformer Emi en licorne à la place de faire marcher la table... Cette idée lui semblait beaucoup moins saugrenue, car la jeune femme adorait les licornes. D'ailleurs, quand elle vit l'air amusé de Zach, elle fit semblant d'être offusquée et lui répliqua:


''Quoi? Tu ne trouves pas que je ferais une belle licorne? Je me vois bien gambader dans la Grande Salle sur mes quatre sabots, ma crinière volant au vent, ma corne bien droite sur mon front...''

Voyant l'air découragé qui fit son apparition sur le visage de son ami, Emi pouffa de rire.

''Allons, je n'étais pas sérieuse! Ne fais pas cette tête-là!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Zacharias Smith*
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 34
Age : 27

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mar 26 Fév - 21:02

Zacharias fut d'abord surpris de la réponse de sa camarade. Il connaissait Emi depuis plusieurs années maintenant mais il ne l'avait jamais connu si drôle. Peut-être qu'elle n'avait jamais osé se dévoiler étant préfete-en-chef.
Quoiqu'il en soit, Zach afficha ensuite une mine faussement déconcertée à l'idée de voir Emi vagabonder sous forme de licorne dans la grande salle. Instinctivement, il tourna la tête vers Ombrage et se l'imagina entrain d'hurler et courir après la jeune licorne. Si ca n'avait pas été le bal de Noel, il aurait tenté. Et il se jura que s'il devait y avoir un bal pour la Saint-Valentin et qu'il était encore célibataire, il ferait le gai luron avec quelques amis. Depuis le départ des frères Weasley, Poudlard s'était plongée dans un sérieux si pesant que même lui, élève studieux de Poufsouffle, avait eu envie de se mettre à la pratique des farces. Il s'était contenté de faire quelques blagues aux élèves de sa maison pour éviter de faire perdre des points inutilement mais aussi pour garder une certaine image auprès des élèves des autres maisons qui ne le connaissait pas.

Le jeune Poufsouffle fut rappelé à la réalité par sa camarade qui lui précisa qu'elle plaisantait. Zacharias lui sourit, il s'en doutait bien mais l'idée ne lui déplaisait plus tant que ça... Enfin, pour le moment, c'était le bal de Noel et il n'avait rien préparé. Il voulait quand même éviter de meler Emi à ce genre d'histoire, elle qui était censé montré l'exemple à tous les élèves et même aux autres prefets.
Zacharias but les dernières gorgées de jus de citrouille et regarda la foule d'élèves qui dansaient, pour la plupart, n'importe comment. Il avait envie de bouger lui aussi et esperait qu'un morceau plus energique serait interprété par le groupe qui mettait l'ambiance. Mais la encore, le regard du jeune homme se tourna vers l'inquistrice et fronça les sourcils. Mcgongal aurait put accepter quelques morceaux de rock mais avec Ombrage, ce n'était pas évident.

Zacharias aperçu une nouvelle fois Alex qui semblait préoccupé par la table ou était installé la nourriture et les boissons. Avec un peu de chance, Miller avait un moyen de parler à la chanteuse et s'arranger pour changer légèrement d'ambiance...
Le jeune Smith se tourna vers sa cavalière et lui demanda avec un sourire narquois :


" Tu aimerais danser sur une musique en particulier ? " Il s'approcha legerement de l'oreille droite d'Emi et continua : " Je pense qu'il est possible... De changer d'ambiance si tu veux ! "

Après ces quelques mots, il se redressa et fit un signe de tête vers le groupe. Alex Miller était un malin malgré son air d'idiot. Et ça ne surprendrait personne, surtout pas un Poufsouffle, d'apprendre qu'il connaissait l'un des membres du groupe qui était sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Bennett
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 194
Age : 28
Année : Assistante-infirmière de Poudlard
Age du personnage : Aucun, peut-être que ça viendra un jour...

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mer 27 Fév - 0:05

Emi avait en effet beaucoup de difficultés à faire des blagues, généralement. Ce n'était pas parce qu'elle était une fille particulièrement ennuyeuse ou trop sérieuse, bien au contraire, mais elle était tellement occupée à faire bonne impression et à étudier pour avoir les meilleures notes possible et ainsi réussir à avoir un bon métier plus tard, ainsi que la fierté de ses parents. La jeune femme ne s'étonna donc pas de voir l'air surpris de son cavalier, car il ne la connaissait pas comme une blagueuse. Elle se surprit à penser qu'il aimerait surement cette perspective, étant donné qu'il était lui-même un farceur incontesté, surtout depuis le départ des jumeaux Weasley.

Elle ne savait pas pourquoi, mais Emi avait remarqué que Zacharias jetait régulièrement un regard vers l'autre bout de la salle. Ce n'est qu'en observant avec attention qu'elle découvrit que ce cher Alex s'y trouvait... C'était probablement lui que Zach interpellait par des signes discrets.

Pendant que Zach pensait à ses plans à propos du changement d'ambiance, Emi, elle, jeta un coup d'oeil sur la salle. Elle y vit les nombreux couples nouvellement formés pour cette occasion exceptionnelle. Elle vit d'ailleurs que Gregory se trouvait là avec Charline, ce qui l'étonna quand-même. Emi ne savait pas que ces deux-là avaient des affinités communes... au contraire, ils semblaient être constamment en train de se chamailler. Était-ce là un nouveau défi qu'ils s'étaient lancés?

La Préfête-en-chef fut sortie brusquement de ses réflexions quand Zacharias se pencha vers elle et lui murmura à l'oreille qu'un changement d'ambiance serait envisageable. C'est avce un énorme sourire aux lèvres qu'Emi se tourna vers lui, le regardant dans les yeux -et s'apercevant, d'ailleurs, qu'il se trouvait plus près d'elle que ce qu'elle avait d'abord cru- et lui répondit d'un ton curieux:


''Ah oui? Montre-moi comment tu comptes faire ça, alors.''

C'était en quelques sortes un défi qu'elle lui lançait. Ce soir, elle n'était plus la Emi-Préfête-en-chef qui surveillait tout le monde pour s'assurer qu'ils respectent le règlement, elle était simplement la Emi adolescente qui avait envie de se faire plaisir.

Pendant ce temps, sous la demande de Zacharias, Alex était allé voir la chanteuse et lui avait demandé quelque chose de plus rythmé. À peine Emi eut-elle fini se réponse que la musique changea et c'est avec étonnement qu'elle se tourna vers la scène, puis vers Zach.


''Tu m'impressionnes.'', avoua-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Zacharias Smith*
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 34
Age : 27

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mer 27 Fév - 3:35

Incertain du résultat de son initiative, Zacharias tira quand même sa cavalière vers la piste de danse après avoir déposé les 2 verres de jus de citrouille sur une table près d'eux qui servait de "dépotoire". Il fit quelques signes à Alex pour lui faire comprendre qu'un changement de musique s'imposait et que le jeune Miller devrait improviser.
Après un certains temps pour arriver à se faufiler entre les élèves, Zacharias se stoppa et scruta les gestes d'Alex. Apparement, son plan allait marcher, l'idiot qu'était Alex Miller avait réussi à aborder la guitariste du groupe. Zach avait un peu de mal à y croire mais il ne put retenir un rire moqueur.

Quelques secondes après l'entretien de son ami avec la guitariste, une nouvelle musique envahit la salle. Zach ne regarda pas l'expression qu'avait put faire Ombrage à ce moment. Les élèves ne firent même pas attention au leger changement de registre et continuèrent de danser. Peu d'entre eux cherchaient à être en harmonie avec la chanson et finalement, Zacharias n'était même plus angoissé et savait qu'il n'y aurait que son amie pour voir à quel point il était ridicule.
Il se rapprocha de sa cavalière et esquissa un petit sourire quand elle lui avoua qu'elle était impressionée. Si elle savait que c'était un peu grâce au facteur chance qu'il avait réussi son coup... Enfin, il ne vallait mieux rien préciser, ça n'avait pas d'importance pour le moment ! Le jeune Poufsouffle sentait que sa cavalière avait envie de danser et que par chance, le morceau choisit par le groupe n'avait pas l'air de lui déplaire.

Se sentant déjà plus à l'aise, Zacharias n'avait plus besoin de regarder ses pieds pour y faire attention. Le Poufsouffle se rapprocha un peu plus de sa camarade et lui murmura de nouveau :

" La prochaine fois on te transforme en licorne ! "

Il afficha un sourire malicieux et s'éloigna rapidement de sa cavalière. Un moindre petit compliment lui avait rendu toute sa confiance en lui. Il en fallait peu mais au moins, il ne serait pas le petit garçon coincé de la soirée maintenant ! Mais ce n'était pas pour ça qu'il devait se mettre à jouer un jeu de séduction avec son amie. Après s'être rendu compte qu'il commencait à dépasser les bornes, Zacharias quitta sa cavlière des yeux et fit mine de regarder une autre élève danser. Seulement il fallait bien l'avouer, peu d'autres filles étaient aussi rayonnantes qu'Emi... Il rougit legèrement et sans même s'en rendre compte. Le Poufsouffle perçut quelques regards envieurs que lui lançait certains élèves. Sa nature legèrement reservée de Poufsouffle le rattrapa d'un coup et il se sentit rapetisser. Il aimait bien être regarder habituellement, mais être observé comme un potentiel rival était loin d'être agréable. Zach déglutit légèrement mais ne mit pas plus de distance entre lui et Emi.
Pour plaisanter, il osa murmurer à sa cavalière :


" Je crois que je fais des envieurs... "

Il faisait comme si la situation l'amusait masi en réalité, il n'aimait pas vraiment pas ce genre de regards. Et même pour elle, ca ne devait pas être plaisant d'être lorgnée comme un bout de viande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Bennett
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 194
Age : 28
Année : Assistante-infirmière de Poudlard
Age du personnage : Aucun, peut-être que ça viendra un jour...

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mer 27 Fév - 3:57

Emi sentit Zach empoigner sa main une fois de plus et la tirer doucement vers la piste, se faufilant entre les élèves qui dansaient sans trop faire attention à leurs pas. La nouvelle musique qui commença à jouer lui plut particulièrement... Cette chanson, elle la connaissait bien, et elle lui donnait le coeur léger. La jeune Poufsouffle se laissa donc aller au son de la musique, sans savoir comment son cher ami avait pu faire pour réussir ce coup-là. Il devait avoir des contacts puissants! -Mais Emi n'aurait jamais pensé ça si elle avait su qu'il s'agissait d'Alex...- Elle vit même que Zacharias se rapprochait d'elle, mais elle ne fit rien pour mettre de la distance entre eux. Elle jeta un regard furtif autour d'eux pour voir les autres élèves. Le fait que Greg se trouvait là avec la jeune serdaigle l'agaçait toujours, mais elle n'en laissa rien paraître. Il n'était pas question de laisser ce petit détail curieux gâcher sa soirée... Elle se promit donc de s'amuser le plus possible.

La jeune femme se tourna donc à nouveau vers son partenaire de danse, lui souriant comme toujours, bien heureuse de se trouver là. Elle dû retenir son rire quand il lui murmura à l'oreille qu'il avait l'intention de la transformer en licorne la dernière fois.


''Si ça peut te faire plaisir...'', répondit-elle sur un ton amusé.

Emi suivait le rythme de la musique avec perfection. La danse lui avait toujours plu et elle était sortie plusieurs fois, lors des vacances d'été, dans des Clubs avec des amis moldus pour danser. Elle avait adoré ça, l'ambiance était vraiment d'enfer dans ces endroits.

Réalisant qu'il allait peut-être un peu loin dans ses avances, Zach évita soigneusement de la regarder, jetant un coup d'oeil aux élèves alentour. Quand elle vit son air contrarié, elle comprit que les regards fusaient de toute part vers elle, une fois de plus. Elle jeta un coup d'oeil à l'entour, réalisant que pas mal de sorciers la dévoraient des yeux. Elle se tourna ensuite à nouveau vers son ami alors qu'il faisait semblant de rire de la situation. Ses paroles la firent sourire de plus belle. C'était amusant de voir à quel point il cachait mal sa crainte. Apparemment, le regard des autres l'intimidait. Voyant qu'il détournait encore le regard, Emi posa sa main sur la joue de son ami, l'obligeant à la regarder. Elle lui sourit avant de se pencher vers lui et de lui murmurer:


''Cesse de t'en faire pour ça. Fais comme si les autres n'existaient pas. Profite de ce moment...''

Emi était en effet habituée à ce genre de regards et elle avait appris, avec le temps, à les ignorer et à vivre avec. Si elle se laissait intimider chaque fois que quelqu'un posait les yeux sur elle, elle serait certainement très malheureuse... La jeune femme se rapprocha un peu plus de son partenaire tout en continuant de danser. Elle espérait que de la sentir près de lui rassurerait son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Drago Malefoy.
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 112
Age : 27
Age du personnage : Allez savoir !

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mer 27 Fév - 19:16

Enfin, Drago la vit arriver. Sally Ann Perks, sa cavalière se dirigeait vers lui d'un pas tranquille. Elle était cent fois plus resplendissante qu'à l'ordinaire, revêtue d'une magnifique robe blanche clairsemé de motifs fleuris. Ses cheveux, relevés en un chignon serré dégageaient son beau visage, embellit par du maquillage et d'élégantes boucles d'oreille. Le Serpentard sorti les mains de ses poches et lui fit signe. Il ne savait pas très bien comment l'aborder, pensant d'abord lui faire une remarque désagréable. Elle l'avait fait poireauter plusieurs minutes dans la Grande Salle et il détestait attendre. Cependant il se retint, de peur que Sally Ann ne le laisse en plan devant tout le monde. Le jeune Malefoy n'avait vraiment pas besoin d'un incident de ce style pour ternir à sa réputation.
Il réfléchit rapidement à la façon dont il pourrait l'accueillir. Seulement prononcer des mots aimables n'était vraiment pas sa tasse de thé. Sauf bien sûr lorsqu'il faisait l'hypocrite, comme avec le professeur Ombrage par exemple, mais là, ce n'était pas pareil. Drago n'éprouvait pas la moindre estime pour ce crapaud rose aux yeux globuleux. Avec Sally Ann, c'était différent. Elle l'intriguait et arrivait même à le décontenancer, chose qui lui arrivait assez rarement. En temps normal, Drago aurait été sûr de lui. Il ne trouva rien de mieux à dire que :


-Alors, prête à danser ?

Il se rendit compte de la nullité de sa phrase au moment même où il la prononça. Décidément, cette fille le mettait mal à l'aise ! Il eut un sourire forcé. On aurait plutôt cru que quelqu'un venait de lui marcher sur les pieds. Il rejeta ses cheveux en arrière d'un mouvement de tête et fit quelques pas vers elle. Drago jeta un coup d'œil autour de lui, en attendant de trouver quelque chose de moins idiot à formuler. Il y avait beaucoup de monde dans la Grande Salle : des camarades, des connaissances, des ennemis ou encore de parfaits inconnus. Certains élèves n'étaient même pas présents à cette soirée. Probablement ceux qui n'avaient pas trouvé de partenaires ou qui n'avaient tout simplement pas le cœur à faire la fête. Il aperçut Emi Bennett, la préfète en chef avec qui il avait eu un accroc quelques semaines auparavant. Elle était au bras de Zacharias Smith, un garçon de Poufsouffle à qui il n'avait jamais parlé. Contrairement à d'autres, le Serpentard ne le trouvait pas spécialement détestable. Pourtant, il considérait le fait d'être à Poufsouffle comme une terrible honte. Mais Zacharias avait longtemps été un anti-Gryffondor et méprisé Harry Potter. D'ailleurs, il constata que ce dernier n'était pas au bal.

*Bon débarras ! Il ne gâchera pas la soirée de sa présence !*

Malheureusement, le jeune Malefoy vit un autre garçon qu'il ne pouvait pas souffrir : Grégory Eragon, aux côtés d'une très belle blonde qu'il connaissait de vue. D'après ses souvenirs, elle était de Serdaigle, mais il n'en était pas certain. Qu'importe ! Elle devait certainement être aussi nunuche que son cavalier. Plus loin se trouvait la préfète des Poufsouffles, Amanda Herlès, en compagnie d'un inconnu. Drago remarqua beaucoup d'élèves qu'il connaissait, mais ne s'attarda pas sur eux. Il ne put s'empêcher de lâcher une exclamation de mépris lorsqu'il distingua Lyra Andrews, une insupportable petite Gryffondor avec son cavalier qui n'était autre que Jason Barrow, un parfait imbécile de Serdaigle.

*Bien fait pour elle ! Je sais pas pourquoi elle est allée se fiche avec ce crétin, mais en tout cas c'est le couple parfait ! Elle devait être tellement désespérée de ne trouver personne qu'elle a été obligée de demander à Jason !*

Occupé à regarder aux alentours, il avait presque oublié la présence de sa cavalière et surtout de trouver quelque chose à lui dire. Le Serpentard reporta son attention sur Sally Ann et lui fit un sourire un peu plus réussi que la première fois. S'il voulait faire bonne impression, il valait mieux lui sortir une parole aimable. Un compliment de préférence, pour rattraper son petit intermède.

-Tu… Tu es vraiment très jolie comme ça…

Drago détourna aussitôt le regard et se mit à fixer sa boucle d'oreille, lui trouvant soudain un aspect fascinant. Il avait presque envie de rire. Il ne savait pas pourquoi il lui avait dit ça, même s'il le pensait. C'était vraiment une réplique bateau, voir même un peu tarte.
Il réprima un rire gêné et plongea ses yeux gris dans les siens.


-On y va ? Il me semble que ce sont les préfets qui ouvrent le bal. Et je suis préfet !

La dernière phrase avait été prononcée d'un ton vraiment sentencieux. Le Serpentard reprit de l'assurance. Tout devrait bien se passer, bien que la jeune Serdaigle puisse être imprévisible. Une préoccupation qu'il avait momentanément oublié lui revint à l'esprit. Drago ne connaissait toujours pas la nature du sang de la famille Perks. Si elle était une Sang-mêlé ou pire, une Sang-de-Bourbe !
Que ferait-il ? La laisserait-il tomber ? En fait, il n'en avait pas tellement envie, même si… Finalement, le jeune homme préféra ne rien savoir et passer la soirée avec Sally Ann, tout simplement. Il lui offrit son bras et attendit qu'elle le prenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   Mer 27 Fév - 20:03

Elle le mettait donc elle aussi au défit... Très bien Spencer, tu risques d'être surprise. Grégory adorait cette situation. La tension entre les deux camarades était palpable mais en même temps on sentait que ce n'était qu'un jeu, un jeu extremement excitant. Charline mettait autant la pression à Grégory autant que celui ci lui mettait. Elle voulait voir comment se " débrouillait" le préfet en danse, et bien elle ne serait pas deçue. Quand on était un sang pur, il y avait un minimum de choses à savoir et à connaitre. Savoir se tenir en société, savoir manger avec autant de couverts que de verres, savoir amadouer les gens par la parole et accessoirement, savoir danser. Fort heuresement pour le préfet il maitrisait à la perfection chacun des critères précédents.

C'est donc en toute confiance que le 6ème année se dirigeat vers la piste de danse accompagné de Charline, profondemment radieuse, et commença à danser. A sa grande surprise, elle était presque aussi à l'aise que lui sur le morceau. Tous les préfets étaient présents et on pouvait y voir des couples, plus qu'innatendus. Emi était avec Zacharias, un Poufsouffle de son année, quant à Amanda, elle était accompagnée, grosse surprise, de son cousin, Carter Lane, le Serdaigle le plus rabas-joie qu'il avait été donné de trouver à Poudlard. Au fond de lui, il était logique qu'ils y soient allés ensemble étant donné le fait qu'Amy était certainement la seule fille de tout le chateau à pouvoir supporter Carter.

Pour ce qui était de Malefoy, le préfet des Serpentard, il était accompagné, encore une grande surprise, de Sally Ann Perks, une jeune Serdaigle plus agée que lui. Grégory s'était donc trompé, la soirée était au métissage en fin de compte et Serdaigle semblait profondemment à l'honneur. Ne faisant pas fit des autres danseurs, Grégory se contentait de fixer Charline dans les yeux, la défiant de cesser se soutenir son regard. Elle avait des yeux magnifiques, Grégory était forcé de le constater. Des yeux d'un bleus profonds, extremement beaux à regarder, alors, pourquoi s'en priver ? Tout en dansant, les deux jeunes gens ne cessaient pas de se fixer mais la danse ne s'en ressentissait pas.

Ils glissaient parfaitement sur le sol, ne laissant pas voir qu'ils calculaient le moindre de leur pas. Le résultat final était vraiment très esthétique mais il fut interrompu par l'arrivée inespérée de tous les élèves de Poudlard, du moins une grande majorité, qui avaient eux aussi très envie de danser. En même temps, nous étions durant le bal de Noël et ne pas danser aurait pu paraitre quelques peu étrange, il faut bien l'avouer. Tous les couples du chateau étaient à présent en train de virevolter entre chacun d'eux et on sentait que pour la grande majorité d'entre eux, c'était un réel plaisir. Bon certes, ils n'étaient pas tous d'excellents danseurs, mais ce qui était touchant était plus le fait qu'ils veuillent danser, plutôt qu'ils sachent bien danser. Le fait est que tout le monde ne pouvait pas se payer des cours de danse.

La musique pris fin, laissant place à un tout autre genre, ce qui donna à Grégory l'occasion d'agir. Il accompagna sa cavalière vers le buffet histoire de ne pas commencer la soirée par un petit creux. Il la pris donc à nouveau par le bras, en parfait gentleman, et ils arrivèrent donc ensemble à la grande table prévue pour les apéritifs, où nuls alcools n'étaient servis, bien entendu. Ce n'était pas à 11 ans qu'on allait vous servir une Bierraubeurre, même si l'envie vous en prennait. Libérant la jeune fille de son étreinte, Grégory jeta un coup d'oeil à ce que la table leur offrait et constata avec bonheur que le choix ne manquait pas, que ce soit au niveau des boissons que des amuses-gueules.


- Je te sers quelque chose ?

Il planta ses yeux bleus dans les siens en attendant sa réponse. Il n'y avait plus d'intimidation dans son regard, ni même la moindre honce de concurrence, seule de l'interrogation arrivait à percer. La question n'avait pas grand intérêt certes, mais elle donnait en réalité le ton de la soirée. S'ils commençaient directement par se lancer des piques semi-voilées, il était certains que leur entente en prendrait un coup, du moins leur soirée, car leur entente était depuis toujours la même, à savoir bien concurrentielle. Grégory apperçu non loin d'eux Amanda et Carter et se dit qu'il pourrait bien offrir une danse à sa meilleure amie, histoire de ne pas la laisser toute la soirée avec son effroyable cousin. Et puis Charline ferait connaissance avec Carter, Grégory était persuadé qu'ils s'entendraient à la perfection!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE BAL DE NOËL   

Revenir en haut Aller en bas
 

LE BAL DE NOËL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 2-
Sauter vers: