Poudlard Univers



Partagez | 
 

 Sortie hivernale [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Sortie hivernale [PV]   Lun 18 Fév - 0:13

[ Topic Privé pour Sally ]

Le soleil était haut dans le ciel mais le temps restait glacial. L'hiver approchait à grand pas, et avec lui, les fêtes de fin d'année. Noël était une fête que Grégory Eragon affectionnait particulièrement et, comme à chaque fête de Noël, il se devait d'offrir des cadeaux. Plus là pour observer que pour acheter, Grégory se demandait bien quelles nouveautés allait offrir Honeydukes cette année là. Le préfet entra donc dans la boutique pour satisfaire sa curiosité et ne fut pas étonné d'y voir autant de monde. Chaque week-end à Pré-au-Lard étaient très attendus par beaucoup d'élèves et dès que vous étiez en 3ème année, ce week end là était synonyme d'achats et d'euphorie.

Grégory était quelque peu plus mitigé et voyait en ces week-ends, des moments de détentes et de calme, de promenades et de rencontres, et occasionnellement d'achats. Les professeurs d'encadrements étaient dans les rues de Pré-au-Lard et tournaient pour s'assurer qu'aucun des élèves ne faisaient des siennes. Habituellement, ils étaient au chaudron baveur, et passaient le temps ainsi, à siroter une bonne Bierraubeurre bien chaude. Grégory aimait bien aussi ce genre d'occupations, mais il les préférait néanmoins quand le temps était plus frais, ce qui n'était pas encore le cas.

Le préfet entra donc dans la boutique de confiseries et préféra laisser la foule pour se diriger vers l'étagère des nouveaux arrivages. Il fut content d'y trouver plein de nouvelles choses, qui seraient certainement d'excellents cadeaux de Noël à offrir. Des montages toujours aussi originaux qui semblaient avoir étés prévus pour les fêtes à arriver. Amanda allait sûrement être contente de son futur cadeau, bien que Grégory n'eut pas encore l'idée de ce qu'il allait lui acheter. Cette visite là n'était en fait que le repérage de ses futurs cadeaux pour Amanda, Luna et ses parents. Le rouge et or avait beau avoir beaucoup d'amis, notamment Emi, Ginny et les autres, il ne jurait fidélité qu'à ses deux préférées, Amanda, sa meilleura amie depuis toujours, et Luna, une fille qu'il avait pris d'affection quelques année auparavent.

Le jeune homme aurait volontier offert des cadeaux à tous ses amis, mais hélas, il n'aurait certainement pas eu assez de Gallions, et devait se contenter donc de cadeaux ciblés. C'est en admirant une nouvelle variété de caramels mous que Grégory apperçu une de ses connaissances. Elle s'apellait Sally, et était à Serdaigle, en 7ème année. Les deux s'étaient déjà croisés plusieurs fois à la bibliothèque et avait rapidemment sympathisés, leur intérêt pour les cours en commun. Il se dirigeat donc vers elle et lui dit:


- Bonjour Miss Perks. Vous allez bien ?

Il était de rigueur chez le préfet de vouvoyer toute personne qu'il rencontrait. On lui avait toujours appris, sans doute son éducation de sang pur, que vouvoyer était une marque de profond respect et c'est donc en toute logique que Grégory vovoyait tous le monde, hormis ceux qu'il considérait comme très proche. Amanda et Luna par exemple, entre autres, avaient droit au tutoiement, mais il préférait de loin entretenir des rapports amicaux et soutenus avec les élèves de Poudlard. Ne voulant pas être pris pour un garçon léger, Grégory demeurait poli dans toutes les situations et avec tous le monde. Il était rare de le voir perdre ses moyens et s'énerver. En cela, on lui avait toujours dit qu'il aurait du aller à Serdaigle. La sagesse avait toujours été une de ses plus grandes vertues, vertue qui lui vallait souvent le respect immédiat de bon nombre d'élèves, notamment des 7ème années, les anciens comme on les appellaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Ann Perks
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 464
Age : 24

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Lun 18 Fév - 1:40

Les rues de Pré-au-Lard étaient bondées, comme on pouvait s'y attendre. Les sorties au Village attenant à Poudlard étaient toujours synonyme d'excitation pour les élèves de la 3ème à la 7ème année, et de dépit pour les plus jeunes.
C'est donc avec plaisir que Sally avait laissé ses livres de côtés et quitté Poudlard pour s'y rendre.

En fait, Pré-au-Lard pouvait, sans hésitation, être comparé à un Eldorado miniature, vu toutes les activités qui y étaient constamment proposées.
Sally s'emmitoufla un peu mieux dans son manteau épais. Elle était frileuse, et puisque l'hiver approchait, elle prenait de plus en plus de précautions. Il aurait été dommage de tomber malade juste avant les fêtes de Noël! La jeune fille n'était pas vraiment fan de cette fête, mais il y avait des points positifs.
D'abord, les cadeaux. Elle adorait en recevoir, et attendait d'ailleurs avec impatience ceux que sa mère lui enverrait. Ensuite, la neige. Si elle craignait le froid, elle adorait cependant la neige et les sports d'hiver, attendant chaque année avec joie la tombée des premiers flocons.

Les chandelles enchantées étaient déjà accrochées aux arbres, en prévision des vacances. Le sourire aux lèvres, Sally Ann s'engouffra dans la foule, et admira les vitrines que les commerçants commençaient à préparer. Elle était curieuse de voir quelles seraient les nouveautés cette année.
Autour, ceux des habitants qui n'étaient pas de sortie fermaient leurs volets, espérant sans doute échapper à l'effervescence qui régnait dans la rue. Evidemment, les week end de sortie des élèves étaient bien moins agréables pour eux.

Elle hésita. Dans lequel des magasins s'arrêterait elle en premier? Zonko? Honeydukes? Une chose était sûre, elle préférait garder Les Trois ballets pour plus tard, juste avant le retour au collège. Une bonne Bierre-au-beurre l'aiderait sans doute à supporter le froid pour le trajet du retour
Après quelques minutes d'hésitation, elle se décida finalement pour Honeydukes.

La clochette tinta joyeusement -sans doute pour la 100ème fois de la journée- lorsque Sally poussa la porte en verre du magasin.
La Serdaigle flana pendant un moment parmis nombreux les étalages de le confiserie, où étaient stockée une quantité imposante de bonbons aux effets aussi étonnants que divers. Elle retint une grimace en avisant les sucettes au sang et les gommes de limace proposés, depuis l'an dernier, par le magasin, et attrapa un paquet de dragets surprises, préférant se contenter d'articles qu'elle avait déjà testés, et prit deux plumes en sucre. Celles-ci pourraient peut-être l'aider à rester éveillée en cours d'histoire de la magie...
Ne trouvant rien qui l'intéressait, elle se dirigea vers les nouveautés. Elle passa, sans s'arrêter, devant les caramels mous et fit une halte devant les guimauves. Comme toujours, le choix était important, pour son plus grand plaisir. Sally en avait toujours raffolé.

Elle était hypnotisée devant un rayon d'ours miniatures de couleurs diverses, hésitant entre les différent parfums, lorsqu'une voix familière l'interpella. S'arrachant difficilement à sa contemplation, elle remit une mèche en place, derrière son oreil, et se retourna vers son nouvel interlocuteur. C'était Grégory Eragon, le préfet de Gryffondor. Elle ne le connaissait pas vraiment mais avait eu l'occasion de lui parler quelques fois, à la bibliothèque. Il était, tout comme elle, très intéressé par les cours, et plutôt ambitieux. De plus, c'était quelqu'un de calme et de profondément poli. D'où, sans doute, son étrange habitude de vouvoyer ses interlocuteurs. En tout cas, il était, sans aucun doute, très apprécié des élèves comme des professeurs en général. Rogue mis à part, évidemment.
Sally Ann hésitait à chaque fois entre le tutoiement et le vouvoiement lorsqu'elle était face à lui. Pour elle, vouvoyer la personne à qui l'on parlait imposait toujours une certaine distance. Quoiqu'il en soit, les discussions avec Grégory étaient plutôt agréables, et elle lui répondit donc avec plaisir...
*Hum.. "Grégory", ou "Monsieur Eragon"?*

-
Bonjour! Je vais très bien, et toi?, répondit elle en souriant. Déjà prêt pour les achats de Noël?

Tout en écoutant sa réponse, Sally se retourna de nouveau vers les oursons en guimauve. Elle n'y pouvait rien s'ils étaient si appétissants. Et adorables.
...
Ca tournait au ridicule.
Elle préféra se concentrer plutôt, une fois pour toutes, sur Grégory. Sinon, telle qu'elle se connaissait, elle aurait vite fait de perdre le fil de la conversation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Mar 19 Fév - 1:18

La jeune fille lui répondit qu'elle allait très bien. De toute manière, ces temps ci, tous le monde allait bien, allez savoir pourquoi, les fêtes de fin d'année sans doute. Des fois, c'était l'inverse, vous aviez beau demander, tous le monde vous répondez que ça n'allait pas et qu'il ne fallait pas lui parler. A noter tout de même que ce genre de réponse survenait très souvent à la sortie d'un cours de Défenses contre les Forces du mal. Ombrage y était peut être pour quelques choses. Ombrage... Alala, Ombrage... Rogue avait l'air d'un nounours à la guimauve à côté d'elle...

Dolores Ombrage, alias le crapaud rose pour les intimes, était la grande inquisitrice de Poudlard mais elle était plus réputée pour donner des cours de Défenses “sensés” apprendre la magie à des élèves. La seule chose que Grégory apprenait en cours de Défenses contre les Forces du mal, c'était de faire de bons avions en papier qui volaient longtemps. En fait c'était simple, il suffisait de lui faire un bec très pointu tout en n'oubliant pas de plier la partie arrière de l'appareil. En cas de chute imprévu, un sortilège d'attraction faisait aussi très bien l'affaire.

Enfin bref, Sally Ann, ici présent, paraissait pour le coup plus présente que Grégory, qui s'était laissé perdre dans ses pensées. Elle lui demanda s'il était déjà prêt pour les achats de Noël, ce qui lui vaudrait obligatoirement une réponse négative, car l'achat des cadeaux du préfet n'était pas prévu pour encore. Rien ne servait de se précipiter sur les cadeaux alors qu'il restait quasiment un mois entier avant l'arrivée de Noël (“We wish you a Merry Christmas! “). Et puis, c'était bien connu, la réflexion était primordiale et ce n'était pas une Serdaigle qui allait vous contredire...


- Hum... Non pas exactement. Je viens plutôt en repérage... Et vous donc ? Sinon je me porte au mieux de ma forme. Ce petit air frais revigorant ma donné de l'énergie je crois bien.


Continuant à trifouiller dans toutes les nouveautés tout en parlant, Grégory parlait d'un ton posé et calme, comme à son habitude. Il venait de trouver un nougat saveur citron (choix assez osé selon le préfet) et ne regardait pas Sally. Ca aurait pu paraitre grossier, mais ça ne l'était pas. Le fait qu'il lui parle sans la regarder signifiait tout simplement qu'il se sentait à l'aise avec elle, et qu'il lui parlait d'égal à égal, bien qu'elle soit plus agée.

Il savait que leur discution prendrait fin dès qu'ils sortiraient de la boutique et il ne s'en préoccupait en réalité guerre. S'ils n'avaient pas été les seuls anciens dans la boutique parmis tout ses premières années, Grégory ne serait sans doute pas allé à sa rencontre. La dure loi des responsabilités. Pour l'heure, tout en découvrant de nouveaux produits toujours plus originaux, le préfet jetait un coup d'oeil aux troisièmes années, dont il était chargé en l'absence de professeur. L'un d'eux venait justement de regarder frénetiquement autour de lui, tenant désespéremment de piquer une boite de Chocogrenouille.


- Bowen, tu fais ça et ton directeur de maison en entendra parler crois moi!

Le Serpentard de troisième année regarda Grégory d'un regard appeuré et reposa la chocogrenouille, visiblement deçu de s'être fait prendre. Le préfet se reconcentra sur sa camarade et la fixa de ses yeux verts, prêt à l'écouter invoquer les raisons de sa présence à Pré-au-Lard. Avoir une discution avec une Serdaigle était réellement plaisant. On se sentait immédiatement propulsé à un autre rang de camaraderie et Grégory s'y sentait bien en réalité. Pourvu que ça dure...


Dernière édition par Grégory Eragon le Mar 19 Fév - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Ann Perks
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 464
Age : 24

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Mar 19 Fév - 4:46

Grégory sembla un court instant plongé dans ses pensées. Un sourire au coin des lèvres, Sally retourna farfouiller dans le rayon en face d'elle en attendant qu'il parle. Cela ne la dérangeait pas du tout, puisqu'elle-même était un peu lunatique.
Finalement, il répondit que cette sortie n'était en fait pour lui qu'un repérage, et lui demanda ce qu'il en était pour elle.

- Eh bien, j'avoue n'avoir pas prévu de séance de repérage, pour ma part.

Du coin de l'oeil, elle le vit se remettre à farfouiller parmis les étagères qui leur faisaient face. A première vue il n'était pas, pour ainsi dire, passioné par la conversation.
En même temps... elle avait agit exactement de cette façon, et savait donc que le désintérêt n'était probablement pas la vraie raison. Et puis, elle le savait très poli, et ce n'était pas du tout son genre...
Sally Ann avait, de plus, remarqué qu'il parlait calmement, et qu'il avait l'air un peu plus... détendu? Elle ne savait pas si c'était réellement le cas mais c'est l'impression qu'il donnait, et cela lui fit plaisir. Elle n'aimait pas que les gens soient mal-à-l'aise avec elle, et c'est pourquoi elle faisait généralement son possible pour détendre l'atmosphère. Le problème était que la plupart des élèves avaient tendance à se montrer plus timides, voir moins ouverts, envers les 7ème année, s'ils ne les connaissaient pas bien... Mais de toutes façon, la différence d'âge était minime dans le cas présent.

Elle entendit Grégory réprimander un élève, et tourna la tête vers eux. Un certain Bowen, qui semblait assez jeune, et qui tentait de chipper des Chocogrenouilles. Elle se détourna et réprima un rire. Décidémment, on ne savait jamais à quoi s'attendre avec les Serpentards! Tandis que l'un des leurs s'entêtait à traiter de Pauvres -moue méprisante à l'appuie- ceux qui, à son avis, ne lui arrivaient pas à la cheville, un autre s'abaissait à voler de simples Chocogrenouilles, dont le prix n'excédait pas quelques gallions. L'élève déposa la boîte de chocolat et partit sans demander son reste, visiblement terrorisé par la menace du préfet : prévenir le directeur de la maison de Serpentards. La Serdaigle se reprit, et continua sur sa lancée lorsqu'il vrilla sur elle son regard vert.


- J'ai pas mal de cadeaux à acheter, alors je préfère m'y prendre tôt. Mais je crains que mes économies ne survivront pas a fêtes... expliqua-t-elle d'un air faussement tragique. J'aimerais bien avoir la possibilité de faire le tri, parmis ceux à qui je dois offrir quelque chose, mais...

Sally se mordit la lèvre inférieure. En fait, la plupart des cadeaux qu'elle devait acheter était destinée à sa famille du côté de son (défunt) père. Tous les ans, sa mère lui demandait de leur envoyer quelque chose, afin que le blâme concernant l'actuelle division qui régnait dans la famille Perks ne leur revienne pas à elles deux. Evidemment, puisqu'elles faisaient des "efforts", personne ne pourrait leur reprocher quoi que ce soit...
En tout cas, quelles qu'en soient les raisons, elle trouvait cette idée ridicule, et ne voyait aucun intérêt à s'applatir devant cette partie de la famille. Ce n'était qu'une bande d'aristocrates conservateurs aux idéaux complètement dépassés, et chacune des rencontres avec eux avait été un réel calvaire... Pourtant elle s'était montrée conciliante!
Bref, Sally n'avait pas envie de parler de ça. Elle ne se confiait sur sa vie privée qu'à quelques personnes, et estimait avec raison n'être pas assez proche de Grégory pour aborder ce sujet avec lui. En plus ce sujet avait le don de gâcher sa bonne humeur. C'est pourquoi elle s'interrompit et éluda en marmonnant vaguement :

- Enfin... La famille, vous savez ce que c'est.

Puis Grégory reprit la parole. C'était l'une des choses qu'elle appréciait avec lui : il n'était pas trop insistant. Et c'était bien plus agréable comme ça. Lorsqu'il déclara que l'air frais lui donnait sûrement de l'énergie, Sally grimaça.

- Vraiment? Tu..Vous êtes donc bien différent de moi. S'il y a quelque chose que j'ai du mal à supporter à cette époque de l'année, c'est bien l'air glacial de l'hiver. Je suis très frileuse, expliqua-t-elle. Par contre, ne put-elle s'empêcher de rajouter, radieuse, j'attends impatiemment les premières chutes de neige... Et les cadeaux!

Elle était consciente d'avoir presque l'air d'une gamine en ce moment même. Mais c'était plus fort qu'elle, Noël avait malgré tout un côté excitant, et elle s'y laissait toujours prendre.
Fermant les yeux, elle piocha au hasard l'un des petits oursons soigneusement empaquetés dans des papiers légers et transparents, objets de sa convoitise depuis un moment déjà. Elle sourit en voyant celui sur lequel elle était tombée. Rouge.
*Hum...Gryffondor?* songea-t-elle. En même temps, elle n'était même pas sûre que ça lui plairait. Après tout, peut-être n'aimait-il même pas ce genre de bonbons... Mais en regardant de nouveau l'ourson, elle sut que de toute façon elle ne le redéposerait pas. Lorsqu'elle avait une idée en tête, difficile de passer outre..
Elle en attrapa un autre -bleu, sa couleur de prédilection-, pour elle-même cette fois, et décida de s'arrêter là pour Honeydukes. Sans doute ne sortirait-elle pas immédiatement -le froid suffisait à la décourager de mettre le nez hors du magasin surchauffé-, mais si elle continuait sur lsa lancée elle ne pourrait pas prendre grand chose d'autre aujourd'hui. Et ce n'était certainement pas des confiseries qu'elle se permettrait d'offrir à sa très chère famille... Il vallait d'ailleurs mieux qu'elle réfléchisse dès maintenant à ce qu'elle leur offrirait. Quelque chose de couteux biensûr, sous peine de se faire traiter de radine et d'aggraver la situation. N'était-il pas mieux de recevoir un cadeau, certes de peu de valeur, mais offert du fond du coeur? Enfin. Ce genre de considération n'était pas prise en compte chez les Perks.
Et voila. Même à des kilomètres de distance, ils parvenaient changer son humeur, remarqua-t-elle, maussade.


[HJ : tu devrais peut-être mettre que ce sont des élèves de troisième année non? Les 1ère année ne sont pas sensés faire la sortie..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Jeu 21 Fév - 0:34

[HJ: Erreur d'inatention en effet! Je te remercie Sally!]


Sally avoua à Grégory qu'elle n'avait pas pris la peine du réperage si apprécié du préfet et se contentait directement de l'achat. Le jeune homme avait ce Noël ci pas mal de cadeaux à faire et des cadeaux de grandes importances en plus. Bon nombres de personnes allaient donc être privilégiées par le jeune Gryffondor et il ne devait pas s'y prendre à la légère pour le choix du cadeau, d'où l'option du repérage. La jeune fille comptait apparement déclancher la conversation et le préfet n'y voyait aucun inconvénient. Bien qu'il ne lui parle pas tant que ça de manière générale, une petite conversation entre une Serdaigle et un Gryffondor n'était pas de refus et était toujours bien plaisante.

Elle lui annonça qu'elle préférait acheter ses cadeaux à l'avance et craignait de ne pas avoir assez de fond pour tout ceux qu'elle avait à acheter. Elle lui dit qu'elle aurait préféré faire le tri mais hélas, sa famille n'aurait pas apprécié, ce que Grégory comprennait parfaitement. Lui non plus n'aurait jamais songé, ne serait ce qu'une seule minute, à ne pas offrir de cadeaux à ses parents. Pour lui, il avait été toujours de tradition de s'offrir des cadeaux dans la famille, surtout qu'ils n'étaient que trois, donc pas beaucoup de frais en perpectives.

La jeune Serdaigle, enfin jeune, tout était relatif, car elle était quand même une ancienne de Poudlard, comme on disait, lui avoua qu'elle était incroyablement frileuse et que ce temps ne lui plaisait pas, le frois du moins. Elle ajouta néanmoins qu'elle adorait beaucoup la neige et en particulier les cadeaux, ce que Grégory compris en affichant un sourire amusé, qui trahissait en réalité ses pensées. Il voyait en fait devant lui une petite fille qui se fascinne pour Noël et trouvait ça assez plaisant, malgré ses 17 ans. Elle n'avait rien perdu de son âme d'enfant, ce qu'on reprochait en fait souvent aux Serdaigles, imbus de leur personne et plus matures que la moyenne. Bien sur ce trait de caractère ne touchait qu'une minorité de bleus et bronze, et tant mieux.


- Qui ne les attend pas ?! Je pense que tous les élèves de Poudlard sont impatients de rentrer chez eux et de pouvoir célébrer Noël en famille... D'ailleurs, vous rentrez chez vous pour les fêtes ou vous restez à Poudlard ?

Question crutiale ces temps ci. Peu de personnes restaient en réalité à Poudlard pour les fêtes. Il y avait ceux qui préféraient le calme du chateau à leur famille quelque peu efforiques, ceux qui voyaient leur famille éparpillées voir dissoutes, contraintes et forcées, ceux qui n'avaient nulle par où aller et enfin ceux qui n'avaient rien à gagner à rentrer chez eux et restaient en désespoir de cause au chateau. Bienheureux étaient ceux qui rentraient chez eux, vous diraient les professeurs, mais bien heureux aussi ceux qui restaient à Poudlard, ne nous le cachons pas!

Déjà l'ambiance était incomparable au chateau au moment des fêtes, tous ceux qui étaient restés s'évertuaient à le dire. Les décorations que l'on pouvait voir avant de partir, étaient réellement magnifiques et elles donnaient une ambiance des plus plaisantes. Ensuite, le peu d'élèves qui restaient étaient fatalement intégrés malgré eux aux professeurs et ça pouvait quelques fois être marrant. Imaginez Rogue en train d'argumenter sur l'attrocité du goût de la soupe, tout en s'affublant de son plus méprisant regard, rien que du bonheur vous dis-je!

Et puis ne serait ce qu'être à Poudlard, seul, sans une centaine d'élèves qui vous gonflaient tous les matins à vous demander si oui ou non vous étiez préfet, oui ou non on vous dérangeait, oui ou non vous pouviez répondre à une question et enfin si oui ou non vous alliez leur en vouloir de le gonfler si tôt. Rien que d'y penser, Grégory en frémissait déjà. C'est pour cela que Grégory préférait de loin rentrer chez lui, même s'il ne risquait de rencontrer ce type de scénarios avec le petit nombre d'élèves, seul avec ses deux aurors de parents, et passer un formidable Noël à trois, comme ils le faisaient tous les ans. Un Noël chez des aurors était très particulier, il fallait le dire, alors un Noël chez des aurors de sang pur, l'était encore plus et bon nombre de rithes n'échappait pas aux Eragon, fidèles tous les ans aux même pratiques.

Visite chez les cousins et tantes, ainsi que les oncles. Visite aux Etats-Unis pour le côté “Eragon” de la famille, et s'en suivait des vacances pas franchement de tous repos. Prendre la poudre de cheminette était certe très lassant, mais Grégory la préférait largement aux transplanages d'escorte répétés de ses parents pour les promener un peu partout à travers le pays. Mais la liste des choses à faire durant les vacances de Noël ne s'arrétaient hélas pas là et bon nombre de choses, pire encore (si si c'est possible!), étaient prévues. Comprennez donc la joie du plus jeune des Eragon à vouloir rentrer pour Noël. (“Happy Christmas Grégory! Thaaaanks!”).

Pendant que Grégory était en train de comtempler une nouvelle étagère, une pensée lui traversa l'esprit. Phénix... Le mot parlait de lui même et seul Grégory pour l'instant été au courant. Ce projet n'en était qu'au stade de la réalisation et il n'en demeurait pas moins important. Il le savait, il devait rallier des gens à sa cause et les Serdaigle en particulier, symbole de sagesse et d'intelligence. Sally serrait elle de la partie ? Grégory devait le savoir mais avant ça, il devait la tester, pour voir jusqu'où allait sa motivation, en considérant bien entendu que motivation il y avait.


- Sinon, les cours de Défenses contre les Forces du mal ne vous donnent pas du fil à retordre ? Les ASPIC approchent et des conaissances théoriques sont demandées, de la pratique surtout, ce dont nous manquons cruellement...

Il avait dit ça d'un ton de regret, ne regardant pas la jeune fille, de peur de paraitre suspect. Il ne l'avait regardé qu'une seule fois depuis son arrivée, et cette attitude aurait pu paraitre bizzare. Continuant donc de parler tout en admirant un chocolat saveur Bierraubeurre, Grégory attendit la réponse de sa collègue, camarade plutôt. Ils ne s'étaient jamais réellement parlés même s'ils étaient en bon thermes, et ne demeuraient donc pas ce qu'on pouvait apeller des “copains”. Conaissance aurait été plus exact, même si Grégory aimait beaucoup de manière générale les Serdaigle. De toute manière, tout le monde le savait à présent, Grégory avait faillit être envoyé à Serdaigle par le choixpeau, d'où son attachement pour cette maison... Entre autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Ann Perks
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 464
Age : 24

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Ven 22 Fév - 3:06

Grégory ne s'était apparemment pas apperçu de son changement d'humeur, et c'était tant mieux. De toute façon, elle savait qu'un rien suffirait à lui faire oublier cette stupide histoire de famille, et qu'elle ne tarderait pas à redevenir euphorique face aux merveilles qu'offraient Pré-au-Lard. Elle était ainsi : d'humeur facilement changeante mais principalement joyeuse. Et, en étant parfaitement consciente, elle avait petit à petit appris à garder ses changements d'humeur pour elle, affichant toujours un air avenant.. Du moins, tant que c'était possible.

- Qui ne les attend pas ?! Je pense que tous les élèves de Poudlard sont impatients de rentrer chez eux et de pouvoir célébrer Noël en famille..., déclara Grégory, lui demandant par la suite si elle comptait rentrer chez elle pour les fêtes.

- Je rentre, affirma-t-elle immédiatement. Comme tous les ans, d'ailleurs. Ma mère ne me pardonnerait sûrement pas de la laisser seule à cette période de l'année. Et moi non plus.

Elle n'avait pu s'empêcher de laisser transparaître, dans sa voix, la tendresse qu'elle ressentait dès qu'elle évoquait sa mère. Elle pensait sincèrement ce qu'elle venait de dire. La jeune fille avait prit l'habitude, sans même avoir besoin d'y réfléchir, et malgré son départ à Poudlard, de rentrer chez elle aussi souvent que possible, ce qu'elle faisait donc à chaque fête. Elle était consciente d'avoir autant besoin de la présence de sa mère que cette dernière avait besoin de la sienne, et ce malgré ses 17ans. Et puis, Noël n'était-il pas une fête de famille?

Elle avait évidemment entendu parlé, comme tout le monde d'ailleurs, de la splendeur de Poudlard en temps de fête, et réfléchissait parfois à rester au collège, de temps en temps, pour le voir d'elle-même.
Pourtant, jamais elle n'avait pu s'y décider. Après tout, rien ne vaut son 'chez-soi', et elle l'avait constaté à maintes reprises. Si Poudlard était un lieu féérique et accueillant, auquel elle tenait tout particulièrement, elle lui préférait pourtant l'endroit chaleureux où elle vivait, entourée de ceux à qui elle tenait le plus.
Grégory sembla se perdre, de nouveau, dans la contemplation des étagères. Sally, elle, les regardait sans vraiment les voir, encore et toujours perdue quelques kilomètres plus loin, là où son esprit l'emmenait. Elle faillit sursauter lorsque le jeune homme à ses côtés reprit la parole, et mit un certain temps à lui répondre.
ASPIC. Il avait trouvé LE mot qui la fit grimacer. Elle s'était efforcée de ne pas trop y penser depuis son arrivée au village de Pré-au-Lard. Pouquoi?
Tout simplement parce que, come tout Serdaigle qui se respecte, elle avait de plus en plus de mal à lâcher livres et cahiers trop longtemps, ne cessant de penser aux Epreuves qui attendraient les 7ème à la fin de l'année. Non seulement leurs résultats compteraient pour beaucoup, dans leur acceptation aux Universités, Facultés ou autres, dans lesquelles ils décideraient de s'inscrire, mais en plus, 'ASPIC' renvoyait évidemment à leur départ définitif, de plus en plus proche, de Poudlard. En fait, ce terme représentait la fin d'une époque. Ils seraient bientôt projetés dans la vie active, bien loin des murs protecteurs du Château. Et elle n'arrivait pas encore à s'y faire, confortablement installée qu'elle l'était dans la petite routine instaurée près de 7ans plus tôt.
Bref, le principal sujet de la question de Grégory était en fait les cours de DCFM, et elle se décida enfin à répondre.

- Et bien... Je me demande, comme bien d'autres sans doute, comment vont se dérouler les épreuves. Et je ne me sens pas du tout prête. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure. Il est vrai que la pratique compte pour beaucoup, dans cette matière, et à mon avis, le décret du Ministère à ce sujet ne jouera pas en notre faveur.
Non, nous n'avons pas assez de pratique. Mais ce n'est pas vraiment comme si on nous laissait le choix, ajouta-t-elle prudemment.

Le 'On' en question désignait bien sûr Ombrage, l'imbécile qui leur servait de Professeur de DCFM, et ça, Grégory l'avait sûrement comris. L'un de ses -nombreux- décrets, venus tout droit du Ministère, consistait en l'annulation de la partie Pratique des cours. Elle se laissa emporter par le ressentiment qu'avait provoqué cette décision et ajouta, sans même se rendre compte qu'elle parlait de nouveau à voix haute :

- Je suppose que le but de tout ça est d'éviter une éventuelle rébellion. Et de bien montrer que 'nous ne risquerons absoluement rien une fois sortis de Poudlard'. C'est... profondément frustrant, dit-elle en fixant Grégory dans les yeux, pour la première fois depuis qu'ils avaient entammé la conversation, sashant que nous serons seuls, à ce moment-là, et livrés à nous même.

Elle pensait le jeune homme bien placé pour comprendre tout ce que cela impliquait. Il était de notoriété publique qu'il avait faillit être envoyé à Serdaigle et ressentait une profonde aversion pour Ombrage et ses idées. Elle savait qu'ils avaient certainement, tous les deux, le même avis sur ce sujet.
Il y avait, principalement, les raisons qu'elle venait d'énoncer à voix haute. Mais on pouvait y ajouter, de façon plus terre-à-terre, le fait que les Serdaigles acceptaient difficlement d'avoir des lacunes, faisant de leur
mieux pour les combler. Et ils étaient tous conscients du fait que les cours actuellement dispensés par Ombrage ne les mettraient sûrement pas du niveau requis pour les ASPIC. Oui, elle était sévère, et même plus. Mais sans pratique, ses cours n'avaient quasiment aucun intérêt, d'autant plus que les élèves avaient reçu l'interdiction de s'entraîner de leur côté, et qu'elle ne faisait rien pour y remédier. Pour tout dire, c'était plutôt le contraire. Bien qu'il soit généralement préférable d'éviter de critiquer les partiques de la Grande Inquistirice, Sally Ann n'hésitait pas à penser que Grégory n'irait certainement pas rapporter ses paroles au Professeur Ombrage, et c'est pour cela qu'elle ne s'était pas défilée face à sa question.

Cependant, habituée depuis longtemps à observer ses interlocuteurs, elle avait remarqué que Grégory avait continué de fixer, d'un air indifférent, des Chocolats saveur Bierre-au-Beurre. C'était.. étonnant, en fait, vu ce dont ils parlaient. Il ne lui semblait pas l'avoir déjà vu discuter d'Ombrage sans rien exprimer d'autre que de la... fatalité? Du regret? Elle ne savait pas vraiment. Et cela avait suffit à éveiller son intérêt.
S'il avait attendu patiemment qu'elle lui donne son avis, c'est avec impatience, pour sa part, qu'elle attendit qu'il lui explique où il voulait en venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Sam 23 Fév - 17:28

Sally avoua à Grégory qu'elle rentrait chez elle pour les fêtes ce que Grégory compris complètement. Elle ne devait de toute manière n'avoir une raison de rester à Poudlard et y passer tout son temps était parfois souvent dur à supporter surtout sans voir de la famille. Les vacances étaient le seul moment où il était possible aux élèves de voir de la famille et de quitter Poudlard, donc autant dire qu'elles étaient attendues avec beaucoup d'impatiences, surtout de la part des plus jeunes. Des plus vieux aussi d'ailleurs (les anciens hé hé!).

La jeune fille enchaina sur la question de Grégory et elle lui donna une réponse des plus complètes, digne des meilleurs Serdaigle et surtout une réponse qui enchenta Grégory au plus haut point. Le Phénix club allait certainement recruter un membre de plus en la personne de Sally Ann, si le préfet voyait juste. Les 7ème années étaient certainement ceux qui avaient le plus envie de réussir en Défenses contre les Forces du mal, passant leur ASPIC à la fin de l'année, et n'étant vraisemblablement pas du tout prêt pour un examen pratique.

Pour cela, il fallait donc de l'entrainement, entrainement qui, soit dit en passant, avait été formellement interdit par un décrét formulé par Ombrage, un décret que Grégory se fairait un plaisir de contourner. Pas subtilement en fait, des fois il pouvait se le permettre, jouer sur des mots pour tourner le décret à son avantage mais cette fois ci, la réunion de plus de 2 élèves étant interdite, toute tentative surprise serait sévèrement sanctionnée. Le préfet ne pouvait donc faire exception à la règle, du moins si, mais devrait le faire avec beaucoup de prudence, ce dont il ne manquait jamais de manière générale.


- Au contraire, tu as le choix...

Grégory se tourna alors vers Sally et jeta un coup d'oeil aux environs. Personne ne semblait les écouter, tous profondemment attelés à vanter les mérites des différents produits du magasin. C'est alors que le préfet s'approcha de sa camarade et lui souffla, d'une voix à peine audible.

- Ca t'intéresse d'intégrer un groupe d'entrainement à la Défense contre les Forces du mal ?

Quiconque aurait entendu ses paroles auraient compris que ces paroles vallaient de l'or auprés d'Ombrage. Une tentation à l'infraction du règlement ? Et bien oui certes. Sally allait elle comprendre que ce genre de petites réunions était interdites ? Bien sur, elle était intelligente et uniquement au ton de la voix de Grégory et à ses manières, quiconque aurait compris que ce dont il parlait était interdit. Le jeune homme adopta sa position initiale et attrapa une boite de bonbons un peu plus haut, se hissant sur la pointe des pieds. Faisant mine de lire l'étiquette pendant quelques secondes, il jeta discretement un sourire malicieux à la Serdaigle, lui faisant bien comprendre que les règles ne lui faisait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Ann Perks
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 464
Age : 24

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Dim 24 Fév - 1:25

Après l'avoir écoutée attentivement, le jeune homme parut étrangement satisfait. L’espace d’un instant, Sally s’en voulut de s’être ainsi laissée emporter, instinct de conservation oblige… Mais elle se reprit rapidement. S’il y avait quelque un a qui elle pouvait faire confiance, concernant ce sujet, c’était bien Grégory, n’est-ce pas?
Elle continua de le fixer, ne cachant pas son impatience. Elle était certaine qu’il avait quelque chose de précis derrière la tête, et la réponse qui vint lui donna raison.

- Au contraire, tu as le choix…
, susurra-t-il sur le ton de la confidence.

Puis, d’un coup, il se tourna vers elle, regarda autour d'eux d’un air méfiant, et lui souffla quelques mots, presque inaudibles, à l’oreille avant de reprendre sa place initiale. Il attrapa une boîte bonbons dont il se mit à lire l’étiquette d’un air nonchalant, et lui adressa un sourire malicieux qu’elle ne fut pas sûre de bien comprendre, tandis qu’elle le regardait encore, abasourdie.
Elle mit un petit moment avant de se retourner, à son tour, face à l’étagère, les sourcils froncés, regardant sans les voir les Fizwizbiz étalés sur l‘étagère, adressant de fréquents coups d’œil à son voisin.
Un groupe d’entraînement... À la Défense contre les Forces du Mal. Peut-être avait elle mal compris? Il avait parlé si doucement qu’elle n’était plus sûre de ce qu’elle avait entendu. Et pourtant, ça se tenait. Cela expliquait sa précédente question, et le fait qu’il ait introduit le sujet du cours de DCFM. Elle se mit à analyser la phrase sans même s’en rendre compte. Sans doute par habitude. A vrai dire, il y avait pas mal de choses qui… clochaient.
Rien que le mot « groupe » était proscrit, à Poudlard, depuis qu’Ombrage avait validé le décret selon lequel les réunions de plus de deux élèves étaient formellement interdites.
Et le fait qu’il y intègre la « Défense contre les Forces du Mal » n’arrangeait sans doute rien à l’affaire. Car il n’était pas question de théorie, n’est-ce pas? Pourquoi constituer un club d’entraînement, sinon pour la Pratique?
Elle se mit à se ronger distraitement l’ongle du pouce, toujours à sa réflexion, et attrapa d’une main des confiseries.
Un groupe d’entraînement…
Après tout, pourquoi pas? Elle en aurait bien besoin, si elle comptait réussir ses épreuves d’ASPIC. Mais…

- Est-ce que tu te rends compte que tu me proposes d’enfreindre sciemment le règlement?, souffla-t-elle doucement.

De toute façon, le ton adopté par Grégory, ses précautions avant de lui en parler, son sourire en coin… tout, dans son attitude, laissait entendre qu’il était parfaitement conscient de ce qu’impliquait sa proposition. Au moins, elle ne pouvait pas lui reprocher un manque de prudence quelconque. Il y avait également le fait qu'il s'était, tout à coup, mis à la tutoyer. Apparemment, la première question était une sorte de... test? Elle il semblait qu'elle ait gagné sa confiance... ou quelque chose comme ça. Il savait ce qu‘il encourait, et faisait le nécessaire ne pour ne pas se faire prendre.
Le problème était que la sagesse était l’une des qualités -ou défaut, selon le point de vue- des Serdaigles. Et c’est pourquoi elle hésitait encore, n’ayant aucune envie de se retrouvée en face d’Ombrage pour une heure -ou plus- de colle. Il y avait toujours un risque, après tout…
Mais apparemment, ce n’était pas se genre de détails qui arrêteraient le Rouge et Or.

- N’est-ce pas un peu… risqué, Monsieur le Préfet?, demanda-t-elle en riant légèrement, en appuyant un peu plus sur les derniers mots, bien sa question n’ait, en fait, rien d’un reproche.

Elle était consciente que son hésitation risquait être mal interprétée, et que Grégory se poserait certainement des questions quant à sa réponse. Si critiquer Ombrage pouvait être considéré comme ‘dangereux‘, une confidence pareille l’était encore plus. Si elle s’en souvenait bien, il y avait déjà eu un cas pareil quelques années plus tôt. Pendant sa 5ème année, en fait. L’AD. Et ça s’était mal terminé, puisqu‘ils avaient été dénoncés, puis découverts par Ombrage et sa Brigade.
Elle posa le produit qu’elle tenait et en prit un autre, auquel elle ne jeta pas même un coup d’œil.
Une chose était sûre : qu’elle accepte ou non, elle ne le dénoncerait pas. Et elle était pratiquement certaine d’accepter, au final. Parce que quoiqu’elle en dise, l‘idée de transgresser les lois de la Grande Inquisitrice était plutôt… tentante.

- Ton idée m’intéresse,répondit-elle finalement.J’ai juste besoin… d’y réfléchir un peu. Et quelques précisions ne seraient, d’ailleurs, pas de refus. Mais, je ne suis pas sûre que ce soit le lieu approprié pour parler de… ça.

Elle le regarda, un sourcil levé, lui demandant implicitement son avis. Ils étaient entourés de monde, en particulier d’élèves, et pouvaient être entendus par n’importe qui, qu’ils fassent attention ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Sam 15 Mar - 18:27

[Really sorry for the late!]

Comme l'avait imaginé Grégory, Sally était tout d'abord sceptique à l'idée. Logique me direz-vous, quel Serdaigle digne de ce nom n'aurait pas douté une seconde de l'étendu de ce plan et surtout de son bon fonctionnement? Aucun sans aucun doute. Sally Ann ne faisait donc pas exception à la règle et était donc inquiète en parfaite fille intelligente. Elle lui demanda ensuite, après avoir demandé s'il était bien conscient de ce qu'il faisait, si l'opération n'était pas risquée et c'est là que le préfet des Gryffondor pris enfin la parole.

- Tu crois que je te le proposerai si je n'avais pas réfléchis à toute les éventualités ? Le règlement est fait pour être transgressé de toute manière. Pourquoi d'autres? Risqué ? Si bien sûr que ça l'est. Mais n'est-ce pas un prix à payer pour pouvoir dignement se battre et apprendre à se défendre ? Je pense que si...

Grégory savait que ses mots là ne laisseraient pas la jeune fille indifférente et il les avaient dit dans ce but là. Seul le manque de connaissance pouvaient motiver un Serdaigle, Grégory le savait bien, c'était d'ailleurs ces mots qui l'aurait convaincu, à lui, et il avait du sang de Serdaigle en lui, ne l'oublions pas. Sally lui répondit, suite à ces remarques non dénuées de tout sens, qu'elle était interessée par le projet. Elle lui dit aussi que ce n'était pas vraiment l'endroit pour en parler et Grégory ne pouvait qu'approuver, surtout avec la brigade inquisitoriale qui recrutait de plus en plus de jeune Serpentard, même pas en age de se servir d'une baguette.

Mettre tant de pouvoir dans de si petits corps était un fait bien dangereux et Grégory espérait que peu de première année vert et argent avaient ces clés là du pouvoir, car d'un, ils allaient très vite prendre de mauvaise habitudes et de deux, le sablier des trois autres maisons, en particulier celui des Gryffondor allait bizzarement chuter dans les abimes.


- Tu as tout à fait raison. J'ai prévu d'envoyer un hibou à tous ceux qui sont interressés, et tu en fait donc partie. Je te demanderai de bruler la lettre en revanche dès que tu l'auras lu, je ne veux prendre aucun risque. Je te fais confiance...

Et digne de confiance, les Serdaigle l'étaient. Sally Ann était une fille bien plus grande que Grégory, d'un an en fait et sa présence dans le Phénix Club ne pouvait qu'être un plus. Il ne voulait pas tout faire tout seul et faire la précédente erreur de l'AD, à savoir tout vouloir gérer et ne pas y arriver convenablement. Cette fois, Grégory n'était pas seul, il était aidé d'Emi et seul les membres de confiance entreraient dans le Phénix Club, pas les autres. L'entraide serait aussi un pilier du club et non pas les simples cours théoriques ou même pratiques enseignés par un seul. Grégory était aussi là pour s'entrainer, ne l'oublions pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Ann Perks
Ministère
Ministère
avatar

Messages : 464
Age : 24

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Jeu 17 Avr - 2:13

[à mon tour de m'excuser, cette fois ^^']





Sally Ann tiqua lorsque Grégory affirma que le règlement était «
fait pour être transgressé ». Non, ça ça ne faisait vraiment pas partie de ses ’principes’… Enfin… Quoique… .
Néanmoins, il fallait avouer que les arguments proposés par le Gryffondor, outre celui-ci, étaient plutôt convaincants. Il savait exactement quoi dire ou quoi faire pour faire mouche… et ça marchait.
Il lui annonça qu’il avait l’intention d’envoyer une lettre à ceux qui seraient intéressés par l’idée, afin de leur donner plus de précisions, et elle approuva d’un signe de tête. C’était bien plus prudent que d’en discuter ainsi, alors qu’ils étaient entourés de dizaines de Serpentards. Elle hocha donc la tête en signe d'assentiment.

Sally se demanda vaguement qui seraient les autres membres du club que Grégory avait décidé de fonder. Elle ne serait pas surprise de retrouver Emi Benett, la préfète en Chef, ou encore cette jeune fille de Poufsouffle, qu’elle ne connaissait que de vue, mais qui semblait plutôt proche du Gryffondor. Ce serait, en tout cas, un choix judicieux, étant donné qu’il s’agissait d’élèves sérieuses. Même sans les connaître, il n’était pas difficile de se rendre compte qu’elles étaient dignes de confiance. Peut-être également quelques autres Serdaigles? Hum. Oui, sûrement.

Pensant que cette partie de la discussion était sans doute close, elle jeta un coup d’œil à sa montre. Il n’était pas très tard, et elle aurait sûrement le temps de passer dans un dernier magasin avant de se rendre aux Trois Balais. Reportant son attention sur l’étalage de bonbon, elle se décida finalement à s’arrêter là dans ses achats. Sinon, elle n’aurait même plus de quoi se payer une bièraubeurre. Et puis, elle ne pouvait prendre de sucreries que pour ceux à qui elle comptait offrir un cadeau très tôt, voir même immédiatement… Et ils étaient rares. Les présents pour la ‘famille’ demanderaient plus de réflexion et de recherche… Il valait mieux éviter les faux pas, avec eux. Son doigts glissa le long de l’étagère, frôlant à peine les produits proposés. Rien ne l’empêchait de continuer de regarder, après tout.

Cependant, un rapide coup d’œil à l’horloge fixée sur l’un des murs du magasins, derrière le comptoir, lui appris qu’elle ferait mieux de se dépêcher un peu si elle comptait sortir de là. La queue qui s’était formée devant la caisse était énorme. Et encore, il aurait sans doute mieux convenu de parler d’agglutinement des clients plutôt qu’autre chose. Ne restait plus à la Serdaigle qu’à essayer de se frayer un passage… là-dedans. Or, s’il y avait une chose qu’elle n’aimait pas, c’était de se retrouver au cœur d’une foule aussi… compacte. Sally Ann regarda de loin, passablement dépitée, tous ces inconnus se chamailler joyeusement, se bousculer de temps en temps pour garder leur place, tandis que d’autres tentaient d’avancer de quelques centimètres en douce. Finalement, elle se retourna vers Grégory et grimaça un sourire.

- Je crois qu’il vaudrait mieux qu’on y passe maintenant, non?, questionna-t-elle en désignant la direction de la caisse, par-dessus son épaule.

Honeydukes ayant toujours eu un succès indéniable, les gens continuaient en effet d’affluer vers le magasin. D’ailleurs, le temps dehors se faisait de plus en plus grisâtre, phénomène dû à l’heure déjà bien avancée et au mauvais temps persistant, à cette époque de l’année. Et puis Sally avait toujours eu la 'bougeotte'. L'ambiance chaleureuse, du magasin, qu'elle avait trouvée agréable lorsqu'elle était entrée, commençait maintenant à lui peser. Elle avait besoin de sortir. Elle prit donc la direction de la caisse, mais préféra tout de même attendre son tour -toute occupée à ronger consciencieusement l'ongle du pouce- plutôt que se faire piétiner par les gamins qui piétinnaient d'impatience, à quelques pas d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-univers.goodforum.net/repartitions-terminees-f69
Grégory Eragon
Oubliés
Oubliés
avatar

Messages : 3628
Age : 28
Année : +2
Age du personnage : 19 ans [03/12/80]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   Mer 23 Avr - 1:31

Voyant que Sally n'était pas fille à crier sur tout les toits les choses importantes qu'on lui confiait, Grégory réalisa qu'elle était digne de confiance. En fait, après les Poufsouffle et les Gryffondor, les Serdaigle étaient relativement dignes de confiance, car assez intelligents, ce qui leur donnait plus de maturité sur leur intervention auprès des autres élèves. C'est d'ailleurs ce qu'avait toujours aimé Grégory chez son père d'ailleurs, ainsi que chez tout les Serdaigle. Leur capacité à être très réfléchis et à pouvoir analyser des situations de grandes importances tout en ne perdant pas le nord. Grégory pencha la tête en avant en signe d'acquiessement quand Sally Ann lui dit qu'il vallait mieux s'avancer maintenant dans la file de monde. Ce n'était pas un mauvais choix quand on voyait la foule d'élèves qui désiraient consommer des produits.

Les deux étudiants restèrent donc dans la queue à bavarder de tout et de rien en particulier sur le tout. Le tout portait essentiellement sur les sucreries en fait, élément relativement capital pour des petits en pleine croissance, et oui ! Grégory et Sally n'avaient pas des sujets de discution que purement intellectuels non rassurez vous se sont des adolescents normaux! Et le préfet se surpris même quelques fois à laisser échapper un éclat de rire, ce qui ne lui ressemblait guerre en fait. On pouvait donc en déduire que la présence de Sally lui convenait et il ne s'en cachait pas. Il était quand même dommage que l'année suivante elle doivent partir, voilà qui ferait un vide auprès du Gryffondor. Mais il perdait pas espoir et comptait bien retrouver tous ceux qui partaient l'année prochaine, il n'était pas question de couper les ponts.

Quand Sally eu payé, les deux adolescents sortirent de la boutique où l'air frais de l'hiver les attendait. Les deux jeunes ne se lassaient pas de la compagnie de l'autre et parlèrent donc ensemble en admirant les vitrines de la ville tout en parlant. Ils n'évoquèrent pas le sujet du Phénix Club. Tout en parlant, quelques flocons de neige tombèrent sur leur tête pour cesser quelques instants après. Le bal de Noël approchait et surtout la fête en elle même, synonyme de beaucoup de choses positives. Grégory en était certains, Noël cette année serait une très bonne période...



[ TERMINE pour MOI ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie hivernale [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie hivernale [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» La sortie de la Forêt de Jade
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 2-
Sauter vers: