AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Katrina Mary O'Farrell

Aller en bas 
AuteurMessage
Katrina O'Farrell
Juste et loyal
Juste et loyal
avatar

Messages : 4
Age : 25
Année : 6ème année

MessageSujet: Katrina Mary O'Farrell   Ven 15 Fév - 17:32

Nom: O’Farrell
Prénom: Katrina Mary
Âge: Quatorze
Année: Quatrième
Maison souhaité: Poufsouffle
Qualités: Katrina est quelqu’un de sympathique, loyale, intelligente et de drôle, et certains apprécient son côté déjanté.
Défauts: Malgré le fait qu’elle soit gentille, elle devient très méchante lorsqu’on l’agresse, ou lorsqu’on agresse quelqu’un sans défense, car elle déteste au plus haut point l’injustice. Sinon, elle peut se montrer parfois énervante avec son côté trop bavard et gaffeur. On pourrait ajouter qu’elle est trop franche et blesse parfois les gens sans le souhaiter …
Caractère: Katrina a toujours été une petite fille adorable et rigolote. Bébé, elle commençait déjà à amuser la galerie, par ses bêtises sans graviter et ses pêchés mignons et gamine, elle s’amusait à faire le clown. Ses manières sympathiques et emportées faisaient d’elle une petite fille vraiment drôle et l’on ne pouvait pas faire autrement que de l’appréciée. Mais après la mort dramatique de sa mort, Kat a changé, non seulement sur le point physique, car elle avait perdu beaucoup de poids et en était devenue carrément maigre à cette époque, mais aussi sur le poids mental. A cette époque, elle avait perdu la joie de vivre et son moral, bien évidemment, s’en était vu ressenti. Elle était devenue triste et mélancolique, voire même froide, et ne savait plus plaisanter, mais les gens la comprenaient, après ce qui était arrivé, et compatissaient ; mais voir les gens compatir à son malheur, voir leur pitié, ne l’avait qu’agacée encore plus, et sa hargne était due à son malheur et sa tristesse. Heureusement, son père a su la soutenir dans cette épreuve, même si lui aussi souffrait énormément de la disparition terrible de sa femme bien-aimée, mais à réussi à remonter le moral de sa fille, en lui disant que sa mère n’aimerait pas les voir abattus ainsi, et bien d’autres choses encore. Avec le temps et l’aide de son père, la fillette à surmonter son chagrin et a retrouvé son caractère d’avant et sa joie de vivre, même si cela a été très difficile à faire. Katrina est donc redevenue rigolote, sympathique, enjouée. Sa détermination, son courage et son sang-froid on fait qu’elle a repris le dessus et à réussir à redevenir comme avant, a essayé de moins souffrir, car elle savait que sa mère n’aurait pas voulu qu’elle se gâche la vie, car elle ne voulait pas rendre son père encore plus malheureux, ni perdre ses amis. Pour Katrina, sa famille et ses amis sont les personnes les plus importantes du monde, elle se tuerait pour eux, et elle est vraiment loyale et franche, et n’hésite jamais à défendre les plus petits et les autres lorsqu’elle voit qu’ils se font attaqués, car elle ne supporte ni l’injustice, ni la lâcheté de ceux qui passent leur temps à insulter les autres et qui se croient le centre du Monde. Kat n’est certainement pas ainsi, elle tient plus aux autres qu’à elle-même et préfère s’amuser en d’autres manières qu’en insultant les gens mais, comme tout le monde, elle possède également des défauts, par exemple, elle est entêtée, téméraire et ne lâcherait jamais prise avant d’avoir réussi ce qu’elle entreprenait, et, malgré sa gentillesse et sa générosité, si on tente de lui marcher sur les pieds ou de faire du mal à quelqu’un qu’elle aime, elle réagit au quart de tour et n’hésite pas à se défendre par tous moyens, même physiquement, d’autant plus qu’elle fait du kung-fu. Mais n’aimant pas la violence, elle préfère répliquer par les mots plutôt que par les coups, et blesse parfois son adversaire sans même s’en rendre compte, car elle trouve toujours le « point faible » de son adversaire. Peut-être parce qu’elle est très intelligente, mais elle préfère faire sa « folle » plutôt que son « intello » car, même si elle obtient d’excellentes notes lors des cours et participe à chaque fois qu’elle connaît la réponse, elle aime beaucoup rigoler en dehors et certaines personnes pourraient penser qu’elle est légèrement stupide sur les bords, mais c’est mal la connaître. Mais tout de même, on pourrait dire que, depuis que sa mère est décédée, malgré le fait qu’elle a retrouvé le moral, quelque chose semble s’être brisé en cette jeune fille depuis le drame, elle est parfois absente, comme si elle était dans un autre monde, et ceux qui savent que sa mère est morte et qui la connaissent bien se doutent que, dans ses moments-là, elle pense à sa mère et préfèrent la laisser en paix, dans ses pensées. En effet, quelque chose à changer en Katrina depuis le décès dramatique de sa mère, mais elle essaie de ne pas le montrer et fait comme si ne rien était en général, et préfère s’isoler lorsque ça va mal, ce qui est étonnant de sa part car elle est loin d’être quelqu’un de solitaire …
Histoire: En arrivant à Poudlard, Katrina avait été plus que surpris(e) par la grandeur du château
Katrina Mary O’Farrell est issue d’une famille Moldue, et, aussi loin qu’on peut remonter dans son arbre généalogique, personne ne semblait apparemment disposé de dons magiques avant elle. Katrina a donc vécu dans la totale ignorance de la magie, comme une enfant « normale », en d’autres thermes. Katrina est donc née un 13 février, un vendredi 13 pour être précise, mais, contrairement à la superstition Moldue, être née ce jour-là n’a pas porté malheur à Katrina ; on pourrait même dire que, pour elle, le 13 est son chiffre porte bonheur. Comme tous les enfants Moldus, ou qu’on croyait du moins qu’ils étaient Moldus, Katrina O’Farrell naquis dans une maternité Moldue et, déjà petite, on voyait la ressemblance frappante avec sa mère.

Les O’Farrell on beau être des Moldus, il n’en demeure pas moins que ce sont des gens ayant beaucoup de chance, et d’argent. En plus des richesses qu’ils on hérité de leur famille, le père de Katrina, Jack, est un médecin légiste, qui, comme chaque médecin, a fait énormément d’études, et gagne beaucoup d’argent. Quant à Mary, la mère de Kat, elle est avocate.

Katrina a donc été élevée et choyée comme tous les enfants « normaux », écoutant les contes de sa mère, jouant aux poupées et à la marchande avec ses amies d’enfance. Peu à peu, elle a grandit, elle a été à l’école primaire où elle a toujours eu de bonnes notes, particulièrement en mathématiques, sa matière préférée à l’époque.

Mais alors que Katrina n’avait que dix ans, un terrible drame frappa cette famille si heureuse. Un soir ou Jack était aller faire ses gardes de nuit à la morgue municipale, Katrina était restée, comme tous les soirs, seule avec sa mère. Mais ce soir chamboula tout dans la vie des O’Farrell. Il commençait à se faire tard, mais Katrina ne dormait pas encore, et regardait tranquillement la télévision avec sa mère, car elle n’avait pas d’école le lendemain, lorsqu’un homme entra dans la maison des O’Farrell. Aussitôt, Mary, terrifiée, prit sa fille par la main et l’emmena à l’étage. La jeune Katrina était étonnée et lui demandait « Qu’est-ce qu’il y a, maman ? C’est qui le monsieur en bas ? ». Mary lui adressa un sourire qui se voulait rassurant, mais, en réalité, elle était totalement terrifiée et sa fille n’en comprenait pas la raison. Mary amena Katrina dans sa chambre, la cacha derrière un grand placard et lui dit « Ne bouge surtout pas. Ne dis rien. ». Puis, les larmes aux yeux, elle embrassa sa fille sur le front et s’apprêtait à quitter la pièce lorsque leur étrange visiteur entra dans la chambre. Grand, baraqué, l’air sombre, il semblait hostile et méchant, et, lorsqu’il parla, sa voix rauque donna des frissons à la jeune O’Farrell : « Alors comme ça, vous allez me dénoncer à la police au lieu de me défendre comme tout bon avocat l’aurait fait ? ». Mary O’Farrell garda tout ce qui lui restait de courage et déclara que oui, tout le monde savait qu’il avait assassiner sa femme, et qu’elle n’allait certainement pas le défendre, d’autant plus qu’elle détenait des preuves, et ajoutant qu’elle allait le vendre dès le lendemain à la police.

« Quel dommage, alors. », ce fut les simples mots que l’homme prononça, disant cela comme un claquement de fouet. Sortant quelque chose de sa poche, un lourd révolver, il tira sur Mary, devant les yeux écarquillés de Katrina, toujours cachée derrière le placard. Lorsque Mary tomba morte sur le sol, elle cria, un cri horrible, que l’homme, qui venait de s’enfuir, n’entendit pas.

Ce drame bouleversa totalement la famille O’Farrell, et particulièrement Katy qui avait assisté à ce meurtre. La fillette perdit pendant presque un an l’appétit et le goût de vivre, mais, grâce à son père et au temps qui passa, les choses s’améliorèrent quelque peu.

Environ un an après le drame, Katrina découvrit qu’elle était « quelqu’un d’exceptionnel » le jour où elle reçu sa lettre l’invitant à aller à Poudlard pour y faire ses études. Comme son père, elle cru tout d’abord à un canular, pensant que cela n’était qu’une simple farce stupide faite par une copine.

Mais ce n’était pas le cas. Lorsque Katrina découvrit que tout cela n’était pas une farce, elle se rendit au Chemin de Traverse pour y acheter ses affaires en compagnie de son père. La gamine était enthousiasme à l’idée d’apprendre la magie, mais, selon son père, il valait mieux ne pas raconter à ses amies où elle partait, préférant dire qu’elle allait dans un collège loin et qu’elle devrait être en internat. Kat a aurait souhaité confié ce « secret » à ses amies, mais elle savait d’avance qu’elles ne la croiraient pas et tint donc sa langue, puis vint enfin le jour où elle entra à Poudlard pour la première fois, terrifiée mais contente.

__________

Votre prénom/âge: Anaïs, 15 ans
Personnage préféré dans Harry Potter: En fait, j’en ai plusieurs. J’adore déjà les trois personnages principaux, c’est-à-dire Harry, Ronald et Hermione, mais il y a aussi Luna que j’adore !
Comment avez-vous connu ce forum ? Si c'est par quelqun, qui ? Je l’ai connu par Amanda Herlès
Donnez vous une note de 1 à 10 pour votre RP? Je dirais que je me « débrouille » en RPG, j’en fais depuis à peu près un an. Moi, je dirais 6/10
Avez-vous un parrain ? Si oui, quel est son pseudo ? Non

__________

Qu'est ce que votre personnage pense de:

Voldemort? Katrina fait partie du côté du « Bien », et, pour elle, Voldemort est le pire des hommes. Ou ce n’est même pas un homme.
Dumbledore? Elle apprécie Dumbledore, le trouve drôle et très intelligent.
Harry Potter? Là, la jeune fille est presque fan xD ! Elle admire secrètement Harry pour son courage …
Poudlard? Selon elle, c’est l’école la plus fantastique !


Répondez sans réfléchir à ces questions:

1/Vous marchez dans le Parc de Poudlard et vous voyez un élève se faire agresser par 2 autres personnes, que faites vous ?

-Vous allez faire cesser la bagarre

2/Vous cassez un vase, que faites vous ?

-Vous inventez une excuse.

3/Vous trouvez un gâteau dans le frigo que faites vous ?

-Vous en manger une part.

4/Si vous deviez être un point cardinal, lequel seriez-vous ?

-Ouest [Car Katrina n’a pas les pieds sur terre, elle est « à l’Ouest » Razz]


Dernière édition par le Ven 15 Fév - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina O'Farrell
Juste et loyal
Juste et loyal
avatar

Messages : 4
Age : 25
Année : 6ème année

MessageSujet: Re: Katrina Mary O'Farrell   Ven 15 Fév - 17:33

Exemple de RP:

Flash-back

Katrina O’Farrell regardait la télévision en compagnie de sa mère, Mary. Toutes deux ne portaient pas grand intérêt au film, qui était encore un film policer débile, mais il n’y avait pas grand-chose d’autre que cela, mis à part des émissions de télé-réalité, et elles détestaient toutes les deux cela. Katrina ne sentait pas qu’elle allait regarder ce film longtemps car cela ne l’intéressait pas et sa mère paraissait également s’ennuyer. Au moment ou Kat se prépara à proposer à sa mère de faire un jeu de société, la porte de la salle d’entrée s’ouvrit brutalement. Aussitôt, Mary O’Farrell, se leva et entraîna sa fille à l’étage en la tenant par la main. Katrina ne comprenait pas ce qui se passait …

« Qu’est-ce qu’il y a, maman ? C’est qui le monsieur en bas ? » demanda-t-elle.

Pour toute réponse, sa mère lui adressa un sourire qu’elle voulait rassurant, mais, en réalité, on voyait bien qu’elle était terrifiée et Katrina n’en comprenait pas la raison. Qui était donc cet homme qui venait d’entrer chez eux sans permission, et pourquoi sa mère en avait-elle peur ? Si c’était un voleur, il fallait appeler la police … Katrina se dit ensuite que, si c’était réllement un voleur, il ne serait pas rentré en voyant qu’il y avait du monde … Mary amena Katrina derrière un grand placard dans sa chambre et dit :

« Ne bouge surtout pas. Ne dis rien. »

Après quoi, Mrs O’Farrell, qui avait les larmes aux yeux, embrassa tendrement sa fille sur le front puis se releva, s’apprêtant à quitter la pièce pour faire face à leur « visiteur ». Mais elle n’eut pas le temps de sortir, que déjà l’homme pénétrait dans la chambre. Il était grand et baraqué, et n’avait pas l’air commode. Lorsqu’il parla, ce fût d’une voix rauque, froide, qui donna des frissons à Katrina :

« Alors comme ça, vous allez me dénoncer à la police au lieu de me défendre comme tout bon avocat l’aurait fait ? »

Mary paraissait terrifiée et avait apparemment envie de s’enfuir, mais l’homme bloquait l’entrée de la porte et elle ne voulait à aucun prix qu’il ne découvre sa fille cachée, alors, la mère de Katrina rassembla tout son courage et répondit d’une voix qu’elle tentait de rendre normale :

« Tout le monde sait que vous avez assassiné votre femme. De plus, je détiens de solides preuves et je ne vous défendrais pas ! J’irais vous dénoncer demain, à la première heure, à la police, croyez-moi ! »

L’homme réagit aussitôt et répondit encore plus froidement et sèchement qu’avant, sa voix faisant penser à un coup de vent glacé :

« Quel dommage, alors. »

Sans ajouter quoique ce soit d’autre, il sortit de sa poche un lourd révolver et le pointa sur Mary. Avant que celle-ci n’ait le temps d’hurler ou de réagir d’une quelconque manière, l’homme tira et la balle alla droit dans le cœur de Mary. Elle vacilla et s’effondra, morte, sous les yeux de Katrina qui hurla de terreur, tandis que l’homme s’enfuyait …


Première rentrée

C’était le grand jour ! Celui que Katrina O’Farrell attendait depuis si longtemps ! Aujourd’hui, elle passait de l’étape « primaire » à « collège ». En général, la plupart de ceux qui entraient au collège étaient soient contents, ou le contraire, mais toujours anxieux. C’était le cas de
Katrina O’Farrell: joyeuse, mais anxieuse. Or, elle n’était pas comme toutes les gamines de onze ans … En effet, passé du primaire, Katrina n’allait plus avoir une scolarité normale ! On ne pouvait même pas qualifier la fillette d’être une jeune fille ordinaire, étant donné qu’elle était … une sorcière …

Bien sûr, ce n’était pas la seule sorcière au Monde … Rien que dans le pays, il y avait énormément de sorciers et de sorcières, même si personne dans la famille de Katrina n’avait été sorcier ou sorcière avant elle ! Mais les Moldus (gens dépourvus de pouvoirs magiques) n’étaient évidemment pas au courant qu’autour d’eux, dans le voisinage par exemple, se trouvaient des sorciers de temps à autre. Seuls quelques rares Moldus étaient au courant sur la sorcellerie et, en général, c’était parce qu’un membre proche de leur famille était sorcier. Le père de Katrina, par exemple, était au courant, depuis qu’ils avaient reçu la lettre pour Poudlard ; ce qui avait d’ailleurs été pour la fillette une très grande surprise, et elle avait d’abord cru à un canular stupide.

Mais ce qui n’empêchait pas que Katrina était une sorcière et qu’au lieu de suivre ses amies de primaire dans un collège normal, elle allait aller dans la célèbre école de magie Poudlard pour y apprendre la sorcellerie. Lorsqu’elle avait dit à ses amies qu’elle ne serait pas dans le même collège qu’elles, celles-ci, très déçues, lui avaient demander pourquoi, et elle avait tout simplement répondu que son père préférait l’emmener dans un autre collège plus lointain, car une des ses tantes y étaient prof là-bas et pourrait aider la jeune fille à se repérer dans son nouvel établissement. C’était totalement faux : Katrina avait certes beaucoup de tantes, mais aucune d’elle était prof. Mais ses amies ne le savaient pas et elles croyaient évidemment plus à une tante prof qu’à la sorcellerie. Elles avaient donc cru Katrina, ne se doutant pas une seconde que celle-ci avait menti pour aller étudier la magie, et Kat et ses amies avaient eu du mal à se quitter, d’autant plus que la jeune O’Farrell leur avait dit qu’elle reviendrait seulement lors de quelques vacances, même pas les week-end !

C’avait également été très dur pour Katrina de quitter ses amies si chères à ses yeux, et elles s’étaient promis de rester en contact. Mais la gamine ne savait pas comment les contredire en leur disant que c’était impossible car aucun facteur Moldu ne viendrait lui apporter des lettres, et elle ne pourrait certainement pas envoyer des hiboux tenant des lettres à ses amies.

Néanmoins, malgré l’anxiété de quitter ses amies et sa famille pendant si longtemps, d’aller dans un monde qui lui était totalement inconnu, Katrina mourrait d’impatience ! Depuis qu’elle avait reçu la lettre de l’école Poudlard, et surtout qu’elle savait que cette lettre n’était pas une blague et qu’elle était bel et bien une sorcière, elle n’avait cessé d’attendre, et d’appréhender également, ce jour …

Maintenant, elle y était. Ça y est, elle était dans la Grande Salle, debout, avec tous les autres de premières années, en train d’attendre de se faire répartir.

« O’Farrell, Katrina. »

Katrina ne réagit que dix bonnes secondes plus tard, car elle était « ailleurs », elle ne cessait de penser à comment aller se passer son année, et un tas d’autres trucs dont il n’était certainement pas le moment d’y penser, mais il fallait bien dire que cette « répartition » était quelque peu ennuyante à force ! Sleep Elle ouvrit un œil, puis deux puis trois et s’exclama :

« Ooooooh mais c’est à moi !!! »

Pratiquement toute la salle la regarda comme si elle était complètement folle et, de part à d’autre de la Grande Salle, quelques rires fusèrent. Katrina rougit. Voilà qu’elle se faisait déjà remarquer, franchement ! Songeant qu’elle devrait essayé de se montrer plus discrète, elle s’avança vers l’estrade et surpris quelques regards moqueurs de la table des Verts et Argent. Pourquoi se moquait-elle d’elle ? Parce qu’elle était de petite taille, venait de se rendre ridicule ou simplement parce qu’elle allait se faire répartir ? Elle opterait sans doute pour la première et deuxième proposition, mais détourna son regard de la table des moqueurs. Cette maison n’avait pas l’air celle des « gentils ». Il y avait quatre maisons à Poudlard : Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard et, d’après ce qu’elle avait lu dans quelques bouquins avant d’arriver, cette dernière maison était décorée de Vert et Argent, donc la table qui venait de se « moquer » de Katrina. Il ne valait certainement mieux pas être dans cette maison, mais décida d’éviter tous préjugés et s’avança encore. La dénommée McGonagall lui mit le Choixpeau sur la tête pour être répartie, et elle fut plongée dans le noir. AU SECOURS !!! ELLE AVAIT PEUR DU NOIR !!!

Quel allait être le verdict du Choixpeau Magique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1551
Age : 37

MessageSujet: Re: Katrina Mary O'Farrell   Sam 16 Fév - 10:44

Bienvenue Katrina !!

Ta fiche est EXELLENTE. Tout est parfait.
>Juste que j'ai pas tout compris dans "Mais après la mort dramatique de sa mort"< ^^

Puisque tout est donc respecté, tu iras dans la maison de ton choix, c'est à dire ...


Spoiler:
 

Bon Jeu !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina O'Farrell
Juste et loyal
Juste et loyal
avatar

Messages : 4
Age : 25
Année : 6ème année

MessageSujet: Re: Katrina Mary O'Farrell   Sam 16 Fév - 12:07

Ouiii j'suis à Poufsouffle !!! Merci Minerva I love you

Pour la phrase, il s'agit d'une simple erreur de ma part, je m'en excuse. Je voulais sûrement écrire "Mais après la mort dramatique de sa mère" et non la mort dramatique de sa mort Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1551
Age : 37

MessageSujet: Re: Katrina Mary O'Farrell   Sam 16 Fév - 12:44

Oui en fait j'avais fini par comprendre en relisant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Katrina Mary O'Farrell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Katrina Mary O'Farrell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 5 :: Répartitions terminées :: Poufsouffle-
Sauter vers: