AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un réveil désastreux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daphnée de Montmorency
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 442
Age : 25
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

MessageSujet: Un réveil désastreux   Ven 24 Juin - 23:25


Le coeur serré, Daphnée était dans la salle commune de serpentard, installée dans l'un des divans verre émeraude. Le feu de cheminée crépitait doucement, tandis qu'elle le fixait, bien qu'elle ne parvenait pas réellement à le voir. Elle repensait encore et encore à la lettre qu'elle avait reçue un peu plus tôt et qu'elle n'avait cessé de lire et de relire, totalement anéantie parce qu'elle avait apprit. Elle ne pensait pas que sa vie pourrait basculer comme ça. Elle avait tout ce qu'elle désirait, elle avait des amis, un petit ami qu'elle aimait... Et là, elle redoutait de tout perdre, ou en tout cas de perdre le plus important à ses yeux, et qui n'était autre que Davel Hemmigway. Elle l'avait détesté et même haït au début, ne supportant évidemment pas son caractère, cependant si semblable à celui de Daphnée, et maintenant elle l'aimait, vraiment. Ce qu'il lui faisait peur, c'était de toute évidence que tout change, et les choses changeraient inévitablement, à cause du fait qu'elle ne pourrait pas refuser la décision de ses parents. Ils avaient très certainement fait les choses au mieux, du moins à partir du moment où l'on accepte l'idée d'un mariage arrangé.

Il n'y avait aucune solution au problème qu'elle avait et elle n'était absolument pas certaine de ce qu'elle devait penser, à propos de la lettre qu'elle avait reçue. Elle devait être en plein cauchemar, ou tout cela n'était qu'un terrible malentendu, une blague malheureuse que l'on venait de lui faire. Cependant, la lettre qu'elle avait reçue venait de ses parents, ils ne pourraient rire à propos de ce genre de choses, il s'agissait de fiançailles, et c'était trop important pour qu'ils décident de rire. Daphnée avait pensé qu'elle épouserait très certainement quelqu'un qu'elle ne connaîtrait que très peu, et que ce serait ses parents qui choisiraient pour elle, ou en tout cas, elle y pensait quand elle était encore jeune, et cependant ils n'en parlèrent plus avec elle, et elle espérait, naïvement peut-être, qu'elle pourrait choisir la personne avec qui elle partagerait le restant de ses jours, et décider toute seule de la vie qu'elle voudrait avoir.

La journée avait été cauchemardesque et elle n'avait même pas eu le courage de venir en cour de potion, qui était pourtant la matière qu'elle préférait. Elle était restée dans la salle commune toute la journée, quelques livres avec elle. Elle n'avait voulu voir personne, mis à part Davel, pour lui expliquer ce qu'il se passait, elle ne pouvait pas le mettre à l'écart. Elle lui avait tendu la lettre, pour qu'il la lise, et elle lui dit à quel point elle était désolée. Elle réalisa alors qu'elle n'était pas de celles qui se laissent abattre. Elle devait parler à Nicolaï, et lui dire que si c'était un stratagème pour lui pourrir la vie, cela était de très mauvais goût, et qu'elle ferait tout pour modifier la situation. Elle devait le voir. Il était pourtant près de une heure du matin, et tout le monde devait déjà dormir, lui y compris. Dommage pour lui, il n'aurait qu'à se rendormir !

Une seconde plus tard, elle se leva et partit en direction du dortoir des garçons. Elle monta rapidement les escaliers et elle arriva bien vite devant le dortoir. Elle ouvrit doucement la porte pour ne réveiller personne, et elle entra. Elle regarda tout autours d'elle pour trouver celui qui passerait un mauvais quart d'heure, et elle vit Davel. Elle voulait tout faire pour ne pas le réveiller, à l'inverse de Nicolaï, qu'elle n'hésiterait pas à réveiller. Elle le trouvait bien vite d'ailleurs, et elle s'approcha du lit où il était. « Nicolaï », dit-elle pour le réveiller. Cela ne suffit pas, ce qui ne l'étonna pas du tout. Il fallait beaucoup de repos, après tout, pour garder éveiller un mètre quatre-vingt cinq de débilité. Elle trouva la baguette magique du jeune homme posé sur la table de nuit, et elle l'a prit immédiatement. Elle n'avait aucune envie de finir à l'infirmerie à cause d'un sort de défense qu'il pourrait lancer, au cas où il ne remarquerait pas assez vite que c'était Daphnée qui le réveillait, en tout cas. Il était, toute évidence, bien assez idiot pour que cela arrive. Et puis, elle ne voulait pas réveiller tout le monde à cause de lui non plus. Elle aurait bien été capable d'éviter le sort, mais cela aurait réveiller les garçon présents dans la pièce.

Une fois fait, elle réfléchit à ce qu'elle pourrait faire pour réveiller Kolia. Elle ne vit qu'un moyen rapide et efficace pour y arriver. Elle aurait bien évidemment pu trouver autre chose, mais elle ne voulait pas perdre de temps. Il devait lui expliquer certaines choses au plus vite. C'est pourquoi elle le pinça, près du coude. « Réveille-toi », dit-elle tout bas et agacée. « Je n'ai pas que ça à faire de ma soirée que d'essayer de réveiller un imbécile ! ». Au moins, la technique qu'elle avait employée avait fonctionné ! Le jeune homme se réveilla, et elle pouvait lui expliquer à présent la situation, tandis qu'elle sourit du mieux qu'elle le pu, heureuse d'avoir réussis à gâcher la nuit ! « Bonsoir », dit-elle par politisse. « Tu en as mis du temps pour te réveiller ! », dit-elle mécontante. « Nous devons discuter sérieusement, tous les deux. Explique-moi ça. », dit-elle en lui donnant la lettre qui ne la quittait pas depuis qu'elle l'avait reçue. « Tu pensais que je ne me douterais pas que c'était encore une de tes brillantes idées pour me pourrire la vie ? ». Elle chuchotait pour ne réveiller personne.

_________________
.





Never cared for what they say
Never cared for games they play
Never cared for what they do
Never cared for what they know

Forever trusting who I am...




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï Severinov
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 224
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans [05/01/1985]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Jenna Kingston
Relations:
MessageSujet: Re: Un réveil désastreux   Ven 1 Juil - 18:16

Nicolaï avait aujourd'hui eu l'heureux déplaisir d'apprendre qui serait sa future fiancée. Lena savait depuis longtemps qu'elle épouserait Dmitri, elle, mais le choix de la future femme de Kolia avait davantage tardé. Peut-être était-ce dû à ses frasques, qui ne devaient pas forcément ravir toutes les potentielles épouses, peut-être était-ce parce que ses parents prévoyaient initialement de le laisser tranquille, qui sait ? Il l'avait un peu cru en tout cas, voire espéré à un moment. Pas qu'il avait particulièrement envie de choisir lui-même son épouse, mais plutôt qu'il n'avait simplement pas envie d'en avoir une. Il aimait sa vie de célibataire et de don juan, il n'était nullement prêt à l'abandonner ! Cependant, il tenait aussi à faire honneur à ses parents, et en tant que fils, il se devait d'accepter leur décision, quelle qu'elle soit. Le Russe avait confiance en eux, et savait qu'ils ne cherchaient qu'à faire le meilleur choix pour leur famille.

Et c'était là que se situait le problème. Ils s'étaient totalement plantés ! En lisant la lettre de ses parents, assis à la table du petit-déjeuner, il manqua de s'étouffer avec son jus de citrouille. En fait, il recracha à moitié le contenu de son verre sur son voisin de devant. Voisin qui ne parut pas bien satisfait de la situation mais qui se garda bien de l'exprimer lorsqu'il vit le regard noir que lui lança Kolia. Après tout, le brun était bien connu non seulement de par son appartenance au trio qu'ils formaient avec Lena et Jude, mais des trois, on savait aussi qu'il était celui qui avait le plus tendance à perdre son sang-froid et user de ses poings. Kolia était une tête brûlée, et ça, c'était de notoriété publique. « C'est pas possible... » marmonna-t-il, cherchant aussitôt Daphnée des yeux. Cette fille. Sur les dizaines et les dizaines de familles de Sang Pur qui devaient exister, ils n'avaient trouvé que celle-là ? C'était impossible. Non. Il ne pouvait pas se marier avec elle ! Elle était insupportable, profondément désagréable, et qui plus est, ils n'échangeaient jamais plus de deux mots sans en venir à des commentaires pas très chaleureux. Et il ne manqua pas de se souvenir qu'elle sortait avec son pote Davel (il s'en rappelait très bien parce qu'il n'y a pas moins de deux jours, il lui avait demandé comment il faisait pour sortir avec une telle nana !) C'était la galère.

Daphnée ne se pointa pas en cours de la journée, et Nicolaï commença à se dire que c'était peut-être pour l'éviter. La preuve, elle n'était même pas là en cours de potions, alors que c'était toujours celui où elle en profitait pour faire de brillantes remarques dont tout le monde (c'est-à-dire lui) se foutait totalement. C'était probablement son cours préféré, du moins c'était ce qu'il avait déduit de ses interventions, et clairement l'un de ceux qu'il aimait le moins. En admettant qu'il existait un cours qu'il apprécie réellement. La poisse, il fallait quand même qu'ils parlent, non ? Kolia ne se voyait pas remettre en question la décision de ses parents, c'était juste impossible. Il devait respecter leur choix, aussi insensé soit-il. Il annonça la nouvelle à Jude bien sûr, espérant trouver chez lui un quelconque conseil, mais il dut se résigner à l'idée qu'il était foutu. Il allait devoir épouser Miss Chieuse en personne, et franchement, il allait lui falloir une sacré dose de volonté pour l'accepter.

Le Russe eut du mal à s'endormir ce soir là. L'idée de se voir bientôt fiancé à la dernière fille qu'il aurait choisie sur Terre l'empêchait de trouver le sommeil. Cette fille était une plaie, vraiment ! Elle était jolie, certes, très jolie même, mais sa beauté était totalement gâchée par son caractère exécrable ! Même s'il avait bien noté qu'elle avait tendance à être bien plus exécrable en sa compagnie qu'avec quiconque d'autre. A la limite, Kingston, la Gryffondor timbrée semblait l'énerver plus que lui, mais la différence, c'était qu'elle n'avait visiblement rien demandé, elle. Car il faut bien dire que Nicolaï adorait énerver Daphnée. C'était devenu un passe-temps à part entière, tant ça l'amusait. Cependant, une fois n'est pas coutume, la fatigue finit par emporter le Russe qui s'endormit comme une masse ronflant à tout va. Cependant, un pincement au coude tout sauf délicat le tira brusquement du sommeil et il se redressa aussitôt, portant la main à sa table de nuit pour y trouver sa baguette. Réflexe. Mais elle n'était pas là, et en levant les yeux, il rencontra le regard goguenard de Daphnée de Montmorency. Et m*rde. Marmonnant des jurons, il se laissa retomber sur son lit, maudissant la Terre entière. « Qu'est-ce que tu fout là ?! » s'exclama-t-il avec mauvaise humeur avant de se souvenir que ses camarades étaient en train de dormir, eux. « C'est le dortoir des mecs ici, de Montmorency, alors même si t'as oublié de t'épiler les jambes et que tu ressembles à un mammouth, ça ne suffit pas à te faire accepter dans les parages. » marmonna-t-il en levant les yeux au ciel. Autant lui rendre la monnaie de sa pièce, non ?

Et voilà qu'elle le traitait d'imbécile. Cette fille était de loin la plus dingue qu'il ait jamais connu. Qui irait réveiller un innocent *kof kof* juste pour ça ? « Tu crois sincèrement que c'est le bon moment pour discuter, maintenant ? Si oui, alors t'es encore plus givrée que je ne le pensais... » répliqua-t-il en soupirant, se forçant à se redresser puisqu'elle ne semblait pas prête à partir. C'est vrai quoi, il l'avait cherchée toute la journée et c'était à une heure du mat' qu'elle se décidait à venir le voir ? Il jeta un coup d’œil à la lettre qu'elle lui tendait, et s'aperçut qu'elle contenait à peu près le même message que la sienne. « Et tu ne penses pas qu'on aurait pu en parler plus tôt ? » demanda-t-il tout en sarcasme. Par exemple, à un moment où il faisait encore jour ? Pas qu'il se sentait particulièrement concerné, mais ils avaient cours le lendemain. Et là, elle se mit à parler d'idée brillante pour lui pourrir la vie, et il se sentit tellement largué qu'il crut poindre la migraine. Elle aimait vraiment jouer les reines mères courroucées, décidément. Il soupira. Prenant une décision, il quitta son lit, attrapa le bras de la blonde et l'entraîna avec lui dans la salle de bain, qui était suffisamment spacieuse pour qu'ils discutent sans réveiller tout le bâtiment. « Tu crois vraiment que j'ai envie de t'épouser ? » Il ne put cacher un air railleur, décidément, elle se prenait vraiment pour le centre du monde ! « Tu dois être la dernière fille à Poudlard avec qui je souhaiterais me fiancer, de Montmorency. » commenta-t-il finalement en croisant les bras, le dos appuyé contre le lavabo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphnée de Montmorency
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 442
Age : 25
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Un réveil désastreux   Mer 6 Juil - 14:34


Réveiller Kolia en pleine nuit était la meilleure idée que Daphnée avait eut depuis des années. La réaction du jeune homme avait été tellement drôle qu'elle n'avait pu s'empêcher de rire, tout doucement pour ne réveiller personne, en voyant à quel point il était heureux de la voir. Et d'ailleurs, elle pensa à le réveiller comme ça de temps en temps, juste pour pouvoir lui gâcher la vie. La vie de Daphnée, tout du moins d'après ce qu'elle pensait, ne tarderait pas être horrible, à partir du moment où il serait mariés, donc elle ne pouvait qu'essayer de lui pourrir elle aussi la vie. Cependant, elle perdit bien vite son sourire quand elle entendit la façon dont réagit Nicolaï. « Je vois que tu n'as toujours pas compris en quoi consistait la politesse... Et tu remarqueras tout de même que j'ai pris la peine de te dire bonsoir, cela n'arrive pas tous les jours ! », lui dit-elle la mine rembrunie. Elle ne pensait pas que la voir lui ferait plaisir, bien au contraire, mais il pourrait éviter les remarque désagréables qu'il se permettait. « Et je sais très bien que je ne me trouve pas dans le bon dortoir. Je n'arrivais pas à dormir à cause de la lettre que j'ai reçue tout à l'heure et donc j'ai pensé que le mieux était de venir t'en parler, même si pour ça il fallait que je subisse tes ronflements immondes. D'ailleurs, il faudra très vite remédier à ça. Je refuse de vivre avec une personne qui ronfle. », dit-elle. Elle exagérait, bien évidemment, Kolia ne ronflait pas, mais de toute façon, elle devait bien trouver quelque chose à répondre.

Elle aurait pu trouver un autre moment pour lui parler, il avait raison. « On aurait pu en discuter plus tôt si tu étais venu me voir. », dit-elle tandis qu'elle était consciente qu'elle avait tout fait pour l'éviter du mieux qu'elle le pouvait depuis qu'elle avait reçu la lettre. « Te réveiller est de toute façon bien plus amusant ! » Daphnée n'eut pas le temps d'ajouter quoi que ce soit d'autre, car Kolia lui attrapa le coude. Elle comprit donc qu'il était décidé à discuter, et en une minute elle se retrouva dans la salle de bain. C'était mieux que de rester là au milieu des garçon. « Je dois dire que je n'en reviens pas ! Je savais que tu n'avais aucun tact, bien évidemment, et j'ai à présent le plaisir de constater que tu n'as aucune délicatesse non plus.. je vais donc être une épouse comblée ! Quel dommage que le divorce ne puisse être envisageable.. ».

Elle ne le reconnaîtrait très certainement jamais, cependant, elle était blessée par ce qu'il venait de lui dire. La dernière fille de Poudlard qu'il voudrait épouser... Il venait de faire fort. « Donc... Je vais devoir me marier avec quelqu'un qui me déteste... J'en aime un autre et... je vais devoir habiter dans un pays que je ne connais absolument pas, où il fait très froid et où il y a de la neige... Et je connais personne mis à part Lena que j'apprécie beaucoup mais elle va épouser Dmitri et... je la verrais pas non plus... » En réalité, elle ne le regarda même pas quand elle lui dit tout ça, réfléchissant un peu à ce qu'elle pourrait faire pour se sortir d'une telle situation. « Je pense qu'au fond ça me fait un peu peur... ». Elle devait être apeurée de devoir tout quitter pour un endroit inconnu et un garçon qui la détestait. « Oublie tout ça... Tu dois bien avoir des qualités... Tout du moins.. On doit bien chercher ».

_________________
.





Never cared for what they say
Never cared for games they play
Never cared for what they do
Never cared for what they know

Forever trusting who I am...




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï Severinov
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 224
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans [05/01/1985]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Jenna Kingston
Relations:
MessageSujet: Re: Un réveil désastreux   Ven 8 Juil - 15:20

Sérieusement, qui irait faire un truc pareil ?! Qui viendrait vous réveiller à une heure du matin alors que vous étiez disponible pendant toute la journée ? Personne ! Personne à part elle ! Daphnée était cinglée, il l'avait toujours su, et maintenant il avait une preuve à l'appui ! Il aurait voulu réveiller Davel, juste pour pouvoir lui adresser un "Tu vois, j'te l'avais bien dit !" victorieux, mais c'était malheureusement inenvisageable. Petit un, parce qu'il était de notoriété publique que réveiller Hemmigway, surtout à une heure indécente comme celle-ci relevait limite du suicide, et petit deux, parce que la petite amie du jeune homme était désormais sa fiancée (et ce contre son plein gré, que ce soit bien noté !) et que Kolia n'avait aucune idée de l'attitude à adopter vis-à-vis de son ami. Hmpf, si seulement Davel avait demandé Daphnée en mariage quelques jours plus tôt, ils n'en seraient pas là ! Oui, en fait tout est de la faute de Davel ! Ou pas.

Seulement pour l'instant, Nicolaï n'avait absolument pas le temps de gérer le problème avec Davel, parce qu'il avait De Montmorency plantée juste à côté de lui, prête à lui cogner dessus à tout instant. Et oui, non seulement elle avait pété un fusible, mais en plus, elle était violente. Un vrai cadeau cette fille ! Il l'écouta, excédé, lui dire qu'elle avait au moins le mérite de l'avoir salué. ... Pardon ? Il se redressa, se frappant le front du dos de la main. « Oh, Merlin, quel rustre je suis ! Bonsoir De Montmorency ! Ah mais zut c'est vrai, étant donné qu'il est une heure du matin il me semble que Bonjour serait plus adéquat. » rétorqua-t-il tout en ironie, se demandant comment Poudlard avait pu accepter une folle à lier pareille au sein de ses murs. Pas étonnant qu'elle ait quitté la France, on avait dû la menacer de la griller au bûcher, oui ! Si elle voulait qu'il lui dise bonsoir (ou bonjour, peu importait) elle n'avait qu'à commencer par s'adresser à lui à des heures décentes. « Je ne ronfle pas. Et puisque tu sembles tout savoir, tu ferais tout aussi bien de lever le camp avant de réveiller tout le monde. » ajouta-t-il un peu sèchement, sincèrement lassé par ses bavardages à présent. Elle parlait trop et souvent pour rien, c'était quoi déjà l'expression ? Brasser de l'air ou quelque chose comme ça ?

Lorsqu'elle se mit à dire qu'il aurait pu venir la voir plus tôt, il se retourna si brusquement qu'il faillit heurter la rambarde du lit. C'était quoi ces nouvelles inepties ?! « Venir te voir... Plus tôt ? Je t'ai cherchée toute la journée ! Peut-être l'aurais-tu remarqué, si tu n'avais pas passé tout ton temps à m'éviter ! » répliqua-t-il d'un ton accusateur. Et oui, il n'était pas totalement sûr que c'était bien le cas, mais les chances pour qu'ils ne se croisent pas au moins une fois dans la journée étaient extrêmement faibles étant donné qu'ils étaient de la même année et de la même maison. Conclusion ? Elle l'évitait. Et maintenant elle osait prétendre que c'était sa faute à lui ! Elle ne manquait pas de culot, ça il devait bien le lui reconnaître ! Passant outre sa remarque comme quoi il était bien plus drôle de le réveiller (haha, il se tapait des grosses barres effectivement !), Kolia entraîna Daphnée avec lui dans la salle de bain, refermant la porte derrière eux. Puisqu'elle ne semblait pas décider à le laisser tranquille, autant parler à l'écart, non ? Davel et Jude les tueraient si jamais ils étaient réveillés par le bruit de leur dispute.

Elle était toujours là à se plaindre, mais elle ne semblait pas réaliser que ce n'était pas un ravissement pour lui non plus que de devenir son mari. Elle croyait que ça lui faisait plaisir de se fiancer avec elle ou quoi ? « Je sais être délicat quand je veux l'être. Et tu es pour ta part la fille la plus gonflante que je connaisse, tu crois que je vais être comblé ? » interrogea-t-il de manière rhétorique. Et oui, elle commençait sérieusement à lui courir sur le haricot à présent. Décidément, la blonde était encore plus pénible que dans ses souvenirs, pas de veine ! Et pourtant, il allait devoir apprendre à la supporter puisqu'ils étaient destinés à se marier. Il la vit pâlir légèrement quand il lui dit qu'elle était la dernière fille qu'il souhaitait épouser et se demanda un instant s'il n'avait pas été trop loin. Bon sang c'était elle qui venait le réveiller sans raison à une heure du matin et ce sans aucune délicatesse et c'était lui qui allait passer pour le méchant ? C'était quoi ce monde pourri ?!

Il réalisa qu'elle était plus désespérée par cette histoire qu'elle ne le laissait initialement paraître et le Russe décida de se calmer sur les sarcasmes, du moins pour l'instant. Ils n'avaient de toute façon pas le choix, ils allaient devoir cohabiter, et c'est tout. Il soupira. Il ressentit un pincement bizarre au cœur lorsqu'elle lui dit qu'elle en aimait un autre (comprendre Davel) mais n'en montra rien. « Il ne neige pas tout le temps. » lâcha-t-il un peu à tout hasard, songeant après coup que cette remarque était tout à fait inutile. « Et c'est faux, tu pourras voir Lena. En plus ce n'est pas comme si on allait se marier tout de suite... » tâcha-t-il finalement de nuancer. Il n'avait pas l'habitude de la voir vulnérable alors forcément, il avait l'impression de marcher sur des œufs. Quelle idée de le fiancer avec elle ! « Ecoute, on n'a pas vraiment le choix de toute façon. Alors je crois qu'on ferait tout aussi bien d'essayer de se supporter, au moins pour la soirée de fiançailles en tout cas. » Parce qu'il était absolument hors de question qu'il fasse honte à ses parents. Dmitri serait là et il se comportait toujours de manière idéale dans ce genre de situations. Il était temps pour Kolia d'en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphnée de Montmorency
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 442
Age : 25
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Un réveil désastreux   Sam 13 Aoû - 19:46


Daphnée était en colère, elle était triste et surtout excédée, elle ne parvenait pas à comprendre pour quelle raison ses parents avaient pu accepter d'offrir sa main a ce rustre immonde et mal éduqué qui était en face d'elle. Peut-être était-ce pour l'argent de la famille du jeune homme ? Pourtant, il y avait bien plus riche que lui. Ils n'avaient qu'à choisir Jude, si c'était le cas ! Evidemment, l'hypothèse que personne n'ait bien voulu d'elle ne lui vint même pas à l'esprit. Elle n'était pas toujours facile a vivre, et elle n'hésitait certes pas à dépasser les bornes, mais elle était héritière d'une grande famille, et elle était très belle, ce qui ne gâchait rien. Elle était tellement sûre d'elle qu'il était évident que les prétendants devaient se bousculer au portillon. Ce n'était pas tout a fait faux, cependant, ceux qui voulaient d'elle ne l'aimait peut-être pas vraiment pour ce qu'elle était... Le seul qui l'aimait vraiment, c'était Davel, et elle l'aimait elle aussi... Pourquoi n'avaient-ils pas arrangé un mariage avec lui ?

Quoi qu'il en soit, elle ne pu s'empêcher d'être heureuse de voir qu'il restait un minimum d'intelligence a Kolia, quand il lui dit qu'il n'était qu'un rustre « Ravie de te l'entendre dire, très cher Kolia, au moins j'épouse quelqu'un de censé et réaliste, ce dont je n'étais pas tout à fait certaine », dit-elle en ignorant totalement le « bonjour » du jeune homme. « Et ce n'est pas moi qui réveille tout le monde en disant des grossièreté. Que diraient tes parents ? Oh ! J'y pense ! Je pourrais demander à ce qu'ils me dévoilent les secrets d'enfance les plus embarassant de leur fils ! Cela pourrait être très drôle.. », dit-elle, un sourire sur les lèvres.

Elle était tout à fait outrée par de telles accusations. Comment pouvait-il dire qu'elle l'évitait ? C'était absurde ! Elle ne lui portait pas autant d'attention que ça... Non ? Quoi qu'en réalité, ne pas le voir lui faisait le plus grand bien ! « Oh... Je comprends ! Tu étais triste de ne pas me voir et tu te cherches des excuses pour justifier ton comportement ? C'est trop mignon ! », dit-elle en se moquant ouvertement de lui. Elle n'eut pas le temps de réagir qu'il la trainait déjà dans la salle de bain, agacé. Elle parlait beaucoup et elle risquait de réveiller les autres, il avait raison. Cependant, il aurait pu la trainer dans la salle commune... Les canapés étaient bien plus confortable que le rebord d'une baignoir pour discuter...

« Un être délicat ? Toi ? Tu te moque de moi ? Je te remercie en tout cas, ce compliment me va droit au coeur... Venant de ta part je prend ça comme un compliment, bien entendu... J'ai parfaitement conscience que tu ne pourrais pas me complimenter réellement, c'est trop compliqué pour toi.. », lui dit-elle. « Que penserais-tu d'une liste de compliments a me faire le jour des fiançailles ? Cela ne me poserait aucun problème de te l'écrire, au contraire ! Je ferais ça très volontiers ! Je pourrais aussi te montrer les bonnes manières.. », continua-t-elle. Elle n'était pas toujours très gentille avec lui, c'était le moins que l'on puisse dire, mais il le lui rendait si bien qu'elle ne parvenait pas à agir autrement.

Toutefois, quand elle remarqua qu'il était plus doux, elle l'écouta tout en pensant à ce qu'elle pourrait faire pour que les choses aillent le mieux possible entre eux. « Oui on doit tout faire pour que l'on parvienne à se supporter », lui dit-elle en continuant de réfléchir. « Bien que cela risque de ne pas être facile du tout », termina-t-elle. Elle ne le supportait pas et cela était loin de changer. Ils se détestaient depuis des années, et aussi longtemps que Daphnée s'en souvienne, ils n'avaient jamais échangé plus de deux mots amicaux. Les choses ne changeraient très certainement pas, au contraire, et ils ne pourraient, de plus, très certainement rien y changer. Ils se détestaient depuis toujours.

Daphnée était, cependant, une personne merveilleuse, et elle essayait de trouver un moyen pour qu'ils parviennent à rester les plus cordiaux possible, ou en tout cas de temps en temps. « J'ai une idée ! », décréta-t-elle tout à coup. « On devrait essayer de se tester mutuellement ! » L'idée pouvait paraître terrifiante. « On essaye de passer une journée tous les deux, et on fait la liste des qualités et des défauts que l'on se trouve et.. On essaye de corriger ça. » Dit-elle, tout en ayant déjà fait la liste des défauts de Kolia. « De toute façon, on n'a pas le choix... Je peux t'expliquer comment être un bon époux si tu veux, cela ne va pas être de trop... »

_________________
.





Never cared for what they say
Never cared for games they play
Never cared for what they do
Never cared for what they know

Forever trusting who I am...




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï Severinov
Malin et Roublard
Malin et Roublard
avatar

Messages : 224
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans [05/01/1985]

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Jenna Kingston
Relations:
MessageSujet: Re: Un réveil désastreux   Sam 13 Aoû - 21:45

Daphnée était de loin la personne la plus égocentrique qu'il connaisse, et sachant qu'il était à Serpentard (maison où ce trait de caractère était monnaie commune !), et qu'en plus il était lui, c'était presque un genre d'exploit. En apparence occupé à comater tandis qu'elle s'insurgeait tout son saoul, il était en réalité occupé à essayer de comprendre comment Davel faisait pour la supporter. En toute sincérité, il essayait vraiment. Et même l'imaginer lui semblait impossible. Elle était jolie, là n'était pas le problème. Et elle était intelligente, probablement plus que la plupart des autres filles qu'il fréquentait ou avait fréquenté. Mais à côté de ça, elle avait un caractère exécrable ! Lui aussi était arrogant, il voulait bien le reconnaître. C'était même sain de l'être, non ? Il ne faisait que reconnaître ses capacités et ses atouts, ça n'avait absolument rien de mal. Mais elle, elle poussait ça au point... De l'être encore plus que lui. Oui, voilà. Son comportement à lui était sain, et même naturel ! Celui de Daphnée était celui d'une folle psychotique et complètement hystérique. Fin de l'étude ça vous coûtera six gallions.

Peut-être que Davel utilisait un sortilège de mutisme sur elle ? Ou un truc qui lui permettait de ne pas l'entendre, juste voir ses lèvres bouger toutes seules ? C'était du moins là qu'en étaient ses pensées lorsqu'elle se mit à parler de ses parents (à lui). Oui, parce que le "tu es quelqu'un de censé et de réaliste" dégoulinant d'ironie, il préférait laisser couler, elle se débrouillait même pour détourner ses phrases à lui maintenant ! « Si j'avais vraiment voulu être grossier, j'aurais dit quelque chose de plus poétique, comme 'tu fais vraiment ch...' » Une sonnette d'alarme s'était mise à résonner dans sa tête, l'empêchant de terminer sa phrase.'Nicolaï, surveille ton langage !' le sermonna une voix qui ressemblait atrocement à celle de sa sœur. Par les sourcils de Merlin, qu'est-ce que fout-pardon fichait Lena dans sa tête ? Il était encerclé par les nanas ! C'était un vrai cauchemar. Autant qu'on l'achève tout de suite. Il toussota pour tâcher de reprendre contenance. « J'ai pas de secrets embarrassants. Et même si j'en avais, ce que tu dis marche dans les deux sens. » lui fit-il remarquer avec ce qu'il jugeait être de la sagesse. En fait il avait surtout envie de la contredire, et de faire disparaître cet horrible petit sourire satisfait de son visage. Peste !

Elle l'évitait. Il en était intimement convaincu à présent. Il était physiquement impossible qu'ils ne croisent pas au moins une fois dans la journée, et là ça avait été le cas. Un ricanement s'échappa des lèvres du Russe lorsque Daphnée prétendit qu'elle lui avait manqué. « Pardon mais tu prends tes rêves pour des réalités, là, alors je me dois de t'arrêter. Ce que moi je pense, c'est que tu as une nouvelle fois démontré ton immaturité en cherchant à éviter le dialogue au lieu de venir me voir directement pour en discuter. Et il a fallu attendre une heure du matin pour que tu remettes enfin les pieds sur Terre. » coupa-t-il avec sérieux (mais sans se départir de son petit air supérieur, bien entendu). Pour qu'il en arrive à dire qu'il était mature, c'était que la conversation avait vraiment atteint des sommets. Mais en soi, il jugeait qu'il avait raison. Il avait essayé de lui mettre la main dessus toute la journée (bon peut-être pas toute la journée au sens propre non plus, il avait d'autres choses à faire: des filles à draguer, des potes à voir, des cours *kof kof*...) et elle avait visiblement fait tout le contraire. Et maintenant qu'il dormait enfin d'une sommeil des justes, elle venait le malmener ! Et après c'était lui, le rustre ?

Kolia adressa un large sourire à Daphnée lorsqu'il fut question de sa délicatesse. Envers elle, certainement pas, en revanche... « Tout à fait, tu n'as qu'à demander à mes ex tu verras, elles te le confirmeront. » répondit-il d'un air satisfait. Parfaitement. Si les filles sortaient avec lui, ce n'était pas parce qu'il était un gros goujat, hein ! Il savait se montrer convenable quand l'occasion en valait la peine. De Montmorency était juste trop hors normes pour qu'il s'applique pour elle. « Etant donné le nombre de fois où tu viens d'utiliser le mot 'compliment', je dirais que tu es en manque de flatterie De Montmorency ? Peut-être que si tu étais un peu plus sympathique, et un peu moins revêche, les gens te complimenteraient ? Je dis ça comme ça. » fit-il mine de la conseiller. Mais elle était surtout odieuse avec lui, non ? Et avec Kingston aussi. Yelena, elle, l'aimait bien. « Toi qui es si savante, tu sauras que réveiller quelqu'un à une heure aussi matinale et avec aussi peu de délicatesse est à l'encontre de toutes les règles de bienséance. » ajouta-t-il en haussant les épaules, s'appuyant négligemment contre le lavabo. On avait vu plus classe comme lieu de discussion, c'est clair.

Pas facile ? C'était un euphémisme. Il allait devoir prendre énormément sur lui ne serait-ce que pour se trouver dans la même pièce qu'elle sans pour autant la narguer ou la titiller. C'était épidermique avec Daphnée, c'était carrément au-delà de sa volonté ! Il avait l'impression que l'univers se moquait de lui. Pourtant, il s'était toujours montré exemplaire ! Ou presque. C'était peut-être ça le problème ? On le punissait pour quelques erreurs de jeunesse ? Un élève de Gryffondor qui se retrouvait mystérieusement la tête coincée dans une armure, un malencontreux coup de batte dans les tibias d'un Poufsouffle... Rien de grave quoi ! Il leva brusquement la tête vers Daphnée lorsqu'elle beugla annonça qu'elle avait une idée, pas certain que ça soit une très bonne nouvelle. Il l'observa, indécis. « C'est sûr que ça nous permettrait au moins de nous défouler... Il faudrait juste que ça ne tourne pas au massacre. » évalua-t-il. Il n'avait pas particulièrement envie de se prendre une baffe, par exemple. Et De Montmorency n'acceptait pas très bien les reproches, donc il préférait prendre ses précautions. « Et on peut savoir quels sont les merveilleux traits de caractère du parfait petit prince de Daphnée De Montmorency ? » interrogea-t-il, prononçant le nom de la jeune fille d'un ton pompeux. Pourquoi pas s'informer après tout, ça pouvait s'avérer drôle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un réveil désastreux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un réveil désastreux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Sujets clos Année 1-
Sauter vers: