Partagez | 
 

 [POUFSOUFFLE] Candy Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Candy Jackson
Adulte
Adulte
avatar

Messages : 3
Age : 23
Année : Adulte
Age du personnage : 18 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes:
Relations:

MessageSujet: [POUFSOUFFLE] Candy Jackson    Sam 30 Avr - 21:13

IDENTITÉ
Nom: Jackson
Prénom: Candy Pandore
Date de naissance: 14 Avril.
Âge: 17 ans.
Année: 7ème année.
Poste prédéfini (livre, membre)? Non ~
Sang: Née - Moldue.
Baguette: (Bois, taille, composants) Bois d'Aubépine. 22 cm. Crin de Sombral.
Maison désirée: (Si Poudlard) Tous sauf Serpentard ^^.


PERSONNALITÉ
Description physique : (Minimum 5 lignes qui correspondent à votre avatar)
* Mots-clés : Brune - Taille Moyenne - Simple - Myope.
* Physique : Candy est brune au physique de brune tout simplement. Elle a des longs cheveux bruns foncés, ondulés, très souvent lâchés et donc ébouriffé, surtout qu'il frise très facilement au contact de l'eau, et de yeux bruns en amande presque noir. Son regard est inexpressif, autant dire qu'elle lève rarement les yeux de son bouquin, ce qui lui donne cet air froid et indifférent qu'elle n'est pas du tout. Elle à aussi des sourcils peu épais et elle a un sourire radieux, un peu influencé par ses dents bien placés et très blanche. Elle à donc un visage plutôt joli, fin et bronzés, même en hiver parfois, une bouche rose pâle, assez petite, un nez droit, ses joues rosissent facilement avec le froid. Elle plutôt mince et de taille moyenne, elle n'a vraiment pas un style vestimentaire très original, elle aime se faire discrète, donc porter des jeans, des pulls ou des t-shirts, elle se tient droite, malheureusement elle a un tâche de naissance en plein creux de a main, elle se sent complexé par ça et aime porter des gants le plus souvent possible, pour éviter de devoir montrer ça, elle porte des lentilles aussi, car elle est vraiment myope.

Qualités: Défauts:
Candy est une jeune fille plutôt... Heureuse de vivre. Malgré ses airs de fille renfermé au premier abord, elle déborde de joie de vivre, elle ne se prend pas souvent la tête, elle trouve cela complètement bête et, surtout, inutile. Oui car quand on la regarde, elle ne vous regarde pas, 'fin c'est que souvent elle est plongée dans un livre, alors à moins que vous soyez soumis au sortilège de l'endoloris et que vous hurliez comme un cinglée, ne comptez pas sur elle pour levez les yeux, elle est trop timide pour lever les yeux, oui, aussi.Enfin bref, pour résumer, Cany est surtout: timide, réservée, manque de confiance en elle et est un véritable bourreau de travail. Oui, vous savez ces gens qui ne supporte pas le fait de ne pas travailler, elle aime travailler, malgré tout ça elle n'ai sûrement pas la meilleur de la classe... Pas que ce qu'elle raconte n'est pas intéressant, loin de là, simplement son écriture est en patte de moustique, impossible à déchiffrer quasiment, donc, on la prend souvent pour une affreuse flemmarde qui hais le travail.

Signe particulier : (Une cicatrice, une marque quelconque, tatouage)
A souvent des griffures de chat.

Histoire (Minimum 15 lignes) :
Candy fait partie de ce genre d'enfant à qui on donne le rang "qui n'a pas une histoire facile". Effectivement,elle n'a pas toujours une histoire facile et merveilleuse, bien au contraire. Elle est née un jour d'avril, le 14 plus précisément, aucune famille à part sa mère et ses grands parents maternel fou de la légende du monstre du Loch Ness, gentil et un peu fou -comme je vous le disais- mais avec des habitudes vraiment bizarre ce qui ne facilita pas la vie sociale de la fillette brune. Son père ? Où était-il le jour de la naissance de "sa petite chérie" ? Personne ne le sait vraiment, les grands parent assurent qu'il était avec son ex-petite amie. Un divorce fut prononcé trois semaines après la naissance de Candy, qui vécut tant bien que mal sa vie. Évidemment, entre une mère qui travaille beaucoup trop tôt et revient bien trop tard et des grands parents un peu trop flemmard, Candy apprit très vite à se débrouiller seule, sa mère refusant obstinément d'avoir une baby-sitter, les meilleurs amis de la petite devint très vite les surgelés et le micro ondes. Oui car la pauvre petite était très travailleuse, très timide et manquait tant de confiance en elle qu'elle passait ses récréations à lire bien au chaud en classe ou à réviser longuement ses leçons. Bien sûr, ne pouvant pas vivre éternellement sans parler, elle avait Arthur, son meilleur ami qu'elle voyait très souvent (et vois toujours très souvent), elle fût d'ailleurs bien triste de penser qu'elle devrait lui inventer un ignoble mensonge comme quoi elle était envoyé en pension, le temps de finir sa scolarité, et qu'elle ne reviendrait que pour les vacances.

La découverte des pouvoirs, quant à eux se fit très rapide, vers 6 ou 7 ans. Tout cela commence en classe, juste après la récréation, la maîtresse décida de changer les enfants de place dans la petite classe de la petite école privé Écossaise. Elle plaça Candy devant, étant donné que c'était une des meilleurs élèves de la classe en compagnie d'un certain Josh. Josh était un garçon très grand pour son âge et blond, moqueur et sournois, le genre de gens qui se croient tout permis simplement car ils viennent d'un milieu richissime. Bref, ils furent assis côte à côte, ce qui dérangea tout de suite Candy, qui malgré son jeune âge, possédait déjà un manque de confiance en soi phénoménale. Immédiatement le petit Josh commença à se moquer d'elle comme du vieux poisson pourri, ça Candy ne le supporta pas, mais elle ne dis rien, mais elle espéra très fort qu'il se fiche une honte pas possible, comme si dieu l'avait écouté, Josh se ramassa le tableau en pleine tête, fit tomber toutes les craies et elle même se cassèrent dans un fracas. Candy crût tout d'abord à une coïncidence, mais étrangement, de plus en plus en plus de coïncidences se passèrent, surtout quand elle était en colère après Josh. Qui commença à craindre Candy comme une malédiction et supplia la maîtresse de le changer de place. Cela embêta bien Candy car Josh avait réussi à la faire passer pour une affreuse enfant maudite. Elle changea d'école, mais pour finir, vivant loin de la ville suite à une augmentation au travail de sa mère, elle prit des cours par correspondances.

Quand elle reçut sa lettre ce fût évidemment une grande surprise, jamais personne ne lui avait envoyé de lettre, encore moi avec en guise d'adresse la chambre au 1er étage à gauche. En fait, au départ elle crut à un canular, mais quand elle se souvint qu'elle n'avait pas de voisin, les grands parents, la maman et la brune partirent immédiatement pour Londres où ils passèrent un temps fou à tout trouver, aidé par une famille de sorcier plutôt sympathique. Tout d'abord ils commencèrent par la baguette, elle fût bien étonnés de savoir qu'elle ne la choisirais pas, comme dans les contes avec des méchantes sorcières, elle fût aussi étonnés de savoir que la baguette ne vient pas toute seule et elle dut faire une bonne dizaine d'essais avant de trouver la bonne baguette. Puis ils passèrent acheter une robe où il fallut une bonne heure car Candy gigotait tout le temps. Le suite fût plus tranquille heureusement. Puis les jours passèrent vite et bientôt Candy se retrouva dans le Poudlard Express accopmpagné de sa fidèle chouette.

JOUEUR
Votre prénom/âge: Je m'appelle Suzy, ou Babybel si vous voulez ^^, j'ai 12 ans (enfin *q*, j'osais pas m'inscrire avant) et... Voilà.
Comment avez-vous connu ce forum ? Par le site "la tour de jeu".
Personnalité réservée pour votre avatar : J'ai pas trouvé le sujet grimoire, donc j'espère qu'il n'est pas pris ^^'. Je prend Kristen Stewart ~
Avez-vous bien lu le règlement? Ouiii, et même que alien.


RP
Exemple de RP:


Un rayon de soleil rapide tenta de filtrer mes épais rideaux qui ne laissèrent rien passés, j’ouvrais difficilement mes yeux encore ensablés par le sommeil de douze heures que j’avais due passer. Je me tournais lourdement afin de voir l’heure sur mon réveil, il était exactement sept heures et trente deux minutes, nous étions le jour de mon anniversaire, le jour de mes douze ans. Je souriais joyeusement en pensant à l’aventure qui m’attendait et sortait de mon lit, un peu lourde, mais rendue plus légère par le fait de commencer mon aventure. J’ouvrais les tiroirs de ma commode, voici la grande question. Dans mon sac déjà prêt, mes sous-vêtements avaient été installés confortablement dans une petite poche, mais je n’avais pas pensée aux vêtements que l’on ne pouvait pas emporter par millier… Bon, j’optais finalement pour un pull marin léger et un jeans et décidais de mettre mon blouson lorsque qu’il serait l’heure de partir voir le professeur Yoshi qui devrait me remettre un pokémon parmi les trois proposés.
Ma mère toqua à ma porte, elle devait penser que je dormais, mais non. J’étais là, debout dans ma chambre, et fine prête ! Elle posa sa tête dans l’entrebâillement en geignant misérablement que, oh non, c’est déjà l’heure, puis elle secouait la tête, refoulant ses sanglots et puis elle s’écriait, oh qu’est ce elle grandit vite et elle a été préparée le petit déjeuner. Moi, j’ai pris mes pots de fleurs et je les ai descendus en bas pour rappeler à papa de les arroser tout les deux jours et de les pasteuriser bien tout les jours en n’oubliant pas de couper les trèfles à quatre feuilles dés qu’ils sot bien verts et aussi d’offrir les tulipes à maman une fois bien rouge, avec les coquelicots, eux aussi bien rouge, il a acquiescé en souriant et en est retourné à son croissant au beurre et confiture.

J’ai regardé mon assiette qui était rempli d’aliment pour une véritable reine, des chocolatines fondantes, des croissants encore chaud, un bon petit jus d’orange et du chocolat chaud, du nutella, de la confiture de fraise et du beurre salé. Mon père et ma mère n’arrêtaient pas de me lancer des regards brillant de larmes jusqu’à ce que ma mère éclate en sanglot, n’arrêtant pas de dire que sa petiiiite fille chérieeee, déééjàààà. Alors mon petit papa s’est levé, m’a lancé un clin d’œil et est allée consoler ma petite maman qui pleurait sur son croissant resté tristement infini et moi j’ai attaqué une chocolatine. Ma mère sécha ses larmes me disant que ce n’était rien, qu’elle allait se calmer, alors moi j’ai souris et je lui ai dis que je l’aimais très fort et alors BAM, c’en était de nouveau trop pour elle, je soupirais et demandais à mon père, qui soupirait lui aussi si ils avaient pensés à un cadeau d’anniversaire. Maman s’est immédiatement levée, scandalisée, et elle a dit que, bien sûr ils y ont pensés et elle s’est ruée dans la cuisine, dans son ancienne cachette à chocolat (celle de quand j’avais quatre je crois) et elle en a sorti deux paquets, le premier semblait assez ronds et je devinais que c’était une pokéball, la seconde hé bien… C’était allongé, fin, mais pas trop et ça sonnait rigide genre une sorte de plastique. J’ouvrais mes paquets. Le premier, j’avais deviné juste et il venait de mon papa, sa première pokéball il a dit, mais lorsque je lui ai fait remarquée qu’il y avait marqué « POKEBALL CORPORATION – 2010 », il a avoué l’avoir perdue et que celle-ci était gravé pour moi, je l’ai quand même fourré dans mon sac en sortant quelques uns de mes tss tss tss humoristique, le second était en fait une hyper potion que ma mère me remit très fièrement en expliquant qu’elle avait due se l’arracher, et que d’ailleurs, que je ne pourrais l’utiliser que quand mon pokémon serait trèèès fort et bien mal en point, je la fourrais dans mon sac en trépignant d’impatience, je finissais rapidement mon jus d’orange et réclamais un bisou de mes parents qui au lieu de se contenter d’un bisou cherchèrent chacun à m’étriper, et maman s’est remit à pleurer, mon père m’a fait un signe de la main en tapotant l’épaule de maman en disant que, allons Sophie tu la rends triste, et moi je suis parti en vélo sans oublier mes affaires.

J’ai bousculé un peu tout le monde sur le chemin, de la vieille dame gronchon de l’autre rue au facteur à la famille Pikachu en passant un petit gamin qui se mit à pleurer et sa mère qui s’écria que, olalala, les jeunes de nos jours étaient intenables et que de son temps j’aurais eue une sévère correction et il m’a semblé qu’elle a eut l’envie étonnante de me gifler lorsque je me suis arrêtée pour lui faire remarquer que lorsque son propre fils partirait lui même à l’aventure, et que un jour il lui serait impossible de le retenir de bousculer une vieille idiote comme elle et son adorable petite fille, alors le garçon m’a regardé avec des yeux pétillant d’excitation, a demandé à sa maman, si c’était vrai, il allait partir à l’aventure ? Je se suis repartis pour éviter des ennuis mais je souriais bien heureuse. J’arrivais enfin au laboratoire où ce fût une moi bondissante qui entrait dans le laboratoire, mais je me calmais afin de paraitre intelligente devant ce monsieur si intimidant dans ma tête et à l’air pourtant si adorable en réalité. Je réfléchissais au moment où il allait me recevoir, quel pokémon devrais-je prendre ? J’entendis des bruits de pas dans le couloir et me levait rapidement en bredouillant comme une idiote :


« Bonjour professeur, heu... Je suis la fille de Sophie et de James July, April July… Joli jeu de mot hein ? »



Dans la brise hivernale, la jeune femme marchait rapidement et sans regarder autour d’elle, l’air perdue dans ses sombres pensées. Elle consulta sa montre en or. Il ne restait pas plus d’une heure avant que son oncle, ou plutôt le colis déposé à l’occasion de son anniversaire, quitte la banque Gringotts, rejetant ses quelques mèches d’or, elle continua son chemin.

Elle arriva une dizaine de minutes environ avant quatorze heures, il lui restait bien une trentaine de minutes lorsqu’elle arriva devant le guichet donc. Comme à chaque fois qu’elle venait, un gobelin lui demanda aimablement sa clef de façon à pouvoir la conduire dans le labyrinthe qu’était la banque.


« -Bonjour Grispec, je viens chercher le colis, dit-elle avec son arrogance habituelle.

-Bonjour Mlle.Nox.»

Grispec prit la lanterne posée à ses côtés et invita la blonde à le suivre. Elle pensa avec amertume à une rumeur propagée il y a de cela, qu'une dizaine d’années, la rumeur courait que certain des riches sorciers protégeaient leurs coffres, remplisde trésors, d’argents et, pour résumer, de richesses, à l’aide de dragons élevés uniquement pour reconnaitre les possesseurs du coffre et certain gobelins chargé d’aider ses riches sorciers. À cette pensée, ces doigts fins se resserrèrent sur sa fine baguette en bois d’aulne.

Le wagon s’arrêta devant le coffre de la jeune blonde après ce qui parût une éternité aux yeux de la jolie Alice. Elle descendit en compagnie du gobelin qui inséra la petite clé couleur or, toutes les protections magique comme les sortilèges, et moldus, comme le cadenas, bien que ensorcelé, disparurent. Le gobelin tendit sa lanterne qu'elle prit avec l’énervement de ne pas être conduite jusque dans son coffre, il faut dire qu’après cette histoire de dragons protecteurs, Alice avait perdu son courage habituel.

Elle s’avança alors et contempla avec satisfaction tout l’argent qui lui avait été ajouté depuis la dernière fois, puis ce petit colis posé au milieu de sa montagne d’or, elle tenta de deviner un instant ce qu’il y avait dedans lorsqu’elle entendit le grincement des rails derrière elle. Elle courut vers la porte mais le temps de refermer sa porte, le cri de rage contre le wagonnet se faisait déjà loin.

Alice s’assit, désespérée. Elle marcha longtemps dans les couloirs avant de se rendre compte qu’elle s’était trompée de chemin, la jeune blonde reprit sa route vers la direction inverse et aperçut un fin filet de lumière. La porte était fermée, elle tambourina de toutes ses forces, ses mèches blondes bondissantes, rien n’y faisait. Elle s’assit et attendit. Alice était une jeune femme forte et refusait de pleurnicher pour si peu. Elle perçut des éclats de voix.

« Je vous dis que j’y n’y suis pour rien ! Et puis cette sorcière est dedans ! »

Alice repensa à ses premières année de sorcellerie, les sortilèges que l’on lui avait un jour enseignés, et soudain la jeune blonde se redressa, elle recoiffa sa coiffure en général coiffée impeccablement et dit :

« Allohomora. »[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique
Boût-de-tissus
Boût-de-tissus
avatar

Messages : 744
Age : 28
Age du personnage : A côté Merlin est un bambin !

MessageSujet: Re: [POUFSOUFFLE] Candy Jackson    Dim 1 Mai - 13:00

POUFSOUFFLE !

Ravi de t'accueillir sur PU ! =)

-RV-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[POUFSOUFFLE] Candy Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Sauvée par une Poufsouffle... Ouf, ou pas... [Yoko]
» Michael Jackson est mort...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Commencement :: Les présentations :: Répartitions validées :: Poufsouffle-
Sauter vers: