AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'est pas que je suis un morfal, mais...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Sam 26 Juin - 23:39

[ PV Jenna Kingston ]


    Ces derniers temps, Davel se sentait un poil seul. Bien entendu, il avait toujours ses deux frères triplés à ses côtés, mais l’un des deux, je vous laisse deviner lequel, était vachement plus intéressé par sa petite amie, qui n’était personne d’autre que la meilleure amie de Davel, et du coup, il ne le voyait plus autant que cela… Pas que ça l’ennuyait particulièrement que ces deux là aient enfin réussis à s’avouer leur amour mutuel, mais il aurait bien aimé avoir un peu de temps avec son frère et avec sa meilleure amie, sans que les deux soient tout le temps collés ensemble. A croire qu’ils avaient utilisés de la super glue ! Davel restait donc la plupart du temps dans la salle commune des vipères à bougonner dans son coin et à pester sur tous ceux qui avaient le malheur d’entrer ou de sortir de la salle commune. Gabriel, le grand frère de Raphaëlle, n’hésitait jamais pour lui lancer une pique bien dure, et Davel finissait par quitter la pièce pour se rendre dans son dortoir, où personne ne venait l’embêter. Car un Davel de si mauvaise humeur, tout le monde chez les Vipères savait qu’il valait mieux tomber dans le lac que de se prendre toutes les critiques.

    Cependant, ses enfermements fréquents, en plus de le rendre d’humeur encore plus exécrable que jamais, et bien cela l’affamait. Car les repas dans la Grande Salle se faisaient vitesse grand V, et qu’il ne prenait même plus le temps de piquer un gâteau pour le manger tranquillement en attendant que le prof arrive, ou en attendant de se décider à faire ses devoirs. S’il fuyait aussi rapidement, ce n’était pas à cause du jeune couple, loin de là, mais c’était à cause de toutes ces filles complètement idiotes qui venaient le bombarder de questions sur Damon et Raphaëlle, et qui le draguait lui au passage. A défaut de ne pas avoir eu Damon, elles se rabattaient sur Davel, ce qui n’était pas pour plaire au jeune homme. Lui qui avait déjà du mal avec les contacts sociaux, si en plus on venait le draguer ouvertement (et puis v’la la dégaine des filles aussi !) ce n’était même pas la peine qu’il se trouve une copine ! Il n’y avait bien que Damon pour être aussi gaga pour une fille ! Bon, c’est clair qu’il les trouvait mignons, mais voilà, ça s’arrêtait là !

    Et donc maintenant, en ce samedi après-midi, et bien Davel avait, sans aucune surprise, faim ! Il n’était pas du genre à manger tout ce qui lui tombait sous la main, quoi que, mais voilà, il avait des besoins nutritifs conséquents, il était un jeune homme en pleine croissance, et forcément, ça n’aidait pas de manger trois cuisses de poulet et de filer comme un voleur ! Ca ne servait même à rien du tout, puisqu’il allait maintenant devoir affronter les folles de l’extérieur (comprenez celles qui n’étaient pas de Serpentard et qui ne parlaient que de Damon). Se motivant mentalement, Davel se leva de son fauteuil, laissa son livre sur une table (personne n’y toucherait, ils n’oseraient pas le mettre en colère !) et passa la porte. Bon point, il n’y avait personne dans le couloir, tant mieux car il aurait sûrement fait demi-tour illico presto ! Et dieu merci, les cachots et les sous-sols étaient vides de chez vides ! A croire qu’il avait de la chance pour une fois ! Alors qu’il arrivait près du couloir menant aux cuisines, il s’arrêta un peu, regardant autour de lui. Personne. Alors là, il y avait vraiment un problème ! Soit tout le monde était dehors, ou alors ils bossaient tous, ou alors, ils se cachaient de peur que Davel ne s’en prenne à eux… Mouais, les trois hypothèses pouvaient tenir, mais laquelle était vraie ?!

Revenir en haut Aller en bas
Jenna Kingston
Courageux et hardi
Courageux et hardi
avatar

Messages : 941
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Nicolaï Severinov
Relations:
MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Dim 27 Juin - 0:17

Elle détestait l'hiver. Oui, bien sûr, elle s'était promis de faire des efforts pour être plus joviale, plus agréable, et plus sympathique. Des tonnes de superbes résolutions, qu'elle s'était jurée de tenir, au lieu de broyer du noir, et s'énerver contre tout ce qui bougeait ou respirait, animaux et végétaux compris. Et au début, ça marchait plutôt bien. Avec un moral d'acier, elle tâchait de garder le sourire à longueur de journée, ce qui permettait de parfaitement cacher sa morosité intérieure. Et ses camarades osaient de nouveau la côtoyer, sans crainte de se faire houspiller à tout va. Oui, c'était réellement mieux comme ça. Mais au fond, elle ne se sentait pas mieux pour autant ! Elle était inquiète pour Jason, et elle en voulait à sa mère, et tout ça l'agitait un peu. Et voilà qu'en plus de ça, il se mettait à faire froid, un comble ! Mais elle faisait avec, il n'y avait pas mort d'homme après tout !

Jenna tâchait donc de (re)devenir plus civilisée, ce qui n'était pas tâche aisée, mais qui restait quand même jouable, étant donné qu'elle n'avait pas toujours été cette jeune fille grincheuse et mal lunée, n'est-ce pas ? Non vraiment, elle avait toujours tendance à en faire des montagnes pour rien ! Il fallait qu'elle arrête de se prendre la tête, et qu'elle se laisse vivre, c'était son nouvel objectif. Peut-être qu'il lui fallait un truc pour s'occuper, un passe-temps, ou un animal de compagnie, histoire de se distraire un peu ah bah tiens Davel ! ? L'important, c'était qu'elle garde les pieds sur terre. Et qu'elle évite de devenir plus névrosée qu'elle ne pouvait l'être, autrement on allait vraiment finir par la prendre pour une dingue. Mais il faut dire qu'entre Mayer et Hemmigway (version rouge s'il vous plait !) elle avait du mal à ne pas être sur les nerfs aussi !

Bon bien sûr, ses soucis avec la préfète de Serdaigle avaient plus ou moins cessé cette année. Il n'empêchait que le risque de représailles était toujours bien présent. Enfin, elle ne devenait pas parano non plus, elle n'était pas spécialement sur ses gardes, mais elle restait consciente que ses relations avec celle-ci étaient toujours restées conflictuelles. Et pour ce qui était de Damon, eh bien elle avait aussi tendance à moins le pouvoir récemment, depuis qu'il sortait avec cette Serpentard, Raphaëlle. Forcément ils se voyaient toujours dans leur salle commune, mais elle avait vraiment le sentiment de le fréquenter bien moins qu'avant. Et contre toute attente... Elle avait le sentiment qu'il lui manquait. Halte là ! Quand elle disait qu'il lui manquait, ça restait à sa façon à lui bien sûr, comme un raton laveur qui hante votre jardin et dont vous voulez vous débarrasser à tout prix parce que sinon Pocanhontas se ramène et ça devient tout de suite plus difficile de loger tout ce petit monde mais auquel vous finissez finalement par vous habituer. Oui, Damon, était ce raton laveur, voilà. A croire qu'elle avait fini par s'attacher à lui... En quelque sorte... Bref, c'était à oublier ! Parce que d'un, il était... Lui, donc insupportable et irritant. Et de deux, ce n'était juste pas envisageable voilà tout. Elle n'allait pas commencer à s'attacher au premier Hemmigway venu.

Forte de cette résolution, elle donna une dernière indication au première année de Poufsouffle qu'elle avait croisé par hasard dans un couloir du deuxième étage et qu'elle avait plus ou moins aidé à retrouver sa salle commune, grâce aux informations qu'il avait pu lui donner, et s'apprêta à prendre le chemin de sa propre salle commune. On était samedi après midi, et étrangement, il y avait peu de monde dans les sous-sol. Peu de monde oui, mais ce n'était pas tout à fait désert... Alors qu'elle s'apprêtait à faire demi-tour, son regard noisette se posa sur un certain garçon. Et sa réaction fut immédiate. « Hemmigway ! » En quelques enjambées, elle arrivait à sa hauteur. Elle était obligée de lever la tête vers lui, n'étant pas spécialement grande, mais ses sourcils froncés et son regard noir n'indiquaient rien de bon pour le jeune Rouge et Noir, du moins pensait-elle. « Qu'est-ce que tu manigances encore là ? Tout le monde est dehors, et comme par hasard, non, toi il faut que tu sois dans les sous-sol. Avec une attitude suspecte en plus de ça, pour changer ! Tiens, ta petite cour personnelle n'est pas avec toi pour une fois ? Sérieusement, tu ne crois pas que Gryffondor perd suffisamment de points comme ça ? Les élèves ne sont pas censés aller à tout va aux cuisines –puisque je suppose que c'est là que tu te rends pauvre morfal–, si tu te fais choper par un membre du corps enseignant ça va être joli à voir ! J'arrive pas à y croire ! Comment peux-tu être aussi indifférent au sort de notre maison ? Qui est l'inconscient qui t'a nommé préfet, je me le demande ! » sortit-elle d'une traite. Bon bien évidemment, elle dut s'arrêter pour reprendre sa respiration, mais ça ne l'empêchait pas de continuer à lui jeter un regard empli de courroux. Gryffondor devait gagner, et pour gagner, il fallait que leur préfet se mette sérieusement au boulot non mais !

_________________
(c)Tumblr


[ LINKS ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Dim 27 Juin - 16:08

    Bien évidemment, tout ce calme était bien trop beau pour être vrai… Et bien trop beau pour durer ! Le pire c’est que Davel se fit casser les oreilles en plus de revenir à la réalité… Ce qui n’était pas pour lui plaire, pas du tout même ! Et alors qu’il se retournait pour voir qui l’appelait ainsi, avec tant d’énergie et une voix de crécelle, Davel resta… sur son arrière-train. Bah ouais, la fille qui lui criait dessus alors qu’elle n’était même pas arrivée à sa hauteur, il ne la connaissait pas le moins du monde. Et elle n’était pas de son année, sinon il se serait rappelé d’elle à cause des cours, ou peut-être parce qu’il l’aurait dragué une ou deux fois, mais là… C’était genre le vide total, le néant, dans les souvenirs du jeune Serpentard… Il s’apprêtait alors à lui dire qu’elle se plantait de triplé, et qu’elle ferait mieux de tracer son chemin avant qu’il ne décide de l’allonger par terre a coup de Petrificus Totalus (car s’il ne frappait pas les filles, les ensorceler ne lui posait absolument aucun problème !), quand il comprit de qui elle parlait. Bon, d’accord, rien que son blason l’avait aidé à comprendre qu’elle le prenait pour Damon, mais bon… Vu qu’elle avait prononcé clairement « Gryffondor » il n »y avait plus aucun doute possible ! Allo Houstonn ? On a un problème ! Et de taille !

    Puis enfin, ce fut le silence, le calme… Bah ouais, maintenant qu’elle avait tout débité la rouge et or, elle devait reprendre son souffle ! Ce qui permettait à Davel de la dévisager et de se rendre qu’elle ne lui disait rien, mais vraiment rien de rien. Car si des fois, il lui arrivait de reconnaître des filles parce qu’elles étaient mignonnes, mais alors elle, c’était la découverte totale ! Pourtant elle n’était pas si moche que ça, a contraire, elle était plutôt jolie… Bon, le fait qu’elle soit une Gryffondor gâchait un peu le tout, mais dans l’ensemble, ça passait plutôt bien ! Cependant, la lumière allait devoir être faite sur la bourde qu’elle avait commise !


    « Euh, oui si tu veux, mais je suis Davel, pas Damon… Maintenant, au revoir… »

    Bah ouais, pour Davel ça semblait quand même vachement clair comme explication ! Il était Davel Hemmigway, un des triplés, le Serpentard… Et pas Damon le Gryffondor, donc pas celui que pensait la jeune fille devant lui. D’ailleurs, Damon devait vachement l’énervée en temps normal vu le regard qu’elle lançait actuellement à Davel, pensant qu’il était Damon… La pauvre, elle aurait pu tomber sur Daël, au moins il aurait été doux comme un agneau… Mais Davel ! Si elle lui collait aux basques, il allait péter un plomb facilement ! Davel amorça donc un mouvement pour partir du côté des cuisines, se foutant pas mal de ce qui lui avait dit la jeune fille sur le fait qu’il pouvait se faire coincer par un préfet (si c’était un de ses frères, ils iraient manger ensembles, voilà tout ! ). Sauf qu’elle n’allait peut-être pas laisser partir aussi facilement ? Bah ouais, imaginez elle lui courrait après pour s’excuser ? La loose quoi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Kingston
Courageux et hardi
Courageux et hardi
avatar

Messages : 941
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Nicolaï Severinov
Relations:
MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Dim 27 Juin - 20:38

Elle ne savait pas exactement pourquoi elle réagissait toujours au quart de tour en sa présence. C'était... Épidermique, oui voilà. C'était, à ses yeux du moins, comme s'il se faisait toujours remarquer, et c'était forcément au moins en partie intentionnel. Il se la jouait tout le temps, et plus de filles gloussaient, plus il se pavanait. Et c'était tout simplement insupportable ! Et notamment parce que ça avait souvent lieu dans la salle commune. Leur salle commune, là où elle se trouvait quand elle voulait inconsciemment bosser. Enfin bon, maintenant il avait Raphaëlle, c'était différent. Bref, c'était plus fort qu'elle, et plus fort que lui visiblement. Qu'est-ce qu'il fichait tout seul en plein milieu de la journée ? Mauvais coup assuré, et elle souhaitait vraiment que Gryffondor se classe mieux cette année, ce n'était pas primordial, mais ça lui tenait à cœur. Depuis quelques années, remporter la Coupe devenait presque mission impossible... Alors avec Hemmigway rôdant par ici par là avec une attitude plus que louche... !

Elle fit à peine attention à l'expression de son visage pendant qu'elle parlait. En même temps, le flot de paroles était tel qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il affiche un air particulièrement brillant. En partant du principe qu'il avait un air brillant bien sûr. Oui, la tornade Jenna était passée, et elle avait vraisemblablement lâché tout ce qu'elle avait sur le cœur d'un coup. D'ailleurs, elle s'apprêtait à reprendre la parole, mais Hemmigway l'interrompit. Pas de sourire Colgate ultra bright, pas de moquerie, juste un ton assez indifférent et un air vaguement surpris. Et son excuse ! Alors là ! Elle était tellement à fond, qu'elle ne pensa même pas un instant qu'il puisse dire la vérité. En fait, elle ne côtoyait pratiquement que Damon, alors à ses yeux, c'était limite comme si ses deux frères n'étaient que des légendes, enfin elle savait qu'ils existaient, et elle avait déjà parlé à Daël notamment, mais ils ne faisaient pas partie de son entourage direct. Alors forcément, comment penser un instant que ça pourrait être Davel ? Et sur ce mensonge éhonté, il s'apprêtait carrément à prendre la poudre d'escampette ! Nouveau regard plus que courroucé de la jeune fille, dont les joues commençaient à rosir. « Qu-quoi ? » Elle haussa un sourcil, se demandant même comment il pouvait croire que ça lui suffirait ! « Attends tu crois vraiment qu'il te suffit de te faire passer pour un de tes frères pour me mettre un vent et déguerpir ? Tu rigoles ou quoi ? J'étais en train de te parler là ! » s'indigna-t-elle quand elle le vit esquisser un mouvement vers les cuisines.

Il la snobait... Comme ça ? De quel droit ? Bon d'accord, ils n'étaient pas les meilleurs amis du monde, et son comportement l'énervait souvent, ce qu'elle lui faisait savoir... Mais de là à la snober ? Et lui lancer ce regard condescendant ? Oui oui, condescendant ! Il lui avait à peine adressé la parole en plus, autant carrément dire qu'il n'en avait rien à faire ! D'ailleurs, c'était un peu le cas, et très honnêtement, elle était vexée qu'il lui accorde si peu d'attention et de crédit. « Et de quel droit tu me laisses plantée là comme une de tes groupies ? Hemmigway ! Tu es préfet, prends tes responsabilités bon sang. Et arrête-toi ! » Elle le rattrapa rapidement, se plantant devant lui, les mains sur les hanches et en lui lançant un regard indigné qui aurait pu être plutôt adorable dans d'autres circonstances. Elle n'était pas invisible à ce point tout de même, elle avait le droit à ce qu'on daigne l'écouter fulminer, comme n'importe quel élève de cette école !

_________________
(c)Tumblr


[ LINKS ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Lun 28 Juin - 13:15

    Oui, c’était vraiment trop beau pour être vrai ! En plus de déranger Davel pendant son excursion aux cuisines, la folle de Gryffondor le prenait réellement pour son frère, et ne semblait même pas l’écouter tandis qu’il précisait sa réelle identité… En gros, il aurait sûrement pu lui dire qu’il était tout simplement sa conscience qui avait pris forme humaine, qu’elle n’aurait sûrement pas réagit non plus… Ah, quoi que, la voilà qui prenait un air outré et qui ne le croyait pas du tout… Ah bah finalement elle l’avait écouté ! En tout cas elle ne semblait pas très contente de ce que venait de lui avouer Davel… Et visiblement, elle ne le croyait même pas ! Genre il s’éclatait à se faire passer pour son frère et faire de tous ses amis (enfin, encore fallait-il que la folle devant lui soit une amie de son frère) des ennemis… Bien sûr, tout le monde savait qu’il ne faisait que ça de ses journées ! Haha, genre… Bon, d’accord, ils échangeaient leurs identités de temps à autre, mais seulement lorsqu’il y avait une fille particulièrement chiante qui tournait autour de Daël ou Damon… Et généralement, Davel s’y collait sans aucun problème ! Lui n’avait pas vraiment de problème avec les filles, il faisait son parfait petit Serpentard et ça marchait sans trop de problème…

    Soupirant de lassitude alors que la Gryffondor le suivait et se plantait une nouvelle fois en face de lui, Davel planta son regard dans celui de la Rouge et Or. Elle le faisait exprès, pas vrai ? Non parce qu’un léger regard sur le torse du jeune homme lui assurerait qu’il était bien le triplé Serpentard… Mais timbrée comme elle semblait l’être, elle allait sans doute lui sortir « Ouais t’as échangé ton sweet ! ». D’accord, cela avait déjà été le cas, mais ils étaient en première et deuxième année ! Et puis Davel ne voyait pas l’utilité de prendre le sweet de son frère, avec l’écusson des Lions et le badge de préfet et de faire régner la loi… Il n’était pas le genre de mec qui respectait les règles ! Il n’était pas non plus un mec qui foutait le bordel (quoi que), c’était plutôt celui qui disait « foutez-moi le bordel » ! Et ça marchait plutôt bien ! En tout cas, la salle commune des vipères était plutôt animée quand le jeune homme était dans la place !


    « Mais tu vas te taire oui ? Je t’ai dis que j’étais Davel, alors fous moi la paix tu veux ! J’en ai rien à carrer des Gryffondors, perdez, je m’en tape ! Mais là, j’ai faim, alors débarrasse le plancher ! »

    Bon, il s’énervait un peu le petit, mais voilà, son ventre gargouillait, il commençait même à lui faire mal, alors s’il pouvait se séparer de la folle hystérique le plus rapidement possible, ça l’arrangerait bien ! Et puis, il restait quand même vachement calme là ! Quoi que… enfin, toujours était-il qu’il restait plus ou moins poli, et qu’il ne l’avait pas encore envoyé valser à coup de sorts et enchantements… Elle avait de la chance cette gamine ! Et maintenant, elle le laissait y aller aux cuisines ? Non parce que ça urgeait de plus en plus hein !


[551]
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Kingston
Courageux et hardi
Courageux et hardi
avatar

Messages : 941
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Nicolaï Severinov
Relations:
MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Lun 28 Juin - 21:19

Elle était furax, elle lui adressait son regard noir-de-la-mort-qui-tue, celui qui était réservé pour les grandes occasions (qui n'étaient pas si rares que ça, malheureusement) et il n'en avait rien à faire ! Mais pas juste rien à faire, vraiment rien à faire, c'était limite comme si il ne la voyait pas ! Encore heureux qu'il ait daigné lui donner une malheureuse réponse, sinon elle aurait douté de sa réelle présence Damon est un holograaamme !. Ou bien de son identité... Mais ça, ça n'était pas encore prêt d'arriver, pour le meilleur ou pour le pire, Hemmigway avait une Jenna Kingston sur le dos ! Et elle était vraiment remontée désormais, ce qui était en grande partie dû au manque d'attention de la part du jeune homme. Elle n'aimait pas être laissée pour compte... Mais en vérité, elle était surtout très dépitée, jamais il ne s'était adressé à elle de façon aussi détachée et pratiquement sans la regarder comme ça. C'était vexant ! Pas qu'elle s'attendait à ce qu'il lui déroule le tapis rouge et qu'il se répande en excuses à chaque fois qu'elle passait en mode hystérique (attitude qu'elle était bien obligée de reconnaître). Mais voilà, un sourire, même indulgent ou complaisant, ça l'aurait tué ?

Jenna le rattrapa donc, peu désireuse de rester plantée là avec les sourcils froncés sans avoir personne à houspiller. Et au fond, elle devait admettre que la situation était plutôt ridicule. Pourquoi l'obligeait-elle à le poursuivre aussi ? S'il se déplaçait il était plus difficile de lui adresser des remontrances ! Quant à sa réponse, elle s'était attendue à tout, sauf à ça. Le ton qu'il employa et ses paroles plutôt agressives la blessèrent sincèrement. Si bien que son air courroucé disparut aussitôt. Elle baissa brièvement les yeux, ne se sentant même plus la force de reprendre son souffle pour l'enguirlander à nouveau, quand son regard passa sur un détail de son uniforme. Stop, on remonte. Serait-il possible que... ? "J'arrive pas à croire que tu pousses le vice jusqu'à transformer ton blason en celui des Serpentard ! Espèce de vendu ! Traître ! Psychopathe !" Et s'il avait dit la vérité ? Et si ce n'était pas Damon ? Il ne s'était jamais adressé à elle sur ce ton. Non en fait, elle ne l'avait jamais vu s'adresser à qui que ce soit sur son ton. Alors que de la part d'un serpent, ça devenait tout de suite plus plausible. Le temps d'ingérer l'information, et elle ramenait ses yeux noisette sur le visage du jeune homme, le détaillant avec scepticisme. Mais elle devait se rendre à l'évidence: celui qui se tenait devant elle n'était pas Hemmigway, pas celui qu'elle connaissait en tout cas. « Oh ! »

Aussitôt, ses joues s'empourprèrent et prirent une teinte rouge tout à fait charmante. En cet instant, tout ce qu'elle avait envie de faire, c'était partir en courant et aller disparaître quelque part loin, très loin de Poudlard. Passe encore qu'elle se ridiculise à longueur de temps devant ses camarades, mais se planter à ce point ! Et elle qui avait fait durer son sermon pendant des plombes ! Serpentard pouvait bien perdre 50 points, elle n'en avait absolument rien à faire ! L'idée de s'enfuir lui plaisait assez, bon bien sûr, il y avait le risque pour qu'elle passe pour encore plus cinglée. Mais elle n'était plus vraiment à ça près ! Mais le souci dans cette idée, c'était le fait de courir. Si elle courrait, elle était sûre de se ramasser. La chute était garantie, à chaque fois c'était pareil. Elle allait glisser, se cogner, se faire mal, et elle aurait non seulement l'air ridicule, mais en plus elle risquerait de se blesser. Résultat, pas moyen de partir. Donc il fallait parler. « Tu m'excuseras, mais je dois aller me jeter du haut de la tour d'astronomie là, aller, tape m'en cinq ! Euuh... Je... Tu n'es pas Damon... » Bien Jenna, énoncer l'évidence, fait ! Lui aboyer dessus, fait. Une autre idée stupide à accomplir ?

Elle respira un grand coup, scrutant toujours le regard du Vert et Argent. Et en plus, elle avait réussi à l'énerver. Elle ne gérait pas très bien ce genre de situations, alors elle n'avait pas non plus spécialement envie qu'il lui gueule dessus à son tour. Elle tortilla nerveusement une de ses mèches de cheveux autour de son doigt, franchement mal à l'aise à présent. Elle ne le connaissait pas ce type ! « Écoute, je suis vraiment désolée ! Vraiment vraiment vraiment désolée ! Je t'ai confondu avec lui, je ne sais pas pourquoi ! Alors que vous n'avez visiblement rien à voir l'un avec l'autre. Et en plus tu me l'as fait remarquer, mais je sais pas, j'étais tellement bien partie que que... Je ne t'ai écouté que d'une oreille j'imagine ! Enfin bon, tout ce que je peux faire maintenant, c'est te présenter mes plus plates excuses pour cette confusion et puis... Oh tu as faim en plus ! Je t'empêche d'aller manger ! Les elfes doivent avoir un tas de restes de ce midi et des desserts, tout ça... » enchaîna-t-elle très rapidement. Bingo, quand elle était stressée, elle ne pouvait plus s'arrêter de parler ! Eh bah génial, si avec ce qui s'était passé précédemment, il ne la détestait pas encore, maintenant c'était définitivement réglé !

[894]

_________________
(c)Tumblr


[ LINKS ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Lun 28 Juin - 23:46

    Cette fille était… crevante ! Davel n’avait pas d’autre mot ! Quoi que folle et hystérique débile lui allait plutôt bien aussi… Mais bon, il allait garder cela pour lui, puisque généralement, ses surnoms peu affectueux n’avaient pas vraiment l’air de plaire à ceux qui les portaient… Même Raphaëlle n’aimait pas tellement son Sexy Lady… Pourtant c’était un surnom tout à fait gentil et plutôt réaliste ! M’enfin, les gens étaient tellement susceptibles ces derniers temps que Davel les rendaient tous boudeurs… Bah, lui il s’en fichait pas mal quoi, mais après ses petits surnoms ne pouvaient plus être utilisés, donc ça craignait ! Puis enfin, la jeune Rouge et or fut comme frapper par le Saint Esprit, et eu un éclair de génie, et de lucidité… Pour combien de temps, ça c’était la grande question, mais elle eut en tout cas assez de temps pour se rendre à l’évidence que Davel n’était absolument pas Damon !

    « Et bah on y arrive !!! C’est bon t’es revenue sur Terre ?! »

    Il lui en avait fallut du tout à cette lionne pour qu’elle comprenne enfin qu’elle faisait fausse route depuis le départ ! Mais enfin, la vérité était rétablie, et Davel allait pouvoir aller manger toutes les réserves qu’il y avait dans la cuisine puisqu’elle allait donc le laisser tranquille, maintenant qu’elle savait qu’il n’était pas Damon ! Enfin, ça c’était ce que croyait Davel, parce qu’à peine avait-il pu en placer une que la rouge et or reprit la parole de plus belle. Et la voilà qui était en train de se répandre en excuses ! Davel était même prêt à parier que si elle l’avait pu, elle se serait agenouiller à ses pieds lui implorant de la pardonner… Une chose qui aurait pu être marrante dans un certain cas, et même si Davel était beau comme un dieu, la folle pouvait quand même rester debout ! Enfin, la voilà qui parlait trop, beaucoup trop. Et comme méthode pour la faire taire, il n’y en n’avait pas trente mille. Davel se rapprocha dangereusement d’elle, et captura ses lèvres en un baiser. Maintenant, il aurait peut-être la paix…

    « Bon, tu te tais maintenant ? T’es soûlante à caqueter tout le temps… »

    Bah quoi ?! Davel savait que le baiser était le meilleur moyen de faire taire une femme ! Bon, d’accord, la fille en face de lui pouvait lui en coller une plutôt que de se taire, mais au moins il aurait essayé ! Et puis ça n’avait pas été désagréable ! Il avait déjà eu des copines qui embrassaient vachement plus mal que la rouge et or ! Alors un mal pour un bien, il n’allait pas s’en plaindre ! Et puis avec un peu de chance, elle ne dirait plus rien jusqu’à ce qu’il ait disparut ! Cependant, ; son ventre faisant des siennes en gargouillant plus fort que prévu, Davel se passa une main dans ses cheveux avant de reprendre, enfin, son chemin vers la caverne d’Ali Baba j’ai nommé les Cuisines ! Puis n’entendant aucun bruit venant du côté de la folle en furie, il se retourna. Toujours plantée sur ses deux pieds là où Davel se tenait quelques secondes plus tôt, elle ne bougeait pas… Bon, il pouvait peut-être se montrer un peu sympa, non ? Ca n’allait pas le tuer !

    « Bon, tu restes plantée là, ou tu veux venir manger un truc avec moi ? »

    Il l’avait dit ! Non pas sans mal, mais au moins, il avait été sympa ! Bon, d’accord, il avait fait le vrai s*l**d quelques minutes avant, mais le passé était le passé haha ! Et puis si elle restait figée là telle une plante verte, et qu’elle finissait par tout raconter à Damon, il allait encore passer pour le méchant de service ! Non pas que cela l’ennuyait, il en avait l’habitude, mais quand même !


[ 654 ]
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Kingston
Courageux et hardi
Courageux et hardi
avatar

Messages : 941
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Nicolaï Severinov
Relations:
MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Mar 29 Juin - 20:04

Elle s'était plantée ! Complètement plantée, du début jusqu'à la fin, et maintenant elle avait l'air passablement ridicule. Oh et le pire restait à venir, il allait très certainement en parler à Damon, ce qui lui donnerait une raison supplémentaire de rire d'elle, ou de conserver ça comme un élément compromettant la concernant... Boah, elle avait largement plus compromettant que ça quand elle y pensait. Non, elle ne courait pas de gros risque, même si le Gryffondor venait à l'apprendre, ou le Poufsouffle. Peu importait, elle était loin d'être à ça près. En revanche, la réaction de Davel l'inquiétait un peu plus, étant donné qu'il n'était pas vraiment réputé pour sa gentillesse et sa compréhension. Loin de là.

Jenna n'aimait pas franchement le ton condescendant et ironique avec lequel il s'adressait à elle. Bon peut-être qu'elle le méritait en effet, elle n'avait pas été très fine sur ce coup là. Elle s'était connue plus raisonnée et vive d'esprit, c'était sûr et certain. Mais elle était tellement concentrée sur le simple présence du préfet, qu'il lui avait paru carrément surnaturel d'imaginer que ça puisse être l'un de ses frères. Elle se maudit de ne pas avoir pensé à regarder son blason plus tôt, ne serait-ce que pour vérifier. Mais elle aurait été capable de croire qu'il l'avait falsifié de toute façon, alors ça n'aurait pas forcément été d'un grand secours. Non, ce qui lui avait fait ouvrir les yeux, c'était vraiment l'attitude du garçon. Oui elle était revenue sur Terre comme il disait, mais elle ne voyait pas spécialement d'intérêt à répondre à ça. Qu'y avait-il à ajouter de toute manière ? Elle ne pouvait plus que s'excuser de son erreur.

Elle avait les joues rouges et le regard fuyant, mais elle s'excusa malgré tout. Elle ne comptait pas faire durer ça outre mesure initialement, mais une fois partie, il lui fit presque impossible de s'arrêter. La panique. Elle parlait, elle parlait, mais pas sur un ton outré cette fois, juste avec précipitation. C'est pour ça qu'elle évitait au maximum ce genre de situations aussi ! Pourquoi il fallait que ça n'arrive qu'à elle ? Elle s'arrêta pour reprendre son souffle quand elle le vit se rapprocher doucement d'elle. Quoi quoi quoi ? Elle fut tellement surprise qu'elle ne pensa même pas à reculer, ne réalisant même pas ce qu'il comptait faire... Jusqu'à ce que les lèvres du Serpentard entrent en contact avec les siennes.

... ... ... On l'a perdue ! Qu'est-ce qu'il venait de se passer ? Elle n'était plus très sûre de quoi que ce soit tout à coup. Et pourquoi est-ce qu'elle ne l'avait pas repoussé bon sang ?! Il l'avait prise au dépourvu ce traître, et elle l'avait laissé faire ! Elle n'avait même pas eu le réflexe de l'en empêcher, ou de le baffer, ou de faire quoi que ce soit ! Ce n'était définitivement pas son jour. Enfin, pas que ça ait été désagréable, loin de là.... Elle n'en savait rien en fait, elle n'avait pas tellement d'élément de comparaison. Et puis là n'était pas la question d'abord ! Qu'est-ce qui lui avait pris à ce serpent ? Tous les Hemmigway étaient cinglés c'était la seule conclusion logique... Elle était tellement sous le choc, qu'elle ne réagit même pas lorsqu'il reprit son chemin comme si de rien n'était. Elle était trop... Abasourdie ! Elle porta la main à ses lèvres, les joues toujours empourprées... Et réalisa qu'il était peut-être temps de se reprendre. L'état de choc passé, elle voulait des explications. Et elle refusait d'être laissée de côté. D'ailleurs, l'outrecuidant lui proposa de passer aux cuisines avec lui. Non mais, il la prenait pour qui ? Elle n'était pas un jouet ! Il ne pouvait pas juste l'embrasser et ensuite se barrer, puis se raviser et lui proposer de l'accompagner !

Elle fit volte-face, pas encore décidée sur l'attitude qu'elle allait adopter. Elle n'avait pas réellement de raison de le baffer après tout, il n'avait rien fait de mal en soi... A part l'embrasser. Déjà, elle décida de passer outre sa proposition, ce n'était pas ce qui la préoccupait dans l'instant. « C'était quoi ça ? » Le ton n'était pas véhément, juste sincèrement déboussolé. Qu'est-ce qui lui prenait bon sang ? « Tu ne peux pas juste faire taire les gens en décidant de les embrasser, aussi doué sois-tu pour embrasser, mais ce n'est pas le sujet là ! Si tu voulais que je me taise, tu n'avais qu'à me le dire... Au lieu de de de... De m'embrasser sans prévenir ! » Là, on retrouvait la bonne vieille Jenna. Toujours un peu perdue, mais tellement sincère. Quant à l'idée de manger avec lui, pour l'instant c'était plus qu'accessoire.

[786]

_________________
(c)Tumblr


[ LINKS ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Mar 29 Juin - 22:05

    Davel agissait souvent après réflexion. Ses actes étaient très peu souvent basés sur des coups de tête, car il préférait peser le pour et le contre avant, que de le faire après, s’il le pouvait encore bien évidemment… Alors que Damon s’était surtout l’inverse… Mais il l’aimait quand même son frère hein ! Toujours était-il que Davel attendait une quelconque réponse de la part de la Rouge et Or, une réponse qui semblait trainer d’ailleurs. Car elle était vraiment sous le choc… Bon, elle en faisait un peu trop quand même hein ! Ce n’était qu’un baiser, ce n’était pas comme s’il avait tenté d’aller plus loin ! Alors franchement, elle pourrait se réveiller un peu plus vite la demoiselle ! Ah bah tient, quand on parle du loup. La Rouge et Or revint à elle, et se planta –une nouvelle fois- devant Davel, son regard exprimant un mélange entre l’incompréhension, la surprise et la colère… Quoi, il embrassait si mal que ça ? Toutes les filles qui avaient pu tester avant elle ne s’étaient pourtant pas plaintes ! Alors soit elle était très exigeante soit elle n’y connaissait rien ! Bizarrement, Davel penchait plus pour la seconde hypothèse !

    A la question de la rouge et or, Davel avait bien eu envie de lui répondre « Ca quoi ? » ou encore « Et bien une invitation à manger, parce que j’ai la dalle moi ! » mais cela n’aurait peut-être fait qu’énerver d’avantage la jeune demoiselle. Tiens, maintenant qu’il y pensait, il ne savait toujours pas comment sa pauvre petite victime de la journée s’appelait… Elle ne voulait pas lui dire sans qu’il ait à demandé par hasard ? Pour qu’il puisse demander à son frère ce qu’il pouvait bien lui faire à cette hystérique pour qu’elle lui ait ainsi crié dessus… Connaissant Damon, Davel se doutait qu’il ne s’était rien passé de très intime, vu comme son frère Lion était raide dingue de Raphaëlle, mais bon, il devait quand même bien s’éclater à embêter la demoiselle si elle le pensait ainsi capable de préparer un mauvais coup… Bon, d’accord, c’était une chose bien possible venant de Damon, et de Davel encore plus, mais quand même ! Ils étaient tout de même différents ! Bah ouais quoi ! Fallait y aller pour les confondre ! Quoi ? Des copies conformes ? Ah… Et bien elle n’avait qu’à être plus intelligente ! Ca se voyait qu’elle n’était pas une Aigle ! Sinon elle aurait compris direct ! Enfin, après s’être décidé sur la réplique à sortir, une fois que la demoiselle eut finit de lui dire tout ce qu’elle voulait dire, Davel planta son regard dans celui de la demoiselle et son sourire s’élargit… Hum, ce n’était pas un bon signe ça !


    « Et bien, t’as l’air d’avoir trouvé ce que s’était toute seule… Mais tu as dis que j’embrassais bien… Ca t’as plu alors ? Tu veux peut-être qu’on recommence ? »


    Tout en parlant, Davel avait saisit le menton de la rouge et or de sa main droite, relevant la tête de la jeune fille. Aller, c’est repartit pour un tour ?! Non parce que ça ne dérangeait pas Davel plus que cela hein ! Enfin, encore fallait-il qu’après cela la Rouge et Or ne se mette pas en tête qu’elle avait sa chance auprès du vilain petit –grand >_<- Serpentard ! On lui avait déjà fait le coup, et ça, ça ne lui plaisait pas du tout !


[ 583 ]
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Kingston
Courageux et hardi
Courageux et hardi
avatar

Messages : 941
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Nicolaï Severinov
Relations:
MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Dim 4 Juil - 20:59

Pourquoi l'avait-il embrassée ? Elle était perturbée plus que d'habitude du moins maintenant. A tous les coups, ça faisait partie de son stratagème machiavélique. Il profitait de sa gueule d'ange pour embrasser toute jeune fille innocente qui venait à passer. Bon, elle ne se considérait pas comme si innocente que ça à la base. Mais toujours était-il qu'elle ne savait plus exactement où elle en était ! L'engueuler ? Accepter son invitation ? Partir en courant ? Trop de réflexion tue la réflexion, alors elle se contenta d'y aller à l'instinct, soit pour une fois commencer par agir, et aviser ensuite.

Oui, elle avait trouvé ce que c'était toute seule, merci bien, elle n'était pas complètement stupide. Ce qu'elle voulait dire, c'était pourquoi il avait fait ça, et il le savait parfaitement cet idiot ! Et en plus de ça, il souriait toutes dents dehors, ce qui était loin d'être bon signe. Étrangement, elle se fit la réflexion que son sourire était différent de celui de Damon. Elle le trouvait plus... Sadique, ou vicieux. Mais c'était peut-être simplement le fruit de son imagination, elle était influencée par son attitude et ses récentes actions. En tout cas, elle était bien contente que personne ne les ai vus à ce moment là, parce que vu comment certaines filles pouvaient être fanatiques des Hemmigway, elle aurait pu risquer sa peau en quittant le couloir. Passons, elle avait commis une grossière erreur. Pourquoi lui avait-elle dit qu'il embrassait bien ? Pourquoi, au nom de Merlin, avait-elle fait une chose pareille ? Erreur qu'il se fit un malin plaisir de lui renvoyer à la face. Elle n'y pouvait rien aussi, elle avait toujours été honnête dans ce qu'elle disait, elle n'avait fait qu'exprimer oralement sa pensée... « Oui, bien sûr que j'ai compris triple buse... Tu sais très bien ce que je voulais dire ! » s'indigna-t-elle sans tarder, mais ses remontrances se perdirent derrière la nouvelle « proposition » du garçon.

Surtout, ne pas regarder ses lèvres, ne pas regarder... Trop tard. Elle maudit ses hormones d'adolescente, pourquoi avait-elle envie de l'embrasser à présent ? Non ! Elle n'était pas une vulgaire midinette qu'il avait ramassée sur le chemin ! Elle refusait d'être faible... Elle aurait mieux fait de le baffer, de quel droit jouait-il avec elle comme ça ? « Peut-être bien... » murmura-t-elle malgré tout d'un air malicieux. Faiiiiible ! Elle écarta le bras du jeune homme, et réduisit l'écart qui les séparait, s'approchant doucement de son visage, jusqu'à ce que leurs lèvres se frôlent pratiquement... Et se dégagea, ce qui lui laissa le champ libre, pour le baffer. Oh, elle n'y était pas allée très fort, elle ne cherchait pas à lui faire mal, ou à se défouler. C'était juste que tout à l'heure, elle l'avait laissé faire, c'est un fait, mais uniquement parce qu'elle avait été déstabilisée. Elle n'embrassait pas le premier beau gosse venu, elle n'était pas une de ses groupies. « Mais pas avec toi. » Elle s'adossa au mur, satisfaite d'avoir eu le dessus sur ses hormones, même si une petite voix au fond d'elle aurait sans doute préféré qu'elle comble les derniers centimètres manquants.

[528]

_________________
(c)Tumblr


[ LINKS ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Dim 18 Juil - 17:12

    Elle l’avait giflé… Pas bien fort, certes, mais elle l’avait fait tout de même. Après s’être dangereusement rapproché de lui, et il était même presque sûr d’avoir descellé une envie plus forte dans les yeux de la demoiselle. Au fur et à mesure, il arrivait à desceller ces envies sans trop de problèmes… Ainsi, il en avait déduit que la baffe était une réponse à ce qu’elle pensait elle-même… Allons, pauvre petite, si tu veux te jeter sur lui, y’a qu’à demander ! Il est plutôt pas mal ce petit bonhomme ! Cependant, les dires de la demoiselle étaient… Suspects. Elle ne voulait pas Davel, soit… Mais qui disait qu’elle ne voulait pas autre Hemmigway ??

    « Je vois… Peut-être préfèrerais-tu que se soit Damon à ma place… Mais c’est là une bien vilaine chose que de convoiter un homme déjà pris… Et éperdument amoureux d’autant plus… »

    Bah ouais, quand même c’était pas super cool… Et puis comme Damon était fou de Raphaëlle, et inversement, et bien la chère petite Gryffondor n’avait rien n’) attendre du triplé de Davel ! Il était casé, sûrement pour longtemps, et n’allait sûrement pas être attiré par cette petite donzelle… Mais bon, si elle aimait souffrir, tant pis pour elle hein ! Mais Davel l’avait prévenue, elle ne pourrait pas dire qu’on ne lui avait rien dit ! Puis le jeune Serpentard étira ses lèvres dans un sourire narquois. C’était malsain, il devenait malsain, mais le pire dans tout cela, était qu’il commençait à aimer cela… En temps normal, il aurait descendu la gamine jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus, mais là, étrangement, il avait envie de jouer. Et dieu sait qu’il adorait jouer…

    « Tu sais, je ne suis pas mal en petit ami… Mais… Je doute que tu ne sois assez… Evoluée pour moi… Ne le prend pas mal, mais tu n’as pas grand chose pour plaire… »

    Non, il n’était pas méchant, simplement réaliste ! Il aimait les filles qui avaient des formes, et celle qu’il avait devant les yeux n’était pas vraiment développée physiquement parlant… Ou en tout cas, rien n’à voir avec Raphaëlle, qui était quand même sacrément bien foutue… D’accord, c’était sa meilleure amie, et d’accord elle sortait avec son frère… Mais ça ne l’empêchait de la trouver sexy et canon, si ?!! Ce n’était pas un mal à ce qu’il savait ! Et puis les mecs aiment quand on se retourne sur leur copine (enfin, pas tous) mais voilà, il était clair et net que ne pas baver ne serait-ce qu’un peu sur Raphy, c’était tout bonnement impossible ! Elle était la plus belle nana de l’école alors forcément, on était obligé de se retourner sur son passage ! Et n’allez pas croire qu’il disait ça parce que c’était sa meilleure amie ! Même s’il n’y avait jamais rien eu d’ambiguë entre eux, il savait faire la part des choses et avouer ce qui se trouvait être la vérité ! Aucune fille de l’école ne pouvait rivaliser !

    Cependant, il était vrai qu’il n’était pas si mal en petit ami… En tout cas, la fille qui se voyait avoir le privilège d’avoir le statut de « petite amie de Davel Hemmigway » n’avait pas trop à se plaindre. Il lui laissait la liberté qu’elle désirait, mais il se montrait tout de même aimant… Quoi qu’il n’avait jamais eu de réels sentiments pour n’importe laquelle de ses exs… C’était de l’attirance, rien de plus. Elles étaient belles, arrivaient à ne pas l’étouffer, alors il se laissait parfois prendre au jeu. Mais jamais bien longtemps, puisqu’il se laissait très rapidement. Ainsi, si les jeunes filles se pensaient déjà mariées, au bout d’un mois leur rêve se brisait en mille morceaux… Mais Davel était jeune, il n’allait pas se caser maintenant et pour tout le restant de ses jours ! Non, ça c’était bon pour Damon et Raphaëlle (et encore !) mais pas lui !

Revenir en haut Aller en bas
Jenna Kingston
Courageux et hardi
Courageux et hardi
avatar

Messages : 941
Age : 24
Année : 6ème année
Age du personnage : 16 ans

Feuille de personnage
Citation:
Multi-comptes: Nicolaï Severinov
Relations:
MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Mar 20 Juil - 22:22

La situation commençait à échapper à son contrôle, c'est pour ça qu'elle avait baffé Davel. Pour reprendre les choses en main, ne pas laisser ses hormones et le sourire enjôleur du Serpentard prendre le dessus sur sa raison. Elle n'était pas une de ces midinettes qui se mettaient à glousser au moindre regard que leur adressait un garçon. Elle avait un cerveau, elle, et elle savait en faire usage, en temps normal. Si elle ne l'avait pas repoussé, c'était simplement à cause de l'effet de surprise, juste ça, et rien d'autre, c'était évident. D'ailleurs, elle avait réussi à contrôler ses hormones, elle se l'était prouvée. Juste une question de maîtrise de soi. Elle n'était pas faible, elle ne céderait pas à ses avances ridicules. Ridicules parce qu'elles n'avaient pas de raison d'être. Okay, ils s'étaient embrassés, et alors ? A quoi ça les avançait ? Il représentait quoi pour elle ? Rien du tout, c'était quasiment un inconnu en vérité. Donc tout ce qui venait de se passer, ce n'était qu'un jeu, auquel elle voulait mettre fin.

Elle ne tressaillit même pas lorsqu'il évoqua Damon. Sa tentative de la déstabiliser était tellement transparente... Et elle n'était pas née de la dernière pluie. Si au fond d'elle, Jenna avait effectivement été plus que troublée, et l'était toujours, en façade, elle ne laissait plus rien transparaître. Le laisser voir sa gêne et sa colère avait été une erreur, une erreur qui ne se reproduirait plus. Elle ne pouvait pas le laisser mener la danse parce qu'elle était incapable de lui cacher ses émotions. Elle l'avait toujours fait pourtant, elle avait toujours été neutre, discrète, elle s'attachait peu aux autres. Juste assez pour pouvoir les considérer comme des amis, mais rien de plus. Accorder sa confiance revenait forcément à souffrir, irrémédiablement. Et elle n'était pas prête à souffrir de nouveau. C'est pour cela qu'elle tâchait toujours d'être détachée face à tout, une carapace contre la douleur. Mais ces dernières années, elle avait énormément changé. Avec l'adolescence, elle avait commencé à s'ouvrir davantage aux autres, à s'exprimer davantage surtout, sans pour autant réellement se mettre en danger. Sauf maintenant. Elle aurait dû partir dès le début, dès qu'elle s'était rendue compte qu'il n'était pas Damon.

Elle sourit. Un sourire léger, indifférent. S'il croyait la prendre au piège, il se trompait. Fini de rougir et de le laisser voir ce qu'elle pensait, Jenna était bien décidée à reprendre les choses en main. « Tout ce que tu dis concernant les hommes déjà pris, tout ça, c'est vrai. » acquiesça-t-elle calmement, toujours adossée au mur. « Mais, vois-tu, je ne me sens pas concernée le moins du monde par tes paroles. » trancha-t-elle toujours avec tranquillité. Si elle ressentait quelque chose pour Damon ? Elle n'en savait rien, mais quoi que ce soit, elle en souffrirait forcément. C'était inévitable, parce qu'elle n'avait rien à faire avec lui de toute façon. Alors autant ne même pas y penser, à quoi bon ? Davel se trompait, un point c'est tout.

Outch, l'attaque se faisait plus rude. Rester impassible, toujours, même si cette fois ci il frappait bien plus fort. Qu'il pense ce qu'il voulait après tout, est-ce que ça avait tant d'importance ? Une petite voix au fond d'elle lui criait que oui, mais elle la fit bien rapidement taire. Elle n'avait encore que quatorze ans, donc tout son temps pour "évoluer" comme il le disait si bien, même s'il y avait peu de chance pour qu'elle possède un jour des formes particulièrement généreuses. Mais bon, tant qu'elle était bien dans sa peau... « Méchant, narcissique, mesquin, oh oui, tu es vraiment quelqu'un de fantastique. Je ne doute pas que ça fasse de toi un petit ami merveilleux, effectivement. Et si je te repousse tant, pourquoi n'irais-tu pas plutôt embrasser une fille à qui tu plais vraiment ? Comme une de ces crétines à forte poitrine que tu as l'habitude de côtoyer, par exemple. » suggéra-t-elle avec froideur. Elle n'était pas vexée, enfin si, sans doute, forcément, les paroles du jeune homme n'avaient rien d'agréable à entendre, mais elle ne lui ferait pas le plaisir de le lui montrer. Peut-être qu'en voyant son indifférence, il finirait juste par aller manger. Elle ne le retenait plus après tout...

_________________
(c)Tumblr


[ LINKS ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    Ven 23 Juil - 20:36

    Davel était plus que différent de ses deux frères, mais c’était cela qui faisait qu’il était Davel ! Un caractère bien trempé, des répliques cinglantes pas forcément très sympathiques, mais au fond toujours (ou presque) pleines de vérités… Il était du genre à, non seulement être hypocrite (quand cela était bon pour sa petite personne) mais en plus de dire les choses qui blessent en face, quand on l’énervait un peu de trop. Et là, c’était ce que faisait Jenna, puisqu’il crevait la dalle et que tout ce qu’il voulait, c’était manger ! Il n’avait pas demandé à la brunette qu’elle lui tombe dessus, et qu’elle reste. Non, au contraire, il avait pensé que son baiser la ferait fuir, mais que nenni, elle s’était accrochée d’avantages la sangsue !

    Donc bon, forcément ça le mettait un peu sur les nerfs le pauvre petit Serpent ! Mais après tout, elle l’avait cherché la Gryffondor ! Non mais franchement, comment on pouvait être aussi idiote ?! Un simple regard sur son blason aurait limité de loin la casse ! Mais non, il avait fallu qu’elle se borne à penser qu’il était Damon… D’accord, ils s’échangeaient parfois leurs fringues, mais les vêtements de l’école, cela faisait longtemps qu’ils ne le faisaient plus ! Alors bon… Enfin bref. Davel n’avait certes pas été très fin sur les possibles sentiments qu’éprouvait la brunette pour son Rouge et Or de frangin (et encore il avait été au but, il aurait pu dire Daël quoi !) mais vu la réaction de l’autre folle, ça ne l’avait pas gêné le moins du monde, et il était presque certain… Damon était à Raphaëlle, point ! Le premier qui venait troubler cette image d’amour parfait se prendrait la droite du Vert et Argent en pleine face… Il ne releva pas le fait qu’elle se disait intouchée par ses paroles. Elle mentait c’était clair ! Cette nana pensait bien trop à Damon pour ne pas avoir ne serait-ce que quelques sentiments pour lui ! Quand à ce qu’elle dit à son propos, en tant que petit ami le fit grimacer. Il n’était pas ainsi voyons… Bon, d’accord, il était peut-être un peu, mais pas avec les nanas avec qui il était ! Sauf quand elles commençaient à lui prendre la tête !


    « Si tu me vois comme ça, et bien tant pis pour toi, tu ne sais pas ce que tu rates ! »


    Son regard bleu se planta sur celui de la jeune fille, et il ne cilla pas jusqu’à ce qu’il remarque qu’il n’avait plus faim… Et voilà, elle avait tout cette sale petite garce ! Maintenant, il était resté là à poireauter et papoter, et du coup sa faim était passée ! Qu’est-ce qu’elle pouvait être chiante cette nana ! Et le pire c’est qu’elle ne devait même pas s’en douter ! Ils étaient vraiment tous des attardés ces Rouge et Or !

    « Pff… Et puis maintenant j’ai plus faim… C’est malin ça… Tu fais ch**r tu le sais ça ?! »

    Le jeune homme se retourna sans dire un mot, et ne prit, non pas la direction des cuisines, mais bien celles des cachots, pour rentrer dans sa tanière de Serpents vils et méchants. Voilà, du coup sa faim était passée, il n’avait même pas pu la rassasier, et il était sûr et certain qu’elle reviendrait d’ici une… Espérons qu’à ce moment là, personne n’aura la mauvaise idée de lui prendre son temps précieux, car il n’allait pas repousser son casse-croûte bien longtemps ! Et en plus de cela, quand il n’était pas rassasié, il était de mauvaise humeur… Déjà qu’il n’était pas vraiment dans son assiette, si en plus la faim rajoutait son grain de sel… Bah dis donc, ça allait être la fête chez les Serpentard !


[ Terminé ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pas que je suis un morfal, mais...    

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pas que je suis un morfal, mais...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne suis pas jalouse
» Je suis une Fauve mais je ne mord (enfin sa dépend...) || Fauve L. Hudson
» Je suis une divinité, mais tu peux m'adopter !
» Je ne pense pas que Fanmi Lavalas pourra gagner un seul siège
» Je suis en retard mais je prends le temps de dire au revoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Univers :: Le Hors-Jeu :: Les Mémoires de Poudlard Univers :: Les extraits de Pensine :: Les sujets oubliés :: Sujets Clos Saison 5-
Sauter vers: